Reviews for Sharp Taste
KonekoKuro chapter 5 . 2/16/2015
Ah... Lavi, Lavi, tu commences à te mettre dans le pétrin! Heureusement que Yuu est là pour te sortir des galères, je me dis. En même temps, Road est sacrément coriace et elle sait bien viser ! Et Emilia qui ne se doute de rien '...

La scène dans le Wal-Mart était très bien écrite, j'imaginais les gens et au moment où Wisely a failli avoir Lavi pour de bon, j'ai quand même eu peur ! Bon, heureusement qu'il s'est loupé, à la fin '...
KonekoKuro chapter 4 . 2/16/2015
Plus on lit, plus on remarque le caractère un peu lunatique de ce cher Lavi : capable de plaisanter pour passer aux soupirs juste après ! Et Emilia... ah, quelle cruauté, en effet x) : mais est-ce que finalement, ce dictionnaire a bougé de sa table basse ? Avec Kanda, fort probable. Enfin, on dit ça, mais derrière son regard mauvais, il a embrassé notre lapin, et on sait très bien comment ça va se finir entre les deux dans les chapitres suivants ! Kanda, tu n'es pas aussi insensible que tu le fais paraître x)...

Ah et le coup du câble électrique, bravo, c'est assez marrant à imaginer x).
KonekoKuro chapter 3 . 2/16/2015
Ah... l'apparition de Kanda !
Dans ma première lecture, quand Lavi se présente à Kanda ( " Avant, je m'appelais Lucy, mais maintenant on m'appelle Lavi " ) j'ai bien failli mourir de rire : il n'y a que lui pour raconter des trucs pareils ! Ah, et jolie réaction d'Emilia, j'aurais fait la même chose je crois x)... enfin, Lavi tient le choc après un coup de dictionnaire donc tant mieux. Ce serait bête que lui, gamin de la rue, se fasse tuer par un dictionnaire XD...

Et Allen, toujours en train de manger, ça colle parfaitement avec son caractère ! J'ai bien aimé son entrée en scène
KonekoKuro chapter 1 . 2/16/2015
Bonjour !

Actuellement dans la troisième relecture de cette fic', je me suis dit, et si je mettais des reviews pour une fois ? Donc je me lance.

Ah... quand je pense que le Lavi x Tyki je trouvais ça croooo adorable ! La suite m'avait surprise.

Ce que j'aime dans ce chapitre, c'est... bah, Lavi, tout simplement. Je me demande comment il fait pour boire un café tiède, beuuuh ! Mon chocolat du matin, s'il est tiède c'est pas agréable.
Cette manière qu'il a de regarder son soleil chaque matin, j'trouve ça adorable comme rituel ! Et que ça lui correspond bien. Aussi... voir que chacun des persos du manga auront un rôle - comme Miranda, cliente du Bookmen Shop, ce qui est une bonne idée - me fait plaisir. Il n'y aura pas de ' bon celui-là, il vire, j'ai pas envie de le faire intervenir ' et ça nous fait comme si le manga avait été refait. C'est agréable.
Jun-Fuu chapter 40 . 10/13/2012
Oh.
C'est fini. (depuis longtemps, d'ailleurs, mais chut)
Je me suis profondément attaché à Mikhaila, apprenant moi-même le russe, au début, elle me plaisait surtout pour ça. Et puis elle est tueuse à gages, comme mon héroïne dans un projet personnel. Mais finalement, elle est plus qu'un nom sur le papier, elle est quelqu'un, ayant un passé, un futur, des envies, des rêves inaténiables, un chat.
Bizarrement, je trouve que Marian et elle vont très bien ensemble, peut-être est-ce du au fait que tu parles de leur sentiments comme si on les ressentait, mais chut.
Ca fait longtmeps que cette fiction est finie, mais vu que je me suis donnée la peine de lire 40 chapitres, je vais pas repartir sans prévenir que je suis venue, tout de même.
Finalement, ta fiction est très bien, et inspirante, j'ai pu rajouter des points d'actions à mon profet, qui n'a rien à voir avec Sharp Taste, ces actions n'ont rien à voir avec ton scénario, mais l'atmosphère m'a donné des idées.
C'est fort étrange.
Mais c'est plaisant.
:D
Dymitry chapter 1 . 10/11/2012
Alors là, je ne comprends pas que ta fic n'est pas mille et quelques rewiews. Elle prend aux tripes! Franchement j'en ai rarement lu des aussi bonne!
J'adore tout, le sentiment un peu dégueulasse de la rue, leurs sentiments exploités jusqu'à la corde, le sentiment de malaise qu'elle dégage parfois.
Tes personnages sont justes parfaits dans le sens ou ils sont aussi imparfaits qu'un être humain "réel". J'ai adoré les voir se débattre dans cette environnement malsain que tu décris (peint) si bien.
Je pourrais encore continuer sur de longue ligne de louanges mais mes mots ne rende pas compte de ce que tu m'as fait vivre!
J'espère que tu comprends que j'adore, j'aime et bien d'autre verbes qui monte en crescendo.
Tu m'as fait vivre un tel malaise avec un humour et une beauté si dérangeants et en même temps si bien trouvés! Enfin je ne peux pas décrire se que j'ai ressenti tellement waaooo!
Et non, je n'exagère pas!
Merci, mille fois merci! Même si je vais laisser le temps couler avant de replonger dans cet univers, je ne peux qu'en conserver un souvenir indéfectible tant elle a remué un quelque chose en moi que je ne saurais décrire alors merci.
GGL-HY chapter 40 . 4/21/2012
Baaah je suis (encore) trop en retard! T_T Désolée vraiment! T.T

