Titre : Le tournoi de Basket (Inspiration quand tu nous tiens… Ou pas)

Auteur : Si tant est qu'on puisse m'en qualifier, c'est moi.

Slash: Harry Potter / Tom Riddle

Disclamer : Ces personnages ne m'appartiennent absolument pas, pas que ça me gênerai x)

Rating : T mais ça changera vite en M à mon avis, alors patience

Note 1 : Bonjour, ceci est le commencement de ma première histoire alors s'il vous plaît dîtes-moi ce que vous en pensez autant sur le fond que sur la forme pour que je m'améliore. J'espère que ce ne sera pas complétement nul, mais je n'ai malheureusement pas beaucoup d'espoir…

Note 2 : J'ai une horreur maladive des fautes, je les traque et les éliminent un maximum, mais vu que l'erreur est humaine et que je fais partie de cette catégorie il se peut que j'en fasse… Excusez-moi d'avance…

Bon sur-ce bonne (ou mauvaise) lecture !

Chapitre 1 :

-On est qualifiés !

Ça, c'est le cri unanime de tout Griffondor, notre lycée. C'est le seul et unique lycée de Godric's Hollow, ma ville natale.

Et là notre équipe de basket vient de se qualifier –on s'en doute vu le cri. Moi je suis Harry Potter, 16 ans ailier shooteur –joueur extérieur- de l'équipe de basket. J'ai les cheveux noirs corbeau, les yeux verts et je ne suis pas très grand pour un joueur de basket, 1m76.

Notre match contre le lycée de Pré-au-Lard n'a pas été simple mais on l'a quand même remporté haut la main.

-Ne vous emballez pas trop non plus, le tournoi est loin d'être fini et vous allez devoir affronter des équipes beaucoup plus fortes…

Ça, c'est Hermione, coach auto-proclamée de notre équipe, miss-je-sais-tout à ses heures perdues et aussi ma meilleure amie.

-'Mione arrête, on vient juste de gagner, l'heure est plutôt à la fête !

Ça, c'est Ron, le pivot de l'équipe, petit-ami d'Hermione et mon meilleur ami.

-Ouais d'ailleurs pour l'occasion je vous invite tous chez moi.

Ça, c'est Seamus, l'arrière de l'équipe. C'est un irlandais qui est aussi fêtard et marrant que Hermione est intelligente, c'est dire !

-Pour l'occasion, c'est ce que tu dis à chaque fois pour tout et rien, Seam'.

Ça, c'est Dean notre ailier fort, le meilleur ami de Seamus.

-Ne buvez pas trop les gars, on a entrainement à 14h demain et on ne peut pas le rater, il faut absolument qu'on s'améliore.

Ça, c'est Olivier notre meneur et capitaine de l'équipe, il est le plus âgé –de deux ans, et adore nous faire des entraînements à l'aube, sous la complicité d'Hermione bien sûr.


-Harry, debout! Harry!

-Huuum

HARRY-

Je fais un bond qui doit battre des records et me tourne vers mon agresseur.

-Seamus, je siffle.

Son visage a pâli de plusieurs teintes, il sait ce qu'il risque s'il reste dans les parages, d'ailleurs il s'enfuit à toutes jambes. Je n'aurai pas dû boire autant hier, en même temps avec l'euphorie générale qui régnait chez Seamus, dur de ne pas succomber ! Je ne me rappelle même pas quand a fini la fête et comment.

-Toujours de bonne humeur le matin ça change pas apparemment, dit Ginny, la petite sœur de Ron.

Ah Ginny, je l'adore. Elle est amoureuse de moi depuis plusieurs années et ce n'est pas sa mère, Molly qui serait contre. Molly est comme une deuxième mère pour moi, avec Ron on a passé notre enfance ensemble entre chez lui et chez moi. Pour en revenir à Ginny, c'est la cadette de la fratrie Weasley et aussi la seule fille. Elle a un an de moins que Ron et moi, elle est aussi rousse que le reste de sa famille et a des yeux noisettes magnifiques. Malheureusement il n'y aura jamais rien entre nous, elle est comme ma petite sœur.

-Tu me connais Gin' et puis sérieusement comment il fait pour être aussi frais alors qu'il a bu comme quatre hier soir ?

- Je ne sais pas mais en tout cas, toi, t'as pas l'air dans ton assiette, tu veux un cachet pour la tête ?

-S'il te plaît, merci. Il est quelle heure au fait ?

-Tu ne vas pas aimer ce que je vais te dire…

-C'est si terrible que ça ?

-Encore pire… 13h46…

-QUOI, au put… Faut que je file à plus Gin' !

Je dis ça tout en courant vers la sortie et en remettant mon t-shirt à l'endroit –je ne sais pas pourquoi il était à l'envers et je crois que je ne préfère pas le savoir…


C'est court mais c'est une sorte de préambule. Envoyez-moi vos impressions, critiques et conseils s'il vous plaît.

Marine.