Euuh, comment dire... ça fait 6 mois qu'il n'y a pas eu d'updates... Mais le nouveau chapitre est enfin là ^^. Enjoy.


« Shikamaru ! » S'exclama Naruto en faisant signe à son camarade, tirant sur la main de Harry, alors que les deux étaient en sortie, accompagnés par Kakashi pour aller au ravitaillement.

« Naruto. » Répondit le petit brun, en se rapprochant de la boule d'énergie blonde. Le jinchuuriki se libéra de la poigne de son gardien et l'enserra dans ses bras. « Tu vas bien ? »

« Oui, surtout depuis que Harry-nii-chan est venu vivre à Konoha. »

« Tant mieux alors. »

« Sinon, Shika, j'ai besoin de toi et de Chôji pour un plan. On se trouve ce soir au parc habituel ? »

« Oui, à quatre heure, ça te va ? »

« Parfait ! à ce soir »

Pendant que Naruto et Shikamaru discutaient, Shikaku avait salué son collègue Jônin et l'étranger.

« Hari-chan, voici Nara Shikaku, un shinobi tout comme moi. »

« Enchanté, Nara-san. » Dit Harry en s'inclinant légèrement devant l'homme.

« Potteru-san. »

Les deux s'examinèrent jusqu'à ce qu'enfin Naruto et Shikamaru rejoignent leurs accompagnateurs respectifs.

Les trois reprirent leur progression. Les gens les examinaient avant de chuchoter entre eux. Harry se sentait mal à l'aise d'être détaillé ainsi. Il attrapa l'épaule de Naruto et le rapprocha de lui, lui souriant. L'enfant se pressa contre la jambe de son ''nii-chan'', cherchant un peu plus du confort que ce dernier semblait lui offrir d'office, un air content sur le visage.

Kakashi regarda l'interaction, un peu envieux. De qui, il ne le savait pas. Il était un peu jaloux de la place de Naruto contre Harry, mais également de celle du sorcier dans le cœur de l'enfant.

« Où allons-nous, Hari-chan ? » Demanda-t-il, d'un air détaché.

Ledit Hari-chan lui jeta un regard mauvais tout en rosissant délicatement.

« Là où Naruto et moi avons fait nos courses la dernière fois. »

Ils se dirigèrent vers la boutique où la patronne les accueillit avec un plaisir évident et un sourire avenant planté sur le visage.


Après le repas, Naruto sortit pour son rendez-vous avec son ami vu le matin, tandis que Hatake était parti Harry ne savait où. Après tout, il n'était pas sa mère. Il n'avait pas besoin de le fliquer. ''C'est ça, continuez à vous mentir, Potter…'' Fit dans sa tête une voix ressemblant remarquablement à celle de Snape. Mais c'était impossible, Snape était mort et enterré, Harry s'était occupé de l'enterrement lui-même. Après tout, ce n'est pas parce que les deux hommes ne s'étaient jamais entendu que Snape, en tant que Héro de guerre et surtout protecteur de Harry n'avait pas le droit à des funérailles dignes de ce nom. Il s'agissait d'ailleurs d'une des premières choses que Harry avait fait après la fin de la guerre.

La deuxième chose que Harry avait fait avait été de s'assurer que Tonks et sa mère avaient ce qui leur fallait pour survivre. Il avait d'ailleurs gardé contact avec les deux femmes et recevait régulièrement des nouvelles de son filleul.

En parlant de filleul, Harry avait appris par Hatake que Naruto avait un parrain, mais que celui-ci était toujours en mission en dehors du village. Le survivant aurait bien voulu pouvoir le rencontrer, rien que pour savoir pourquoi ce dernier n'avait jamais pris l'enfant avec lui.

Il sentit soudain une énergie à sa porte. Un ninja. Quelques secondes après, quelques coups brefs retentirent à sa porte.

Le jeune homme alla ouvrir à la personne qui l'avait dérangé dans ses réflections.

« Hatake-san. »

« Maah, Hari-chan, l'Hokage veut vous parler. »

Harry leva un sourcil interrogateur mais signifia son approbation d'un bref coup de tête. L'homme se saisit alors de son bras et ils disparurent dans un nuage de fumée.

Ils réapparurent devant le bureau du dirigeant du village. L'homme aux cheveux argent toqua à la porte et invita le brun à entre quand une voix leur demander de pénétrer la pièce.

« Potter-san. » Salua Sarutobi.

« Hokage-san. » Fut la courte réponse.

« Nous devons parler. »

« En effet. D'abord, je voudrais m'excuser. Je me suis rendu compte que j'ai été singulièrement désagréable avec vous et j'aimerais que nous repartions sur des bases un peu plus saines. Après tout, ce village est celui de Naruto et j'aimerais qu'il ne m'en veuille pas plus tard. »

« Dans ce cas, j'ai une proposition à vous faire. » fit le vieil homme.

