Reviews for June Tierney's Diary
TeamAnanas chapter 18 . 7/21
Je crois que je suis addict à ta fanfic...Une bien belle maladie que voilà. Plus sérieusement, j'ai littéralement adoré ton histoire. Elle est légère, sans prise de tête, extrêmement drôlej'ai piqué des fous rires toute seule pas mal de fois). Ensuite j'adore les personnages que tu as créés. June est ultra attachante, Olivier j'ai envie de le baffer et de le consoler en même temps, Sean me fait mourir de rire, Andy et Dorys j'ai du mal à les cerner mais j'les aime bien quand même. J'ai trouvé que tu gères très bien le "suspense" dans tes chapitres, on a toujours envie d'aller lire le suivant. Sinon ta plume est très agréable naturellement. Bref je veux connaitre la suite et j'espère que tu la posteras prochainement...
Kida chapter 18 . 7/19
Bonjour,
Je suis avec attention les aventures de June depuis le début. Je ne me souviens plus si j'ai laissé une review ou non mais aujourd'hui j'ai décidé de montrer que je lis toutes tes publications. J'attends avec impatience ton nouveau chapitre (sans vouloir te mettre la pression lol ). Quand j'ai commencé ta fic, j'étais au lycée puis j'ai continué à la fac. Aujourd'hui, dans le monde du travail parfois bien cruel (et là je me reconnais dans les mésaventures de June avec les gens, sauf qu'en étant adulte, j'espérais que les gens évolueraient un peu plus -'), un peu d'évasion est nécessaire. Et ta fic est exactement l'outil idéal pour cela et je t'en remercie. J'ai émis plein de théories pour la suite de ton histoire, j'ai lu la plupart des commentaires pour voir si les autres lecteurs avaient le même avis. C'est ce que j'aime avec Harry Potter et l'univers de JK Rowling: cette communauté pleine d'imagination et de surprises )
Je te souhaite courage, force et magie pour l'écriture. Je suis sure que ce sera très bien comme à chaque fois.
Docteur Citrouille chapter 18 . 7/18
Je viens de me rendre compte d'un truc: j'ai été la première personne à avoir reviewé ta fic, en cette lointaine journée de mars 2005! Une éternité. A l'époque, je sévissais sur le sous le pseudo de Docteur Gribouille (Citrouille, Gribouille, la prochaine fois, je me ferais appelé Monsieur Ouille).
Bref.
J'en ai mis du temps, mais la voilà la review de ce dix-huitième chapitre! Comme d'habitude, rien à dire, ni sur le fond ni sur la forme. On prend plaisir à suivre les mésaventures de June. Tu devrais lui créer un compte sur le site de VDM, parce que oui, c'est vraiment une Vie de Merde qu'elle se coltine en ce moment! D'ailleurs, elle me fait beaucoup de peine quand même!
J'attends, évidemment la suite avec impatience, mais je ne souhaite pas que Olivette et June se réconcilient tout de suite, maintenant, là. J'aimerais bien voir June devenir indépendante, la voir se faire de nouveaux amis (et pourquoi pas Flint? Ce type n'est pas un monstre quand même, quoiqu'en pense Olivier! Je suis sure que la priorité numéro 1 de ce garçon, c'est le Quidditch en plus).
Il est intéressant de noter aussi que June avait peur de perdre tous ses repères, de grandir dans le précédent chapitre. Et, au contraire, c'est elle qui change de vie la première. C'est assez intéressant quand même (même si l'épisode de l'Epouvantard était assez horrible en soi).
En revanche, si tu as le numéro de portable ou l'adresse mail de l'autre Craignos de Olivier, je prend, juste pour le plaisir de lui botter les fesses!
Je termine cette review en t'envoyant pleins de courage pour la suite! J'espère sincèrement que tu vas réussir à te démêler du chapitre 19!
A très bientôt!
Citrouille
Guest chapter 18 . 7/12
Bon. Ce que je m'apprête à dire est totalement ridicule alors pas de jugement stp. En fait je t'écris une review... A cause d'un signe du destin. Je te jure que c'est vrai! Je viens de relire ta fic en entière et je me languis en attendant le dernier chapitre et là le destin m'a envoyé signe sur signe! J'étais dans la voiture‚ et je passe devant les entreprises DUBOIS! DUBOIS! Déjà ça me fait un petit choc et tout‚ je pense à JTD mais rien de très flagrant. Sauf que 2 minutes plus tard‚ j'entend à la radio que nous fêtons les Olivier aujourd'hui. Et la c'était vraiment trop gros pour que je laisse passer sans rien faire. J'ai eu l'espoir que ce soit le signe que le dernier chap était en ligne mais c'est pas grave parce que du coup je peux te laisser une review pas du tout constructive et inutild. J'ai regardé HP 1 ajd et je me demandais ‚ est ce que tu vois Olivier comme dans les films? Parce que moi pas du tout. Je me vois comme un fqnart‚ je sais plus de qui mais si tu tapes "Oliver Wood" sur Google image c'est celui dans les tons rouge et or‚ où on voit juste sa tête vu un peu du dessous‚ il est sur devianart. Je trouve vraiment Olivier magnifique sur cette peinture il a un peu un air juvenile‚ j'adore!
Philibia chapter 18 . 6/8
Je viens de découvrir tes fics grâce à Alixe et je suis complètement fan! Surtout de Junes, super perso! J'adore ta vision de tous ces persos secondaires souvent délaissés. Bon par contre les derniers chapitres de Junes me font aimé de moins en moins Olivier... Pauvre Junes, quelle descente aux enfers! J'espère que maintenant elle a touché le fond et va rebondir! Merci d'avoir écrit tout ça en tout cas, et bon courage pour écrire la suite!
Aventure chapter 18 . 4/25
J'ai enfin pris le temps de lire ce long mais fabuleux chapitre ! (Merci pour le titre du chapitre, j'ai eu la chanson en tête tout du long !)
Le ton du chapitre est décidément sombre, ça l'étant déjà dans le précédent, on ne peut pas dire que ça s'arrange pour cette pauvre June ! L'identification fonctionne à 100%, comme dans le reste de l'histoire, mais ce coup-ci c'est vraiment déchirant. La pauvrette, il lui en arrive des malheurs ! (roh, l'épouvantard...) On voit bien dans tout le chapitre comme elle s'enfonce dans sa déprime, c'est extrêmement bien décrit. C'est vraiment un des gros plus de ton histoire, tu prends vraiment le temps d'approfondir le personnage (et même les autres, même s'ils sont plus en retrait de part la forme de journal intime), c'est très réaliste et hyper intéressant ! L'évolution des sentiments de June est toujours juste et crédible.

