Titre : Shades of Green (Nuances de Vert)

Auteur : Gemsir

Traducteur : Nordremo

Fandom : The Avengers

Rating : M

Pairing(s) : FrostIron, Loki/Tony Stark

Avertissement(s) : Violence, relations sexuelles explicites, gore…parce que y'a du sang.

Disclaimer : Les personnages sont la propriété de Marvel et de ses associés.

Résumé : Sans défense en combat, Tony se retrouve à recevoir de l'aide d'un parti inattendu – dommage pour lui que cette aide lui apporte tellement plus d'ennuis que ce qu'il avait anticipé. Mais c'est également la cause de beaucoup plus que cela.

Shades of Green


Nouveau Territoire

ooOoo

Tony Stark dû s'éloigner de deux pas de la silhouette souple allongée immobile sur le sol – juste pour hurler toute sa frustration et son désespoir. Puis il écouta les vagues de l'océan emporter le bruit qu'il faisait, retournant au son paisible d'une fin de nuit d'été. Il ne pouvait pas supporter cette paix et il ne se sentait pas mieux, alors il hurla de nouveau, jusqu'à ce que cela fasse mal.

ooOoo

Quelques heures auparavant, Tony se tenait au milieu d'un chaos apocalyptique. Une créature gigantesque à moitié mécanique et inconnue avait attaqué la cité et les Avengers étaient venus la combattre. Le métal semblait fusionner avec sa chair et vice-versa. Ses cinq queues balayaient l'air comme des fouets. D'où ça venait ou qui l'avait envoyé, personne ne le savait pour le moment. Tout ce qui comptait était de l'empêcher de détruire tout ce qui était à sa portée.

Tony se souvenait avoir eu du mal à ne serait-ce que viser cette chose. Elle bougeait à une vitesse surnaturelle et tirait constamment d'étranges rayons d'énergie depuis sa tête dans toutes les directions. Il avait fini par se faire toucher par l'un d'eux et s'était retrouvé encastré dans une voiture proche. Instantanément son armure fut à court d'énergie, le laissant aveugle et vulnérable au milieu du champ de bataille. Il appela JARVIS plusieurs fois, mais n'obtint jamais de réponse. Sa ligne de communication avec les autres Avengers était morte elle aussi. Durant une fraction de seconde, il essaya de trouver quelle sorte d'énergie pouvait possiblement être aussi puissante pour déconnecter son armure, mais alors il pensa que cela serait plus utile de restaurer une partie de la vision pour commencer. L'analyse devait attendre la fin du combat. Cela demanda beaucoup de force de soulever ses mains jusqu'à son masque pour l'ouvrir. Tout ce métal était à présent un poids mort sur lui. Tony rit sombrement à son choix d'essayer sa nouvelle armure lourde aujourd'hui. Quelle ironie. La créature s'occupait à attaquer quelqu'un sur le côté gauche de Tony, au loin, et puis un flash de lumière verte passa au-dessus de la tête de Tony pour finir droit dans ladite créature. La chose poussa un mugissement assourdissant et fit volte-face.

Sorti de nulle part, Loki entra dans le champ de vision de Tony et il le regarda marcher nonchalamment en direction de la semi-machine. Le dieu de la Malice était dans un état pitoyable, nota Tony. Son visage avait l'expression usée, des ombres sombres sous les yeux, son armure était couverte de poussière et de sang séché. Et pourtant son regard était déterminé, ses mouvements gracieux, sa cape verte flottant derrière lui comme une seconde ombre. Durant un battement de cil, Tony se demanda ce que préparait Loki, pourquoi il était là en premier lieu, si cette créature était un de ses alliés possibles qui semblait être indomptable après tout, ou si Loki l'avait combattue avant et de ce fait avait l'air aussi horrible. Il décida qu'il ne le devinerait pas en restant allongé au milieu des débris.

Tony essaya de se lever, mais n'y arriva pas. Sortir de son armure n'était pas non plus une bonne idée, le laissant sans la moindre protection. Il était piégé. Alors il décida d'attendre et de regarder.

