Reviews for Une aventure volée
Niralia chapter 30 . 3/9/2014
Je crois que je n'est pas de mot pour décrire ce que je viens de lire ... Avant tout, il s'agit-là de ma première review que j'écris, et ton histoire est bien la seule qui m'ai tant donné envie d'exprimer ma gratitude à un auteur. Chez moi, il est 3h du matin, et crois-moi, je n'est pas pu lâcher ta fiction avant de l'avoir fini. Jamais, je n'ai autant ris, crié ou pleuré devant une histoire telle que celle-ci, car en vérité, jamais je n'ai lu d'histoire comme la tienne. En plus de reprendre les évènements d'une série de livre qui me tient particulièrement à cœur, tu a su rendre aux personnes toutes leur grandeur et cela c'est incroyable. Dès le début, je me suis attaché à Aldaiel et son histoire avec Legolas, et cela me fendait le cœur de savoir que cela ne durerai pas éternellement. Cependant, tu as réussi là un coup de maître ! Jusqu'à la toute fin tu as réussi à me faire désespérer, avant de m'envoyer une bonne dose d'espoir avec le début de l'épilogue, pour terminer en apothéose avec ta merveilleuse fin ! Je me doutais légèrement que son lien avec sa graine changerait Aldaiel d'une certaine manière, mais quand je suis arrivée au chapitre 29, tout espoir a été anéanti, et tu a accompli l'exploit de me faire fondre en larme, comme jamais, devant une fiction ! Cette fin heureuse, que je n'attendait plus, met fin à cette fanfiction de manière extraordinaire ! Voila, tout ce charabia pour te dire merci, merci, et encore merci, pour ce travail d'imagination à l'écriture qui nous fait rêver ...
glagla60800 chapter 30 . 2/24/2014
J ai beaucoup aimer lire ton histoire tres intéressante. J ai beaucoup pleurer lors de l avant dernier chapitre ce qu'il peut êtres triste! Mais au contraire - merci Valar- le dernier était juste génial!
Lou Celestial chapter 26 . 1/27/2014
PPS : là, j'ai peur que ça commence à ressembler à de la pollution mais si tu as une bonne Légolade -euh, Légo... bref, les jeux de mots stupides qui s'empilent comme les fameuses petites briques pour lesquelles Mister Elfe fait honteusement de la pub -, je suis preneuse. Bye !
Lou Celestial chapter 27 . 1/27/2014
PS : J'ai adoré, je ne sais pas si je l'avais dit. Et j'ai même réussi à verser une larme... pour Cassandra. Lorsqu'elle s'est fait disparaître vers Mordor. Je l'ai adorée dès la première seconde, cette petite, malgré l'Himalaya de maladresse et d'égoïsme que tu en as fait, et malgré ma tristesse quant à la manière dont ce que j'avais envisagé s'est fait piétiner par les éléphants. (sniff... donnez-moi le Pouvoir d'influencer les auteurs...)
Lou Celestial chapter 28 . 1/27/2014
...eh ben voilà, troisième review pour dire ce que j'avais à dire ou partie. Bref (ah comme ce mot est inadéquat à la situation), bref la romance bilatérale et avouée, c'est à la fin, comme une jolie conclusion à toutes les péripéties, et afin de laisser place à l'imagination... Enfin, ce n'est qu'un avis volé.

Bonne chance donc, et au revoir !
Lou Celestial chapter 29 . 1/27/2014
...je disais donc, comme son amour assez platonique et idolâtre, complètement irréel, mais il m'a fallu u un long moment pour m'habituer à ce que celle que je voyais venir comme une potentielle enfant désorientée dans la quête d'une explication sur les voix qui l'avaient conduite à l'impossible se révèle être une Mary Sue de pouvoirs, une méchante sorcière de coeur et une Miss Catastrophe de comportement. (Il est vrai que je m'étais fait tout un film sur le développement qu'aurait pu prendre la notion d'une adolescente presque adulte et assez innocente, comme le laissait suggérer l'envie de se fondre et de se chercher dans le détails de la ferraille sur son sac, une femme-enfant en quête de son identité, désorientée par l'entente de voix imaginaires et d'idées fantasmagoriques d'un monde de roman, forcée d'aller voir un psychiatre qui déclarerait ses visions comme des conséquences de son traumatisme d'avoir vu une autre se faire tuer à sa place, avant, un beau matin, de traverser le miroir des toilettes de la salle d'attente du psy pour basculer dans ce qu'elle aurait considéré comme son trouble le plus sévère, et faisant à peu près les mêmes conneries que la Cassandra actuelle mais pour des raisons différentes que celles de soigner son égoïstement égoïste petit ego. Ouh là là, c'est du Proust, je vais me planquer tant j'ai honte). Bien sûr, avec du recul, je comprends. La caricature de l'Héroïne avec un grand H, fantasme de fans et marysuesque à l'extrême, rendue plus humaine et surtout plus équilibrée en tant que personnage (d'un point de vue de scénariste) par une incapacité à utiliser ses pouvoirs plus que démiurges pour des raisons valables, est délicieuse à manipuler. Elle donne tellement de ressources, avec toute sa maladresse !