Autant je me suis encore plus attachée à June (si c'est possible), autant Olivier, ahhh, mais quel crétin ! Incroyable. Je me demande bien maintenant dans quel sens l'histoire va aller pour les réconcilier un peu, je suis hyper curieuse ! (Oui même si c'est mal parti j'y crois quand même, au bout d'un moment il va bien finir par ramper le Dubois... June va quand même pas repartir avec Flaherty non mais oh ?!) Je suis quand même bien d'accord avec Dorys (que j'apprécie bien mieux maintenant malgré sa présence toujours discrète et pas toujours très amicale auprès de June), tout ça c'est pour attirer son attention, mais enfin...

Le cas Andy à présent ! J'ai bien compris pourquoi June faisait l'autruche (d'ailleurs je la sens pas totalement la Dorothy, c'est bizarre qu'elle fasse sa gentille tout d'un coup, je me demande si ça cache pas un truc (en plus de l'envie de potin) ! Un truc contre Dorys ? On ait toujours pas ce qu'il s'est passé entre elles exactement), mais là ça commence à faire beaucoup. J'avais vu venir la "relation" avec Dean en lisant le début du chapitre, mais Pré-au-lard c'est quand même le coup de grâce ! Maintenant je me questionne : est-ce qu'il y a vraiment un truc entre eux (ce qui expliquerait la bizarrerie d'Andy depuis l'été, mais c'est étonnant qu'elle ait menti aussi bien si longtemps), ou il y a un micmac qu'ils règlent (le parallèle entre la fausse relation Marcus/June m'a mis la puce à l'oreille, et puis ça expliquerait mieux le silence d'Andy... Je me suis même demandé en lisant si Andy n'essayait pas de recaser Dean avec June ! Bon, ça c'est peut-être un peu gros quand même... Je vais avoir honte de mes suppositions quand je lirai le dénouement de l'affaire je crois ). En tout cas, pauvre June, dans ce chapitre elle se sent un peu délaissée !

