Vous allez me haïr mais...voici le dernier chapitre TT-TT

Je vous remercie de tout mon coeur d'avoir suivi les aventures de ce Geek maléfique, et j'espèrent qu'elles vous auront plus ;D

Mais avant de vous faire connaître la fin, réponse aux reviews anonymes o/

Soofiee : Merci beaucoup, je suis contente que cette fic t'ai plue ;D Pour un Patron gentil, je te recommande la fic "Et si le Patron était gentil ?" de Déponia (coucou ^^)

la patronne : Merci, j'ai passé une heure à trouver les paroles pour la reprise XD

Enjoy o/


Lorsque le Geek reprit connaisance, la première chose qu'il fit fut de gémir de douleur.
Ses blessures s'étaient aggravés avec le combat, mais ils les avaient ignorés, et maintenant, elles le lui faisaient regretter.

- Alors gamin, réveillé ?

Le gamer se rendit alors compte qu'il se trouvait sur le dos du Patron qui le portait.

- Pa…Patron…

Il ne put aller plus loin dans sa phrase, hoquetant et crachant un filet de sang.

- Aucune résistance ces mioches ! Allez, boucle-là, on sera bientôt au bercail.

Il n'eut pas besoin de le dire deux fois, et le nerd se laissa bercer par le rythme des pas de son alter-ego.
Fermant les yeux, il essaya de se concentrer sur autre chose que ses plaies.
Le tissu des vêtements sur sa peau lui sembla différent, et il comprit que pendant son sommeil, le criminel l'avait déshabillé pour lui enfiler sa panoplie de victime, avec son T-shirt Captain America, son jean trop grand et sa casquette délavée.

« Pourquoi il a fait ça ? Il n'a rien dit à personne sur la supercherie ? ».

Soudain, le pervers s'arrêta.
Ils étaient devant l'appartement des Sommet.
Avant de frapper, l'homme en noir souffla à son protégé :

- J'ai rien cafté au gamin, alors joues le jeu. Je répondrais à tes questions plus tard…si j'en ai envie.

Et sans attendre de réponse, il cogna la porte avec son pied.
On put entendre des bruits de course à l'intérieur, pour enfin laisser apparaître un Mathieu essoufflé qui, à leur vue, hurla :

- Il l'a retrouvé !

Le vidéaste se jeta vers l'adolescent pour vérifier que c'était bien son double, et pleurait tout en débitant un flot continu de paroles :

- J'ai eu une de ces peurs ! Pourquoi tu as fugué ? Je suis désolé, c'est ma faute ! Mon Dieu, tu es blessé ! Ne refais plus jamais ça ! Je suis tellement heureux que tu sois sain et sauf !

Le Geek, trempé par les larmes de son créateur, était à deux doigts de lâcher : « Dégages ! Fais-moi de l'air ! » mais se retient, se souvenant des mots du Patron, et murmura à la place :

- J'suis…désolé…

Le criminel intervient :

- Bon, laisses le respirer Math', je vais aller le soigner.

- Attend, je vais appeler le Prof !

- Le temps qu'il fasse le trajet entre son labo et l'appart, le gamin va souffrir. Et puis je m'y connais mieux que l'autre binoclard en matière de blessures de combat.

« Normal, c'est toi qui me les as faites ».

- Si tu le dis…

La personnalité sombre se dirigea vers la chambre du blessé, quand le schizophrène lui lança :

- Ne lui fait pas de mal, d'accord ?

Ce à quoi l'interpellé répondit avec un sourire carnassier :

- Si j'avais voulu le torturer, gamin, je serais pas revenu avec lui.

Et il entra dans la petite pièce en refermant la porte derrière lui.
Il jeta littéralement le gamer sur le lit comme un sac à patates.

- AÏE ! Putain, un peu de délicatesse, c'est trop demandé ?

- Je voulais juste m'assurer que t'étais pas redevenu un mioche pleurnichard.

- Le mioche t'emmerde !

- Allez, arrête de faire ton susceptible et vire ce t-shirt, que je sauve ce corps de rêve.

Le nerd s'exécuta, ignorant la dernière partie de la remarque.
Son alter-ego alla dans la salle de bains et revient avec des bandes de gazes et du désinfectant.
Le plus jeune se laissa soigner, ne réagissant pas à la piqûre que provoquait le produit sur la chair, ne voulant pas donner ce plaisir à son aîné.
Quand ce dernier finit panser le torse de l'adolescent, il lui lança :

- Je vois que tu crèves d'envie de me bombarder de questions, alors vas-y, tu m'excites à trépigner comme ça.

Toujours en ignorant la fin de la phrase, le Geek commença à parler à toute vitesse :

- Pourquoi tu m'avais laissé seul dans la ruelle ? Pourquoi tu es venu me sauver ? Pourquoi tu n'as rien dit à Mathieu ? Pourq…

- Pourquoi j'ai une érection ?

