Et voici le dernier chapitre.

Un gros merci à tous ceux qui ont suivi Sherlock, Watson, Obi-Wan et Qui-Gon et tous les autres Jedi dans cette incroyable histoire.

Tchousss


Chapitre trente

Plus tard, alors que je me couchai dans mon lit à Baker Street, j'essayai de dormir, me demandant si ma vie allait un jour reprendre son cours normal.

Le sommeil s'empara enfin de moi, et une fois de plus je me retrouvai dans un endroit inconnu. Mais cette fois, ce n'était pas un champ de bataille, cela ressemblait à un paisible cimetière. Le soleil levant caressait de sa lumière douce et brumeuse les anges sculptés, et devant moi, je voyais à nouveau la silhouette d'un grand homme. Il se leva, me tournant le dos, face à une tombe. Je me rapprochai lentement.

« L'Obscurité a échoué », dit-il doucement. « Le mur a résisté contre l'attaque. »

« Qui êtes-vous ? » murmurai-je.

Il tourna légèrement la tête, mais je ne pouvais toujours pas voir son visage. « Cette bataille a été gagnée. Vous avez vaillamment combattu, John Watson. Ce monde est en sécurité...mais la guerre pour la galaxie se prépare et doit être remportée. »

Je me réveillai, hors d'haleine. Un autre rêve. Était-ce prophétique ? Cela semblait absurde. Je secouai la tête, essayant de chasser ce rêve pour le moins troublant. Signifiait-il quelque chose ? Ou était-ce simplement mon cerveau qui tentait de faire face à ces événements irréels et pourtant vrais qui s'étaient emparés de ma vie ces dernières semaines. Il était peu probable que je le sache un jour...et je n'avais guère l'envie de m'attarder là dessus. Grognant un peu devant cette situation absurde, je me retournai et me rendormis.

Comment pouvait-on revenir à un monde plus petit ? Mes yeux s'étaient ouverts face à une galaxie de possibilités, bien au-delà de mon imagination. Notre femme de ménage et propriétaire était une guerrière venant d'un autre monde, et avait combattu avec nous. Holmes et moi avions fait face à une menace plus grande que tout ce que nous avions jamais conçu. Cette menace avait été vaincu, mais son influence se ferait longtemps sentir. Nous ne pouvions pas l'oublier.

Pourtant, il me semblait que notre étrange aventure était terminée. Qui-Gon et son apprenti avaient fait leurs préparatifs de départ, le pirate Mailen soigneusement sous leur garde. Les autres Jedi étaient repartis à leurs différents postes, avec un peu plus de cicatrices et (je l'espère) l'esprit plus sage. Holmes et Mrs Hudson avaient passé une semaine à garder leur distance, mal à l'aise, avant de passer un commun accord et de prétendre que rien ne sortait de l'ordinaire. J'avais passé quelque temps à concocter une explication plausible, excitante (et fortement convaincante) pour expliquer à Mary ma disparition. Lestrade avait continué à essayer d'accaparer, en vain, Holmes pour qu'il lui dise de ce qu'il s'était réellement passé. Holmes l'avait ignoré. Il n'avait rien fait pour leur relation.

Je me suis retrouvé obligé de faire un rapport sur cette affaire des plus improbable, même si je savais qu'elle ne verrait jamais la lumière du jour. Il y avait un monde au-dessus de nous beaucoup plus vaste que je ne l'avais jamais imaginé.

D'une certaine manière, je trouve que c'est assez réconfortant. Nous ne sommes pas les seuls dans notre lutte contre le mal.

Et je lève mon verre à tous ces inconnus là-bas dans les étoiles, qui luttent dans les mêmes batailles qu'Holmes et moi et à tous ceux qui ont combattu ici, sur cette petite planète solitaire. J'adresse un salut, à vous combattants, où qui que vous pourriez être. Continuez le combat, le bon combat, car l'obscurité doit céder la place à la lumière.

Fin.