Petite note.

Au départ, « un enfant à part » était une série de one-shots, chaque chapitre pouvant être lu indépendamment les uns des autres. Mais je m'aperçois que j'en ai fait une histoire à plusieurs chapitres à partir du moment où Spock quittait son école. J'ai donc décidé de revenir à ma première idée et ne raconterai donc pas en détail tout son séjour sur Terre. En fait, ce qui m'importait était l'histoire qui va suivre …la rencontre improbable de Spock et d'un futur collègue et ami…Non, non, je n'en dirai pas plus. A vous de le découvrir ! Ensuite, retour aux one-shots sur l'enfance (de façon plus générale) de Spock.

Une photo inoubliable.

Spock et Timothy couraient d'une vitrine à une autre. Timothy semblait à chaque fois hypnotisé par la scène qui se déroulait sous ses yeux. Chaque magasin avait en effet utilisé nounours et autres poupées pour décorer leur vitrine. Là, des nounours suspendus au plafond, animés comme des marionnettes, dansaient une farandole, quand ici des poupées semblaient prendre le thé. Leurs mouvements répétitifs étaient orchestrés à l'avance, sous l'action d'un mécanisme assez rudimentaire en fait. Les ficelles étaient même visibles. Spock trouvait fascinant le fait de voir le visage de son cousin humain s'émerveillé pour si peu ! Sa tante et sa mère avaient enfin trouvé le temps de les emmener au centre commercial afin de trouver de nouvelles bottines à Spock et faire une certaine photo. Comme souvent ces derniers jours, Spock ne comprenait rien à l'enthousiasme de sa mère et de sa tante à l'idée d'être pris en photo avec un gros monsieur vêtu de rouge, portant une barbe blanche fournie et nommé Père Noël. Un mythe terrien lui avait expliqué son père. Chaque année, des milliers d'enfants se rendaient dans les centres commerciaux pour être pris en photo assis sur les genoux de ce parfait inconnu…et cela rendait leurs parents heureux ! Cela était incongru en plus d'être illogique mais qu'à cela ne tienne, Spock se plierait à la tradition pour faire plaisir à sa mère !

De fait, après avoir acheté lesdites bottines, Timothy et son cousin prirent place dans la file d'attente. Devant eux se trouvaient déjà une dizaine d'enfants attendant leur tour et discutant avec leurs camarades des cadeaux qu'ils aimeraient recevoir cette année. Car oui, chose qui avait son importance, il fallait aussi s'être muni d'une liste des jouets et cadeaux désirés et la dire en confidence à l'oreille de ce vieux monsieur.

oOOOo

« Père, que dois-je lui dire ? » avait demandé Spock à son père avant de quitter la maison de sa tante. Ce dernier, occupé par ses nouvelles fonctions à l'Ambassade, ne pouvait pas en effet les accompagner.

« Et bien…Cela vous sera d'une grande aide de savoir que votre mère et moi allons vous offrir une console de jeux, identique à celle que possède déjà vos cousins. Vous semblez y avoir trouvé beaucoup d'intérêts ces derniers jours, vu le nombre d'heures que vous avez passé à … »

« Sarek ?! » L'interrompit Amanda, à la fois furieuse et déçue. « Vous ne deviez pas le lui dire ! C'était une surprise ! »

« Amanda, je ne vois pas l'intérêt qu'auraient ces enfants à demander à ce Père Noël ce qu'ils veulent, sachant que leurs parents ont tout comme nous déjà acheté leurs présents ! Ce n'est pas logique et surtout malhonnête de leur faire croire qu'ils recevront un ordinateur portable s'ils en font la demande alors qu'au final ils risquent de recevoir un livre ! Je ne vous comprends pas ma femme, voudriez-vous qu'il soit déçu ? »

« Oh …Sarek… » Soupira-t-elle. « Bien …J'admets que vous avez raison. Dans ce cas, autant demander à Spock quels jeux il aimerait pour aller avec sa console…Et par pitié ne me parler pas de ces puzzles mathématiques et autres jeux éducatifs que vous lui avez déjà pris! Spock, quels jeux vous feraient plaisir ? »

Spock souriait intérieurement. Il avait rêvé d'avoir sa propre console depuis qu'il avait commencé à y jouer avec ses trois cousins. Hélas, n'ayant pas la sienne, il devait emprunter tour à tour l'une de ses cousins. Or les consoles pouvaient être connectées entre elles et certains jeux pouvaient accepter quatre joueurs… Spock, comme ses cousins, aimait particulièrement ce jeu où il pouvait piloter un vaisseau tout en détruisant des cibles tels que des vaisseaux ennemis et autres météorites sur son passage, bien qu'il trouva plus amusant encore de les éviter. Il était en quelques heures seulement devenu, aux dires d'Alex, un virtuose du pilotage ! Alex était le plus âgé des trois frères. Il avait 13 ans et lui prêtait très souvent sa console afin de jouer avec Timothy et Kevin.