Le combat continua durant de longues minutes et les deux côtés se battaient avec une puissance non contenue. Quelques fois Tony manqua d'être touché de nouveau, et il aurait commencé à prier s'il croyait en un dieu quelconque qu'il n'avait pas vu de ses yeux – et les dieux qu'il savait être réels ne recevraient pas ses prières.

Derrière lui quelque chose de gros explosa, si le bruit assourdissant était quelque indication, et il dut couvrir ses yeux pour les protéger du nuage de poussière et de débris.

Lorsqu'enfin la majorité de la poussière fut retombée et que Tony put voir de nouveau, il vit la créature le surplomber, juste à quelques mètres. Quelque part Mjölnir heurta la chose dans la tête et elle chancela sur le côté. Et puis il y eut Loki en train de voler droit sur son visage. Avec un cri à glacer le sang, il enfonça son sceptre dans l'un de ses yeux, droit à travers son crâne. Tout devint silencieux et la créature commença à s'affaisser. Elle tomba lentement, la tête en avant. Et le cœur de Tony s'arrêta. Il ne pouvait pas s'éloigner, seulement attendre l'impact inévitable. Il appela pour que quelqu'un vienne l'aider. Est-ce que quiconque avait au moins enregistré qu'il était là ? Ses yeux se fixèrent sur Loki, qui maintenait toujours une poigne ferme sur sa lance et tombait avec la créature sans vie. Le dieu regarda en bas, ne faisant aucune tentative de fuir. Les regards se rencontrèrent et Tony se demanda si c'était de la peur dans les yeux de Loki.

ooOoo

Puis il n'y eut qu'un brouillard vert autour de lui, envoyant ses sens dans un voyage bizarre. Son monde sembla basculer encore et encore jusqu'à ce que cela s'arrête soudainement.

ooOoo

Il se retrouva allongé sur le dos, des arbres au-dessus de lui se balançant doucement sous le vent, le soleil et l'ombre jouant l'un avec l'autre sur son visage. Il sentit l'odeur salée de l'océan, entendit les vagues rouler sur le sable, entendit quelque chose s'écrouler à terre. Il cligna des yeux plusieurs fois, ébloui par la lumière, collectant le moindre bout de souvenir et rassemblant le tout en le tableau de ce qui s'était passé. Lorsque tout se remit en place, il s'extrait promptement de son armure et sauta sur ses pieds, jetant un œil aux alentours. Tout ceci n'allait pas, et ce de tellement de manières. Il n'y avait que des arbres, des buissons et une petite plage pleine de cailloux. Pas de rues, de gratte-ciels, de voitures, de gens – pas d'Avengers, pas de créature monstrueuse. Qu'est-ce qui se passait ici bordel ?! Il passa ses mains dans les cheveux et essaya de penser à quelque chose d'utile. Un sifflement bas capta son attention et il pivota pour voir d'où ça venait. Son regard tomba sur une nuance de vert, qui était clairement différente de celle des alentours. Un vert familier. Tony se figea et attendit que quelque chose se passe, n'importe quoi. Les secondes passèrent avec une lenteur agonisante et Tony continua de fixer, guettant le moindre mouvement. Lorsque rien ne se passa, il trouva le courage de se rapprocher. La cape verte de Loki recouvrait à moitié la forme immobile du Dieu de la Malice. Son casque était à quelques mètres. Du sang peignait en rouge des motifs sur les plantes alentours, davantage s'égouttant juste en-dessous du corps sans vie dans l'herbe. Tony se demanda si Loki jouait les opossums, jouant à l'un de ses jeux de taré. Mais son esprit dit non, pas après ce qui s'était passé, après que Loki se soit battu du bon côté pour une raison encore inconnue, après le regard qu'il lui avait lancé, juste avant qu'il…ne l'ait téléporté ? Etait-ce ça ? Il s'accroupit à côté du dieu et dégagea avec hésitation quelques mèches d'ébène de son visage pour mieux le regarder. Ses yeux étaient étroitement fermés, sa respiration peu profonde et irrégulière. Tony tapota l'épaule du dieu avec une main tremblante.

