Reviews for Le plus beau jour de ma vie
user left the website chapter 8 . 1/1/2016
Bahhhh, j'en ai eu du mal à le lire ton dernier chapitre. Quand il est sorti j'avais pas le temps de le lire, alors j'me suis dis " Ouais, j'le ferais demain. "
Bah le lendemain j'avais oublié.
Mais j'l'ai lu, c'est le principal, mieux vaut tard que jamais... Non ?
C'est la première fois que je review ta fic, yaaaay. T'es heureuse avoue. En plus tu pourrais me remercier, j'ai fais des efforts avec les noms français, pff. Nan mais franchement c'que j'ferais pas pour toi. ( même si j'trouve que Axel c'est pourri jusqu'à la moelle comme nom )

BREF, trêve de blablaterie inutile, j'en viens à ce que je voulais vraiment te dire sur ta fic.
Est-ce que je t'ai dis à quel point je t'adulais ? Déjà parce que le sujet abordé est plutôt chaud, j'dois l'avouer, et surtout, SURTOUT, mon Dieu, quand tu viens me dire que tu adores mon style d'écriture ça me fait doucement rire- Le tien est juste GÉNIAL.
Nelly ( ouais j'vais te faire plaisir j'utilise les noms français ) n'est pas un personnage que j'affectionne particulièrement, en fait je ne lui porte aucune attention généralement, mais cette manière que tu as de décrire si magnifiquement ses sentiments m'a fais ressentir pour elle de la pitié. Quelques fois. Quand je vois à quel point sa culpabilité a pris une place importante dans sa vie, c'est triste.
Mais par dessus tout je la déteste. Parce qu'elle fait souffrir Axel. Pff.
Et Mark... Ouais, c'est triste pour lui, j'ai vraiment eu de la peine pour c'brun au bandeau dégueulasse, mais clairement j'm'en tartine de Mark-

Quand j'ai commencé à lire ton premier chapitre, j'étais béante devant mon écran. J'blague pas. J'avais jamais lu ça, j'ai trouvé ton écriture absolument superbe. Mais ça on a déjà dut te le dire plusieurs fois~

Bon j'arrête de dire des conneries. Tout ça pour t'exprimer à quel point j'ai adoré te lire, j'ai trouvé cette fic géniale, et blah, et blah, tout ça tu connais le refrain.

Bref, j'espère que tu nous reviendra vite avec un nouveau chef-d’œuvre, et en attendant, porte-toi bien, et tout le tintouin qui va avec !

Allez, coeurs sur toi.
Lordess Ananda Teenorag chapter 4 . 12/20/2015
Hello petit Critérium de Noël,

(Ton stylo magique a-t-il dessiné une nouvelle histoire ? ;)

Ici Sol ! ;) Je suis contente d'avoir un peu de temps pour moi, pour lire et entrer en contact par les reviews.

Pour une fois que je cours pas les rues et le conservatoire à faire de la musique et à m'entraîner ! (Oui, je suis comme Mark, au fond, sauf que c'est pour la Musique...)

Tu n'as pas à tant faire, ce chapitre est sublime - comme tous les autres. Nelly est si touchante, que lui en vouloir me semble impossible. Et, elle a raison : à sa façon, elle aime Mark, et Mark l'aime. C'est juste la relation qu'ils sont décidés d'officialiser qui n'est pas faite pour eux. Mais, d'une certaine façon... on peut dire qu'ils s'aiment.

Tu sais, je trouve le Mark de ce chapitre très touchant, aussi. Un peu excentrique (quoique, je serais bien capable de faire pareil... je suis une vraie enfant, avec ma passion de musique...), mais si sincère, naturel, dévoué. D'une certaine façon, Nelly aime Mark. Elle n'est pas amoureuse de lui, mais elle l'aime, et c'est réciproque : Mark est aussi sensible à elle. On ne sait s'il est amoureux, mais il l'aime.

Le cauchemar est parlant. Très.

Tu sais, en voyant ces deux-là, on ne peut s'empêcher de leur souhaiter tout le bonheur du monde. J'ai cru comprendre que la fic finissait bien (alléluia), alors, joyeux Noël pour Nelly, Mark, et toi.

Et bisous de l'Artiste del Sol ! ;)
Tialepingouin chapter 8 . 12/12/2015
coucou!
j'ai eu extrèmement mal au coeur pour Marc, le pauvre j'espère que dans ta versions iml retrouve une femme vraiment pour lui parce que là...
par contre je suisméga fière de Célia, elle a bien fait d'écouter son instinct, en vrai t'as fait un big happy end, c'est génial je trouve. Pis c'est bien fait pour Axel,
De plus je trouve la fin très profonde dans le sens ou Nelly se découvre enfin comme réellement autonome et pas juste dans les apparences!
jespère pouvoir lire bientot ton autre fic
et félicitation pour celle là!
La petite Alice chapter 8 . 12/4/2015
Genre, je serais devin, et j'aurais deviné qu'il y aurait 8 chapitres !? Non, tu me l'as forcément dit !

On commence par le titre. C'est lourd de sens "la Morsure". Tout d'abord dans ton histoire, parce que cette morsure est une trace physique de l'amour unilatéral de Mark, parce que c'est une trace qui fait terriblement souffrir Nelly. Elle lui rappelle toute l'emprise que Mark a sur elle, au sens moral comme physique. Le fait qu'elle disparaisse est évidemment très important, cela prouve que Nelly est physiquement débarrassée de cette emprise. Ensuite, bah symboliquement aussi, y a pas mal de références. Moi, la morsure me fait penser directement à Adam qui mord dans la fruit interdit. Premier péché de l'Homme, péché originel, ce n'est pas rien, quand même ! Y a un peu de ça, ici, si on laisse de côté tout mon amour romantique pour le fait de défier Dieu. Pour Nelly, cette morsure marque bien ce péché, mais d'une autre façon. Et puis, la morsure me rappelle aussi celle du Serpent du Petit Prince. Tu sais, y a pas mal d'interprétations sur ce personnage. Certains pensent que le Serpent mord le petit Prince pour lui rendre sa liberté, d'autres qu'il le tue simplement. Pas facile de savoir... Je trouve un peu les deux dans ton histoire. Mark peut ressembler à un bourreau en infligeant cette morsure. D'un autre côté, puisque tu le prends pour titre de ton dernier chapitre, on peut la comprendre comme une libération, comme un déclic pour Nelly, qui choisit de partir là où elle souhaiterait être, loin.

Étrangement, je pensais que Nelly retomberait amoureuse de Mark. Ben pas vraiment. J'ai toujours un doute sur la nature de ses sentiments, mais le fait est qu'elle affronte enfin ses erreurs (l'une de ses erreurs). Disons qu'elle avoue à moitié ce qu'elle ressent comme un "crime", qu'elle n'est plus amoureuse de son mari. J'ai remarqué qu'elle dialoguait souvent avec elle-même. C'est une marque de mélancolie et de lyrisme, d'utiliser le "tu" pour exprimer le "je". Quelque part, ça me fait un peu penser à "Enfance" de Sarraute, ce dialogue avec soi pour accoucher d'une décision.

Mark est étonnamment violent... On le voyait déjà un peu avec la morsure, mais là, il était très brusque. Bon, je le comprends, je suis pas sûre que ça fasse franchement plaisir de s'entendre dire que la femme qu'on aime n'est plus amoureuse. Cet affrontement était pas mal, parce que ça nous fait découvrir une nouvelle facette de Mark, puisqu'il n'est pas personnage principal, et qu'on le voyait essentiellement dans des situations qui se voulaient à la fois intimes et romantiques.

Et je trouve ça assez drôle que ce soit Célia qui ait annulé le mariage, qu'elle ait eu ce sixième sens. Du coup, je suis bien heureuse qu'elle ne soit pas enceinte.

C'est drôle, mais même en l'esquissant à peine, en lui donnant des airs d'ombre protectrice, j'adore ce que tu fais de Jude.

