Reviews for Mon ange
adieue chapter 2 . 8/27/2013
Un texte captivant, d'une lourdeur feutrée et sensuelle qui vous écrase et vous enivre. Parfaitement excellent !
The Lonely Angel Chronicles chapter 2 . 7/24/2013
Bonsoir,

Ce soir, j'ai de nouveau regardé Léon, cela faisait longtemps et l'histoire toujours la même conserve toute sa poésie. Me voilà donc à fureter sur la toile et c'est avec plaisir et étonnement que je découvre cette fic au titre si charmeur !
Il ne m'en faut guère plus pour attiser ma curiosité et je parcoure chaque mot avec un frisson *_*
Ton écriture est sublime. Les sentiments et pensées des deux protagonistes sont profonds et tellement fidèles et frappants. C'est tout ce que j'apprécie !
Donc merci et bravo à toi !
northernfall chapter 2 . 7/23/2013
Magnifique & poignant !
beaucoup de plaisir à lire les deux chapitres, bravo et merci de partager de tel texte :)
Malicia M. Dalriada chapter 2 . 9/18/2010
J'adore! :)
RedeamMyself chapter 2 . 4/22/2008
c'était étonnant
quatre8ss chapter 2 . 9/8/2007
Bonjour !

Tout d'abord désolée pour ne pas avoir laisser de com's plus tôt (j'suis partie un peu précipitamment en voyage à Paris...) mais je prends toujours grand soin de ne pas bâcler mes reviews donc...

Je suis toujours autant éblouie par tes mots (tu vas te lasser à force que je te le dises à chaque fois mais c'est vrai, j'y peux rien)

On devine ce qui a pu se passer entre les deux lorsqu'ils sont montés dans cette chambre. Un amour déchu pour reprendre les mots de Norman. La seule phrase prononcée pourrait être complétée par le sous-entendu suivant : ...car toi tu m'as déjà tué.

Texte toujours très poignant qui j'espère nous révèlera bientôt d'autres aspects de la complexité de la relation entre Norman et Mathilda.

Tu as tous mes encouragements pour le faire.

Bises,

Quatre8ss
quatre8ss chapter 1 . 8/23/2007
Wow !

Pardon. Je suis plus expressive d'habitude dans mes com's mais là wow quoi ! Tu as si bien recrée le personnage (de ce sublissime film de Luc Besson) interprêté par Gary Oldman par tes mots, c'en est troublant, surtout que c'est à travers le regard de Mathilda que tu le fais. C'est très poignant... Bravo.

Il y aura une suite ?

Bye

Quatre8ss, admirative...
rickiss chapter 1 . 8/23/2007
Mon dieu, on est pris aux tripes par cette tension qui se pose dès les pemières lignes, et en même temps on est saisi par l'étrange poésie qui s'en dégage.

Comme toujours, j'ai envie de dire, le personnage de Mathilda dégage une sensualité et une violence à fleur de peau ... Elle a grandi mais ne semble pas avoir bougé de l'époque où on l'a connu. En comparaison, Gary ... pardon, Norman, paraît avoir vieilli, mais lui aussi sans rien perdre de ce qu'il était, de ce qui faisait de lui ce personnage si fascinant (j'ai envie de dire si délicieusement fascinant, malgré le côté malsain de cette fascination).

L'échange (y compris avant qu'il ne soit verbal) entre les deux est si parfaitement rendu ! On s'y croirait, tout en étant posé comme spectateur impuissant d'un début de drame qui se joue ... C'est superbe, je suis une fois de plus admirative !

Et bien entendu, j'attends la suite avec impatience, parce que nous laisser en plan comme ça, non vraiment, c'est trop cruel !

Bisous,

Kissy