Les sacrifices d'un Capitaine

Arbitre malgré lui

Date stellaire 5215.7, mess des Officiers de l'Enterprise.

Le Capitaine Kirk installait son plateau face au Dr McCoy, lequel n'avait pas encore remarqué sa présence.

« Un penny pour vos pensées ! » Lança le Capitaine en s'asseyant, son éternel sourire charmeur aux lèvres.

Le médecin, sortant de sa rêverie, lui rendit son sourire.

« Oh et bien, j'étais juste en train de repenser à Spock. Vous saviez qu'il passait sa visite médicale ce matin ? »

« Ne me dîtes rien. Il n'est pas venu, c'est ça ? » Soupira le Capitaine, lequel allait devoir, une fois encore, rappeler à son Second l'obligation de se laisser examiner par McCoy.

« Ce n'est pas cela, Jim. Il est venu… et comme d'habitude, il est en pleine forme et 100% lui-même. » Termina McCoy dans un murmure.

« Alors qu'est-ce qui vous embête ? »

« Rien. C'est juste que …sa physiologie hybride m'étonne vraiment, Jim. Vous vous rendez compte que l'ADN de Spock est composé à 50 % de gènes humains et à 50% de gènes vulcains ! Et que malgré cela, sa physiologie est à quelques exceptions près celle d'un Vulcain ! Que ce soit la place de ses organes ou la couleur de son sang il est … »

« Je suis quoi, Docteur McCoy ? » Lança froidement l'officier en Second du vaisseau, lequel s'était approché de la table à pas de loup pour rejoindre ses collègues et amis.

McCoy, surpris, en avait lâché sa fourchette. « Bon sang, Spock, vous voulez me faire avoir une crise cardiaque, c'est ça ? Je vous jure, la prochaine fois que vous vous trouverez sur ma table d'examen je greffe une clochette sur votre cou ! »

« Je ne suis pas un félin domestiqué, Docteur ! Quant à ma physiologie, elle s'explique du fait que les gènes vulcains sont dominants. Par conséquent, les caractéristiques vulcaines s'expriment au détriment des caractéristiques humaines…et sachez que cela me va très bien !» S'exprima Spock, posant son plateau-repas au côté de Jim, lequel levait les yeux au ciel.

« Gènes dominants…Nous y voilà ! Vous vous sentez donc supérieur aux Humains, c'est ça ! » S'énerva McCoy, tapant la table du plat de sa main.

« Docteur. Laissez-moi vous rappeler ces 2 données scientifiques : les Humains et la pomme de terre possèdent 40% de gènes en commun quand les Humains et les Chimpanzés partagent 99% de leurs gènes. Voyez donc ce que ce 1% d'ADN représente …Vous ne ressemblez pas physiquement à un singe mais pour ce qui est de votre intelligence… Elle est peut-être plus proche de celle d'une pomme de terre que …»

« Jim ! Il m'insulte ! Espèce de grande courge vulcaine ! »

« Sachez que je me réjouis d'avoir cette apparence vulcaine, Docteur ! Mais les Cucurbitacées vulcaines ont … »

« MESSIEURS, ça suffit ! » S'écria le Capitaine, son poing allant s'écraser sur l'énorme religieuse au chocolat qu'il avait prise pour dessert... « Messieurs », soupira-t-il, « pourquoi faut-il toujours que je fasse l'arbitre entre vous deux ? »

Face à lui, McCoy se mordait les lèvres pour se retenir de rire. Toute colère s'était envolée face à l'image de son Capitaine la main engluée de chocolat tandis que Spock à ses côtés, nettoyait stoïquement sa veste d'uniforme, éclaboussée elle aussi de chocolat et de chantilly.

« Désolé, Jim. » Murmura McCoy, conscient que tous les regards avaient convergé vers leur table.

« Toutes mes excuses, Capitaine. » Dit à son tour l'Officier en second.

Le Capitaine soupira une nouvelle fois, disant silencieusement adieu à son dessert avant de s'exprimer une dernière fois : « Spock, on s'en fiche que vous soyez hybride…Et pour commencer, ce terme n'est pas une insulte. Peu nous importe que vous soyez à 50% humain ou à 50 % vulcain…On vous aime comme vous êtes…100% Spock ! »

« Bien dit, Jim. » Ajouta McCoy, tendant sa serviette à son ami et Capitaine, arbitre malgré lui.

FIN.