La fin est étonnement heureuse pour une telle fiction ! Je m'attendais à une fin moins sympathique. Là, je trouve ça admirable que Nelly, au bout de quoi ? une vingtaine d'années, découvre le sens du mot "liberté". On comprend bien que c'est un mot qu'elle cherche depuis l'idée-même de son mariage avec Mark, et cette recherche nous a paru bien longue. Quelque part, je trouve que ton récit à tout d'un drame bourgeois. L'idée d'un problème très interne, qui ne semble pas être un véritable problème mais qui prend des proportions monstres, cette recherche de liberté alors que rien de concret ne semble l'entraver... Oui, ça ressemble vraiment à un drame bourgeois, auquel on peut ajouter cette préciosité du langage et de l'idéal amoureux, même s'il reste implicite.

Je devrais prendre exemple sur toi, et ne publier une histoire qu'une fois qu'elle est terminée, parce qu'après, je galère à mort pour tout faire concorder... Bref, on va donc devoir attendre. Je peux au moins savoir de quoi ça va parler ?

Bon, bah si c'est l'heure de manger, je te laisse !

A plus !
TheDreamyWritter chapter 8 . 11/30/2015
Honnêtement ta fin m'a rendue mitigé d'un côté je veux t'etragnler de l'autre je veux... te rien non enfait! XD quel fin chelou
La petite Alice chapter 7 . 11/21/2015
Je sais que tu m'as dit de ne pas me prendre la tête à reviewer, mais je crois justement que c'est important, même lorsqu'on est marqué par des attentats, des assauts, ou encore des prises d'otage. C'est ma façon de dire que non, je ne plie pas, je refuse qu'on me dicte ma conduite, alors j'avance, justement parce qu'on a cherché à me l'interdire. Bref, maintenant que le préambule philosophico-engagé est terminé...

Je suis déçue, j'étais tellement sûre que Célia était enceinte ! Je trouvais ça plus logique, parce que ça permettait à Axel d'être totalement bloqué, davantage qu'avec un mariage. Ceci dit, ça me montre que je me suis bien plantée sur la personnalité d'Axel. Je le pensais plus fort que Nelly. Bon, pas vraiment plus fort, mais lâche dans un sens différent. Je me disais que son tort, c'était d'aimer deux femmes et de refuser de choisir avec laquelle rester. Finalement, je n'y étais pas du tout, il a le même problème que Nelly, il se laisse porter par le courant sans agir. Oui, j'ai mis 7 chapitres à le comprendre...

Silvia me perturbe un peu, je n'arrive pas à savoir pourquoi elle apparaît soudain. Dans le trio amoureux, j'adorais Sue/Erik, pas du tout Silvia/Erik, parce que je n'aime pas Silvia, je la trouve plate. Bref, je me demande si elle va intervenir auprès d'Erik d'une façon ou d'une autre.

La comptine fait assez sens, dans sa forme-même. Une comptine, c'est LA forme de poésie enfantine. Là, elle est utilisée pour symboliser une femme qui s'est mariée très tôt et avec son amour de jeunesse, donc on peut dire que ce mariage l'a forcé à abandonner son enfance/adolescence très tôt. De plus, elle tente d'agir en adulte, en refusant de parler de ses sentiments tout en se disant qu'elle devrait prendre des décisions.

Et là, incroyable ! Nelly prend une décision franche : elle quitte Axel ! C'est vraiment un tournant, c'est tellement rare qu'elle prenne une décision, surtout que celle-ci est lourde de conséquences. Il me semble que tu avais dit qu'il n'y aurait que 8 chapitres. Si j'ai bonne mémoire, ça veut dire que je ne sais pas du tout à quoi va ressembler la fin ! C'est frustrant ! Mon esprit anadiplosique (non, ce mot n'existe pas) aurait tendance à penser que, puisque le premier chapitre était un symbole très fort, à savoir un mariage, on s'attendrait au même symbole pour terminer l'histoire. Mais ce serait vachement violent de finir par un mariage malheureux...

Bref, tu ne publies pas cette semaine, donc. J'attendrai alors !

