Le mensonge.

Spock, âgé de 8 ans, était assis sur un banc de pierre, au beau milieu du jardin. C'était depuis toujours son endroit favori pour méditer et réfléchir. Toutes ces magnifiques fleurs avaient été rapportées par son père, l'Ambassadeur Sarek, au cours de ses nombreux voyages diplomatiques à travers la galaxie. Certaines présentaient des couleurs et des formes surprenantes. L'ensemble du jardin avait été agencé par Amanda elle-même, les roses en provenance de la Terre y tenant une place importante. Leur odeur agréable lui rappelait le parfum de sa mère. Tel un oasis dans un désert, cet environnement lui apportait un sentiment de calme et de sécurité... sauf aujourd'hui.

Dans le lointain, il entendait sa mère chantonnée gaiement dans la cuisine tandis qu'elle confectionnait ses biscuits préférés, des cookies aux amandes et aux noix de pécan.

Spock soupirait. Comment réparer sa bêtise ? Réussirait-il à lui dire la vérité sans la blesser ?

Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas l'arrivée de son père par le petit portail menant au jardin.

A sa vue, sa respiration s'accéléra et la chaleur envahie ses joues. Il n'avait aucun doute que ses oreilles avaient également pris une teinte verte plus foncée.

Contrôle ton corps, contrôle ta peur, contrôle ta honte, répétait-il en boucle dans sa tête tandis que son père s'approchait de lui.

« Bonjour, Père. » Dit-il dans un murmure, la tête baissée.

« Spock. Pour quelle raison n'es-tu pas dans la cuisine avec ta mère, mon fils. N'a-t-elle pas besoin de votre aide ? »

« Père…Je dois vous confesser un mensonge… » Dit-il, la gorge nouée.

« Expliquez-vous. » Demanda Sarek, sans montrer aucune colère ou déception dans sa voix. Il se tenait assis à l'écoute de son fils, ses mains jointes et ses doigts entrelacés dans une pose favorable à la méditation.

« Père, vous souvenez-vous de ce jour où toutes les mères ont été invité à faire des gâteaux pour célébrer la fin de l'année scolaire …et où Mère a cuisiné des cookies aux amandes pour tous mes camarades de classe et mes professeurs… »

« Je m'en souviens très bien. Cet après-midi-là vous êtes rentré de l'école avec vos deux paniers vides. Vous nous avez dit que tous les biscuits avaient été appréciés et mangés. »

« Et bien…c'était la vérité …sans l'être entièrement. » Dit Spock, gêné.

« Qu'est-il véritablement arrivé, Spock ? »

« Quand je suis arrivé à l'école, j'ai posé les paniers sur la table. J'ai sorti les plats de cookies et les ai disposés à côté des gâteaux faits par les autres mères. Puis l'un de mes professeurs, sans goûter un seul cookie, a déclaré que les biscuits terriens n'étaient pas une nourriture saine… pour de véritables vulcains…et qu'ils étaient impropres à la consommation…Il m'a dit de les enlever de la table et de les donner aux selhats qui gardent l'entrée de l'école. »

« Je vois…et donc, tous les cookies ont été apprécié et mangé par les selhats …et non par vos camarades de classes et vos professeurs. » conclut Sarek, essayant de contenir sa colère. Il était également heureux de ne pas se trouver en face du professeur xénophobe de son fils car il n'aurait peut-être pas réussi à retenir ses poings.

Spock resta silencieux quelques minutes. Il se souvenait de ce jour et de ce sentiment de honte qu'il avait ressenti, comme si c'était hier…

« Père, je ne voulais pas mentir à Mère…Mais je ne voulais pas la rendre triste ou en colère …Père, un mensonge n'est-il pas préférable à la vérité lorsque celle-ci est blessante ? »

« Et bien, mon fils, certaines fois en effet, il est préférable de mentir … »

« Avez-vous déjà menti à Mère ? »

« Spock ! Ecoutez-moi bien. Je suis Vulcain. Je vous ai enseigné que les Vulcains ne mentaient pas, c'est un fait…mais je suis également un diplomate et dans certaines situations, mentir peut aider à résoudre un… »

« Pouvez-vous m'aider à dire la vérité à Mère ? » Demanda Spock, sans lui laisser le temps de finir sa phrase. « Elle s'apprête à faire cuire une cinquième fournée de cookies pour demain… » Dit Spock, ses yeux suppliant son père de l'aider.

« Elle fait des cookies pour demain ? »

« Oui, Père. Demain, chaque élève présentera son projet scientifique devant toute l'école…il y aura une brève cérémonie pour récompenser les meilleures présentations et …cette cérémonie sera suivie d'un goûter… »

« Et votre mère a ouvert le mail de l'école, invitant toutes les mères à cuisiner pour ce goûter… » Conclue Sarek.

« Oui. » Dit Spock, tristement.

« Spock, allez dans votre chambre. Je me charge d'expliquer la situation à votre mère … »

Spock se leva sans ajouter un mot, essayant de contenir la honte et la culpabilité qui l'assaillaient. Il ne voulait surtout pas pleurer devant son père.

Une heure plus tard, alors qu'il était allongé sur son lit, il entendit les cris de protestation et les pleurs de sa mère … et cette fois, il ne put retenir ses propres larmes.