Dormez bien…

Quelque part dans la ville de Shikkar, à 4 heures du matin et dans l'obscurité d'une chambre.

« Ouinouinouiiinnnn ! »

« Oh non, Seigneur ! Pas déjà ! …Sarek…C'est votre tour ! »

« … »

« Sarek ! Je sais que vous et votre ouïe fine due à vos chères oreilles pointues m'avez entendu tout comme je sais que vous l'avez entendu, LUI ! »

« Ma femme…Tous nos voisins l'entendent…au minimum deux fois par nuit depuis deux mois et trois semaines ! »

« Bien ! Merci de m'avoir rappelé l'âge de notre fils…Maintenant levez-vous et aller le nourrir ! Le biberon est déjà prêt dans sa chambre ! » Réplique Amanda, un brin sur les nerfs ( la faute aux hormones !).

« Comme vous voulez, ma femme… » Répond Sarek, retenant un soupir.

Deux heures plus tard…

Sarek fait toujours les cent pas dans la chambre de son fils. Fatigué, son petit garçon reposant tendrement contre son torse, il fixe ce dernier dont les yeux noirs et curieux sont hélas…grand ouverts !

« Mon fils, je souhaiterai vous parler franchement. Ce matin, j'ai un très très important rendez-vous avec une délégation Tellarite. Je vais avoir besoin de toute ma force et ma lucidité pour mener à bien cette très très importante négociation. Dès lors que votre mère n'est pas télépathe, vous êtes en droit de croire que vos pleurs et vos cris sont les seuls moyens mis à votre disposition pour alerter votre mère sur votre besoin de nourriture …nourriture que je vous ai donnée voilà maintenant deux heures ! Il serait donc raisonnable de vous endormir sitôt que je vous aurai reposé dans votre lit… » Dit Sarek d'une voix qu'il espérait assez monotone pour bercer et endormir son fils. Une fois ce dernier dans son berceau, Sarek s'en éloigne mais hélas…

« Ouinouinouiiinnnn !...ageu…ack…Ouiiin ! »

« Chhh…Cessez de pleurer, mon fils, votre mère a besoin de ces heures de sommeil…Tout comme l'ensemble du voisinage…Vous avez gagné, Spock …Je vous emmène avec moi dans le jardin… »

Une heure plus tard…

« Regardez, Spock ! C'est T'Khut ! Et voici sa lune…elle est là comme la nuit dernière et la nuit d'avant … » Explique Sarek, assis sur un banc de pierre, son fils dans ses bras, comme presque chaque nuit depuis sa naissance ! Il admire le reflet de T'Khut, la planète jumelle de Vulcain, dans les yeux de son fils…désespérément ouverts !

« Agaageu…arkta… » Babille Spock.

« Bien. Je pense qu'une petite négociation s'impose. Si vous vous endormez maintenant, je vous promets de vous acheter …un animal de compagnie…non, un ordinateur ! »

« Ouiiinn…Ouiiiin … » Crie de nouveau Spock, ses deux poings et ses bras potelés boxant un ennemi invisible !

« Très bien…Très bien…un animal de compagnie ? …comme …un selhat ? »

Cette fois, les yeux de Spock le fixent …sa respiration ralentit …et ses yeux se ferment.

« Un selhat ! » Murmure Sarek, tout en dévisageant son fils enfin endormi dans ses bras.

Trois heures plus tard…

« Sarek, je constate que vous portez encore de larges cernes sous vos yeux. J'en conclue que votre fils vous a encore occupé cette nuit ! »

« C'est exact, T'Pau. »

« Je vous conseille de prendre une nourrice ! »

« Amanda ne serait pas d'accord…De plus, j'ai trouvé la solution la nuit dernière ! » dit Sarek avant de tourner les talons. « Excusez-moi, je dois me rendre chez mes parents. »

Et ce même après-midi dans la chambre de Spock…

« SAREK ! Quel est ce MONSTRE ? » Crie Amanda tout en regardant l'étrange animal endormi près du berceau.

« Chhh, Amanda. Notre fils est en train de dormir…Et ceci est un selhat…Son nom est I'Chaya …C'est notre nouvelle nourrice, en quelque sorte ! »

« Notre quoi ? Mais avez-vous perdu l'esprit ? Vous…Vous voulez que je laisse ce …ce tigre avec notre bébé ? »

« En fait, I'Chaya était ma nourrice lorsque j'étais enfant…J'ai pensé qu'il serait judicieux de … »

« Sarek ! » la coupa Amanda, « je pensais déjà que vos parents étaient …hum…Oubliez ça ! Cet animal ne restera pas dans cette maison ! Sortez-le d'ici ! » S'écrie de nouveau Amanda, réveillant à la fois Spock et I'Chaya !

« Ouiiiinnn … Ouiiin …»

Deux secondes plus tard, le selhat se trouve penché au-dessus du berceau, ses griffes sur le rebord et ses dents acérées au-dessus du visage de l'enfant. Amanda est pétrifiée mais I'Chaya se met aussitôt à ronronner à l'oreille de Spock ce qui a pour effet d'apaiser ce dernier qui s'endort de nouveau.

« Vous voyez ! I'Chaya est la nourrice parfaite pour notre fils ! » Dit calmement Sarek, un petit sourire victorieux aux coins des lèvres.

« Et bien …C'est surprenant…presque fascinant…Et …I'Chaya est-il également capable de changer sa couche ou de lui donner son biberon ? »

« …*soupir*… »

Et encore plus tard, cette nuit là …

« Ouiiin…ouiiiiiin …OUiiiiiiiiiiiiNNNN… »

« AHuuuuu ! Ahuuuuuu ! »

« Mon époux…Je dois admettre que votre idée était brillante. A présent, nous sommes réveillés à la fois par les cris de Spock ET d'I'Chaya… C'est votre tour… »

« Oui, ma femme…J'arrive I'Chaya ! »

Une fois encore, Sarek est en train de débattre dans la chambre de son fils. Pieds nus, il est assis dans le rockingchair près du berceau, son fils dans ses bras suce la tétine de son biberon avec satisfaction, tandis qu'I'Chaya le regarde paisiblement assis à ses pieds.

« En toute logique, j'attribue mon erreur de jugement à mon manque de sommeil et à mon manque de méditation…Je dois admettre que votre mère a raison : I'Chaya est incapable de changer vos couches … » Explique Sarek tout en regardant I'Chaya…Rêve-t-il ou ce dernier est en train de glousser ? « Cependant, je suis sûr qu'il sera un excellent gardien et compagnon pour vous… Mon fils…Et maintenant…Dormez bien ! » Ordonne Sarek !

Et c'est ainsi que pour la première fois depuis deux mois et trois semaines, Spock obéit à son père qui peut s'en retourner dans son lit pour une longue longue nuit…

FIN.

Chers lecteurs et lectrices…Ces derniers jours, j'ai beaucoup lu d'histoires sur la mort de Spock, en mémoire à l'acteur Léonard Nimoy décédé ce 27 février 2015... (Paix à votre âme, Monsieur Nimoy…et encore merci d'avoir incarné ce personnage de Spock…) J'ai pensé écrire cette histoire autour de la naissance de Spock pour alléger ma peine. Haloa.