En vrac pour conclure : j'aime toujours autant Percy et Penelope c'est sympa quand ils apparaissent, la "compassion" de Marcus m'intrigue, je me demande s'il ne va pas continuer à jouer un rôle dans toute cette histoire, j'ai a-do-ré le passage avec McGo, la demande de Katie était touchante (trop choue !), et Patch et Sean me manquent terriblement ! (D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi Patch fuit June puisqu'il n'a pas l'air très amoureux d'Andy finalement...) Oh et puis en lisant l'histoire d'Harry d'un point de vue extérieur, on se rend vraiment compte à quel point on dirait qu'il fait réellement exprès de s'attirer des ennuis pas possibles... Le pauvre !

Bref, encore un chapitre captivant, merci pour tout ça ! J'ai plus que hâte de découvrir la suite tant je me pose de questions !
(Je ne sais pas combien de temps j'ai mis pour lire la note de fin, mais ça n'a pas été facile ! )
Bonne continuation !
Grain de Sable chapter 7 . 4/23
Noooooon c'est fini ! Snif :'(

J'ai envie de secouer June par les épaules et de lui dire d'aller s'expliquer une bonne fois pour toutes avec Olivier ! C'est pas possible qu'ils mettent fin à leur amitié pour un bête malentendu comme ça ! Non, attends. En fait, j'ai envie de secouer OLIVIER par les épaules et de lui dire d'aller s'expliquer une bonne fois pour toutes avec June ! Il est tellement idiot, ça me désespère. En tout cas, après ça, personne ne pourra nier qu'il a réellement des sentiments plus qu'amicaux envers June. Enfin, qu'il "avait", peut-être... Mais non, restons optimistes, ils vont se réconcilier, n'est-ce pas ? N'est-ce pas ? S'il-te-plaaaaaaaîîît !

Bon de toute façon, rien ne dit qu'il y aura une suite à ce chapitre, alors je ferais mieux de ne pas trop m'exciter. Les fics inachevées sont un véritable fléau dans ce monde ! Ceci dit, je comprends que ça doit être compliqué pour toi de revenir dessus. Surtout que tu ne te facilites pas la tâche, vu la longueur de tes chapitres, tu dois mettre un temps fou à en finir un... Déjà, que tu sois revenue sur cette fic après 10 ans d'absence, c'est vraiment impressionnant ! Je te respecte. C'est ce qui fait que je garde l'espoir qu'il y aura peut-être un jour une fin à cette fic :) Courage !

Pour revenir à l'histoire, c'est vrai que ce chapitre était vachement plus sombre que les précédents. On se sent tellement mal pour June, je te jure ! C'est horrible. J'ai envie de lui faire plein de câlins, ça ne me ressemble pas du tout. On sent qu'elle a besoin de se lâcher un gros coup, soit en mode grosse crise de larmes qui ferait compatir le plus insensible des Serpentards, soit en mode pétage de câbles à insulter tout et tout le monde. J'aurais aimé qu'elle se confie à McGonagall, tiens ! D'ailleurs, ce passage était génial.
J'ai aussi beaucoup aimé le rôle de Dorothy dans ce chapitre. Jusqu'à présent, je me demandais à quoi ce personnage pouvait bien servir dans l'histoire et là, BAM tu nous la montres sous un autre jour, c'était top ! En plus, je vois tout à fait ce que tu veux dire quand tu parles du mélange de sincère compassion et d'avide curiosité chez cette fille. Et puis, elle devait être particulièrement bien placée pour conseiller à June de passer à autre chose étant donné son histoire avec Dorys... sur laquelle on n'a d'ailleurs aucun détail ! J'aimerais bien savoir ce qu'il s'est passé moi. *boude*

Quoi d'autre ? Argh, il y a tellement de choses à dire, je sens que je vais encore faire une review d'un mètre soixante-dix. Si tu veux me répondre, ne te sens pas obligée de faire la même longueur hein ;) Et si tu n'as pas le temps, t'inquiète je comprends !
Allez tiens, je vais parler d'Andy. J'écoutais une chanson tout à l'heure des Killers, "Andy, you're a star", ça m'a fait penser à ta fic, pour te dire à quel point je suis dedans depuis quelques jours ! Bref. C'est quoi cette histoire avec Dean là ? Le mec, il jongle avec trois filles (si on compte June dans le lot), aucun souci ! Ah là là, tous des connards. Je me dis que ça doit être horrible pour Andy, de devoir cacher ça à June. Surtout en sachant à quel point elle est fragile en ce moment. J'espère que June s'en rendra compte quand la vérité finira par exploser entre elles... Même si elle m'a semblé surprenante au début, finalement je comprends assez bien la réaction de June de "remettre le problème à plus tard", en quelque sorte, en essayant de ne pas y penser et de faire comme si tout était normal. Oh, ça me donne encore plus envie de lui faire un câlin :(

