Hello! Voici une histoire démarrée sur un coup de tête, après avoir vu la promo pour l'épisode 4x21. L'histoire est vaguement basée sur ce qui s'y passe, mais je n'ai connaissance d'aucun autre spoiler donc spoiler-free à partir de là. J'ai trop de matière pour faire un OS comme j'en ai l'habitude, ce sera donc une histoire à chapitres, 4 ou 5 je pense. Je n'ai pas énormément le temps d'écrire mais je vais faire mon maximum pour poster cette histoire le plus rapidement possible. J'espère qu'elle vous plaira! Violette.

- J'ai juré de vous faire payer, hurla Lily.

Une nouvelle fois, elle tenta de se jeter sur Blanche-Neige mais Emma la saisit par la taille et réussit à la retenir. Pas pour très longtemps, songea toutefois la Sauveuse, qui ressentait jusque dans son propre corps les effets de la rage qui animait son ancienne amie.

Sans cesser de se débattre, Lily poussa un nouveau hurlement qui fit frissonner toute l'assemblée. Elle se figea soudain, les yeux emplis d'une lumière étrange. Décontenancée, Emma relâcha légèrement son emprise avant de se sentir projetée en arrière par une force inconnue. Elle heurta violemment le sol et se releva presqu'aussitôt… pour se retrouver nez à nez avec un énorme dragon.

- Lily ? demanda-t-elle, stupéfaite.

La queue pleine d'écailles acérées battit l'air de manière vindicative avant de s'écraser au sol dans un nuage de poussière.

Emma plaça aussitôt ses deux mains en avant, prête à envoyer une décharge magique.

L'énorme bête sembla la jauger quelques instants, puis, avec une célérité que ne laissait pas présager sa gigantesque taille, se détourna d'elle pour se diriger vers Blanche-Neige. Cette dernière recula instinctivement jusqu'à se retrouver acculée contre un rocher. Le dragon ne perdit pas une seconde, ouvrant une gueule immense dont jaillit un torrent de feu.

Tout se déroula alors à une vitesse stupéfiante.

- Snow ! hurla David, tentant de s'interposer entre sa femme et le souffle brûlant du dragon.

Il en fut empêché par Maléfice, mais Emma, qui avait accourut jusque là et que personne ne retenait, plongea sans hésiter.

- Emma ! cria alors Regina, tout en envoyant un halo de lumière magique vers la Sauveuse.

Lorsque le flux lumineux toucha Emma, il s'intensifia brusquement sous l'effet de la magie blanche de la jeune femme. L'onde de choc projeta tout le monde à terre.

Gold fut le premier à reprendre ses esprits, ou peut-être ne les avait-il jamais réellement perdus. Il fronça les sourcils devant la scène qui s'offrait à ses yeux.

- Incroyable, murmura le sorcier. Pourtant rompu à toutes formes de magie, le spectacle auquel il assistait le laissait bouche bée.

Emma et Lily, revenue à sa forme humaine, se trouvaient face à face au milieu de ce qui ressemblait à un cratère creusé par une météorite. Une sorte de coupole translucide s'élevait au-dessus des deux jeunes femmes, les isolant du reste du groupe. A l'intérieur, chacune d'entre elle était entourée d'une bulle iridescente qui palpitait légèrement, blanche pour Emma, noire pour Lily.

- Que se passe-t-il ? demanda Lily.

Les sourcils froncés, Emma détailla l'enveloppe transparente qui l'entourait. D'une main prudente, elle appuya légèrement sur la bulle. Comme rien ne se passait, elle leva les yeux vers son ancienne amie.

- Je n'en ai pas la moindre idée, avoua-t-elle.

Elle essaya d'apercevoir ce qui se passait à l'extérieur, mais elle ne put que distinguer des silhouettes mal définies. Elle avait la vague impression que quelqu'un l'appelait mais les sons du monde extérieur de ne lui parvenaient pas de manière claire, sans doute atténués par la coupole qu'elle devinait au-delà de sa bulle. Elle pouvait en revanche voir et entendre Lily parfaitement.

Et cette dernière, bien que déboussolée par la situation, était toujours aussi en colère !

- Pourquoi t'es-tu interposée Emma ! jeta-t-elle d'une voix venimeuse.

- C'est ma mère que tu allais brûler vive ! s'indigna Emma. Tu crois vraiment que j'allais te laisser faire sans rien tenter ?

- Tu m'as volé ma vengeance, comme la parfaite petite Sauveuse que tu es ! cracha méchamment Lily.

Emma serra les poings.

- Encore une fois, je n'ai pas choisi d'être la Sauveuse, répliqua-t-elle, les mâchoires serrées.

Elle jeta un regard noir à son ancienne amie, essayant tant bien que mal de contenir la rage qui fusait dans ses veines. Mais toute sa colère reflua lorsqu'elle vit les larmes inonder les yeux sombres de Lily.

Elle se sentit tout à coup abattue, comme vidée de toute énergie. Elle secoua la tête, agacée par cet ascenseur émotionnel qui, ces derniers temps, la faisait passer de la plus grande fureur à une profonde mélancolie en l'espace de quelques secondes.

- Je suis tellement désolée Lily, souffla-t-elle doucement.

La jeune femme aux cheveux bruns se détourna, mais Emma eût le temps d'apercevoir les larmes qui roulaient sur ses joues. Son esprit se projeta dans le passé, jusqu'à ce moment dans l'arrêt de bus où Lily l'avait suppliée de ne pas l'abandonner.

- Je suis désolée de t'avoir repoussée quand tu avais besoin de moi, continua Emma sans se rendre compte qu'elle pleurait elle aussi.

Elle s'approcha le plus possible de la paroi translucide et leva une main tremblante vers son amie. Son cœur semblait avoir de la peine à battre, englué dans un magma de tristesse.

- Je suis désolée pour ton enfance. Et… pour la mienne aussi. Parfois… je voudrais pouvoir tout recommencer, depuis le début.

Comme attirée par un aimant, Lily se rapprocha également d'Emma. Elle considéra sa main quelques instants avant de la lever à son tour et de la poser contre sa propre bulle.

- C'est vraiment ce que tu souhaites ? demanda-t-elle d'une voix hésitante.

La Sauveuse hoche la tête avec ferveur.

- Je le souhaite de tout cœur.

Lily acquiesça tristement.

- C'est souvent ce que je souhaite moi aussi.

En disant ces mots, elle appuya légèrement contre l'enveloppe moirée, jusqu'à toucher la bulle irisée d'Emma. Cette dernière augmenta également la pression qu'elle exerçait sur la paroi translucide. A travers leurs larmes, les deux jeunes femmes se sourirent.

Leurs mains entrèrent alors en contact…

- Maman ! Maman ! hurlait Henry.

Regina l'empêcha de justesse de toucher la coupole transparente.

- Elle ne t'entend pas Henry, dit-elle doucement en l'attirant contre elle.

Le garçon se laissa faire.

- Qu'est-ce que c'est que cette bulle ? demanda-t-il toutefois. Pourquoi Emma et Lily sont-elles piégées à l'intérieur ?

La Reine étudia d'un œil curieux le dispositif déployé devant elle.

- On dirait… commença-t-elle avant d'être interrompue par Rumplestilskin.

- C'est un sortilège de Seconde Chance.

Tout le langage non-verbal de Regina trahit son intense surprise.

- Je croyais que c'était un Sortilège Impossible !

- Il requiert une telle puissance magique et des circonstances si complexes qu'il est théoriquement irréalisable en effet, accorda le sorcier.

- C'est quoi ce sortilège de Seconde Chance ? s'enquit Henry.

Gold ne répondit pas immédiatement, reportant son attention sur les deux jeunes femmes à l'intérieur de la bulle.

Un oiseau d'un superbe rouge écarlate, semblant sortir de nulle part, se mit à tournoyer lentement au-dessus du dôme transparent. Les plumes de sa queue ressemblaient à des flammes vives.

- Le Phoenix… articula Regina d'une voix incrédule.

Rumplestilskin fit un pas en arrière.

- Si ce sortilège est sur le point de se réaliser, vous voudrez reculer de quelques pas, très chers, déclara-t-il sur un ton énigmatique avant de se volatiliser dans un nuage de fumée violette.

Un sifflement strident se fit alors entendre et Regina eût à peine le temps de se dématérialiser avec Henry que la coupole s'illumina d'une lumière intense.

Regina et Henry se retrouvèrent près de David et Mary Margaret. La Reine jeta un regard interrogateur au Prince mais celui-ci secoua la tête tout en serrant sa femme contre lui d'un air inquiet. Les yeux de Blanche-Neige étaient irrémédiablement clos.

- Regardez ! lança soudain Henry.

De la coupole lumineuse s'élevaient à présent deux colonnes de fumée, l'une noire et l'autre blanche. Alors que la lumière s'intensifiait encore, le phoenix disparut dans un éclair incandescent. Les deux volutes s'enroulèrent alors l'une autour de l'autre et se mirent à tourbillonner, lentement tout d'abord puis de plus en plus vite. Blanc et noir se mêlèrent au point de devenir indiscernables. Bientôt ne subsista qu'un cyclone gris dont la force centrifuge attirait les masses d'air et le rejetaient en un vent violent. Dans le même temps, la lumière de la coupole devenait de plus en plus aveuglante, comme un soleil sur le point d'imploser. Les témoins de la scène n'eurent d'autre choix que de détourner les yeux.