- T'es dégueulasse ! Bordel, ça sert à rien que je te demande tout ça, de toute façon, tu vas jamais me répo…

- Fermes-là et écoutes, gamin, sinon c'est sûr que je pourrais pas répondre.

Le gamer obéit, et attendit les explications de l'obsédé.

- Si je t'ai laissé dans la ruelle, c'était pour que tu sentes bien la douleur de ta défaite toute le nuit, afin que tu comprennes qu'on ne peut pas rivaliser avec moi. Je pouvais pas imaginer que des hommes de Lulu passeraient par-là.
Si je t'ai sauvé, c'est parce que je trouve que tu as des couilles. Okay, t'es un petit enculé qui a voulu profiter de mon image, mais tu as eu le cran de me défier, sans chercher à t'esquiver. Et j'avais encore jamais vu ça. Alors laissez un gamin comme toi crever de la main de l'autre crétin, je trouvais ça dommage.
Et si j'ai rien révélé à notre créateur, c'est que le fait de savoir qu'il se fait berner en permanence est bien trop amusant pour tout laissez finir comme ça. Et puis, s'il l'avait su, il t'aurait viré, or, un méchant ne peut briller que s'il y a des victimes. Donc, pour ma popularité, j'ai besoin que tu sois ma victime.

Le nerd resta silencieux quelques instants, assimilant ces révélations, puis lança :

- Lorsque tu étais face à Lulu, tu as dit que tu voulais «m'utiliser »…

Le Patron se raidit, avant de demander :

- Bordel, mais ça faisait combien de temps que tu écoutais notre conversation ?

- Depuis «Alors Patron, pourquoi tu veux sauver cet usurpateur ? » à «Mon pauvre, pour une fois que tu appréciais quelqu'un ! Mais ne t'inquiète pas, tu vas vite le rejoindre ! ».

Le criminel se prit le visage dans sa main avant de lâcher un petit rire.

- Si tu es aussi doué pour l'écoute, je pense que tu vas être parfait pour le boulot que je veux te faire faire.

- Et c'est quoi ce travail, même si te connaissant, ça va sûrement pas me plaire ?

- Deviens ma doublure.

L'adolescent se figea, ne comprenant pas.

- Ta…ta doublure ? Mais dans quoi ? Dans l'émission ?

- Dis pas n'importe quoi gamin, personne ne peut faire ce que je fais.

- Alors explique-toi !

- Tu sais que je trempe dans des activités pas très nettes : prostitution, trafic d'organes, vente de drogue,…

Le Geek hocha la tête, ne voulant imaginer la suite de la liste. Le pervers enchaîna :

- Eh bien, quand on est aussi occupé que moi, on peut pas être partout à la fois. Donc voilà le deal :
Pendant que je m'occupes d'affaires exigeant ma "diplomatie", je veux que tu te fasses passer pour moi dans mes bordels, pour surveiller que personne ne foute le bordel (Notez ce super jeu de mots !…non ? OK, je sors…) et aussi pour écouter les conversations, afin de grappiller quelques infos pouvant être intéressantes.
En échange, tu pourras continuer ton petit manège auprès de Mathieu et des fans.

Le gamer eut du mal à y croire.
« Il me demande de l'aider dans ses affaires, et il me laisse jouer mon double-jeu ? ».

- Alors gamin, partant ? En fait, t'as pas le choix.

- Juste une question. Pourquoi tu me proposes un job aussi génial ?

- Génial ? Gamin, t'as pas compris que tu vas te retrouver confronté tous les jours avec les pires criminels de la planète qui ne voudront qu'une chose, te faire la peau ?

- S'ils sont de la même trempe que Lulu, j'ai qu'une chose à dire…

Le nerd attrapa les lunettes de son alter-ego, et les mit sur son propre nez.

-…on va se marrez, gamin !


Epilogue :

Grâce aux soins du Prof, l'adolescent fut remis sur pied rapidement, et son nez fut totalement réparé.
Il continua d'offrir à la fandom un visage angélique, mais dans les quartiers mal famés, la rumeur comme quoi Satan se serait dédoublé se propagea.
La terreur atteignit même les plus grands malfaiteurs du pays.
Alors mesdemoiselles, prenez garde, car la prochaine fois que vous vous ferez attaquer par un être vêtu de noir, ce ne sera peut-être pas celui auquel vous pensez, pour le plus grand plaisir du Geek et de sa face cachée.


Comme une idiote, j'ai oublié de udpaté ce chapitre pour une annonce importante

Une suite est écrite, et c'est "La vie cachée du Geek", et elle en est à déjà 8 chapitre ;)

Alors allez la lire, que je l'ai pas écrite pour rien XD