Ah oui et faut qu'elle envoie cette fichue lettre à sa mère aussi ! Qu'elle lui explique pourquoi ça l'a autant blessée. C'est pas bon de rester en froid comme ça, je sais de quoi je parle, ça m'arrive tout le temps avec la mienne -_-' Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi la mère de June n'a toujours pas craqué et ne l'a toujours pas recontactée... Parce que bon, c'est quand même elle l'adulte, June c'est encore une ado, on ne peut pas exiger d'elle la même maturité. (tandis qu'avec Olivier, cette question ne se pose pas vu qu'ils ont le même âge...et que de toute façon, c'est Olivier qui est en tort ! Pourquoi personne ne veut le reconnaître ? è_é) Bref, je reviens à mon message à la maman de June : bouge-toi le cul ! Et trouve-toi un autre mec, au passage, ce Edouard a l'air tout à fait détestable. Et puis c'est quoi cette manie des Moldus de ne pas aimer la magie ? Elle avait qu'à pas épouser un sorcier, franchement. D'ailleurs, l'attitude du père de June me fait bien rire et je la trouve particulièrement véridique : encourager June à se réconcilier avec sa mère en permanence tout en faisant en sorte de ne pas se retrouver sur le champ de bataille. Je me demande si tous les pères sont comme ça, parce que le mien c'est exactement ça.

Bon j'arrête de parler de ma petite vie et j'enchaîne sans transition sur ton écriture, qui est super ! Vraiment, ça fait du bien de lire quelque chose d'aussi fluide, avec les bonnes touches d'humour un peu partout, sans faute d'orthographe, avec des dialogues et de la narration là où il faut, c'est le top ! La forme du journal intime aurait pu rendre tout ça un peu lourd, mais tu as choisi d'en faire un récit à la première personne (plutôt qu'un fidèle récapitulatif jour par jour) et je pense que c'était un excellent choix. Oh et spéciale dédicace à tes notes de fin de chapitre, qui sont juste géniales ! Surtout la parodie de Qui veut gagner des millions, qui m'a bien fait rire avec les lumières et le générique de Jean-Michel Jarre ahahah c'est tellement ça !
Juste un petit bémol (parce que je suis une lectrice critique et constructive ! (tu parles...)) sur une habitude que tu as prise dans ta narration, celle d'appeler tes personnages par des dénominations telles que "l'Ecossais(e)" ou "l'Irlandais(e)". Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais personnellement j'ai toujours besoin d'un temps de réflexion pour comprendre de qui tu parles, vu que je ne me souviens pas forcément du pays d'origine de chaque personnage. Qu'ils se charrient entre eux à l'oral sur leurs origines, je veux bien, c'est plutôt rigolo, mais dans la narration je ne vois pas trop l'intérêt (à part pour éviter les répétitions mais franchement, c'est pas très grave). Enfin, voilà, honnêtement c'est le seul point qui m'a un peu agacée en te lisant !

