DISCLAIMER : Rien ne m'appartient, tout est à JKR !

Une nouvelle traduction de fic. Celle-ci je l'aime bien, parce qu'elle est toute mignonne, surtout la fin en fait. L'auteur s'appelle Caitlyn, le titre en VO donne 'Lesson for Life' et on peut la trouver sur 'Sugar Quill' en anglais pour ceux que ça intéresserait.

PROLOGUE

Harry relut la lettre qu'il tenait à la main pour la cinquième fois. Il la fourra dans son enveloppe et la laissa tomber dans l'herbe. Pourquoi diable Dudley Dursley lui avait écrit ? Harry n'avait pas remis les pieds dans le monde Moldu depuis la fin de ses études à Poudlard et cela lui apparaissait comme une éternité.

Pendant les huit dernières années, avec l'aide de Dumbledore, Harry avait travaillé sans relâche afin de vaincre Voldemort. Le mage noir avait finalement été détruit, mais Harry avait payé huit années de sa vie pour cela. Il avait délibérément évité de s'engager dans une relation avec quelqu'un d'autre car il savait qu'il ne pourrait jamais se pardonner d'avoir laissé une autre personne qu'il aimait se faire tuer par Voldemort. Il ne voulait pas que l'histoire se répète.
Maintenant Harry était prêt à oublier tous les souvenirs de cette guerre affreuse, prêt à oublier cet isolement.

Harry ne voulait pas l'admettre, mais il s'était senti plus seul que jamais pendant la guerre. Il était prêt à rencontrer quelqu'un de qui il tomberait amoureux et avec qui il fonderait une famille. Et même s'il n'avait pas encore trouvé la fille de ses rêves, il cherchait toujours à passer le plus de temps possible avec sa vraie famille, les Weasley.

Harry n'avait pas vu beaucoup de changements opérer entre Ron et Hermione, ils se chamaillaient toujours comme un vieux couple marié. La seule différence était qu'ils étaient effectivement un couple marié maintenant.

Ron n'était finalement pas devenu Auror avec Harry et avait accepté un poste au Ministère de la Magie. Hermione, incapable de quitter l'école pour sa part, était devenue professeur à Poudlard sous son nom de jeune fille et enseignait l'Arithmancie. Elle était également pressentie pour être la prochaine Directrice de Poudlard, même si elle refusait de l'admettre.

Harry contempla le ciel avec satisfaction, réalisant que les choses allaient finalement se calmer un peu. Il jeta un coup d'œil à la lettre qui gisait dans l'herbe à côté de lui, et le sentiment de paix s'évanouit.

Qu'est-ce que Dudley lui voulait ?

Il se leva, épousseta sa robe et sortit sa baguette.

Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir.