Reviews for Effleurement
Mrs Elizabeth Darcy31 chapter 1 . 4/8/2010
C'est fou a quel point il a des sentiments mais il a trop peur de se laiseer aller enfin superbe fic bravo
Beinganotherone chapter 1 . 5/31/2007
Que dire si ce n’est que j’ai adoré (mais bon, tu t’en doutes).

« Faisons semblant… » murmure t-il, glissant ses lèvres près de son oreille. « Prétendons qu’il neige. » Superbe. Une larme a bien failli m’échapper. Et puis je dirais rien d’autre parce que j’en ai marre…de me repeter lol ; c’est cro beau, comme dirais ma petite cousine.
Boo chapter 1 . 5/6/2007
Alors là, je n'sais que dire ! *_*

De toutes les fics GSR que j'ai pû lire, c'est de loin, loin, la meilleure !

Je suis amoureuse de ton style d'écriture ! C'est vraiment tout ce que j'aime !

Allez hop, dans mes favoris ! :)

J'espère pouvoir te relire très vite, et te félicite !
Dominique saralovegil chapter 1 . 3/5/2007
Comme à chaque fois j'ai passé un agréable moment, tu es fantastique et malgré mon grand âge (38balais)je suis accros à tes fics...ne change rien c'est parfait commeça!
mylco chapter 1 . 1/29/2007
J'ai relu deux fois ta fic tellement j'ai adoré!

Au risque de me répéter tu es vraiment très douée et tu sais vraiment utiliser les mots qu'il faut pour retranscrire les émotions des personnages.

Dans cette fic, tu racontes du point de vue de Grissom et tu sais exactement comment l'interpréter. La scène ou il annonce à Sara son départ est remplis d'émotions.

Grissom est très maladroit dans sa façon de l'annoncer. Il veut le dire sans blesser Sara, y aller tout en douceur et là on voit que tu respectes le personnage à la lettre car son côté "associal" ressort et du coup il s'y prend très mal.

Grissom tu devrais aller prendre des cours lol.

Je prends un réel plaisir de lire tes fics, tu as un vrai talent!

La prochaine que j'attaque c'est"oubli mortel".

Biz.
Miss Romanaise chapter 1 . 1/24/2007
Ton texte est vraiment magnifique!Il est très bien écrit et wow je trouve pas mes mots!Alors au lieu d'un long discours je te dis : Bravo!

La Miss Romanaise
kookie66 chapter 1 . 1/21/2007
Jusqu'à présent je passais occasionellement pour lire une ou 2 fics, mais cette fois-ci j'ai pris le temps de m'inscrire pour te dire Elialys à quel point je te trouve douée : cette fic est merveilleusement écrite, tu arrives à nous faire ressentir les sentiments des 2 persos et ce d'une façon remarquable, les sentiments et les émotions sont très bien décrites. On en perd pas une ligne. De plus ta façon d'écrire est fort agréable.

Pour le coup, je vais rechercher toutes les fics que tu as pu écrire avant sachant par avance que je vais me régaler.

Merci à toi pour partager avec nous ton talent.

kookie
Lily-N chapter 1 . 1/21/2007
j'ai relu ta fic et tout ce que je peux dire encore une fois : c'est que moi j'aime pas la neige...

...ah oui, j'ai eu mon sourire guimauve pendant la partie sur la mèche de cheveux lol
Butterflied chapter 1 . 1/19/2007
WAO! g adoré, et c peu de le dire!

franchement, je ne me remet jamais de ton talent d ecriture!

j'adore!

MERCI!c'est trop geant!

la neige m a fait penser au dernier film que j ai vu! Cashback! je te le conseil, il est vraiment génial! la scène de la neige est sublime! bon c'est la dernière! mais elle est vraiment magnifique, tout comme ta fanfic!

je ne me lasserais jamais de t fanfic! meme si ce sont des one shot, aucun problème, bien au contraire!

encore, encore, encore!
allis-lcw chapter 1 . 1/18/2007
Dis est-ce que tu t’y connais en réanimation ? Non parce que là je vais m’effondrer. Elle est magnifique ta fic. C’est sublime. Je l’aime, je l’adore.

Elle est une centaine de fois mieux que les larmes de l’ange si tu veux mon avis (de toute manière je te le donne même si tu le veux pas alors…). Enfin après j’ai toujours préféré les fics courtes aux longues et tu ne fais pas l’exception. Cette fic et Lorsque la nuit tombe protège moi du passé sont vraiment tes deux meilleures. Je ne pourrais pas dire laquelle je préfère.

Maintenant j’en viens à cette fic. Alors là c’est dur de faire une review. Autant dans les larmes de l’ange c’est facile de sélectionné des passages et de les passer au crible autant là c’est impossible de choisir des passages. Tout est excellent et merveilleux. Il faudrait que je procède mot par mot, ce qui serait un peu compliqué. Alors dans un effort surhumain j’ai réussi faire une sélection.

« particulier l’histoire du sabbatical de Griss » Juste avant de commencer sérieusement. J’ai vu des extraits de cet épisode et il m’ont achevé. J’en ai marre d’attendre la saison 7 !

« Il aime la texture de sa peau. » J’adore ce genre d’énoncer. Tu place tout de suite la situation. Clair, net et précis.

« Il aime la regarder dormir. » Et tu continue.

Je voulais aussi dire que j’adore ces passages sans dialogues, juste rempli de texte, plein de petites évidences. Plein de jolis petites phrases qui font que quoiqu’il arrive je l’aimerais ta fic rien que pour ce début.

« Lorsqu’elle se brosse les dents » Alors celle-là je l’adore. Ça sort du schéma habituel et pourtant ça reste merveilleux. Bravo.

« De façon naturelle, elle aime dormir sur le ventre » Ah bon ? Moi je ne supporte pas ça.

« A chaque respiration lente et profonde qu’elle prend, la mèche frémit légèrement, mais ne bouge pas » J’adore le coup de la mèche. Si je puis me permettre je dirais que c’est un classique. Mais je m’en fiche que cette mèche (chez Sara ou une autre) est été utilisée des milliers et des milliers de fois parce que toi tu fais ça bien et que dans la continuité on se rend même pas compte que l’on a déjà lu ça quelque part. ça passe tout seul et c’est bien fait.

« Il doit lui dire. » Oui je suis d’accord. Mais j’aurais aimé me demander ce qu’il devait lui dire et non pas savoir déjà ce qu’il devait lui dire. C’est toujours la même réplique que je te sors mais je n’y peux rien c’est comme ça.

« les jours succèdent aux nuits, qui succèdent aux jours, qui succèdent aux nuits... » Alors là je vais être chiante. Ce que tu dis n’est pas tout à fait exacte. Oui parce que les jours ne succèdent pas aux nuits comme ça. Il y a d’abord l’aurore, la matinée, le midi, l’après-midi, la soirée, le couché de soleil et enfin la nuit. Le terme « jour » est bien trop général!

Sinon j’aime beaucoup l’effet que tu rends. On voit très bien les jours passer. C’est un peu comme dans un film lorsque les saisons défilent rapidement sous nos yeux.

« Une voix en lui lui souffle qu’il n’agit pas au mieux, que quelque chose ne va pas dans son raisonnement » Bah il ferait mieux d’écouter cette voix pour une fois ! Nan mais j’vous jure celui-là ! Il sait qu’il a faux, que ce n’est pas le bon raisonnement qu’il adopte mais non il ne change pas. Une vrai tête de mule.

« Il le note à la façon dont aujourd’hui, le haut de son corps est tourné vers le matelas et l’oreiller, mais ses jambes sont repliées contre sa poitrine. » J’adore parce qu’avec le descriptif (sublime) que tu nous as fait de sa façon de dormir tu n’as pas besoin d’en dire plus.

« Bientôt. » Ouais, ouais c’est ça…

En plus tu le répète. Il n’arrive pas à s’en convaincre suffisamment.

« « ‘Williamstown’ comme pour ‘Williamstown, Massachusetts’ ? » » Elle sait ça comme ça elle ? Waouh elle est douée. Parce que moi on me demande où est Toulouse je ne suis pas capable de répondre à part « dans le sud ».