Pour revenir (et probablement finir, vu la longueur déjà bien avancée de cette review) sur une note plus positive, je voulais aussi souligner l'excellent travail que tu fais avec le personnage de Percy, c'est super de lire une fic où son personnage est aussi bien traité sans tomber dans la caricature. Son côté maladroit le rend très attachant, et en même temps, il reste le Percy casse-couilles avec le règlement qu'on voit dans les bouquins. Ce que je ne comprends pas trop, c'est pourquoi il tient autant à ne pas se montrer avec Pénélope ? (tu l'as peut-être expliqué à un moment dans la fic, si c'est le cas, désolée pour cette question) Toujours est-il que ça ne doit pas être facile pour elle.
Oh et autre chose, c'est vraiment intéressant d'avoir les aventures de Harry en background. C'est là qu'on se rend compte à quel point il se retrouve toujours dans des situations pas possibles, ahah. Et à quel point ça peut affecter Olivier ! Honnêtement, il ne se rend pas compte de ce qu'il lui fait subir ?!
...
Je viens de me rendre compte que j'ai écrit une centaine de lignes sur une fanfic sur Olivier Dubois et que je n'ai toujours pas parlé du personnage d'Olivier Dubois. Je crois que je vais finir par préparer un plan détaillé avant d'écrire une review... *soupir* Bon, très rapidement, alors, parce que je vais arriver à la limite du nombre de mots disponibles. Olivier est super ! Je veux dire, je comprends totalement June qui est tombée amoureuse de lui, j'aurais sûrement été comme elle. Et j'adore tous les moments où elle se retrouve dans des situations ambiguës avec lui (genre dans le dortoir ou quand ils se cachent de Mélanie), j'aurais aimé qu'il y en ait beaucoup plus tellement c'est génial ! A chaque fois je sautille sur ma chaise (ou mon lit, selon l'heure qu'il est), toute excitée de voir s'il va ENFIN se passer quelque chose. Trop d'UST pour mon pauvre petit coeur... Toujours est-il qu'Olivier est une vraie tête à claques, mais il peut être tellement mignon quand il veut ! Je comprends que June finisse toujours par tout lui pardonner. Enfin, sauf sa dernière connerie, apparemment. Mais s'il ne vient pas s'excuser, elle ne risque pas, aussi ! è_é Aaaargh allez Olivier, sors-toi les doigts du c** !

Bon, je deviens vulgaire, il est temps d'arrêter. Je te souhaite un gros gros gros bon courage pour écrire la suite, ce serait tellement dommage qu'une fic d'aussi bonne qualité demeure inachevée... même si bon, comme tu le dis si sagement dans ta dernière note (que j'ai bien galéré à déchiffrer, merci hein :p ), "c'est la vie" et c'est pas toujours simple de concilier le monde des fics avec le monde réel. Mais j'espère que tu y parviendras ! J'ai foi en toi !
Bisous !
PERC3VAL chapter 18 . 4/21
Salutations, Dame Owlie,
C'était pour te prévenir que ta fiction me rend... folle, totalement barjo tellement je ship June et Oliv' (pour les intimes), et qu'il me faut ABSOLUMENT un chapitre 19 AAAH
Sérieusement, ce "en train de corriger le prochain chapitre du JTD, que j'espère publier début mars" est une déclaration qui me broie les entrailles, écrase puis disperse les restes de mon petit cœur meurtri aux quatre coins du Mordor (alerte fandom étrangère)... Je ne finirai pas l'année à ce rythme lààà!

Evidemment, je plaisante, mais bon... Dans chaque blague il y a toujours une part de vérité, haha !

Des bises
Shirafune-chan chapter 1 . 3/10
Bonjour Owlie,

Par où commencer? Le commencement sans doute. Cette fic m'avait été recommandée en 2009 par ma meilleure amie qui la tenait (et la tient toujours d'ailleurs) pour l'une des meilleures du fandom. Inutile de te dire que non seulement j'ai accrochée mais je me suis laissée emporter à toute allure par cette fic géniale. J'avais quatorze ans à peu près, et il me semble qu'à l'époque tu venais de/allait publier le chapitre 14. Je me rappelle avoir dévoré ta fic mais avoir pilé net, un peu avant la fin du chapitre 12. Mon petit cœur tout faible ne supportait pas la perspective du choix de June, j'avais l'impression qu'elle ne saurait pas dire non à Dean de peur de le blesser et je ne voulais pas voir leur dispute, ni quoique ce soit (disons que j'avais pas envie de la voir rompre mais j'avais encore moi envie de la voir renoncer à Olivier.) . Alors même s'il s'agissait d'une des histoires les plus brillantes du fandom français, j'ai cessé de lire. J'avais peur que ça se passe mal pour June, moi. (bon la suite m'a un peu donné raison hein.) Je suis un peu du genre à sauter les moments de tension gênante et angoissante dans les bouquins et les films moi. Puis le temps a passé.
Et puis il y a quelques mois ma meilleure amie toute joyeuse m'annonce que la fic continue. J'ai grommelé que de toute façon moi je n'avais pas finit le mois de juin. Mais il y a trois jours j'étais en quête de lecture, et puis je me suis rappelée de June et de cette fic qui m'avait tellement plu il y a presque sept ans. Et j'ai replongé. A toute vitesse. Avec un oeil nouveau. j'ai dévoré ta fic, passé le fatidique chapitre 12 pour m'apercevoir qu'il n'avait enfin de compte rien de terrible. C'était sans compter la rupture! Mais ce n'est pas grave après tout je préférai ça au renoncement à Olivier. Et du coup je l'ai dévorée jusqu'au chapitre 18. (à ce propos voilà un développement bien cruel!) Et me voilà toute bête à la fin de ce chapitre 18, noyée dans le manque et le besoin viscéral de savoir. Ta fic vient à nouveau de s'installer confortablement dans mon top 3.