En tout cas je tenais à te dire ici à quel point tu as fait un boulot formidable pour cette fic, elle est vraiment très réussie de bout en bout!

Ce dernier chapitre était vraiment parfait! la fin de l'histoire entre Middle et Cross, c'était super émouvant! T.T Lavi en fureur m'a franchement foutu les jetons, mais c'était vraiment impeccable de crédibilité! Et quand Kandy essaye de le retenir de faire une bêtise et se rend compte d'à quel point il l'aime, mon petit coeur de fangirl a palpité très fort! ;A;

Le moment où Lavi est tout seul sous la pluie et réfléchit à ses options et quand Kanda le rejoint là c'était le summum, je crois que c'est mon passage préféré de toute la fic!

Et puis enfin la toute fin c'était tout aussi impeccable. J'ai eu peur que ça se finisse mal et de me mettre à pleurer comme une loque mais ça n'a pas été le cas alors j'ai été vraiment soulagée! ' Mais en même temps ça ne se finit pas SI bien que ça (vu que Middle ne reverra pas Cross T.T), et du coup ça ne tombe pas dans le cliché de la fin Bisounours. je ne m'attendais pas du tout à cette décision de la part de Lavi et ça m'a agréablement surprise, et puis les derniers mots suggèrent des évènements futurs pleins d'espoir! *0* Alors ta dernière phrase ne te satisfait peut-être pas entièrement mais moi si et je pense qu'il en est de même pour tous les lecteurs!

Donc voilà encore bravo pour cette fic géniale, je suis vraiment contente de l'avoir lue et j'attends avec impatience tes futurs écrits (et il faudra que j'aille lire les anciens aussi pendant les vacances!) !

GGL.
Ann O'Nimme chapter 40 . 3/11/2012
Voilà, je viens de finir Sharp Taste. Une review pour te dire que tout le long de ta fiction, j'ai adoré.

J'adore ton style d'écriture et dès le début de l'histoire, tu nous as plongés dans le monde de la rue, violent, dur, triste mais en même temps si attrayant. Je lui ai trouvé quelque chose de fascinant.

J'ai aussi adoré l'exploitation des personnages, tu as su garder leur caractère tout en l'adaptant à l'univers que tu as créé. Encore une fois, j'ai vraiment aimé. :)

D'ailleurs, ta fic' m'a fait penser à la chanson "The good die young", de Scorpions. Pour moi, l'ambiance, la musique et les paroles correspondent très bien a ta fic'.

Voilà, je vais me répéter mais j'ai vraiment adoré !
Ruize-chan chapter 40 . 3/8/2012
Ultimate review.