« -Loki ? »

Pas de réaction.

« -Loki ? T'es réveillé ? »

Un petit mouvement du côté d'une main blessée. Tony prit ça pour un oui.

« -Bien. Alors…est-ce que tu peux, tu sais, te guérir ou un truc du genre ? Parce que t'es en train d'en foutre partout là, mon pote. »

Tony savait que c'était pas malin, mais l'intégralité de la situation était flippante et il était sans défense. Personne ne pouvait s'attendre à ce qu'il soit raisonnable à cet instant. Loki ne répondit qu'avec un soupir à peine audible.

« -Allez, maintenant ! Je suis tellement pas d'humeur pour ça ! Tu nous as amenés ici, alors réveille-toi ! »

Tony essaya de mettre en colère le Dieu, parce qu'habituellement ça ferait l'affaire. Mais pas cette fois.

« -Ok, d'accord, laisse-moi voir quelle tête ça a, dit Tony avec un grognement avant de retourner soigneusement le corps fin. »

Le visage du dieu était tordu de douleur. Et Tony pris conscience d'un large bout de métal enfoncé bien trop profondément dans le flanc de Loki.

« -Oh merde…fut tout ce qu'il put dire. »

Il pensa à deux discussions particulières avec Thor sur la possibilité de mourir des dieux, et la façon dont le Foudroyeur avait ri à sa manière lui étant typique, avant de déclarer presque fièrement que, bien sûr, les dieux avaient la capacité de mourir comme n'importe qui d'autre, et Tony avait dû rire à son choix du mot capacité. Le regard de Tony tomba sur la large mare de sang, décidant qu'il devait aider, parce que sinon, Thor le truciderait à l'instant où il découvrirait que Tony avait abandonné son petit frère à son sort. Puis il se releva et regarda autour, cherchant un abri quelconque.

« -Tiens bon. Je reviens. Reste là où tu es, dit-il par-dessus son épaule avant de s'éloigner pour trouver un endroit plus sûr. »

Il trouva une petite grotte, de peut-être deux fois la taille de sa chambre et largement ouverte sur les alentours, mais cela abriterait du vent et de la possible pluie. Il se dépêcha de revenir auprès du dieu, le trouvant dans la même position dans laquelle il l'avait laissé un moment auparavant. Tony considéra l'idée d'enlever ce satané morceau, mais arriva à la conclusion que cela ferait plus de mal que de bien, causant davantage de perte de sang si Loki était incapable de refermer la plaie.

Il se gratta la nuque et prit une profonde inspiration.

« -J'ai besoin de ton aide maintenant. Je vais t'emmener quelque part…où c'est plus confortable. Mais tu vas devoir travailler pour ça. »

Tony tira sur les épaules de Loki, le soulevant en position assise. Le dieu siffla dangereusement, mais ne fit rien d'autre. Alors Tony passa un des bras de Loki autour de ses épaules et le souleva sur ses pieds. Le dieu s'appuya lourdement contre lui, le menton reposant sur sa poitrine, les yeux fermés. Tony le guida jusqu'à la grotte et Loki vacilla d'un pied sur l'autre, manquant de trébucher de temps à autre.

ooOoo

Cela prit comme une éternité pour qu'ils atteignent leur destination. Tony allongea précautionneusement Loki par terre. Dès qu'il lâcha le dieu, les doigts de Loki cherchèrent la pièce de métal dans son corps. Tony recula de quelques pas, pas sûr de savoir à quoi s'attendre. Loki était comme un animal sauvage blessé pour lui, presque sans défense, ses yeux constamment fermés, mais peut-être même encore plus dangereux. De longs doigts s'enroulèrent maladroitement autour du métal et tirèrent. La pièce ne bougea que d'un centimètre ou deux. Un petit sanglot frustré s'échappa des lèvres de Loki et ses doigts tremblèrent, mais ne lâchèrent pas.

Trouvant son courage, Tony s'avança et s'accroupit à côté du dieu, plaçant ses mains sur celle recouverte de sang. Il regarda le visage de Loki et fut accueilli par deux yeux émeraude, à peine ouverts, mais perçants néanmoins.

