Merci JackB pour toutes tes reviews ! J'écris ces histoires pour me défouler. Kirk n'est pas mon perso préféré ( c'est McCoy mon chouchou !) et j'aime bien rire un peu de lui ( son côté dragueur-je-me-tape-une-femme-par-épisode !), dans mes fics...

Bonne lecture.

Le Capitaine d'un vaisseau est toujours le seul responsable.

Quelque part, sur une lointaine planète. Le capitaine Kirk, Spock et McCoy explorent un avant-poste de la Fédération, lequel a été récemment attaqué par des Klingons.

« Alors, Bones ? »

« Alors …quoi ? » Demande le docteur, accroupi près d'un corps allongé sur le sol.

« Est-il …mort ? »

« Non, Jim. Il est vivant… »

« Euh …Vraiment ? »

« BIEN SUR QU'IL EST MORT, JIM ! » Cria McCoy. « Il a reçu un tir de phaser en pleine tête ! Regardez sur ce mur ! Sa cervelle a grillé avant d'être éjectée du crâne comme une tartine hors d'un grille-pain ! Pourquoi faut-il toujours que vous posiez cette stupide question, Jim ? IL EST MORT ! Savez-vous combien de fois je vous ai dit ces quatre mots ? »

« Du calme, Bones ! »

« Du calme ? Jim, je suis docteur et je suis malade de tout ça ! Oh Seigneur ! Tout ce que je veux c'est prouver à tous que je peux sauver une vie ! Juste une fois, rien qu'une fois ! » Dit le docteur McCoy, pleurant et suppliant, ses deux mains levées vers le ciel verdâtre de cette planète.

« Capitaine Kirk, je suggère de remonter à bord de l'Entreprise ! Je pense que le Dr McCoy a besoin d'une aide psychologique…au plus vite ! »

Deux heures plus tard, dans le bureau du Capitaine…

« Alors, quel est votre diagnostic, Dr Heinig ? »

« Et bien …Capitaine…Vous avez un problème…En tant que psychologue de ce vaisseau, mon diagnostic est que le Dr McCoy souffre d'une grave dépression ! Vous comprenez, toute sa vie tourne autour de son travail de chirurgien et …et bien …ces derniers mois, tout ce qu'il a fait c'est réaliser des autopsies… »

« Je sais, je sais…mais est-ce ma faute si nous sommes arrivés trop tard chaque fois que nous avons reçu un message de détresse ? »

« J'ai prescrit des antidépresseurs au Docteur McCoy ainsi que plusieurs séances de psychothérapie… pour abaisser son stress. »

« Et donc… il est en congé-maladie ? » demanda Jim.

« Oui, Capitaine. Je recommande également que le Dr M'Benga soit votre médecin-chef le temps de la convalescence de ce dernier ! C'est nécessaire…»

« Bien… si vous le dîtes… »

Un mois plus tard …

« Capitaine Kirk à la salle des machines ! Mr Scott ! Je ne veux pas arriver trop tard cette fois ! Nous avons besoin d'augmenter notre vitesse ! »

« Non, non, et non, Capitaine ! Ça suffit ! Nous sommes déjà à la vitesse maximale ! De plus, si nous continuons à cette vitesse, les moteurs vont exploser ! Capitaine ! Je ne peux pas vous laisser faire ça à mes bébés ! » Dit Scotty avant de fondre en larmes, tremblant de tout son corps.

Deux heures plus tard, dans le bureau du Capitaine…une fois encore.

« Alors, Dr Heinig ? »

« Et bien …vous avez un autre problème, Capitaine. Votre ingénieur en chef souffre également de dépression et ...de stress post-traumatique…Je recommande qu'il suive les mêmes séances de psychothérapie que le Dr McCoy… »

« Bon …D'accord…Si vous le dîtes… »

Un mois plus tard, sur la passerelle...

« Lieutenant Uhura ! » s'écrie Jim. « Êtes-vous en train de me dire que vous avez ENCORE capté un signal de détresse ? Vous serait-il possible, Lieutenant, de capter UN JOUR autre chose ? »

« Cap…Capitaine …Je suis désolée… » Parvient à dire Nyota, entre deux sanglots !

Et plus tard, ce même jour …

« Je sais, je sais, Dr Heinig…Elle souffre de dépression. » Dit Jim avant de soupirer longuement, le visage enfoui entre ses mains.

« Capitaine Kirk, je suis désolé mais vous devez vous trouvez un autre officier des communications. »

« Oui, oui …Si vous le dîtes… »

Deux mois plus tard, dans le bureau du Dr Heinig.

« Bien…Mesdames et messieurs ! Félicitations ! Vous avez tous fait d'énormes progrès en trouvant la source de votre problème ! » Dit le Dr Heinig aux membres d'équipages réunis en cercle devant lui.

« Oui, Dr Heinig ! Ces séances de paroles nous ont beaucoup aidé ! » Dit Sulu tout en caressant la 'tête' de Gertrude, sa chère plante carnivore.

« C'est formidable de savoir que nous sommes tous d'accord… » Ajouta le jeune russe, le visage pâle et les mains tremblantes.

« Mais maintenant, nous devons dire à Jim qu'il est la cause de tout notre stress… » Dit McCoy. A ses côtés, Mr Scott, incapable de parler, se balançait d'avant en arrière. « Il serait plus facile pour lui d'accepter cette vérité si c'est un ami qui lui dit, n'est-ce pas Spock ? »

« … »

« Spock ? » demande Bones, en posant gentiment sa main sur l'épaule du Vulcain.

« Désolé, Docteur McCoy, mais le Commandeur Spock est encore en transe, celle dans laquelle il a plongé après son burnout ! » dit le Dr Heinig.

« Oh …Pauvre Mr Spock ! » dit Uhura.

FIN.