Résumé complet :

Un jour, Reborn entra dans la classe de Tsuna déguisé en Boren-sensei et Tsuna eu tout de suite un très mauvais pressentiment. Il ne sut pas pourquoi, il eut l'intuition que cela avait un rapport avec la cérémonie d'héritage qui aura lieu dans quelques semaines.

«Votre classe est invitée à un voyage tous frais compris en Italie, un de mes amis très haut placé insiste pour vous offrir ce merveilleux séjour» annonça Boren-sensei.

Evidemment, tout le monde sauta de joie à cette nouvelle, sauf le futur patron qui voyait déjà arriver une somme très importante de catastrophes en tout genre durant ce voyage, surtout que la classe assistera à la cérémonie de succession. Comment Tsuna pourrait-il garder son secret alors que les élèves ne connaissent que Dame-Tsuna et qu'en Italie il allait devoir jouer le boss à tous prix ? De plus, Tsuna ne voulait pas mêler ses camarades à la mafia ni les mettre en danger. Mais son tuteur qui était également son amant, avait d'autres projets pour lui. Il fallait préciser que la malédiction avait été levée et que Tsuna était incontestablement tombé amoureux de son tuteur.

Merci a Elrika de m'avoir corriger.

Bonne lecture

Katekyo Hitman Reborn ne m'appartiens pas ni aucun des personnages.

. . .

Chapitre 1:

Le soleil se levait lentement sur la ville de Namimori alors que les oiseaux commençaient à se réveiller. Non loin du temple, dans un manoir très récent, une femme nommée Nana Sawada s'étira lentement avant de commencer le petit déjeuner pour tous les pensionnaires de sa maison. Une fois, le Nono était venu voir son successeur et avait vu le nombre de personnes qu'abritait la petite maison familiale et avait décidé d'offrir un petit manoir pour la mère de famille. Ainsi la famille Sawada au complet, en comptant tous les adoptés, avait déménagé dans leur nouvelle maison suivie de Gokudera, Yamamoto, Hibari, qui avait un côté plus isolé, Chrome et tout le groupe Kokuyo dont Mukuro qui était récemment sorti de Vandicare, il y avait aussi Kyoko et son frère, puis Haru avait aussi rejoint la troupe, Hana passait souvent pour dormir avec sa meilleur amie.

Le manoir avait été construit de façon à pouvoir accueillir tous les gardiens, la famille, ainsi que des chambres d'amis pour quand Dino venait voir son frère ou pour d'autres amis de Reborn. Il y avait un totale de vingt chambres, plus est une très grande cuisine où Nana passait la plupart de son temps, trois salons, une petite bibliothèque, une salle de jeu, un petit bureau pour le Decimo, au moins cinq salles de bain. Il y avait aussi une grande terrasse avec un jardin magnifique et en souterrain une salle d'entrainement ainsi qu'une salle de gym.

Dans la cuisine, Nana chantonnait gentiment en attendant que toute sa grande famille se réveille. Pour elle, tout le monde était ses enfants même si ceux qui avaient encore leur parent en ville n'étaient pas tous les jours, là, rendant visite à leur véritable famille au moins deux fois par semaine. Elle devait se lever très tôt pour pouvoir faire un bon petit déjeuner pour tout le monde sans oublier les dix bentos qu'elle faisait avec amour pour tous ceux qui allaient à l'école. Un bruit à la porte la fit se retourner pour voir le préfet de Namimori.

«Oh bonjour Hibari-San, le petit déjeuner est presque prêt, tu veux bien attendre un peu ?», fit la mère avec un sourire tendre.

Hibari était toujours le premier et il partait toujours une heure ou deux avant toute la troupe pour éviter le surpeuplement. Il était très rare de le voir au manoir, préférant être dans sa maison. Il ne le dirait jamais mais il appréciait un peu la mère de son soi-disant patron. Même si elle n'était en rien une personne puissante, comme celle qui avait retenu l'attention d'Hibari, elle était forte à sa manière, essayez d'élever une bande de mafieux sur actifs, turbulents, violents, qui cassent tout ce qu'ils touchent et n'écoutent personne, on verra après. Mais Nana faisait tout cela avec le sourire et ne se plaignait jamais.