Bon, je me calme, avec mes phrases à rallonge.

Et pâté suivant.

Pourquoi la seconde partie m'a déçue ? Eh bien, par son abus de romance, qui a pourtant été amenée avec une douceur et une dextérité peu commune dans le monde de la fanfiction, mais qui m'a paru un peu mielleuse au bout de ces quinze chapitres plus traînards que les quinze premiers. Ensuite, parce qu'elle devenait très prévisible par rapport au début plein de suspense, de surprises et de réflexions intelligentes sur le monde de Tolkien. Je crois que le pire, ça a été le coup de la graine, dans le genre "tu-le-vois-cinq-mille-chapitres-à-l'avance". Et puis la naissance par arbre s'est mis à donner un peu trop de pouvoirs pour une revendiquée je-ne-suis-pas-une-héroïne-marysuesque. Ainsi que la conquête de Legolas, mais bon, je la ferme.

Et puis j'ai eu peur de ne pas revoir Cassandra dans le monde normal, mais ça a été fait. Ouf. Ah, et j'ai aimé le fait qu'Aldaiel ne connaisse pas l'intrigue du Seigneur des Anneaux. Qu'on ne découvre son vrai prénom qu'à la fin pour qu'il ne reste qu'un détail au tableau. Et je n'ai pas aimé le fait que l'on soit déjà certains de la victoire des gentils une dizaine de chapitres avant la fin, voire plus.

J'ai un peu perdu mes mots pour la suite.

Je vais m'intéresser de près à ta fic sur Naruto, sachant que j'aime beaucoup les fanfics sur les groupes de fans qui se font une petite intrusion dans leur oeuvre favorite, sans forcément être au courant qu'elles ne seront pas seules à se retrouver baladées là-bas, quelle qu'en soit la raison et tant mieux si c'est une machination ou si elles (en général) se retrouvent pour batailler, se tirer dans les pattes, s'entraider et gaffer à volonté.

Pour ton écrit original, bonne chance et j'espère qu'il y aura plus de rebondissements que de romance. Même si ce n'est que moi, je reste très occidentale dans ma manière d'appréhender les histoires, et dans ce contexte, la romance idéale, si elle n'est pas un pivot de l'histoire, c'est...
Lou Celestial chapter 30 . 1/27/2014
Et vint le temps de la review.

Whaou. Trente chapitres de pur délice, enchaînés en environ vingt-quatre heures, et nous y voilà. Gigantesque. Absolument effarant.

Je vais juste replacer dans le contexte, histoire de donner une image plus juste de ma "critique" : c'est la seconde fanfiction sur le Seigneur des Anneaux que je finis, et je n'avais derrière moi pour bagage que le souvenir confus d'une trilogie très chiante à lire (acte dû à une promesse qui n'a jamais été tenue d'ailleurs), dont j'avais oublié les trois quarts (petit aperçu : pour moi, c'était Bilbon qui faisait le voyage et Frodon qui restait, Aragorn était juste un roi sans couronne et sans peuple au début de l'histoire car étant le dernier des Hommes, je n'avais pas percuté que Gandalf changeait de Couleur à loisir, les hommes-arbres appartenaient à une autre histoire, et Boromir était un elfe...). Une trilogie plus le dernier film sur Bilbon, vu contraint et forcé pour cause diplomatie sociale, et une amie fan qui crachait allègrement sur les Mary-Sues et les Légomances (terme qu'elle m'a appris, mais qu'est-ce que c'est moche... Léguimauves, oui. En plus, l'acteur a été enlaidi pour le rôle alors pourquoi tant de fantasmes pour un mec pour qui c'est si peu probable ? Sans compter que je croyais me souvenir qu'il finissait avec la reine-elfe du coin où ils trouvent refuge, nom oublié et zut, et qu'elle mourrait dans le bordel qui s'ensuivait).

Bref, gros pâté parenthésiste (on aime les nouveaux mots ou on ne les aime pas) pour dire que mon bagage de fantasy ne dénotait pas d'une grande vénération pour Tolkien et le mouvement effréné qu'il avait créé (à commencer par le très pâle Eragon - et continuons la folie pour les parenthèses -. C'est tellement plus cool, les Annales du Disque-Monde !) et surtout que mon avis est sûrement un peu branlant.

J'ai trouvé la première partie, disons du chapitre 1 à 15, excellente, et à mes yeux l'histoire aurait pu s'arrêter là vu comme la suite a sonné l'entrée en scène de cette gracieuse Légoulinance. Mais commençons par le commencement.

L'idée de départ, génialissime. Appliquée avec même plus de génie que ce que cette entrée en matière laissait espérer. Non mais, quelle imagination ! Je crois avoir ré-exploré Tolkien de l'une des manières les plus passionnantes qu'il soit.