C'est marrant, c'est un gros hasard mais comme pour la première fois où j'ai lu un chapitre de cette fic, j'ai un bol de céréales Trésor à la main. Un certain stress, aussi, ce "c'est fini" un peu amer qui coule dans la gorge, mais en même temps cette fic était du concentré de génie, de joie et de sensations. Alors je préfère me dire "c'est fini" avec un sourire satisfait sur les lèvres. (D'ailleurs tu l'es, toi, satisfaite, j'espère?) Soit dit en passant, bravo, tu as réussi à boucler le tout en 40 chapitres! Un beau chiffre tout rond, qui tombe juste et qui sonne bien dans la bouche. Nickel. (Désolée d'avoir mis autant de temps pour venir reviewer. Emploi du temps chaotique et petit regret du même genre que celui avant d'aller voir HP 7 partie 2. On veut pas que ça soit fini, et c'est comme lire le dernier chapitre concrétisait un peu cette fin.)

J’aime tout particulièrement la manière dont au détour de quelques phrases discrètes, subtiles, l’on réalise que Neah n’a pas si bien cicatrisé que cela, qu’il n’a pas digéré ce qu’il s’est passé avec Adam, qu’il l’aimait sincèrement et qu’il ne s’en remettra probablement jamais vraiment. Ce mec n’aura décidemment pas eu de chance. Il reste tout aussi captivant, pour autant. J’aime également le petit jeu recherché autour de la mort de Cross, développé tout du long de cette fanfiction. Ce « il est mort, en fait non, en fait si, en fait non » perpétuel qui fait douter, souffrir, aimer, qui torture et qui trouve un impressionnant écho avec l’univers du manga ; Cross a disparu de la circulation, réapparaît, se fait « buter » par la Congreg’... Ca colle terriblement bien sur ce personnage incertain, cette hallucination vivante qu’est Cross Marian. Et c’est un aspect que tu as, une fois de plus, très bien retranscrit.

En vrac, les phrases coup de cœur de ce chapitre : « Il haussa les épaules et elle vit s'allumer, des tréfonds des ténèbres dorées, la lueur furieuse de sa folie. » (Parce que je suis amoureuse de ce mec.) ; « Il commençait à avoir un mauvais pressentiment, comme si son instinct de fils de la rue lui hurlait de foutre le camp. » (Parce que je sens son sang rugir, ses muscles durcir, le frisson qui parcourt son échine.) ; « Et alors qu'il gardait son flingue braqué sur son amant, il s'aperçut qu'il l'aimait vraiment. - Lavi, répéta-t-il dans un murmure. » (Parce que ce couple aura été terriblement juste tout au long de cette fanfiction, sans jamais tomber dans le cliché, la mièvrerie ni le ridicule.) ; « (...) s'il avait fait sortir Yuu de L.A., il devrait parvenir à l'amener à l'autre bout de la Terre. » (Parce que ce gars est un putain de dieu.).

J’avoue avoir été terriblement surprise de cette fin. (Je m’attendais un peu à un gros bain de sang.) Parce qu’en fait, ce n’est pas une fin, c’est un début, un prélude, comme tu dis. Une porte qui s’ouvre, des pas qui claquent sur le plancher, un univers qui écarte grand les bras. Et ça, c’est une idée qui me plaît drôlement. On retrouve aussi une certaine symétrie avec le tout début de l’histoire ; Lavi, Emilia, Kanda. Plus Middle, et c’est elle qui va changer la donne. J’ai écouté « Girls » de Death in Vegas (par pur hasard) en lisant ce tout dernier paragraphe, et je crois que je n’aurais pas pu mieux trouver. Ca sonne limite comme un générique de fin, on s’imagine les personnages disparaître au ralenti, on sait qu’ils n’ont pas fini d’avancer, puis les noms des acteurs se mettent à défiler sur l’écran noir et on éclate en sanglots car toute la pression accumulée pendant le film/la fic explose. (Sherlock épisode 1 saison 2, mon ami. Cette fic m’aura fait le même effet, dieu merci, j’ai horreur du maquillage. J’aurai eu l’air maligne, avec des traînées de rimmel noir sur les joues.) Finalement, Lavi a choisi le « keep on walking » de Walker. Ce n’est pas la facilité, mais c’est la seule chose qui lui permettra de s’en sortir réellement. Timidement, on met un pied devant l’autre, puis on recommence. Magnifique.