Au fait, je suis désolée, mais je vais avoir du mal à reviewer, ou tout simplement lire, ton OS "PFP", parce que pour l'instant, j'ai fait le plein de violence, c'est un peu tôt pour moi, je n'ai pas envie de m'y replonger tout de suite. Ton OS est probablement très bien, mais l'overdose d'informations, et maintenant de témoignages, m'épuise littéralement. Mais je le lirai plus tard, quand toute la violence autour des attentats se sera tassée !
Tialepingouin chapter 7 . 11/15/2015
Coucou
J'aime bien la dualité ( ce mot de merde n'existe surment meêm pas) que tu as mis en Nelly , elle veut tout et son contraire et j'adore ça;
Pauvre Sylvia, la méga poisse qu'elle ce tape depuis IE, elle est dans la friendzone avbsolut elle, c'est catastrophique. J'espère qu'un jour elle aura un gens pour elle.
Axel est un putaon de connard. epouser une femme que tu trompes deja c'est voué à l'echec! J'espère que Jude l'apprendra et le tuera !
C'est tout ce que j'ai à dire
et pourquoi as de chapitre la semaine prochaine?
porte toi bien bisou
Resonner chapter 6 . 11/15/2015
C'est comme cela (tiré du FB de Fuck it):

Maman, j'ai beaucoup de choses à te dire.
Ce soir, je suis rentrée dans cette grande salle et j'ai dansé. Dansé. Dansé. J'ai dansé à m'en écorcher les pieds, j'ai crié à m'en esquinter la gorge. Je n'ai plus de voix. Tu te souviens le nombre de fois où je t'ai demandé, les mains moites, si tu acceptais de me payer cette place de concert ? Tu as fini par dire oui. Alors ce soir, j'ai laissé la musique m'emporter. J'étais en transe, maman, tellement c'était dingue. On était tous là, collés, criants, suants, des sourires jusqu'aux oreilles. Une joie inconnue enveloppait nos corps et la musique nous enchantait. Puis il y a eu un "boum". Tu sais, le genre de "boum" qui rompt le charme, qui brise le rythme. C'était un son en plus de la musique, qui sonnait un peu faux. Tout s'est tu. Les instruments ont cessé de résonner, les cris sont devenus muets. J'étais essoufflée, désorientée, je respirais fort. Et le "boum" a retenti de plus belle. J'ai entendu des cris perçants, comme des appels au secours. Il faisait tellement chaud et pourtant, on avait si froid. Les boums sont devenus de plus en plus rapides, ils s'enchaînaient... Alors on s'est couchés. Le sol semblait trembler mais c'était nous, qui tremblions. Et les coups de canon ne s'arrêtaient pas de chanter. C'était un autre concert, des autres notes et les seules paroles audibles n'étaient que des râles agonisants, des plaintes affreuses. Maman j'aimais la musique, mais pas celle-ci... Et je crois qu'ils l'ont compris. Moi, au contraire, je n'ai pas eu le temps de comprendre. Ils m'ont tué maman. Ils ont fait chanter leurs balles contre moi pour la simple et bonne raison que j'étais là, au mauvais endroit. Le mauvais soir. Ils m'ont tué et je n'entendrai plus jamais la musique.

128 autres personnes n'entendront plus jamais la musique.

Maman, ce soir, je viens te dire que mes notes se sont tues mais que la chanson continue.
desens chapter 7 . 11/15/2015
Papa veut que je RAIsonne comme une grande personne. Les adultes ne sont pas tous creux et ont, pour la plupart, de la profondeur, ce qui les empêche de résonner. A te lire, par contre, je me demande si les ados ne sont pas complètement vides, eux.
Tialepingouin chapter 6 . 11/7/2015
Coucou!
Oui j'ai mit le temps pour reviewers mais c'est fait xD
e pense que Celia est enceinte, mais je suis peutetre totalement à cote de la plaque, mais ça me ferai grave kiffer!
Sinon j'adore la culpabilité qui ronge Nell, c'est bien fait pour elle! Par contre le fait qu'ils s'embrassent e trouve quand même que c'es trompé, je suis désolé mais c'ets pas parce qu'ils couchent pas que ce qu'ils font est bien ! ( oui embrassé quand on est pas ive c'est tromper pour moi mais ça ça épend des gens donc bon )
En ce qui concerne leurs activité je toruve ça cool, comme le fait que tu expliques le commencement ça donne un début précis que j'adore.
Pauvre Marc uant même il s'inquiète pour tout le monde le pauvre
Bref continue comme ça et à la prochaine !
La petite Alice chapter 6 . 11/7/2015
En lisant ton titre, je me suis dit :" Ok, je vais lire le chapitre en pensant au mythe d'Icare". J'ai tenu bon trois lignes, ensuite je me suis laissée portée par le texte, et je me suis réveillée à la fin en me disant :"Merde, je devais penser à Icare !".