Le non-héros qui vole la place du héros, donc, et qui au passage lui pique l'une de ses capacités marysuesques et se démontre être une véritable graine de demi-dieu, c'est le cas de le dire. L'idée de la naissance dans le monde, déjà, est très bien vue et fait très fantasy. J'ignore si elle a déjà été utilisée. Bon, la mort pour entrer dans ce monde n'est pas le trait de génie le plus éblouissant qu'il soit, mais disons qu'il se comprend en sachant que ce destin était en réalité promis à la Mary Sue de service. Le personnage de notre héroïne a encore cela de bien que ce n'est pas une ado-jeune adulte et que ses ambitions initiales en matière de romance sont bien plus terre-à-terre que celles de la jeune fille en fleur de base.

Tu contes merveilleusement bien, avec humour et mordant et sans trop t'attarder sur l'inutile, tout en brodant avec délices (je pense aux amourettes de la guérisseuse). Un style agréable et fluide, donc. Et une manière de pénétrer dans l'histoire assez délicieuse, pour la rendre très, très vraie.

Ce qui m'a déçue, tout d'abord, et à part la Légomance qui, à moins d'une révélation divine et bien que le plaisir ait plutôt été là pendant la lecture, c'est ce que tu as fait de Cassandra. Tu restais vague sur son âge, mais elle m'est apparue comme une gamine de quatorze ans idiote et écervelée, ou en tout cas avec une mentalité de collégienne. Certains points sont très bons, comme son...
Doumbea chapter 30 . 1/17/2014
Enfer et damnation, c'est en revenant errer sur cette sublime fiction que je me rends compte, honte à moi jusqu'à la neuvième génération, que je n'ai pas laissé de review quand tu l'as achevée. Il me semble que j'avais déserté ce site quelques temps, si mes souvenirs sont bons, que j'avais donc rattrapé mon retard d'une traite, m'être dit : "je commenterai demain..." et... avoir failli.

Alors je me rattrape ce soir, parce non, décidément, il est totalement hors de question que je me dispense d'un grand, énorme, GIGANTESQUE MERCI pour ce fabuleux bijou qu'est ton histoire.

J'ai pleuré, oui, j'ai pas honte de le dire, aux derniers chapitres. J'espérais ardemment un happy end, et tu as été au delà de mes espérances ! C'était vraiment super bien trouvé, cette petite graine qui fait renaître l'héroïne au pays immortel ! Génial !

Et j'ai adoré tes perso, aussi bien Aldaiel que Cassandra. Énormément Cassandra. Si on m'avait dit que je me prendrai d'affection pour ce qui est au départ une Mary Sue mal embouchée, blonde de surcroit !; -b ... Mais son évolution est sublime, et au final, c'est peut-être celle qui m'a le plus émue !

Enfin voilà, merci pour le temps que tu as passé sur cette histoire, sans autre salaire que la satisfaction de l'offrir à la lecture d'inconnues de passage.

Ce qui m'amène ( transition de fou ) à ton projet de bouquin. Qui, je l'ai vu sur ton profile, avance. Alors je ne vais pas y aller par quatre chemin, si tu le finalises, et le publies, un p'tit PM serait pas de refus. J'y mettrai les euros qu'il faudra, et je ne pense pas qu'ils seront perdus. A bon entendeur...
Darkklinne chapter 30 . 1/17/2014
Bon j'espère que tu ne m'en voudras pas d'avoir commenté ton histoire depuis le chapitre 3 mais moi je ne le regrette pas. Cette fic était merveilleuse. Une véritable et magnifique histoire qui m'a fait vibrer du début à la fin. J'ai adoré ta plume et la façon dont tu as appréhendé l'ouvre de Tolkien ainsi que tous les personnages et ton Aldaiel est juste une héroïne parfaite et méritante.

Indéniablement pour moi cette revisite du SDA est un succès et un très gros coup de coeur ! Je me suis laissé happée par ton récit du début à la fin... et quelle fin ! Je pense que cette histoire je vais la lire et la rerelire... ! Alors MERCI !
Darkklinne chapter 29 . 1/17/2014
Wouaaah ! J'ai versé une larme dis donc... C'était très émouvant...
Darkklinne chapter 28 . 1/17/2014
Bon là j'ai juste un sourire banane sur le visage... N'empêche je comprends les réticences de Thranduil et c’est tout à son honneur.
Darkklinne chapter 27 . 1/17/2014
C'était houleux mais prévisible. Je ne m'attendais pas à ce que Thranduil saute de joie à l'annonce de son fils .
Darkklinne chapter 26 . 1/17/2014
J'ai adoré la confrontation avec "les anciens". Et toc d'abord, vous vous êtes trompé et puis c'est tout. Elle a bien raison de garder la tête haute... surtout si elle veut affronter Thranduil après xD
Darkklinne chapter 25 . 1/17/2014
J'ai bien aimé ce chapitre ou Cassandra et Aldaiel enterrent la hache de guerre. Et le coup avec les orques... chapeau bas :D
Darkklinne chapter 24 . 1/17/2014
Quel retournement de situation ! Ca promet dis-donc ! En tout cas le dénouement approche à grand pas.
447 | « Prev Page 1 .. 2 3 4 5 6 7 14 .. Last Next »