« J'aime bien jouer à… Traps in space IV… » Dit timidement Spock. Si Sarek connaissait ce jeu, il risquait de désapprouver le choix de son fils, car il s'agissait à la base d'un jeu assez violent sur fond de guerre intergalactique …curieux choix de la part d'un vulcain, qui plus est fils d'un ambassadeur amené à résoudre ce genre de conflit…

« Un jeu de stratégie…qui demande également une certaine habileté au pilotage…Bien que sur fond de combat … ce jeu est cependant acceptable. Quels autres jeux souhaiteriez-vous recevoir ? »

Encouragé par son père et sa mère, Spock avait fini par leur dresser une liste de jeux assez fournie, pouvant se jouer seul ou à plusieurs. Bien entendu il savait qu'il ne les recevrait pas tous.

oOOOo

Finalement, l'attente n'avait pas été longue. Timothy, mitraillé par les flashs du photographe, finissait de dire au Père Noël tout ce qu'il désirait recevoir quand Spock entendit du bruit derrière lui. Un jeune homme se faisait copieusement disputer par l'assistant du photographe.

« Bon sang ! C'est à cette heure-ci que t'arrives ? T'as plus d'une heure de retard et c'est déjà la troisième fois cette semaine que tu me fais le coup ! »

« Désolé…j'avais pas vu l'heure… » Lui répondit le jeune homme. Ce dernier, de taille moyenne, brun aux yeux bleus, semblait avoir 10 ans de plus que Spock.

« Ouais…c'est ça. T'étais encore plongé dans un de ces bouquins de médecine, pas vrai ? Ecoute mon garçon, je sais bien que ce job n'est pas celui dont tu rêves mais il paye une partie de tes études de médecine alors fais le bien ! Allez !...Cours enfiler ce costume d'Elfe et rejoint les autres. »

« L'Elfe ? Mais je l'ai déjà fait hier ! Aujourd'hui je devais porter le costume du renne ! »

« Un Elfe, un renne…pfft…c'est pareil !...de toute façon le costume est aussi ridicule. Maintenant arrête de bougonner et met moi ces oreilles correctement ! »

« Nom de Dieu, je déteste ce boulot…je déteste les gosses, je déteste le vert et je déteste les elfes ! » dit-il tout en ajoutant à la hâte une paire d'oreilles pointues siliconées par-dessus les siennes, toutes rondes. »

« Len, fais gaffe à ce que tu dis ! …Pfft…Si ton oncle n'était pas le propriétaire de ce magasin tu serais déjà viré et renvoyé dans ta Géorgie natale depuis longtemps ! »

Spock ne put se retenir de sourire en voyant le jeune homme déguisé en elfe prendre place derrière le fauteuil du Père Noël. C'est vrai que son costume était ridicule…Un collant vert, une tunique rouge, deux chaussures aux bouts pointus…un bonnet vert au bout duquel était accroché un grelot …et deux fausses oreilles qui lui donnaient l'air d'être un vulcain, à ceci près qu'elles étaient deux fois trop grandes pour sa tête…

« Au suivant ! » Annonça le vieil homme au costume rouge.

Comme convenu, Spock s'assit sur ses genoux, débita très rapidement sa liste de jeux vidéo, tout en fixant l'objectif du photographe sans sourire, évidemment. Une fois la photo prise, Spock descendit rejoindre Timothy, sa tante et sa mère. Quelques heures plus tard, sa mère sortit la photo de son enveloppe et la glissa dans le cadre acheté à cet effet.

« Et voilà…La première photo de Spock avec le Père Noël ! » Amanda souriait.

« Elle est réussie…Dommage cependant que l'elfe derrière lui ne sourit pas … » Dit Eric, l'oncle de Spock.

« C'est normal qu'il ne sourit pas …Il déteste les elfes ! » Expliqua Spock.

FIN.