Bon, je ne commente pas ton choix de regarder Danse avec les stars, même si c'est sûrement bien en bruit de fond pour écrire ! xD Par contre, je dis oui à C Jérome ! J'adore cette chanson, ultra-mielleuse et niaise, je la trouve géniale !

Tu sais que c'est marrant, parce que quand j'ai commencé Nanazuma, j'étais persuadée que Nelly et Axel allaient tomber amoureux ! Comme quoi, mes intuitions sont toujours excellentes ! Et là, dans ton récit, je me rends compte qu'il y a une véritable barrière entre eux, j'ai vraiment du mal à me dire qu'un jour, ils seront vraiment ensembles, indépendants de Mark et Célia.

Je me suis rendue compte que la façon dont tu écris Nelly tend à me rappeler les Précieuses du XVIIème siècle. Elle a un côté un peu hautain, légèrement condescendant, mais c'est surtout dans sa relation à Axel qu'elle me les rappelle. J'ai l'impression qu'elle recherche une forme d'amour très pur avec lui, quelque chose de spirituel, en tout cas loin du charnel. Evidemment, ici c'est pour ne pas culpabiliser outre mesure, mais ça m'y fait quand même un peu penser. D'ailleurs, je remarque qu'il y a un véritable malaise du corps chez Nelly. Je crois que tu n'emploies jamais le mot "sexe" et tu ne fais pas de lemon, comme pour symboliser ce quasi-dégoût qu'elle a de coucher avec Mark, et la culpabilité de le faire avec Axel. J'ignore si c'est ton style de faire des périphrases autour de ce sujet, ou si c'est la parole de Nelly, mais en tout cas c'est tout à fait adéquat. Encore autre chose, je remarque qu'il y a vraiment une distanciation entre Nelly et Axel, du fait qu'elle le nomme souvent par son prénom et son nom de famille. De même, elle nomme souvent Mark par son statut de "mari". Enfin, on comprend bien qu'elle porte un masque lorsqu'elle parle d'elle à la 3ème personne et en employant son patronyme entier (en conservant toujours son nom de jeune fille).

Décidément, ce cauchemar la travaille... Il est très ambigu (ok, c'est la définition du rêve...), c'est compliqué de prendre part, de l'inscrire dans la fiction. Généralement, quand on écrit, les rêves sont très explicites, ils reprennent des éléments clairs de l'histoire, ou alors les font passer avec une subtilité à couper au couteau. Ben pas toi. Du coup, ça rend la séquence intrigante.

On m'a déjà dit que j'utilisais Célia comme un personnage fantôme. Chez toi, c'est pire ! Je pensais que tu n'allais utiliser Célia que pour donner de la consistance à la culpabilité d'Axel, qui se doit d'être à la hauteur de celle de son amante. Mais non, elle apparaît enfin, ou presque ! Alors, parions sur la nouvelle de Célia. Si on prend en compte le facteur "colère soudaine" d'Axel, je dirais qu'elle est enceinte, ou bien qu'ils vont se marier... Mais je parie quand même d'avantage sur l'enfant !

J'ai trouvé ça pas mal d'avoir les sentiments d'Axel. Même si Nelly est un peu sceptique, et donc qu'elle influence le lecteur. Je me suis toujours demandé s'il l'aimait vraiment. Là, on va dire que oui.