« -T'es sûr que tu veux sortir ce truc ? Ça va pisser le sang, demanda Tony. »

Le dieu cligna deux fois des yeux.

« -J'espère que ça veut dire oui, soupira Tony, impuissant, avant de soulever la main de Loki pour la mettre sur le côté. »

Il empoigna fermement la pièce de métal et chercha dans les orbes verts le moindre signe de doute ou de réconfort. Loki ferma les yeux et expira de façon audible, la détermination peignant ses traits. Tony espérait vraiment que le dieu avait un plan. Il ne voulait pas mourir, pas vrai ? Il vit une flamme turquoise vaporeuse s'étendre soudainement sur la main de Loki et rester là. Il comprit le message et tira. La bouche de Loki s'ouvrit en un cri silencieux. Le métal glissa lentement et sortit du corps de Loki avec un son horrible, les bords tranchants coupant la chair. L'estomac de Tony eut du mal à s'accrocher. Du sang épais suinta hors de l'armure déchirée. Des flammes turquoise essayèrent de se frayer un chemin vers la plaie, comme agitées d'une volonté propre, mais la main ne bougeait pas. Tony lâcha le bout de métal et souleva la main de Loki sur la plaie avant de la maintenir en place. En quelques instants le flux du sang s'estompa en même temps que la flamme. La main fut reposée précautionneusement. Le visage du dieu pris une expression paisible, le laissant immobile excepté pour son torse se soulevant et s'abaissant occasionnellement. Tony se laissa retomber sur ses talons et plaça ses mains sur son visage, essayant de bloquer une partie du stress qui s'érigeait en lui. C'était trop tard pour qu'il se rende compte que ses mains étaient couvertes de sang également. Lorsque ses paumes collantes touchèrent ses sourcils et ses joues, il put sentir l'odeur métallique – faisant se retourner son estomac. Il ne fit rien de moins que se précipiter hors de la grotte pour aller vider son estomac dans un buisson.

Et puis tout lui apparut clairement. Il était coincé. Possiblement n'importe où dans une putain de cambrousse, sur une sorte d'île même. Il devait vérifier ça, cependant. Plus important, il y avait un dieu blessé dont le bien-être dépendait de lui. Et il n'y avait rien qu'il puisse faire. Il était bon avec les machines. Il n'était pas un putain de médecin !

Il se souvint de son armure. Elle était toujours en train de traîner quelque part près de la plage. Peut-être qu'il serait en mesure de la refaire marcher pour appeler de l'aide. Peut-être qu'il pourrait faire quelque chose sans les outils qu'il n'avait pas. Il commença à courir, ses yeux fixés sur le sol, cherchant quelque chose de rouge et or. Il n'eut aucune difficulté à trouver, avec le soleil déjà si bas que cela baignait l'armure d'une lumière orange qui la faisait ressembler à une statue sainte arrachée et encastrée dans l'herbe et les fougères. Tony examina chaque partie, cherchant n'importe quoi qu'il pourrait refaire fonctionner, mais au bout d'une heure il dut abandonner. Tony Stark dut abandonner. Frustré comme pas possible, il donna un coup de pied dans le métal inutile, provoquant une vague de douleur dans son pied et remontant jusque dans sa jambe. Et ça lui allait, car d'une certaine manière, la douleur recouvrait tout ce qu'il ressentait en ce moment même.

Il fixa l'océan, le soleil en train de se coucher à l'horizon, prenant une couleur rouge sang. Il se souvint de son propre visage recouvert de cette même couleur et s'avança dans l'eau pour se nettoyer. Le liquide frais calma son esprit et il décida qu'il était temps d'élaborer un plan.

ooOoo

Sur le chemin du retour à la grotte il fit une liste de priorités, commençant par trouver de l'eau fraîche et faire du feu. Il avait pris son casque avec lui, afin de le remplir d'eau lorsqu'il en trouverait. Demain matin, il aurait à découvrir où ils étaient exactement. Il espérait qu'ils étaient sur un continent, car cela serait plus facile de revenir à la civilisation. Si la végétation était le moindre indice, ils étaient quelque part dans les latitudes tempérées. La faune était riche et sauvage. Les oiseaux chantaient des mélodies que Tony n'avait jamais entendues auparavant. Tout lui semblait étranger.