Le dernier chapitre, ici.

Ma Chère Caidy, ma correspondante éclairée, mon conseiller musique préféré.

Sharp a duré une année de découverte, de rebondissements mortels et de pur bonheur pour moi. Ce fut long, agréable, souvent génialissime - les quelques 40 reviews que j'ai dû te laisser ne suffisent pas à t'exprimer ma reconnaissance.

Alors merci de nous avoir escortés avec cette merveille, de m'avoir répondu et d'avoir développé le saint logos lors de nos discussions.

En espérant que tu nous offres du rêve aujourd'hui et demain, aussi. Sharp s'arrête, tes lecteurs passionnés te suivront partout où tu iras. (Sauf peut-être dans la douche, mais ça c'est une autre histoire.)

Merci pour cette fantastique aventure et encore bravo, au plaisir de te relire aussi tôt que possible. En lisant cette fanfiction, jamais je n'ai gueulé "BORED" comme un certain consulting detective, ce gars que j'attends avec impatience de lire sous tes mots.
Shigure-sensei chapter 40 . 2/29/2012
Moi je trouve ta fin géniale u_u comme le reste de ta fic, tu nous as fait découvrir une truc de guedin u_u franchement

t'as une façon d'écrire si fluide qu'on a l'impression d'y être avec les personnages.

tout le temps que j'ai passé à lire Sharp Taste je ne le regrette absolument pas.

J'ai vraiment tout adoré du début jusqu'à la fin et c'est sûr, les chapitres du mercredi vont me manquer

Merci de nous avoir fait partager cette petite merveille

bravo pour ton écriture )

Shigure
Rose-Eliade chapter 40 . 2/29/2012
j'ai bien aimé cet fic même si je trouve que c'est un peu triste que mika ne retrouve pas marian

toi aussi tu connais la serie anglaise "sherlock"? je l'adore et j'attends avec impatience la saison 2
Ruize-chan chapter 39 . 2/26/2012
Ah, ce que j’aime la manière dont tu décris la relation Cross/Komui post mort de Lenalee ! On retrouve tout à fait celle du manga, c’est-à-dire que Cross est un sale gosse qui fait chier son monde, que Komui est toujours en train de lui remonter les bretelles (en vain), mais qu’au final on sent un sacré respect entre eux. C’est beau. Toujours aussi cool, aussi ces petits sous-entendus sur l’amitié Reever/Komui, c’est adorable cette manie qu’a Reever de vouloir protéger son boss, d’essayer de le soutenir en permanence, de ne jamais lui fausser compagnie... Si tu en tues un des deux, je ne sais pas si je te le pardonnerai. (Bah ouais, comme on se rapproche dangereusement de la fin, je commence à faire quelques pronostics.) Mais ça pourrait donner une scène tellement magnifique et cruelle... Arf, je ne sais pas ce que je préfèrerais. Le « Tu cognes toujours comme une tarlouze, Komui. » sous-entendrait-il que ce n’est pas la première fois que Cross se prend une beigne de sa part ? Quoi qu’il en soit, ce genre de réplique lui ressemble bien. Inutile de dire que j’ai adoré cette discussion, je crois ?

