Chapitre n°1 – Le début de la fin

Hum, salut ^^Je m'appelle Akadream et ceci est ma première fiction publiée =D

J'espère que vous aller l'apprécier et je vous souhaite une bonne lecture =D

Sincèrement , Akadream


Voici que commence une journée comme les autres au sein du collège Seigaku. Nous retrouvons l'équipe de tennis du collège, en train de s'entraîner, en vue du championnat National contre la célèbre équipe de Rikkaidai. Le capitaine, Tezuka, leur ordonne de se mettre en place et se suivre les directives du programme de Inui. Il l'avait préparé spécialement pour cette rencontre :

« Bon, vous allez courir et améliorer votre endurance pour commencer, leur dit Inui. Je veux au moins une trentaine de tours et que chaque tour se fasse en moins de une minute. Dépasser ce temps, et le Inui Juice vous attend » finit-il avec un sourire sadique

Tous les titulaires, à l'exception de notre prodige, eurent un frisson et se promirent mentalement de toujours arriver avant la minute fatale. L'entrainement commença, et tous partirent d'un bon rythme dès le départ. Au bout du vingtième tours, il ne restait que les titulaires, le reste du club ayant abandonné, leur corps reposant aux pieds de la table où il ont dût boire la mixture verdâtre et infecte d'Inui. Dans les premiers, on trouvait Tezuka et Fuji. Ils étaient suivis d'Echizen, d'Eiji et d'Oishi. Momoshiro et Kaidoh fermaient la marche.

Echizen, qui allait assez bien malgré son souffle court, commença à tousser de manière violente. Il dût s'arrêter un instant, tellement la toux devenait incontrôlable. Les titulaires et Inui, s'arrêtèrent et se mirent à regarder Echizen de manière inquiète et se demandaient ce qu'avait leur plus petit joueur.

Les minutes s'écoulent, longues et angoissantes et Echizen continue de tousser. Il a du se mettre à genoux, pour essayer de soulager la brulure qu'il ressent à l'intérieur de l'estomac. Mais ça ne fonctionne pas, et les autres deviennent de plus en plus inquiet. L'air commence à devenir pesant autour des titulaires. Fuji se rapproche et commence à caresser le dos d'Echizen, pour le soulager un peu, mais ça ne marche pas. Momoshiro, lui, essaye de parler à Echizen, lui demandant si ça allait, mais Echizen ne pouvant pas répondre, cela ne servait à rien. Eiji se faisait un sang d'encre et questionnait Oishi sur l'état de son Ochibi. Cela durait depuis plus de dix minutes mais, aux yeux de chaque personne, ça semblait être une éternité.

Puis, Echizen se calma tout doucement. Fuji continuait de lui caresser le dos, passant sa main de façon circulaire et essuya sa bouche avec un mouchoir. Le petit joueur voulut se relever, bien trop rapidement, et serait tomber la tête droit vers le sol, si Fuji ne l'avait pas rattraper. Au bout de quelques minutes, où Echizen reprenait son souffle, le capitaine prit la parole :

« Que s'est-il passé ? demanda-t-il à Echizen.

- Rien, lui répondit-il. J'ai dû simplement manger quelque de mauvais. Ou quelque chose comme ça.-

- Tu penses nous faire avaler ça ? s'outra Momoshiro. Ce qui s'est passé n'est pas bon, pas bon du tout.

- Croyez ce que vous voulez croire sempai, leur répondit le plus jeune en se remettant à courir.

- Qu'est-ce que tu crois continuer là ? demanda Fuji, avec un avertissement dans la voix. Tu ferais mieux d'aller t'assoir un moment, lui conseilla le prodige d'un timbre de voix plus doux

- En effet, Ochibi, tu devrais prendre du repos ! dit Eiji, avec un sourire un peu tendu.

- Comme vous voulez, dit Echizen en se dirigeant vers le banc. Mais je vous dit que ce n'est rien. »

Echizen partit en direction du banc. Il avait la tête qui tourne, et l'esprit embrumé. Dans sa main, qu'il avait soigneusement caché, il y avait des gouttes vermeilles. Cette toux n'était pas anodine et Echizen le savait très bien. Mais, il ne voulait pas être un poids pour l'équipe qu'il avait appris à apprécier. Surtout que le championnat approchait et qu'il ne voulait inquiéter personne. Il savait pourtant que maintenant, les titulaires feraient plus attention à ce qu'il faisait. Il se dit qu'il devrait faire attention à partir de maintenant.

Echizen arriva près du banc, toujours sous les yeux attentifs des titulaires. Il s'assit et se mit à jouer avec sa raquette, même si chaque mouvement lui paraissait lourd. Il devait donner le change, montrer que tout aller bien, même si ce n'était qu'un mensonge.

Les autres se remirent à courir, après avoir observé leur petit joueur. Tous avait des pensées similaires : que c'était-il passé ? Le capitaine se demandait s'il devait en informer la direction mais sans preuves, se serait difficile, surtout que, connaissant Echizen, il n'ira pas se plaindre. Oishi et Eiji discutaient à voix basse, tous deux se demandaient si leur Ochibi allait bien et si cela arrivait souvent. Momoshiro et Kaidoh, eux, se promirent de garder un œil sur leur petit protégé. Il le surveillerait discrètement pour être sûr qu'il allait bien. Fuji, lui, était plus qu'inquiet. Il se demandait, comme tous les autres, ce qu'avait Ryoma et ce qui aller ce passer maintenant. Il se passa une main dans les cheveux pour dégager sa vue et remarqua un détail surprenant. Des gouttes de couleurs rouges sang étaient sur sa main. Cela fit monter son inquiétude d'un cran. Il commença à paniquer, mais intérieurement et se demanda s'il devait en informer le capitaine. Il se décida que oui, qu'il irait voir Tezuka à la fin de l'entrainement.

L'entrainement se termina sans Echizen qui était resté sur le banc, le visage un peu pâle. Fuji attendit que les autres aillent dans le vestiaire, sachant que Tezuka ne partait au vestiaire qu'en dernier, et le prit à part.

« Echizen a craché du sang, annonça Fuji sans préambule.

- Comment peux-tu en être aussi sûr ? demanda le capitaine au prodige

- Parce que, lorsque je l'ai aidé tout à l'heure, j'ai dû poser ma main sur sa bouche à un certain moment souviens toi. Et je viens de remarquer que sur cette même main, du sang y était. Et, avant que tu ne le demande, non je ne me suis pas blessé récemment, dit le prodige le visage sombre

- Je pense qu'il faudrait qu'on ait une sérieuse discussion avec Echizen » conclut le capitaine, la mine grave

D'ailleurs, Echizen avait fini de se changer et venait de voir ses deux sempai parler ensemble. Ni une, ni deux, il voulut tenter un repli stratégique et discret, mais le jeune prodige le vit et dit son nom. Aussitôt Echizen se figea et se retourna lentement, pas encore prêt à affronter ses deux sempai qui avait une détermination sans faille dans le regard.

Il se dit qu'il devait inventer un mensonge et vite, mais déjà son capitaine prenait la parole..


Nous voici enfin à la fin du chapitre 1 ^^ je me suis beaucoup amuséee à l'écrire et j'espère recevoir des avis sur ce premier chapitre ^^

Encore une chose, je vous remercie d'avoir lu ce chapitre

Sincèrement, Akadream ^^