Sur le chemin du retour, il ne trouva aucune source d'eau fraîche, ce qui le fit revenir au numéro un de sa liste. Il jeta un œil à Loki une nouvelle fois, le trouvant endormi. Ou du moins, c'était ce que Tony se disait à lui-même. Il était là, les yeux fermés, et il ne bougeait pas – ça devait être suffisamment d'informations pour le moment.

Le soleil avait presque disparu derrière l'horizon. Tony devait faire vite. Il pouvait toujours entendre l'océan d'ici, mais en écoutant plus attentivement, il entendit quelque chose d'autre. Etait-ce le doux murmure d'une petite rivière ? Il suivit le son et fut agréablement surpris de trouver un petit cours d'eau passant à quelques mètres en bas dans un petit bassin. Tony se donna un high-five mental et descendit jusqu'à la source d'eau nouvellement trouvée. Cela avait un goût merveilleux, même si la langue de Tony était habituée à des liquides aux flaveurs différentes. Il nettoya son casque et le remplit avec autant d'eau que possible. Puis il rentra à la grotte.

Le crépuscule absorba les couleurs chaudes de partout, laissant tout dans de sombres nuances de gris, vert et bleu. Tony construisit un cercle de pierres, empêchant le casque de tomber sur le côté. Puis il commença à ramasser autant de bois que possible et décida de comment il pourrait faire du feu. Il n'en avait aucune idée. Il y avait ce film avec Tom Hanks qu'il avait été forcé de regarder lorsque Clint avait suggéré une soirée films Avengers. Il se souvenait de cette scène particulière, dans laquelle le protagoniste faisait son premier feu. Alors il essaya de cette façon. Mais peu importe à quel point il frotta les bouts de bois l'un contre l'autre, rien ne se passa. Il essaya durant ce qui lui sembla des heures. Jusqu'à ce qu'il fasse nuit noire dehors. Jusqu'à ce que ses bras et ses épaules ne puissent plus bouger. Jusqu'à ce que ses mains soient rugueuses et couvertes d'ampoules. Frustré, il balança le bâton quelque part dans le noir de la grotte. Il rebondit en claquant plusieurs fois, jusqu'à ce qu'il finisse à terre, immobile, comme le dieu.

Tony se releva et s'éloigna. Quelque part. N'importe où. Juste loin.

Il trébucha et tomba. Quelque chose fit une petite entaille dans sa main.

Il se releva et hurla. Encore et encore. Jusqu'à ce que cela fasse mal.

ooOoo


Me revoilà avec une nouvelle traduction les gens, longue, et à chapitres comme prévu ! Les premiers sont courts, aussi je ne devrais pas mettre trop de temps à les traduire, mais j'ai bien l'intention de prendre mon temps, donc ne vous attendez pas à un rythme extrêmement soutenu !

Là-dessus, que dire sur cette fiction…hum…je voudrais pas vous spoiler mais…en quatre mots…elle va vous ruiner. Voilà. *MAHAHAHAHA*

Ne vous inquiétez pas cependant, ce n'est pas une deathfic, mais si vous avez l'habitude de vous investir émotionnellement dans ce que vous lisez…ça va être hardcore. Et je sais de quoi je parle parce que moi je suis comme ça 8D

Donc, préparez-vous, ça va être une sacrée aventure les gens !

AVERTISSEMENT \ !/ : J'ai, comme d'habitude, contacté l'auteur pour lui demander la permission de traduire et de publier sa fiction. Elle ne m'a toujours pas répondu, et même si théoriquement je ne vois pas pourquoi elle refuserait, si jamais sa réponse est négative, sachez que je retirerai immédiatement la fic du site. J'espère vraiment que cela n'arrivera pas, mais la volonté des auteurs passe avant toute chose, et c'est la moindre des choses que de la respecter. Je vous remercie d'avance de votre compréhension.