Pour continuer sur Cross (Ce chapitre semble lui être plus ou moins dédié, non ? Une espèce d’adieu général ?), il semble être de plus en plus désespéré. Pas du genre grosse déprime bien destructrice, mais on sent qu’il s’efface petit à petit ; d’une certaine manière, c’est comme s’il laissait tomber, qu’il laissait couler. Il y a une certaine rage qui mijote en lui, mais il semble se foutre de tout. Plus que d’habitude, je veux dire, pas son je-m’en-foutisme classouille ordinaire. Entre la manière dont il s’adresse à Komui, la désinvolture avec laquelle il bute le client chez Anita (sans s’énerver alors qu’il aurait pu le tabasser pour exorciser sa colère), la façon dont il couche avec Middle... Ce chapitre a quelque chose de très testamentaire, il file ses gosses à Komui, il prépare son départ. (Ahah, je continue ma lecture et je tombe sur : « Il y avait une lueur désespérée dans son regard noir, une lueur inconnue. » Bon, alors mon analyse ne tombe pas à l’eau, je me suis pas trop plantée, ahah.) Il fait animal blessé, paumé. C’est assez inhabituel. (Et sûrement ce qui le pousse à blesser Anita, à la provoquer. Connard.) C’est comme si tout foutait le camp sous ses pieds, il voit tout s’effondrer (ses Bitches, Neah, sa confiance envers Middle...) et devine qu’un jour ou l’autre, ce sera à son tour de tomber.

Plus j’avance dans ce chapitre (je ne sais pas si ça se ressent d’habitude dans mes commentaires mais oui, je reviewe tout en lisant, d’où mes réactions parfois un peu vives), plus je me dis que c’est un « au revoir » à Cross, tss. L’amour entre Cross et Middle est intriguant mais très beau, surtout dans cette manière qu’ils ont tous les deux de jouer jusqu’au bout, comme pour faire durer quelque chose qu’il savent tous les deux illusoire et éphémère. Se dire au revoir comme si de rien n’était, innocemment, tout en se tourmentant. Middle sait qu’elle va devoir le buter, Cross qu’elle va le buter, et pourtant ils maintiennent leur paradis chimérique le plus longtemps possible... Non, franchement, c’est très beau et réussi. Comme cette rencontre surnaturelle entre Cross et Neah, c’était assez bluffant. Très juste. Ce qui me fait penser, ce que j’aime dans cette fic et qui change un peu des autres, c’est que Cross a plusieurs relations en même temps et pour autant, elles restent toutes importantes. Très différentes, mais importantes quand même.

« Pour protéger Adam. De moi. De mes caprices. De mon arrogance. De ma soif de destruction. » Tu ne trouves pas que j’adore assez Neah comme ça ? Arrête avec tes répliques géniales, s’il te plaît. Et tu continues avec le surnom « Mary » ! C’est adorable, beau, terrible.

J’ai adoré lire cette lettre du point de vue de Cross, au passage. Tout s’éclaire, c’est juste ouf. Et quant à la fin... Bon, voilà, elle m’a arraché un sourire béat. C’était donc le dernier flash-back ? Putain de merde, tu vas me faire stresser. Il reste environ combien de chapitres ?
Rose-Eliade chapter 39 . 2/22/2012
il est trop triste ce chapitre !

mais j'y pense, si road sait que neah est vivant, pourquoi ne dit-elle rien au Comte ?
Shigure-sensei chapter 38 . 2/20/2012
Woooo ça fait longtemps que j'ai pas reviewer moi gomeeeeeeeen j'ai été prise par le temps

Je suis montée sur ressort depuis le début du flash back u_u j'ai trop hâte de savoir ce qu'il va se passer tu nous fait trop de suspens la x)

Shigure
Ruize-chan chapter 38 . 2/15/2012
"Hello, I'm Johnny Cash, lança une voix grave et masculine, divinement rocailleuse." Toujours fidèle à toi-même, hein? Du coup j'ai lu ce paragraphe sur ce morceau, histoire de bien me foutre dans l'ambiance, et je dois avouer que c'était foutrement bon. Alors si tu ne me fais pas cette playlist pour Sharp, je risque d'être très, très frustrée. Non, sans rire, même si ce n'est qu'un morceau ou deux par chapitre... (Même si tu la publies dans deux ans, je suis preneuse.) J'aime la manière dont la relation entre Middle et Cross évolue, et surtout la façon dont Middle parvient à jouer un double jeu constant. Un triple jeu, même: Noah/Bitches/elle-même, comme si sa personnalité de Middle-of-the-Road commençait à se forger, qu'enfin, elle développait sa propre voie, un pas vers la neutralité. Pas con du tout, effectivement, c'est contre toute la rue qu'elle en a. Le "Il faudra sans doute que je paye un jour" m'inquiète tout particulièrement. J'ai du mal à me dire que cette fic risque de bientôt se terminer, aussi. Un peu comme quand une série de bouquins se termine ou qu'on voit le dernier Star Wars et qu'on se dit: "Bon. Bah merde. Rideau." C'est toute une aventure.