«Tiens, Hibari-San, j'ai fait la cuisson de l'omelette juste comme tu l'aimes» fit Nana avant de poser une assiette bien garnie avec un bol de riz et un autre de sauce.

«Merci» fit simplement le préfet avant de manger en révisant son emploi du temps, à noter que Nana Sawada était la seule personne qui avait droit au remerciement du chef du comité de discipline de Namimori.

Hibari entendit du bruit à l'étage signalant que tout le monde commençait à se réveiller et avala vite fait le reste de son assiette avant de se lever et d'aller vers la porte pour échapper au groupe bruyant.

«Attend Hibari, tu as oublié ton bento» fit la voix de la mère de famille et Hibari se retourna vers la femme pour voir un petit paquet violet. Hibari le prit puis ouvrit la porte avant de sortir sous le '' bonne journée '' de Nana. Elle revint dans la cuisine pour trouver deux jeunes filles en uniforme scolaire.

«Bonjour les filles, bien dormi? » Demanda-t-elle.

«Bonjour Nana-chan» firent en même temps Kyoko et Haru.

Nana avait demandé qu'elles l'appellent ''maman'', comme tout le monde mais elles avaient préféré le prénom, ce qui était toujours mieux que '' Madame ''. Les filles arrivaient souvent après Hibari car elles aidaient à faire le petit déjeuner avant que les autres ne se réveillent. Une fois les filles levées, tout s'accéléra et bientôt toute la grande table fut pleine avec les gardiens, les enfants, Bianchi et Hana qui était là aujourd'hui. Inutile de dire que chaque matin était assez mouvementé, déjà avec Gokudera, Yamamoto, Ryohei et Lambo qui se disputaient tout le temps. Heureusement tout le groupe Kokuyo faisait la grâce matinée et se levait quand tout le monde était parti vu qu'ils n'allaient pas à l'école, sauf Chrome qui allait à l'école de Namimori avec tout le groupe. Toute la maison était pleine de vie sauf dans une certaine chambre à l'étage où dormait encore un jeune homme de dix-sept ans, alors qu'un autre bien plus grand était en train de s'habiller. Celui-ci s'approcha du brun qui dormait toujours à poings fermés et posa un petit bisou dans son cou.

«Tsuna, lève-toi ou tu vas être en retard» fit l'homme. L'endormi bougea mais ne se leva pas.

«Non, laisse-moi dormir encore peu, Reborn» marmonna la voix.

Reborn soupira. «Dépêche-toi ou je vais devoir employer les anciennes méthodes» dit-il dans à peine un murmure en chatouillant la peau crémeuse des épaules dénudées. Le jeune homme se redressa aussitôt avec un visage de peur.

«Non, c'est bon je suis réveillé» dit-il en se levant du lit avec un tel empressement qu'il perdit l'équilibre et se prit les pieds dans les draps avant de finir le menton sur le tapis qui séjournait sous le lit.

«Tu changeras jamais» fit l'homme avant d'aller vers la penderie prendre un costume trois pièces vert :

Tsuna se releva en se frottant puis regarda ce qu'enfilait son tuteur. Tsuna s'approcha et entoura ses bras autour de la taille de Reborn, maintenant qu'il avait repris sa taille d'adulte suite à la fin de la malédiction, et regarda ce que tenait son amant.

«Déguisement de professeur Boreen, hein? » dit-il, « J'espère que ça n'a pas de rapport avec le mauvais pressentiment que j'ai depuis hier »fit Tsuna.

Reborn le regarda avec un petit sourire, Tsuna aimait beaucoup le sourire ravageur de son amant mais celui-là ne lui faisait pas du tout le même effet.

«Reborn ? »fit Tsuna avec une petite voix angoissée.

Reborn rigola doucement avant d'ajouter :

«Tu verras quand il sera temps, prépare-toi ou tu n'auras pas le temps de prendre ton petit déjeuner» fit l'homme avant de prendre la porte, laissant Tsuna qui se posait plein de questions.

Cinq minutes plus tard, Tsuna arriva dans la salle à manger où la grande table était prise sauf à une place qui était la sienne.

«Bonjour mina» fit le boss et tout le monde lui répondit:

«Bonjour Juudaime / Tsuna / Tsu-Kun / Sawada / Tsuna-San / Tsuna-Kun / Tsu-ni / bossu / Dame-Tsuna / Tsunayoshi ...»

Le petit déjeuner se passa vite et bientôt tous les élèves allèrent prendre leur bento sur le long meuble où neuf paquets étaient soigneusement posés avec une couleur différente pour chaque: la couleur des flammes pour les gardiens et d'autres couleurs pour les autres; c'était presque une tradition de la famille maintenant. Dans la rue, tout le groupe se dirigea vers leur école sauf Futa qui venait de rentrer à l'école primaire. Autant dire que le groupe recevait toujours beaucoup de regards étranges de la part des passants.

La journée passa bien vite entre tous les cours et les pauses mais Tsuna avait toujours son mauvais pressentiment qui grandissait de plus en plus alors que les heures passaient et son malaise devenait visible pour tous ceux qui le connaissaient. Sinon, son masque de Dame Tsuna était toujours aussi impeccable et peu de personnes arrivaient à y lire quoi que ce soit. Mais les gardiens du Decimo faisaient partie de cette petite minorité et ne tardèrent pas à le faire remarquer.

«Juudaime, ça va ? Tu sembles un peu anxieux aujourd'hui. »Fit le bras droit.

«C'est vrai Tsuna, il y a quelque chose qui te tracasse ? » Renchéri Yamamoto.

Tsuna secoua la tête en signe de négation avant de regarder la fenêtre. C'était la pause de l'après-midi.

«Non ça va, j'ai juste un sentiment étrange depuis ce matin qui grandit de plus en plus, mais je suis sûr que ce n'est pas très important» fit Tsuna.

Ses deux gardiens réfléchirent un peu avant de répondre:

«Bien, si tu le dit Juudaime, mais s'il y a quoi que ce soit qui empire… », Commença Gokudera.

«Oui, on est là pour te protéger Tsuna» Compléta Yamamoto.

Tsuna hocha la tête alors que la cloche sonnait, bientôt le cours reprit et Tsuna faisait des efforts pour ne pas s'endormir sous le discours assommant de Nezu. Dix minutes s'étaient écoulées et Tsuna sentait que l'ennui allait le tuer, mais soudain la porte s'ouvrit, révélant le Principal et une personne en vêtements sombres. Tsuna sentit automatiquement la présence de son amant même s'il ne pouvait pas distinguer la personne qui était cachée par le cadre de la porte.

«Nezu-sensei, je me permets d'intervenir dans votre cours» fit le Principal alors que Nezu laissait la place au Directeur.

«J'ai de bonnes nouvelles, mais permettez-moi d'abord de vous présenter la personne qui m'accompagne.» fit il en présentant l'homme avec sa main, aussitôt les filles rougirent devant la beauté du tueur qui faisait un beau sourire.

Tsuna se sentit un peu jaloux mais ne dit rien, en laissant les choses allez comme elles venaient.

«Je vous présente le professeur Borren, mais je vais le laisser expliquer la raison de sa présence» fit le Principal avant de lui laisser la parole. La classe regarda l'homme élégant qui trônait à l'avant de la classe.

«Ciaosu, comme le disait le Principal, je suis le professeur Borren, je suis déjà venu dans cette classe mais il se peut que vous ne me reconnaissiez pas car la dernière fois, j'étais sous la forme d'un bébé mais c'est bien moi »commença Reborn alors qu'il sentait le regard de son amant, mais il l'ignora. « Un de mes amis très haut placé m'a demandé de vous escorter au cours d'un voyage tous frais payés qu'il vous offre généreusement. La destination est l'Italie » Finit-il.

La classe resta silencieuse avant d'éclater de joie non contenue.

«C'est vrai ? » fit une fille dans tout le brouhaha alors que tout le monde discutait joyeusement. Le Principal hocha la tête.

«Oui, c'est vrai, j'ai déjà vu tous les papiers et devant une telle générosité je n'ai pu qu'accepter, l'offre est vraiment très belle. De plus vous pourrez ainsi en connaitre plus sur l'histoire et pour votre culture générale, et je le rappelle, l'Italie est le berceau de l'histoire. Et puis cela vous fera du bien autant que du côté historique que pour vous reposer un peu » fit le Principal.

La classe n'était que rire et joie mais pas pour Tsuna qui fixait son amant avec un message très clair dans ses yeux: '' Mais c'est quoi cette histoire ?!'' Disait son regard, et Reborn le savait très bien, mais se contenta d'ignorer son élève pour continuer son discours.

«Bien, classe, silence, on se calme.» fit Reborn et la classe finit par se taire, «Je vais maintenant expliquer les détails : Nous partons dans une semaine, tout est déjà réglé pour le logement, le transport et l'alimentation. Vous serez logés chez votre bienfaiteur qui possède un grand manoir. Le transport sera en avion mais ne vous inquiétez pas pour ceux qui n'ont de pas de passeport, ils ont déjà été demandés et faits, je les distribuerais plus tard. Tout ce que vous avez à faire c'est demander l'autorisation de vos parents et de les faire signer un papier que je de vous distribuerais plus tard aussi. Si vos parents ne sont pas d'accord nous ne pouvons rien faire pour vous et les fausses signatures seront détectées alors à vous de les convaincre ou bien vous resterez ici. Je veux que tout soit signé demain et je ne veux pas d'excuse en cas de retard. Une fois tout signé, il ne vous restera plus qu'à faire votre valise et attendre le départ. Une chose avant que j'oublie, dans les vêtements que vous emporterez, il vous faut une tenue de soirée: robe pour les filles et costume pour les garçons ou ce qui en approche. Voilà je pense que j'ai dit l'essentiel.»Termina Reborn alors que la classe assimilait les informations.

«Heu, professeur Boren, pourquoi faut-il une tenue de soirée ? » Demanda une jeune fille, Reborn la regarda avant de sourire, un sourire que Tsuna n'aimait pas du tout.

«C'est une surprise. Mais juste comme ça, il y aura un événement important à la fin du séjour, donc il faut quelque chose à porter.» expliqua-t-il. Un garçon posa une question :

«Vous ne nous avez pas dit combien de temps le voyage allait durer ? dit-il.

«Très bonne question, il durera à peu près deux semaines.» répondit Reborn.

«Deux semaines ! C'est trop cool.»fit une fille enthousiasmée.

«Ouai, on va trop s'amuser. »fit une autre. Reborn sortit une petite boite et une pile de papiers.

«Bien il me faut deux volontaires pour distribuer vos passeports et les autorisations.» fit Reborn et la déléguée de classe, plus une autre fille qui s'avança. La fille distribua les papiers alors que la déléguée de classe s'occupait des passeports. Au bout d'un moment elle tombât sur le passeport de Tsuna.

«Hein ? Pourquoi Dame-Tsuna a deux passeports ? » Dit-elle en regardant les deux carnets qu'elle tenait dans sa main.

«Qu'est-ce que tu racontes, c'est impossible.» fit un gars alors que la classe discutait.

«Ça doit être une erreur.» fit le Principal. Reborn secoua la tête :

«Non ce n'est pas une erreur, Tsuna a bien deux passeports.» fit Reborn alors que la fille donnait ses passeports à Tsuna et ses amis regardèrent tout de suite ce que tenait leur patron.

Mais Tsuna savait pourquoi il avait deux passeports, ce n'était pas la première fois qu'il allait en Italie. Tsuna possédait un deuxième passeport d'honneur sous le nom de Vongola Decimo. Tsuna rangea ses papiers dans son sac et reporta son attention sur son amant qui n'avait pas quitté la classe.

«Bien, il va être temps pour moi de me retirer, comme je l'ai dit plus tôt, je serais un des professeurs qui vous accompagnerons avec Nezu-sensei et votre professeur d'histoire bien sûr. Je vous vois samedi matin six heures tapantes devant le lycée avec vos bagages, ne soyez pas en retard ou nous partirons sans vous. Bien, si vous avez des questions j'ai donné toutes les informations à votre Principal et à vos professeurs, n'oubliez pas d'avoir signé tous vos papiers d'ici demain. » fit Reborn en se dirigeant vers la porte, mais un élève posa une dernière question:

«Attendez, Boreen-sensei, qui est notre bienfaiteur ? »Demanda Mochida, un des nombreux tyrans de Tsuna.

Reborn réfléchit avant de répondre:

«C'est le Neuvième patron des Vongola. » fit Reborn avant de disparaître après avoir lâché ces quelques mots. La classe resta bouche bée pendant quelques minutes avant de littéralement éclater:

«Quoi ? La compagnie Vongola, c'est la plus grande compagnie du monde ! » Fit un gars en criant.

«Oui celle qui fait toutes les dernières technologies, ils produisent des marques de luxe, ainsi que plein de choses futuristes.» fit une fille.

«Oui, je rêve de pouvoir m'acheter un de leur produits, mais ce ne sera pas pour tout de suite malheureusement.» fit une fille en déprimant presque.

Tsuna soupira, il avait oublié que pour les civils normaux, les Vongola étaient juste une entreprise, certes la plus grande du monde, mais juste une entreprise n'ayant aucun rapport avec la mafia. Les conversations et les radotages continuèrent sur le sujet longtemps et Tsuna relâcha un autre soupire en se concentrant sur autre chose que sa classe bruyante. Il commençait à avoir mal à la tête, alors que son hyper intuition commençait à faire des siennes. Le reste de la journée passa très lentement pour Tsuna qui n'avait qu'une envie, rentrer pour poser des questions à son tuteur. Tout le monde ne parlait que de cela et la classe était devenue une vraie ruche en effervescence. Enfin la journée finit par s'écouler et Tsuna reprit le chemin du retour suivi de toute sa troupe, ils arrivèrent vite au manoir où les attendait Reborn.

Lorsque Tsuna ouvrit la porte, il enleva ses chaussures à la volée en les jettent dans l'entrée et se dirigea vers le grand salon sans attendre les autres. Il vit son amant assis sur le canapé en train de siroter un café.

«Reborn, c'est quoi cette histoire ?» dit-il en criant alors que les autres l'avaient rejoint.

«C'est quoi ça ? Même pas un bisou ni un bonjour.» fit nonchalamment Reborn avec un sourire moqueur.

Tsuna soupira et alla embrasser légèrement son tuteur.

«Bonjour» dit-il tout bas, «Explique-moi maintenant, c'est quoi ce voyage en Italie. C'est toi qui as eu l'idée ? »Fit Tsuna alors que ses gardiens et les filles s'étaient assis dans les autres canapés et les fauteuils.

«Sache déjà que ce n'est pas mon idée, même si je regrette de ne pas y avoir pensé moi-même, c'est une très bonne occasion. Mais non c'est Nono à qui revient cette idée merveilleuse; j'ai reçu une lettre il y a deux jours comme quoi Nono voulait rencontrer tes camarades et aussi une date a été fixée pour la cérémonie. » Commença Reborn, tout le monde écoutait attentivement, même les filles comme elles étaient au courant de tout. Tsuna pâlit en ayant une révélation.

« La fête importante au cours du voyage, c'est pour ça que tu as demandé d'apporter une tenue d'apparat ! » fit Tsuna, lui-même n'en revenait toujours pas.

Reborn hocha la tête.

«Mais ça veut dire que mes camardes seront présents et qu'ils vont assister à la cérémonie, mon dieu mais à quoi grand-père pensait, ce n'est pas possible. » se lamenta Tsuna, ses gardiens discutaient entre eux mais Tsuna ne faisait pas attention étant déjà en train d'imaginer la catastrophe qui approchait.

«J'ai déjà fait passer le message, Mukuro est parti régler une affaire importante avant le départ et Hibari est en train de planifier la sécurité du voyage, puisque les élèves seront sous la sécurité du conseil de discipline durant le séjour.» fit Reborn « Ils feront partie du voyage comme ça, ça fera d'une pierre deux coups, ainsi que tête de Gazon et Lambo. » expliqua Reborn alors que son élève sombrait encore plus dans les cauchemars sur ce qui pourrait bien arriver.

«Reborn-San, où aura lieu la cérémonie ? »Demanda Gokudera.

«Lors du voyage, nous serons dans le manoir de Florence, un manoir secondaire. Mais pour la cérémonie, ça se déroulera dans le manoir originel Vongola à Palerme. » expliqua Reborn. Les explications prirent encore quelques heures mais Tsuna s'endormit la tête sur les genoux de Reborn sous le stress et sous le martèlement constant que faisait son hyper intuition, le mal de crâne ne faisait que commencer...

. . .

fin du chapitre 1