Bonjour tout le monde !

Voici mon premier crossover entre mes 2 séries préférées et j'espère qu'il vous plaira.

Après l'avoir relu, je pense que je vais sûrement le retravailler et l'améliorer en le rendant plus long car il y a une sacrée matière à exploiter avec ces deux univers réunis.

En attendant, je vous souhaite une bonne lecture et n'hésitez pas à laisser des reviews :)

Disclamer : les personnages ne m'appartiennent pas.


-Je dois te féliciter Mulder !

-Ah oui ? Et pourquoi ça ?

-Après toutes ces années, tu réussis encore à me faire parcourir le pays pour des enquêtes poussiéreuses que personne ne veut. Scully regarda son partenaire depuis un peu plus de sept ans déjà avec un sourire qu'il ne connaissait que trop bien.

-Ah je sais, mon charme irrésistible a toujours eu de l'effet sur toi, plaisanta l'homme. C'est pour ça que je t'adore Scully, là où j'irais tu me suivras !

-Et c'est pour ça que je me déteste à cet instant précis, marmonna Scully. Sérieusement Mulder, qu'est-ce qui peut bien t'intriguer pour être embarqués dans une voiture depuis…depuis je ne sais même plus combien de temps ? Et le week-end qui plus est ! Je devais écrire un article dans une revue scientifique, tu le sais très bien !

-Les raisons pour lesquelles tu t'énerves devraient être celles pour lesquelles tu devrais me remercier. Je te fais visiter le merveilleux pays conspirateur dans lequel nous vivons à la place de te laisser seule chez toi, à écrire un énième article qui ne sera lu que par une dizaine de scientifiques.

Dana Scully avait envie de rétorquer en disant que ce qu'elle écrivait était une aide précieuse pour un public plus nombreux qu' « une dizaine de scientifiques ». Mais elle savait parfaitement que son coéquipier détestait avoir tort et qu'il chercherait la moindre faille pour prouver qu'il avait raison, comme à son habitude. Elle préféra tourner la tête et observer les paysages qui étaient tous identiques. Le temps lui semblait long, et elle ne savait pas quand est-ce qu'elle arriverait, ni même où.

Le matin même, elle avait été réveillée par son téléphone. Elle n'avait pas eu besoin de se demander qui cela pouvait bien être, car une seule personne appelait quand bon lui semblait de le faire. A l'autre bout du fil, Mulder lui disait de prendre quelques affaires avant qu'il n'arrive chez elle. Elle avait alors une vingtaine de minutes –ou une trentaine si la circulation était clémente avec elle- pour se préparer. Elle n'avait pas besoin de plus, elle était habituée à recevoir ce genre d'appel depuis qu'elle a commencé à faire équipe avec « Mulder le Martien ». Vingt-cinq minutes plus tard, Mulder frappait à la porte. Scully lui répondît « c'est ouvert » pendant qu'elle terminait de se sécher les cheveux.

Mulder avait refusé de dire à la petite femme rousse quoi que ce soit à propos de leur nouvelle enquête. Il savait que s'il l'aurait fait, Scully aurait tenté de l'en dissuadé. Mieux valait garder le mystère et lui révéler que quelques minutes avant leur arrivée les motifs de leur venue. Sa partenaire savait uniquement une chose : l'Etat dans lequel ils se rendaient.

-Pourquoi le Maine Mulder ? Juste pour une fois, tu pourrais choisir des enquêtes qui nous emmèneraient dans des pays chauds, sur une plage…surtout pendant le week-end !

Scully n'obtint aucune réponse. Après quelques minutes d'un silence mortel, elle ne put se retenir :

-Mulder, je t'en supplie, dis-moi qu'on est presque arrivés !

-Patience Scully, les bonnes choses se font toujours attendre, lança Mulder sur un ton exaspéré.

Quelques minutes plus tard, Mulder se déporta sur la droite et dît « on va bientôt être à court d'essence ». Scully soupira, exaspérée d'attendre une autre enquête. Elle décida de sortir de la voiture et de rejoindre Mulder qui lui fit un léger sourire « tu veux savoir où l'on va ? ». En guise de réponse, la femme hocha la tête. Il lui fit signe d'ouvrir le coffre. Elle s'exécuta et vit une carte posée en évidence, au-dessus des deux sacs des agents du FBI. Mulder lui demanda de la regarder. Là encore elle s'exécuta. Alors qu'elle commençait à la regarder, l'homme se dirigea vers la boutique de la station-service. Quand Scully comprît la raison de leur voyage, elle se mit à courir pour rejoindre Mulder.

-Les ennuis commencent, dit-il au vendeur qui était en face de lui. Les deux hommes rirent.

-Mulder ! Dis-moi que c'est une blague !

L'homme dît au revoir à l'homme tout en faisant signe à Scully de sortir. Ils se dirigèrent vers la voiture.

-On parcourt plus de 1 000 km pour un cercle que tu as dessiné dans une forêt ?

Mulder ne répondit pas, occupé à prendre dans son sac le rapport d'une affaire et commença.

-En 1983, un enfant et son père faisaient du camping dans la forêt, quand ils ont vu un nuage violet se jeter sur eux. Le lendemain matin, ils ont découvert une ville non loin de leur campement, alors qu'il n'y avait rien d'autre que des arbres la veille. Ils ont rencontré plusieurs personnes dont le shérif et le maire. Cette dernière a proposé aux deux de rester dans la ville mais ils ont refusé. Un peu après, ils ont été pris dans une course poursuite. Le père a demandé à son enfant de quitter la ville, mais quand il est revenu avec des policiers à l'entrée de la ville, il n'y avait plus rien à part des arbres. Tu ne penses pas que ça vaut le coût d'y jeter un œil ?

-Mulder, il est évident que ce gosse a vu quelque chose, peut-être qu'il a vu son père partir et qu'il a inventé cette histoire pour se réconforter, ou pire encore, il a pu voir son père se faire tuer, quoi qu'il en soit, il s'est inventé cette histoire pour oublier la vérité trop difficile à accepter.

-Tu ne crois pas que la vérité sort toujours de la bouche des enfants ?

-D'après une étude récente, les enfants sont…

-Ok j'ai compris Scully, tu n'y crois pas, mais tu ne veux pas jeter un coup d'œil alors qu'on n'est plus très loin de l'arrivée ?

-Non, j'aimerais avant parler à cet enfant, et voir sa version des faits 16 ans plus tard et ensuite il viendra avec nous pour faire une sorte de reconstitution.

-Ça ne va pas être possible, je n'ai pas réussi à le localiser…

-Très bien, alors sur la parole d'un gosse tu vas chercher cette ville fantôme qui a disparu comme par magie ?

-Tu as tout compris Scully !