« « Deux… Quoi ? » » Ah oui effectivement il la prévient tard quand même. C’est vrai qu’à sa place j’aurais cru mal comprendre. Deux jours ? Non c’est pas possible, j’ai mal entendu.

« « Je veux dire…Wow…hum…Okay. » » ça c’est de la réponse quand même. Je dois dire que je préfère « mais enfin voilà quoi en fait tu vois » mais ça n’aurait pas été très adapté ici.

Juste pour information (je joue encore sur les détails…) « wow » ne s’écrit pas comme ça dans un texte français. Ça s’écrit « waouh ». C’est certes plus long et moins esthétique mais c’est fanais l’autre non. Oui j’aime défendre la langue française, n’est-elle pas merveilleuse avec toutes ses exceptions et ses quelques règles.

« avant même d’avoir réfléchi à ce qu’il allait dire, ou surtout à la façon dont il allait le dire, réalisant qu’elle n’avait pas compris ce qu’il voulait dire. « Tu ne viens pas avec moi. » » C’est marrant parce qu’en commençant la lecture de la phrase je me suis dit « c’est pas la bonne formulation. Il sait ce qu’il va dire » et d’un coup je lis la suite et « mais c’est un génie! J’adore sa phrase » Oui ça prend moins de temps à lire qu’à penser. Enfin tout ça pour dire que j’adore. Le fait de croire qu’il ne sait pas ce qu’il va dire alors que c’est surtout comme toujours la façon dont il va s’y prendre qu’il ne maîtrise pas. Et tu accentue cette effet avec l’italique.

« et il peut deviner qu’elle se mord l’intérieure de la joue, signe d’une intense contrariété. » Tu avais déjà utiliser l’intérieur de la joue dans une de tes fics il me semble. Mais je n’accroche toujours pas. Je ne comprends pas pourquoi les gens se mordent l’intérieur de la joue. Je dois être la seul à ne pas le faire peut-être ?

« « Est-ce que je peux savoir pourquoi je- » mais elle se stoppe, avant de fermer brièvement les yeux. Quand elle les rouvre, elle fixe obstinément un point sur le mur qui se trouve à sa gauche. « Okay, je suppose que tu as de très bonnes raisons pour avoir décidé de partir. Je vais juste… » »

Oui je suis d’accord qu’elle aille juste… J’aime beaucoup ce passage on comprend bien qu’elle est bléssée.

« Roulée en boule. » Un mot de plus aurait été un mot de trop.

« Elle est en colère. » Retour des énoncés simples qui résument toutes une partie. J’adore toujours autant.

« Il a décidé de rester loin d’elle pour un mois entier… » Alors là je t’avoue que je me suis demandé ce que tu nous avais mis après cette phrase. Une grande minute (enfin quelques secondes plutôt de questionnement que j’adore et qui manquait au début lorsqu’on a apprit qu’il « devait lui dire ».

« … l’abstinence commence maintenant. » Et la réponse. Excellente. J’adore cette phrase. Trsè bien trouvé et très bien mise en scène malgré l’exigence de qui me met toutes mes mises en page en l’air (je sais je l‘ai déjà dit mais il m‘énerve ce site parfois !).

« Alors qu’il se dirige vers la sortie, son taxi l’attendant dehors, il passe devant les vestiaires. Elle est là. » J’adore ce passage dans la série et je voulais te dire que tu l’avais très bien traduit. Je veux dire leur deux comportement sont un peu bizarre et toi tu as répondu à tout ça le plus naturellement du monde et d’un coup on ne conçois pas que les chose se soient passé autrement que ce que tu as écrit.

« Les jours passent. » Plus de nuit ?

« un vieil entomologiste tentant de changer la face du monde avec ses insectes et ses indices » J’adore cette phrase. C’est vrai que dit comme ça ça semble un peu barbant voir beaucoup même. Mais en réalité c’est très bien. On ne comprend pas grand-chose mais c’est super. On est content de ne pas à avoir à se farcir toutes les explications du pourquoi du comment ! On a juste à regarder la télé et hop on se dit bah si il le dit c’est que c’est vrai. Et on oubli tout aussitôt.

