Disclaimer: Comme vous en vous en doutez bien, ni le Hobbit ni Astérix ne m'appartiennent et je ne suis pas payée.

Chapitre 3:C'est le bain de Thranduil

Le bain de Cléopâtre, celle-là a été nettement plus difficile à adapter et j'avais même envisagé de l'abandonner purement et simplement jusqu'à-ce que je décide de l'attribuer à Thranduil. Pourquoi ? Parce que lui et Cléopâtre ont quelques points communs : tous deux sont des souverains avec un sale caractère (mais un très joli nez), Thranduil a une piscine ou un bassin dans son palais (dans un des vidéoblogs, Lee Pace suggère d'ailleurs à Evangeline Lily d'aller dans le jacuzzi en parlant de ce bassin qu'on peut apercevoir dans la scène où Thranduil et Tauriel discutent) et un animal domestique.

Thranduil prend son bain avec seulement son diadème sur la tête, il fait ensuite signe à ses gardes de commencer à chanter. Ces derniers remplacent alors à contrecœur leurs armes par des tambourins sur lesquels ils commencent à frapper en même temps qu'ils chantent :

« C'est le bain de Thranduil,
Une eau pure et cristalline
Qui scintille et qui luit,
Et c'est aussi un jacuzzi. »

Thranduil lève alors un verre vide et claque des doigts.

Le serviteur à côté de lui comprend immédiatement et dit : « Le vin de Thranduil. »

Un autre serviteur répète un peu plus fort: « Le vin de Thranduil! »

Un dernier répète enfin sur un ton plus énervé: « LE VIN DE THRANDUIL ! »

L'échanson Galion accourt alors avec le vin qu'il s'apprêtait à boire avec des collègues et le sert à Thranduil après avoir pris une gorgée lui-même, sans que son souverain ne le remarque, et puis s'en va.

Le chœur de gardes continue sa chanson :

« Thranduil souverain,
Qui barbote dans son bain,
C'est pour toi ô roi sylvain
Qu'on apporte ce bon vin. »

Le serviteur qui se tient près de Thranduil fait une annonce : « L'élan de Thranduil. »

Un autre serviteur répète un peu plus fort: « L'élan de Thranduil! »

Un dernier répète enfin sur un ton plus énervé: « L'ELAN DE THRANDUIL ! »

Galion, visiblement peu ravi d'avoir à nouveau été dérangé, tient la bride de l'élan qui s'avance majestueusement, quoique d'autres diraient d'un air méprisant, à l'image de son maître en somme diraient toujours ces mêmes individus (sans nul doute des nains).

Galion commença alors à fredonner : « C'est l'élan de Thranduil, c'est le roi des animaux. Du courage pour deux et de l'esprit... alors ça, zéro ! »

Il laisse ensuite l'animal près de son maître qui est toujours dans son bain et décide de travailler ses vocalises : « La la la la la la la ! »

Exercice auquel se joint son élan : « Rhô rhô rhô rhô rhô rhô rhô ! »

Les gardes frappent alors leurs tambourins en suivant le rythme des vocalises de leur seigneur et de sa monture :

« Li Li Li Li Li Li Li Li Li ! »

« Rhô Rhô Rhô Rhô Rhô Rhô Rhô Rhô Rhô ! »

« La la la la, La la LA LA ! »

« Rhô rhô rhô rhô Rhô rhô RHO RHO ! »

Cependant en dansant, le cerf glisse sur une savonnette qui traînait sur le carrelage puis traverse à toute vitesse la grande salle en équilibre précaire sur la savonnette tout en bramant sur un ton paniqué et en gesticulant frénétiquement des pattes avant comme un moulin un jour de tempête pour éviter de tomber.

Mais ce spectacle ne détourne pas le moins du monde Thranduil de son vin et son destrier poursuit sa course devant Legolas et Tauriel qui venaient de rentrer de patrouille et s'apprêtaient à faire leur rapport à leur roi. Ils regardent d'un air éberlué l'animal glisser devant eux jusqu'à ce qu'il les dépasse et se fracasse finalement un peu plus loin. Tous deux restent ensuite silencieux et immobiles pendant une minute jusqu'à-ce que Tauriel prenne la parole:

« Mon prince, je suggère que nous retournions patrouiller. Il y a encore de nombreuses araignées à détruire après tout. »

« Excellente suggestion, Tauriel. Après tout le rapport peut attendre. »

Tous deux retournèrent alors dans la forêt où ils trouvèrent des nains en plus des araignées, surprenant mais toujours plus normal que la scène à laquelle ils avaient assisté dans le palais.

Et voilà la partie la plus folle (je jure n'avoir pas bu avant d'écrire ça, je n'aime pas l'alcool et vu ce que j'écris en étant sobre je ne penses pas en avoir besoin ^ ^) qui est aussi la dernière, j'espère que ce petit délire vous aura plus, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Une petite précision: j'ai décidé de remplacer les « Bla Bla! » du lion du dessin animé par les « rhô rhô! » de l'élan parce que j'ai basée ces onomatopée sur le bruit du cerf (je sais, je sais, mais ça ressemble quand même plus à un élan qu'un caribou !). Avez-vous déjà entendu un cerf bramer, chers lecteurs? Moi si, c'est un bruit particulièrement ridicule qui détruit toute la dignité et la majesté habituellement associées avec cet animal (on dirait un rôt particulièrement sonore et prolongé !).