Tu l'auras vu cette review, c'est plus la review de la relation que j'ai à ta fic que la fic elle même. C'est un peu égoïste en fait. Mais c'est ainsi. Ta fic m'a beaucoup marquée, je n'attends qu'une chose en ce moment c'est le chapitre 19. Et dire que ça ne fait que 6 heures que j'attends.

Mais je voulais aussi te dire que tu es une écrivaine géniale. Tes personnages sont drôles et attachants, le rythme fluide et entraînant, l'histoire est passionante et crois moi les rebondissements assez inattendus! J'aime cette ambiance que tu as donné à l'histoire, cette tension que je ressent comme si je la vivais (c'est fou comme c'est facile de s'identifier à June de ressentir ses colères, son sentiment d'injustice, et surtout l'impression qu'elle est dépassée par ce qui se passe autour d'elle). En somme j'adore cette fic (au point qu'en refeuilletant les deux premiers tomes je suis un peu étonnée de ne pas y retrouver june et les joyeux lurons) j'attendrai la suite avec (im)patience.

Merci pour ce cadeau que tu nous fais Owlie! Et bon courage! (et surtout BRAVO!)

PS: Sean me manque.
PPS: et la scène avec Dubois à la fin du 18? Splendide. Même si je t'avoue ne désirer qu'une chose: réconciliez vous bandes de tâches! Que quelqu'un fasse quelque chose ces deux mules sont trop bornées! (même si je suis à 100% derrière June. C'est vrai quoi!)
Antig0ne chapter 18 . 2/23
Voilà longtemps, très longtemps que j'entends parler de cette fiction, je m'y suis finalement lancée la semaine dernière, et je suis enfin arrivée au bout des 18 longs chapitres. C'est super, j'adore le développement que tu fais de l'histoire, le côté journal mais très vivant etc.
Andy m'insupporte au plus haut point, alors que June est au plus mal et mériterait le soutien de ses ami(e)s, elle la trahi, elle n'essaye pas de la comprendre, elle ne se confie plus à elle, etc. Mauvaise meilleure amie !
Dorys, c'est différent, mais je ne trouve pas non plus son comportement très sympa.
Je ne parlerai même pas d'Olivier.
J'espère qu'un jour (peut être en 2025 ;) ) nous aurons le dénouement !
Guest chapter 18 . 1/9
Coucou!
La review spontanée - je ne viens même pas de lire ta fic, juste d'y penser - pour dire que je suis super super super super super fan de cette histoire! Depuis deeees annéééees! Mes goûts ont évolué en grandissant mais j'aime toujours autant cette fanfiction!
Depuis que tu t'es remise à poster (waow c'était il y a presque deux ans, le temps passe vite!) je suis encore plus impatiente de connaître la suite, et surtout super heureuse de me dire que celle-ci va arriver un jour!
Mon seul regret, c'est de ne pas avoir d'heures à consacrer à tout relire 3
Guest chapter 18 . 1/2
J'adore ta fanfiction mais elle est pas finis!
Milie chapter 17 . 12/20/2015
Je prends une douche avec Marcus Flint ! Décidément ! :D
J'adore la façon dont tu intègres les passages du canon, top !
Master Newt chapter 18 . 12/2/2015
Bon. Bon, bon, bon. Commençons par le commencement. Ta fic est une m-e-r-v-e-i-l-l-e. Un texte aussi bien écrit où la syntaxe est aussi parfaite, bah croyez-le ou non les p'tits loups mais on en croise pas partout ! Donc avant que tu ne finisse enterrée vivante sous l'avalanche de ce qui va suivre, je tiens à m'excuser pour ne pas avoir commenté les précédents chapitres. C'est une HONTE quand je vois la merveille sous mes yeux (bah oui pas sous mes pieds...bref...).
Cela étant fait, c'est partit p'tit loup pour la tsunami review ! (et je fais des rimes...bref, passons...) Here we go !
Alors donc, POUR UNE FOIS qu'on a pas la meilleure amie de Harry ou allons-y carrément : sa jumelle cachée (tada tadaaaaaaa, les gens aime bien le mélodramatique), je peux t'assurer que j'ai bien failli allez pleurer à l'église (mais bon, passer pour une malade mentale devant de pauvres touristes innocents, merci bien mais non merci) pour ce cadeau de noël avant l'heure.