« Car la première chose à laquelle il pense, en se levant le matin, c’est à Sara. » C’est’y pas mignon…

« . Alors il parle. Il parle, parle, parle, tentant vainement de se rattraper pour n’avoir pas suffisamment communiqué ces derniers mois » M’enfin c’est pas un téléphone qui va faire l’affaire. Parce que parler dans le vide comme ça, ça ne sert à rien. Sur ce point il faut que tu vois Lost In Translation de Sofia Coppola si ce n’est pas déjà fait (il fallait que je case ce film quelque part. Je l’ai découvert il y a moins d’une semaine et je l’ai déjà vu plein, plein de fois. J’en suis littéralement tombé amoureuse. L’histoire est sublime et merveilleusement raconté et la photographie est magnifique. Faut que tu le vois si tu ne l’as jamais vu. C’est un ordre ! Oui, oui je te l’ordonne !).

« A présent, il assume » Ah bah oui c’est un grand garçon.

« Aujourd’hui, il neige. Et il pense à Sara » J’adore le lien. Comme ça il est pas évident. Sara ? Neige ? Enfin on peut en trouver des liens, comme tu le fais après avec la blancheur de sa peau. Mais moi je préfère qu’il n’y en ai pas. C’est tellement mieux si il pense juste à elle comme ça parce que c’est tout. Il n’a pas besoin de réponse. Il neige et il pense à elle. Il aurait pu pleuvoir, faire beau, grelonner (ça se dit ça ?) c’est pas grave il pense à elle.

« Les flocons tourbillonnent lentement, faisant au ralentit leur chemin jusqu’au sol » Bon je t’accorde le « il neige » un peu plus haut mais là non je dois t’arrêter ! Tu ne peux pas me décrire la neige, tu ne peux pas me rappeler que dans ta fic il neige. Et pourquoi ? Parce que la neige me manque ! Je veux la neige ! On est milieu janvier et je n’en ai pas vu de la vrai qui tient au sol ou qui ressemble à un vrai flocon encore ! Je veux la neige ! (oui je suis une inconditionnelle de la neige. J’aime ça.)

« Mais il ne l’aurait pas entendu, ce souffle transperçant le silence. » Et oui lorsque l’on entend pas ça parait moins réel. On l’a peut-être imaginé. Ça n’est peut-être qu’un rêve. C’est moins vrai.

« « Le paysage est magnifique, Sara… Tout est entièrement recouvert d’un manteau blanc. La neige semble capable de transformer le monde en seulement quelques heures. » » Non mais tu vas arrêter avec ta neige oui ! Et puis la pauvre Sara qui n’en a pas. Comment il peut lui infliger cette torture.

« Mais est-ce réellement surprenant ? » Non.

« Il attend » Ah c’est terrible ça l’attente. Mais j’aime l’écrire. Et j’aime la vivre aussi dans certaine situation (quand je ne suis pas pressée). C’est merveilleux, ça m’inspire parce que je passe alors mon temps à observer les gens, les bruits, le décor et paf j’ai plein d’idée qui naissent dans ma tête.

« Se tenant fièrement debout, prête à tout entendre, prête à se défendre, une légère brise de vent remuant doucement ses cheveux » Enfin Sara quoi. Mais la mèche quand même. Elle n’est pas si stoïque que ça. Enfin bref j’aime ce passage.

« Il réalise avec un mélange de stupeur, de culpabilité et de honte, que les doutes qui l’ont envahit toutes la nuit –sur le fait qu’elle veuille encore de lui ou non- elle, elle les a endurés tout le mois durant. » Il est vraiment pas doué quand même. Il n’a pas pensé une seconde que ce mois à été une horreur pour elle. Quel égoïsme ! Enfin en même temps il en est choqué après et il réalise l’ampleur des dégâts et veut tout réparer voir s’améliorer aussi. Alors voilà il est tout pardonné.

« Un son où se mêle rire et larmes lui échappe » J’adore ce son dans les film. Alors là je me l’imagine très bien et c’est merveilleux.