Honnêtement, j'ai mal pour Krory. Aussi bien physiquement (tu l'as pas gâté, le pauvre) que mentalement: non content de se faire tabasser, le mec doit en plus découvrir que quelqu'un qu'il prenait pour son amie n'est qu'une traître opportuniste (Il y en a qui contestent, qui revendiquent et qui protestent; moi je ne fais qu'un seul geste, je retourne ma veste.), et donc qu'il va simplement se faire buter. Le pire, je crois, c'est qu'il ne peut même pas imaginer pourquoi Middle agit comme ça, et qu'il va mourir sans savoir s'il faut lui pardonner (Krory est un mec sympa) ou si elle l'a bel et bien trahi. Pauvre gars. Cela dit, c'était une scène super, surtout au niveau de la dernière réplique de notre vampire préféré. Et puis par rapport au manga: le coup de la dent (j'avoue, je me suis marrée) et la personnalité de Krory, le mec sympa qui ne lâche jamais rien, ont bien trouvé leur place dans ce paragraphe.

Et donc là, comme ça, tu nous lâches que Lavi était le prochain sur la liste? Ouah. Il a eu chaud, le petit gars. (Quand on pense à quel point il tient à elle, maintenant...) Et là d'un coup, j'ai un vieux-vieux doute. Chapitre 10, rencontre entre Lavi et Middle. Ils jouent tous les deux hyper bien et font semblant de ne pas se connaitre, ou tu as choisi plus tard qu'ils se sont déjà rencontrés? (Je n'ai pas relu le chapitre en entier, je ne sais plus si tu laisses entendre qu'ils se connaissent déjà.)

Très touchant, la petite crise de Cross. Ca induit pas mal de trucs sur la relation qu'il entretenait avec Chomesuke, et j'aime particulièrement le fait que Neah fasse partie des gens qu'il insulte. Il ne l'a pas oublié. Le passage de Road était extra (Cette nana est tarée.), et j'ai eu une petite pensée émue pour Maosa (Encore une fois, je m'excuse platement de mes égarements quant aux noms des personnages... M'enfin c'était bien drôle quand même.) qui a encore moins de chance que les autres.

De son côté, Cross est un petit génie, y a pas à dire. "C'est pourtant simple, Mademoiselle. Cross et ses salopes doivent payer." J'avais pas encore lu les deux lignes suivantes que déjà, germait dans mon esprit (note la belle métaphore) l'idée que le Comte souffrait et qu'il ne pensait qu'à la perte de Neah. Lulu Bell est toujours la même salope qui ne vit que pour sa famille, j'ai apprécié. Ces executions à la chaîne m'ont fait penser à Dexter, tiens. J'aime la manière dont chaque Noah tue sa victime différemment, et ce que cela dévoile de leur personnalité; ce qu'ils disent, les armes utilisés, la longueur de la torture, les réactions.

LE meilleur passage de ce beau chapitre est sans hésiter le paragraphe en italique. Sensible, exquis. Bravo.

Je reviens sur ce que j'ai dit: "Cross. Vous avez trouvé le moyen de tuer Lena une deuxième fois ?" Voilà, tu as tout compris. Bon, on se marie quand? Nan, sans déconner, c'est CA la relation que j'aime entre Kanda et Lenalee - mon Kanda l'apelle également par son diminutif. Mon dieu, magnifique. (Et puis ce jeune Kanda m'a bien plu, je dois avouer. Je veux encore plus lire ces fameux OS sur la cohabitation foireuse des Exos.) Bref. Merci?

(Pas de souci pour l'absence de réponse, j'ai cru comprendre que nous n'appartenions pas à la même zone pour les vacances. Et puis, tu n'as pas obligation de répondre en une semaine à chaque fois, hein! Prends ton temps, je m'en voudrais que tu foires ton bac à cause de moi.)
156 | Page 1 2 3 4 .. Last Next »