Voilà, je crois que j'ai fait le tour ! A plus !

PS : t'avais pas un bac blanc dans la semaine ? Comment ça s'est passé ?
La petite Alice chapter 5 . 10/31/2015
Hey, me voilà de retour ! (Non, pas pour te jouer un mauvais tour !)

Bref. J'ai adoré ce chapitre-ci. Peut-être parce qu'on sort un peu de la culpabilité de Nelly (pas totalement, bien sûr), peut-être parce qu'on s'ouvre à d'autres personnages, qui ont au moins la vie aussi facile que Nelly !

Je suis pas une grande fan de Erik, et comme il n'est pas présent, j'ai du mal à compatir pour lui, même si c'est pas drôle ce qui lui arrive. Par contre, j'aime beaucoup Sue ! Et je trouve que cette force qu'elle a de se détacher de son amour d'adolescence lui va vraiment bien. Même si elle a mis le temps, même si elle l'a fait d'une façon un peu lâche, ça m'a plu. Face à Nelly qui se laisse submerger, on voit une forme de parallèle avec Sue, une femme plus forte qui cherche à remonter à la surface par tous les moyens. Je me dis que ça pourrait peut-être faire réagir Nelly, ultérieurement.

Enfin, si elle tient à réagir ! Parce que ses sentiments commencent à changer, doucement, mais ça a quand même. Alors je me demande vraiment comment ça va se passer avec Mark et Axel...

En parlant de Mark, il commence à me gonfler à s'inquiéter pour un cauchemar... xD

Et en parlant d'Axel, je suis très curieuse de comprendre son histoire, de savoir ce qui le pousse à tromper Célia, et donc son meilleur ami. Est-ce qu'il amoureux de Nelly, de Célia, des deux, d'aucune ? C'est frustrant de pas savoir !

Hey hey ! Commentaire construit ! Bon, c'est un peu plus court du coup...

Donc, j'attends vraiment la suite avec impatience ! A plus !
La petite Alice chapter 4 . 10/31/2015
Hey hey !

De fait, ton cauchemar était plutôt intéressant. J'aime rarement les cauchemars lorsqu'ils sont écrits, mais le tien est lourd de symboles. Même si Nelly est persuadée que le film d'horreur n'y est pour rien dans ce mauvais rêve, elle se force tout de même à aller voir quelque chose qu'elle n'apprécie pas, de même qu'elle se force à vivre une vie qu'elle a en horreur. Donc, selon moi, c'est le genre d’événement qui peut engendrer un cauchemar. Bon, on demandera peut-être confirmation à Freud, hein ?! Quoique, si c'est pour dire que Nelly a un problème avec sa mère... Bref, revenons à nos moutons ! Donc, on comprend bien le parallèle entre le rêve et sa vie, c'est même limpide, ce qui fait que Nelly peut l'interpréter facilement. Moi, par exemple, je suis infoutue de mes rêves, alors va chercher la symbolique ! Pour Nelly, c'est bien plus facile.

Alors, oui c'est redondant, cette omniprésence de la culpabilité de Nelly, mais je ne dirais pas rébarbatif. Je crois que tu en as besoin pour conforter l'idée du lecteur, qu'on n'oublie pas que c'est une obsession pour elle, que c'est ça qui la bouffe. Bon, si tu nous fais un étalage de sa culpabilité sur encore 10 chapitres, là oui, ça va devenir long, mais je suppose que tu ne vas pas le faire... J'espère, parce que sinon, je viens de te saper le moral...

Ah, tu écris au fur et à mesure que l'inspiration arrive, et elle arrive au fur et à mesure que tu écris ? Bienvenue au club ! Comme disait Nietzsche : "C'est le serpent qui se mord la queue". Je sais pas si c'est une si mauvaise idée de laisser ton "inconscient" décider, c'était un passage plutôt intéressant.