« Il sait qu’il est loin d’être pardonné, que les problèmes sont là, et que malgré tous les efforts qu’il est près à faire, il y en aura toujours. Mais il est près à y faire face. » Une auteur réaliste ! Ta fic ne fait que gagner des points. C’est vrai parce que là on est super content avec ce sourire idiot qui vient se collé sur le visage. Mais en même temps on sait que tout n’est pas arrangé, tu nous le fait bien sentir mais ça va quand même. C’est une sensation bien mieux que celle que l’on a lorsque dans une fic tout se termine bien et que l’on ne peut pas voir de problème. C’est plus réaliste ici et je préfère.

« « Prétendons qu’il neige. » » Puisque nous ne pouvons faire que cela.

Et puis la neige c’est moins déprimant que la pluie quand même. C’est vrai la pluie est rarement utilisé dans un but d’exprimer la joie dans une fic contrairement à la neige.

Sinon à part ça j’adore cette dernière phrase. C’est magnifique et je ne peux rien rajouter à part waouh et encore waouh. J’adore ta fic. Elle est sublime. Il n’y a vraiment pas grand-chose à redire,mais les petits, tout minuscules points négatifs je les ai déjà évoqué plus haut.

Avec cette fic tu confirme tes talents et cette fic rentre directement dans mon top dix des fics françaises toutes catégories confondu (c’est-à-dire avec celle du caméléon incluse, oui parce qu’avec seulement CSI tu ne concoure qu’avec toi-même étant donné que niveau fic française je ne lis quasiment que les tiennes).

allis

PS : Je viens de réaliser la grosseur de ma fic. Je ne m’étais pas aperçu que ça faisait autant. Je m’étais dit que pour une fois j’aurais une taille raisonnable mais non. Tu as encore eu plein de lecture…

RePS : Je n’ai pas parlé du titre. J’ai oublié. Pouf zapper. Donc je fais ça là. Je voulais juste te dire qu’il était plutôt pas mal. Je me suis interrogé beaucoup sur le contenu de ta fic dans la journée en n’ayant que le titre et spoiler saison 7 comme base. Et j’étais loin d’avoir une fic comme celle-là.

J’aime bien ton titre.
Megara1 chapter 1 . 1/17/2007
Salut !

Voilà un exemple du parfait dosage entre angst et romance !

C'était magnifique !

J'ai eu un moment d'incompréhension comme Sara quand Grissom lui a annoncé qu'il allait partir s'en aller puis j'ai eu froid ( et ce n'est pas seulement parcequ'il fait froid dehors ;) ), j'ai senti la tristesse puis le bonheur.

La dernière phrase était la magnifique conclusion de cette histoire !

Merci pour ce one-shot, sublime !

Megara
Ptite Mac chapter 1 . 1/16/2007
Coucou!

revoila ta revieweuse que tu arrete pas de faire pleurer! alalalala

Fic magistrale, tres bien ecrite et tres "grissomienne"

dis moi pr le spoiler euh ils st en froid griss et sara, enfin sara est furax apres grissom ou pas?

Biz
griss chapter 1 . 1/16/2007
SUPER! c'est toujours très bien écrit, et j'ai adoré la fin, quand ils se retrouvent! j'aime beaucoup la dernière phrase:"prétendons qu'il neige!"

j'aurais bien aimé une suite! BRAVO! continues!
eva chapter 1 . 1/16/2007
vraiment superbe ce petit intermede en attendant la suite des" larmes"..Tout est parfaitement décrit et tout s'étalle sous nos yeux comme une vidé ne peux pas ecrire comme ça si on n'aime pas, et toi tu les aimes ces persos tout comme nous...Vraiment tres talentueux ce chapitre et on a envie de les suivre chez eux pour jouer encore aux voyeurs...Merci pour ton talent ,merci de nous donner ce que nous ne verons jamais vraiment dans un épisode de csi et merci d'être si prolix pour notre plus grand bonheur...big kiss petite amber...
Monique ou MIC sur le forum chapter 1 . 1/16/2007
Salut Elialys,

Que dire d'autre que MAGNIFIQUE. Tout les passages que les scénaristes ne veulent pas nous montrer, toi tu y ariver à donner vie. J'adore tes histoires et les passages GSR. J'ai arrêté de compter le nombres de fois que je les ai lu et relu.

Je suis impatiente de te lire à nouveau.

A bientôt

a

Merci de nous faire partager tes histoires
24 | Page 1 2 Next »