L'explosion retentit comme un coup de tonnerre, si violente que la terre trembla sous leurs pieds.

Et soudain, ce fut le silence.

Regina, Henry et David se regardèrent, abasourdis. Une fine poussière dorée semblait suspendue dans l'air, si bien qu'ils ne pouvaient rien distinguer à plus de quelques centimètres.

Lorsque les particules magiques se dispersèrent, un spectacle d'une beauté à couper le souffle se dévoila devant leurs yeux ébahis.

Un arc-en-ciel dérivait un arceau gracieux au-dessus du cratère, qui était à présent empli d'une eau cristalline. Les abords du mini-lac ainsi formé étaient recouverts d'un sable à la blancheur immaculée. L'arc-en-ciel, composé de couleurs à la fois tendres et lumineuses, paraissait vibrer dans l'air.

La voix de Maléfice les arracha à leur contemplation muette :

- Il y a quelque chose aux pieds de l'arc-en-ciel, fit-elle remarquer.

En effet, à chaque pied on pouvait distinguer une coque argentée en forme de demi-lune.

Maléfice se dirigea vers l'une d'entre elle d'un mouvement fluide. Comme mû par une force surnaturelle, Henry s'avança dans la direction de l'autre demi-lune, mais Regina le retint doucement.

- Laisse-moi y aller, demanda-t-elle.

Le garçon hocha la tête en signe d'accord et s'immobilisa.

Maléfice fut la première à atteindre sa cible. Henry la vit se pencher sur la coque couleur d'argent et porter une main à son cœur, visiblement bouleversée.

Intrigué, il se tourna vers sa mère qui s'était entre-temps agenouillée auprès de la seconde coque brillante.

De manière parfaitement synchrone, les deux femmes plongèrent les mains dans les demi-lunes d'argent et en retirèrent chacune ce qui ressemblait à un petit paquet doré qu'elles calèrent contre leur poitrine avec une égale délicatesse. Sur leurs visages se dessinaient des expressions jumelles de surprise et d'émerveillement. Elles entreprirent ensuite de revenir vers les autres membres du groupe, chargées de leurs précieux fardeaux.

Les réactions des trois hommes furent très différentes lorsqu'ils découvrirent ce que Maléfice et Regina portaient dans leurs bras.

Emmaillotés dans de magnifiques langes mordorés se trouvaient deux nouveau-nés.

Le rire sarcastique de Rumplestilskin s'éleva soudain, faisant sursauter tout le monde.

- Si j'en crois ce que je vois, il s'agit donc bien d'un sortilège de Seconde Chance.

- C'est impossible, murmura Regina.

- Apparemment pas autant que nous le croyions, jeta Gold sur un ton amer. Il semblerait que tout ce que Miss Swan ait à faire soit de demander pour obtenir ce qu'elle veut. Cela en devient lassant.

Et dans un claquement de doigts, il disparut.

Henry s'approcha alors de Regina et tendit un doigt vers le bébé qu'elle tenait contre elle. Une petite main battit l'air avant de se saisir l'index du garçon.

- Emma ? demanda doucement Henry, ému.

Les yeux verts du bébé semblèrent se focaliser quelques fractions de seconde sur le visage du jeune homme, mais l'effort était sans doute trop important pour un si petit être car ses paupières se refermèrent presqu'aussitôt. En revanche la petite main ne relâcha pas son emprise.

David, qui n'avait encore rien dit, observa le bébé pendant de longues secondes avant de caresser en tremblant la minuscule petite tête.

- C'est bien Emma, confirma-t-il d'une voix nouée. Qu'allons-nous faire ? demanda-t-il à Regina sur un ton désespéré.

- Nous n'allons rien faire du tout, répondit Maléfice à la place de la Reine.

- Comment cela ? s'enquit Regina en faisant lentement volte-face, soucieuse de ne pas effrayer la fillette endormie contre elle.

La sorcière berça tendrement la petite Lily avant de lever un visage radieux.

- Tu ne comprends pas ? C'est ma seconde chance. Non seulement j'ai récupéré ma fille, mais je vais en plus pouvoir l'élever. Même dans mes rêves les plus fous je n'aurais osé espérer pareil bonheur. Ne comptez pas sur moi pour changer quoi que ce soit à cette situation, affirma la sorcière d'un ton sans appel.

De même que Gold, un simple claquement de doigt lui suffit pour se volatiliser.

Regina arqua un sourcil mais ne fit aucun commentaire. Elle sourit d'un air encourageant à Henry et se tourna à nouveau vers David.

Ce dernier considéra quelques instants sa fille dans les bras de la Reine, puis son épouse étendue sur le sol.

- Rentrons à la maison, proposa-t-il simplement en se penchant pour soulever Blanche-Neige.