XIII

Aux abords du village, Gustave regardait désespéré ses vaches malades. Elles étaient pâles, marchaient lentement, se cognaient les unes aux autres le regard maladif, vide. L'herbe était toute jaune, comme brûlée, partout. À l'inverse de d'habitude aucune mouche n'était aux alentours, elles avaient toutes désertés pour laisser place à ses énormes insectes qui se propageaient maintenant au-delà du village, à travers la campagne. Ça et là, toute la verte végétation s'usait, devenait jaune, les arbres, les buissons, les bosquets, les fleurs... Plus aucune couleur n'étaient visible hormis ce jaunâtre-gris comme du papier jauni. La campagne était morte... Gustave n'était peut-être qu'un paysan mais il n'était pas bête : d'un jour à l'autre, après le passage de ses horribles, la belle vie de sa campagne s'est éteinte. Il avait compris Gustave ces insectes grossissaient de plus en plus, il pompaient l'énergie végétale plus que raison ce qui les faisaient grossir. Mais malgré tout, seule 1 km autour des routes était saccagé, de rares champs, éloignés des axes de passage subsistaient, recueillant la vie animale : des furets, des loutres, des blaireaux...

Gustave regardait, désespéré... Caténaire passait par là, devant sa maison. Gustave sorti :

-Monsieur, 'faut pas aller par là ! Dit le paysan

-Malheureusement si, je dois aller prévenir le comte : il coure un grave danger !

-C'est d'là qu'viennent tous les insectes, c'est dang'reux !

-Les insectes ? Quels insectes... ? demanda Caténaire.

-Là, derrière vous ! Alerta Gustave.

Caténaire se retourna, vit l'insecte et resta immobilisé, ne sachant que faire.

Un homme se jeta sur lui, le plaquant au sol. La bête immonde continua son chemin, indifférente. Gustave sorti de derrière un buisson, là où il s'était caché. Zénobe se releva doucement et aida Caténaire à se mettre debout. Cela faisait des années et des années que Zénobe était facteur à Champignac et on peut dire qu'il en avait vu : la fois où un dinosaure avait failli détruire tout le village*, la fois où Zorglub a zorglhommisé plusieurs champignacien**, la fois où Zorglub (encore lui!), (re)devenu petit a provoqué la panique dans Champignac***, ou encore la fois où les ksoriens, des extraterrestres, sont venu chez le comte par amour de son cidre**** !

Il n'y a pas à dire, il en avait vu Zénobe : quand Cyanure*****, un robot a fait se révolter tous l'électroménager des habitants, quand tout Champignac est devenu noir de peau******, quand la village fut envahi par une végétation mutante*******, tout ça il s'en souviens Zénobe mais là, c'est la première fois qu'une telle peur le gagne.

C'était un homme mince, la peau assez pale avec une petite moustache, toujours vêtu

de bleu, costume de facteur, avec sa casquette et sur son éternel vélo.

-Merci Zénobe ! Mais qu'est-ce que vous faites dehors ? Le village est vide, c'est très dangereux par ici ! Dit Caténaire.

-Vous me demandez ce que je fais dehors mais je vois que vous aussi vous y êtes !

-Hé hé... ricana Gustave

-Oui... C'est vrai... Mais la mairie vous as pourtant fait passer l'ordre de rester chez vous, j'ai vu les affiches sur la place, répondit l'ancien chef de gare.

-Des affiches ? Non, nous n'avons reçu aucun ordre de la maire, la plupart, voir même tous, les habitants sont chez eux par peur de ses bêtes et du bourdonnement inaudible que font leurs ailes. Mais j'ai décidé d'aller voir le comte, d'après ce que j'ai vu, c'est de là que proviennent ces bêtes.

-Vous allez chez le comte ! Emmenez-moi ! Il courre un grave danger !

-Pour aller au château, le chemin le plus court c'est par la prochaine à droite, indiqua Gustave, moi je rentre, bon courage !

-Montez ! Dit Zénobe.

Caténaire monta derrière le facteur et tous deux prirent le chemin du château. De fines goûtes de pluie commençait à mouiller la rue pavée, il faisait très sombre.

*voir le tome n°13 des aventures de Spirou & Fantasio : « Le voyageur du Mésozoïque »

**voir les tomes n°15 et n°16 des aventures de Spirou & Fantasio : « Z comme Zorglub » et « L'ombre du Z »

***voir le tome n°19 de Spirou & Fantasio « Panade à Champignac »

****voir le tome n°26 des aventures de Spirou & Fantasio « Du cidre pour les étoiles »