Ton style est génial (j'essaye d'éviter les répétitions mais c'est dur dur quand je vois ce petit chef d'œuvre), le fait que se soit Juni (je peux l'appeler Juni sans risquer l'étranglement ou l'asphyxie ?) qui "raconte" l'histoire ça donne vraiment un petit côté de fraicheur (oui, oui, ça a un sens ce que je viens de dire). Je dois t'avouer qu'au départ, j'avais vraiment peur de tomber sur une fiction avec la blonde peroxydée en mal d'amour et qui flash non stop sur son meilleur ami, mais PAS DU TOUT ! Non, non, non, mesdames et messieurs ! Là où d'autres nous font le summum des clichés, Owlie, elle, nous fais un scénario revisité de la jeune fille amoureuse de son meilleur poteau. J'appelle ça du GRAND ART ! Et puis Olivier. Olivier quoi ! ENFIN seigneur nous sortons de la monotonie, ENFIN nous sortons de la spirale infernale de l'amour gnangnan et dégoulinant. (je reprend mon souffle après avoir hurlé ces deux phrases). De plus, Juni a son petit caractère (merci mon Dieu, enfin une demoiselle avec une intelligence supérieure à celle d'une perruche, THANKS GOD !) et ne se laisse pas faire (tiens, re-bonjour la rime).
Le fait que ses parents soient divorcés change de la routine (bien que je la plains quand même) mais j'ai été triste quand j'ai vu qu'elle s'était disputé avec sa génitrice (comment ça, on n'emploi plus ce mot depuis les années 80 ?!). Enfin bon, si sa mère n'est pas capable de comprendre que sa fille aime le monde sorcier et sa condition de sorcière, alors tant pis pour elle na !
Je finirais ce pavé en abordant le comportement I-N-Q-U-A-L-I-F-I-A-B-L-E d'Olivier.
Na mais oh l'obsédé d'la balle ! Juni elle a beau aimer le quidditch et être ta pote, va vraiment falloir se calmer là ! (désolé, c'était mon côté obscur de la force qui ressurgissait)
Dans ce chapitre Olivier me sors vraiment par les trous de nez (pour rester polie). J'espère sincèrement qu'il va se ressaisir, sinon ça va vraiment barder pour son matricule (j'aime beaucoup ce mot : "vraiment"...bref...) et il aura intérêt à s'excuser dans les prochains chapitres, sinon capitaine ou pas capitaine, j'irais personnellement lui botter le derrière !
Allez, stop, on arrête le massacre. Je te fais un résumé rapide au cas ou tu n'aurais pas eu le courage de lire ce pavé en entier (ce que je ne te reprocherais pas) :
- j'adore ta fiction
- J'adore Juni
- j'adore...tout en fait
Bon. A bientôt pour la suite, en espérant que d'ici là, ce petit crétin d'Olivier aura réfléchit à ses actes (tu vas voir sinon...)
Les salutations de Newt, Dame Owlie
(Dieu...plus je relis, plus je vois combien c'est long...bref...)
Temarina chapter 18 . 11/27/2015
Bonjour,

J'ai adoré! Il m'a fallu un certain temps pour me rendre compte qu'il y avait une suite et maintenant qu'elle est là, je vais aller contre mes habitudes par une question "à quand la suite?" Etant amateur de fanfiction aussi, je sais que c'est une pression de publier la prochaine histoire, et je me suis promise en tant que lectrice de ne pas faire de pression aux autres car la qualité prone sur la rapidité de publication mais bon sang, il m'a fallu des jours (ok des mois) la dernière fois pour me résigner et cette fois, j'ai lu toutes tes histoires, ceux que tu conseillais ect... et il n'y a plus rien à se mettre sous la dent (euh les yeux) ce qui fait que l'attente va être encore pire.
Oh fait, les liens ne marchent toujours pas, parce qu'en les utilisant pour voir les rar, il m'a fallu te googler pour le trouver. Pour changer, je fais des commentaires sur la bonne histoire.