Je remarque autre chose, c'est que Nelly est vraiment incapable de prendre une décision ! Y compris lorsqu'il s'agit de décider d'un film à regarder. Du coup, ça encre encore plus le personnage dans ces espèces de sables mouvants dont elle ne peut sortir. Si elle ne parvient pas à faire un choix qui pourrait paraître simple, comment parviendra-t-elle à s'extraire de cette vie qui l'étouffe et à quitter Mark ?

Bon, encore un commentaire anarchique, j'espère que tu t'y retrouves quand même ! Allez, j'essaie de reviewer le prochain chapitre ce soir !
Tialepingouin chapter 5 . 10/31/2015
Coucou toi

Je me suis marer quadnd tu dis ne pas savoir la suite de ta fic, je me sens moins seule en impro totale du coup xD
J'ai trouver l'apparition de Sue et D'eric vraiment cool, ça fait sortir des deux même couples et ça permet de montrer sa prise de conscience pour de vrai! J'ai bien kiffer quand même !
La fait qu'il la redemande en mariage c'est tellement ... Mignon, chou , adorable , con ( rayez les mentions inutiles) ca doit faire vla mal à Nelly maisun homme aussi amoureux c'est juste à fondre! xD
L'idée du train est choute aussi mais t'as du faire un max de recherche!

Bon chapitre génial , et porte toi bien !
Lordess Ananda Teenorag chapter 3 . 10/29/2015
Hello Dear Girl (j'essaie de te trouver un surnom, car ton pseudo est trop long... mais bon sang, quand les auteurs choisiront des pseudos qui permettent de les appeler facilement lors des reviews ? Bon j'arrête de râler... ;),

Ah, que dire, sinon...

...comme c'est beau ?

Je ne sais pas si c'est la mode, en ce moment, d'écrire des fanfics si délicieusement belles que même un meurtre serait ton chocolat blanc (en même temps, je viens de lire un chapitre d'Alice, donc forcément), mais... une plume d'ange qui écrit toute la douleur, noir prison et écarlate rancœur, cela vous offre, sous l'écran, un gâteau de chocolat blanc que l'on avalerait - quand bien même il serait celui du mariage... désespéré.

C'est une saveur, un chocolat qui fond sous la langue, et pourtant, je ne me détache jamais du fait qu'elle raconte l'histoire d'une personne prisonnière - prisonnière d'elle-même. Je ne sais ce qu'il est arrivé à Nelly plus jeune, ou dans ses précédentes vies, mais la façon dont elle se laisse enfermer dans une prison dorée a quelque chose de poignant : on en viendrait presque à lui pardonner le mal qu'elle fait à Mark, parce qu'elle si humaine dans sa souffrance (ce n'est pas les réflexions d'une personne profondément sadique qui aime et justifie le fait de faire souffrir), que sa faiblesse touche. Ce n'est pas donné, d'inspirer la compassion, alors que, en bonne fan de Sol (oui, bon, on se refait pas), j'aime la liberté de pouvoir ressentir ce que je veux ressentir... et ne jamais me comprendre dans une prison - ou blanche, ou dorée, ou noire. Et la prison de Nelly est blanc doré de l'extérieur, mais noir de souffrance à l'intérieur, ses pensées baignant dans le sang de son propre cœur. C'est déchirant pour qui la lit...

Mais cela fait toute la beauté du texte ! Et, j'ai eu une pensée en la lisant : je crois, que pour une raison X, elle s'interdit d'avoir droit au bonheur. Elle pense mériter de ne pas l'avoir, donc elle s'enferme d'elle-même dans sa prison dorée... tout en espérant, au fond d'elle, que quelqu'un vienne l'en délivrer. Et cette espérance-là prend la figure d'Axel - l'amant magnifique, avec qui elle goûte la liberté interdite - non, la liberté qu'elle s'interdit - mais dont, un jour, elle voudra profiter pleinement...

Finalement, Mark, ici, n'a qu'un petit rôle. On ne sait pas ce qui a pu l'amener vers Nelly, on ne le saura peut-être jamais. Car ici, c'est Nelly qui importe...

Une fic magnifique, écrit comme... le délicieux gâteau blanc de Nelly et d'Axel.

Bisous !
25 | Page 1 2 Next »