Pour tes craintes, j'imagine bien ce que tu as ressenti, parce que c'est vrai que c'est loin des légèretés des débuts, mais c'est normal aussi, à l'adolescence tout devient une question de vie et de mort. Et connaissant June (je m'y retrouve un peu dans ses comportements, ah l'adolescence, c'était une période sympa mais que je ne repasserai pas forte heureusement), j'arrive à imaginer que les autres ont pu faire des gestes envers elle, mais qu'elle n'a pas remarqué. Enfin, si elle a remarqué, mais avait choisi de les interpréter différemment. Par exemple, pour l'histoire Andy et Flaherty, je la vois bien préférer ignorer ce qu'elle voit et être quand même surpris lorsqu'on lui dit ce qu'elle avait pensé tout bas. Quoiqu'il se passe entre ces deux-là, sa réaction est compréhensible. Au lieu de se mettre à dos une amie de plus, vaut mieux rester dans le doute.

En tout cas, le fond est une suite logique je pense, si l'histoire a continué dans ses légèretés, pour ma part, je me serai probablement désintéressé parce que amoureuse ou pas, il y a des limites à ne pas franchir et Olivier l'avait franchi (à ce qu'il me semble). C'est donc une suite tout à fait normale, je m'attends même à ce que décembre soit un vrai cauchemar (il faut que ce soit moche avant de pouvoir apprécier les bons moments non). Avec l'histoire sur Andy et l'amitié improbable qu'elle tisse avec l'ancienne amie de Dorys (j'ai oublié le nom), le clash me semble prophétique. Mais je vois aussi une lueur d'espoir avec sa mère (en me basant sur les lettres entre ses parents, non cette fois je ne ferai pas le commentaire d'un autre oeuvre en écrivant ici, c'est une mauvaise habitude), qui pourrait être son nouveau point de repère. Je reste convaincu que c'est à sa mère de faire le premier pas, mais ça c'est un long commentaire que je préfère ne pas raconté.

Pour Olivier, j'hésite à faire part de mon avis, j'ai tendance à être influencé par les commentaires reçus (comprendre: une tendance à faire le contraire de ce que les autres imaginent pour marquer le coup, même si je m'en inspire aussi). Enfin, je raconte quand même, je suis d'accord avec Dorys que les agressivités d'Olivier étaient quelques parts sa manière de continuer à garder les relations avec June. Mais comme je le disais, plus haut l'adolescence et ses crises d'hormones ont fait que même si c'est une évidence pour le reste du monde, pour June, pour ces messages pas subtils (de Olivier), elle a préféré les interpréter d'une différente manière en jouant la carte du "j'ai été victime, il me faut une excuse en bonne et du forme". Néanmoins, entre eux, c'est le quiditch (faite que je n'ai pas écorché l'écriture oh dieu du quiditch, si oui sacrilège, pardonne-moi) qui les ramènera ensemble et s'il (le ... tu as compris je ne réécris pas, mais tu as compris) n'arrive pas à les réconcilier, rien ne le fera.

Questions: Tu prévois combien de chapitre de plus? ou Nous allons (tu vas) arrêter à quel mois? Parce que l'attente est sincèrement meurtrière et ma patience est explorée d'une façon que je ne croyais pas possible en attendant la suite de JTD. Pour preuve, je ne lis jamais (que très rarement quand l'auteur a une humour particulière) les notes de bas de page à la fin des chapitre, mais j'ai perdu un oeil (si si c'est possible) et une bonne dizaine de minutes à lire la note écrit à l'envers dans l'espoir de trouver un indice sur la prochaine publication.

Si j'ai un rappel à l'ordre au boulot d'avoir préféré lire ton chap que de bosser (même si je rattrape en rentrant tard le soir), au moins que j'ai les réponse non!

Ouille, tu fais sortir le pire en moi, Oliver Wood et Owlie Wood que m'avez-vous fait! J'ai trouvé ça marrant les gosses (euh les lecteurs dignes et honorables) qui font des menaces/ chantages pour la suite et me voilà réduit à en faire une moi-même subtilement (ou pas si subtile que ça car vu ton imagination, tu as probablement lu entre les mots)

PS: En tant que auteur, je te félicite pour la chute à la fin des chapitres surtout celle-ci, tu arrives à tenir les lecteurs en haleine et à se faire des tas d'idées sur la suite, en tant que lecteur, je dirai "t'es vachement tordu comme auteur pour nous couper l'histoire là"
769 | Page 1 2 3 4 11 .. Last Next »