Harry se tendit immédiatement, la tête du meilleur ninja de Konoha le perturbait un peu. Après tout, il s'agissait de la même expression que celle qu'arborait Dumbledore quand il faisait des demandes que les gens n'allaient pas apprécier.

« Oui ? »

« J'aimerais avoir de votre part une promesse d'assistance si jamais la situation dans Konoha était tellement grave que nous serions obligés de faire appel à vous. »

Le visage de Harry se ferma totalement.

« Je ne me bat plus, Hokage-san. » Dit-il, la voix tellement froide qu'elle aurait gelé la toundra.

« Ecoutez, Potter-san, je ne vous demande pas une réponse tout de suite. De plus, ça ne serait qu'en cas d'extrême nécessité. Vous pensez bien que je n'ai PAS envie de faire appel à une personne extérieure à mes troupes, de surcroît un civil. Pour l'instant, réfléchissez-y et faites-moi connaître votre réponse le plus vite possible. »

Sur ce, Harry sentant qu'il était congédié sortit de la pièce et du bâtiment.


Naruto avait retrouvé Shikamaru au square. Les deux enfants s'étaient allongé l'un à côté de l'autre, observant les nuages, partageant une boîte de gâteaux faits maison par Harry.

« Tu sais, je me suis toujours demandé ce que ça ferait d'avoir quelqu'un qui s'occupe de moi et de ce qui m'arrive. » Commença le petit blond.

« Hmm ? » L'incita son ami.

« Eh bien, maintenant que je sais, je ne veux plus jamais retourner à mon ancienne vie. C'est tellement bien d'avoir quelqu'un qui prépare mes repas, me demande comment j'ai dormi, me demande mon avis et tu sais quelle est la dernière chose qu'il a voulu savoir ? Ce que je voulais manger le soir ! » Continua l'enfant, tout excité.

« Il se soucie de toi ? »

« Oui ! c'est pour ça que je veux que lui soit toujours heureux, et quelle meilleure manière que de faire en sorte que Harry-nii-chan ait un amoureux ? »

« Tu penses qu'il n'est pas heureux avec toi ? »

« Je… je… »

« Tu sais, Naruto, je ne suis peut-être pas un expert en la matière, mis je pense que tu devrais quand même te renseigner auprès de ton cousin. Demande lui ce qu'il en est. Tu l'aime, c'est certain, à toi de t'assurer qu'il en soit de même de son côté. »

Le petit blond tourna la tête brusquement vers son ami, surpris par tant d'à propos de sa part.

« Tu as raison. Mais si jamais il ne veut pas me répondre ou si jamais il n'ose pas me dire qu'il m'aime pas ? »

« Naruto, on parle d'un homme qui a défié l'Hokage dans un village plein de ninjas prêts à lui faire la peau. Il n'aura aucune peur à te dire la vérité. »

« C'est vrai… Mais au final, j'aimerais bien qu'il ait quelqu'un et qu'il me donne un petit cousin ou une petite cousine. »

« Dans ce cas, nous allons tout prévoir… »


Harry était de retour chez lui à attendre Naruto. Il avait préparé un repas pour l'enfant. Ce dernier avait dit qu'il devait rejoindre son ami Shikamaru et Harry l'avait envoyé avec une boîte de cookies maison. Quand, finalement, il entendit la porte s'ouvrir, il se retourna, un grand sourire aux lèvres qui se flétrit aussitôt quand il vit que la personne n'était pas son adorable petit cousin mais le plus troublant Hatake Kakashi.

« Maah, quel accueil. » Fit ce dernier, un air ironique sur le visage.

« Hmph. » Fut sa seule réponse.

''Quelle répartie, Potter, il a dû être impressionné'' refit la ''voix Snape'' comme l'avait rebaptisée Harry dans son esprit.

Ça y était, il devait être en train de délirer. Il entendait Snape lui parler dans son esprit et pas seulement une fois, mais non ma pauvre dame. Lui, il l'entendait DEUX fois dans la même journée. Ça y était, il était bon pour l'asile.

Le ninja eut une espèce de sourire de l'œil avant de s'avancer en commençant à baisser son masque. Par réflexe, le brun commença à reculer. Le plus grand des deux hommes commençait à progresser tout en continuant à baissant son masque, dévoilant progressivement son nez aristocratique, ses hautes pommettes et enfin, sa bouche qu'il ne pouvait que décrire comme sexy. L'un dans l'autre, l'homme était beau et très… hot…

Harry faillit se gifler pour se réveiller. De toute manière, ce fut vite peine perdue, Kakashi continuait à avancer et lui à reculer. Aussitôt, une rougeur intempestive s'installa, bien à l'aise sur ses pommettes.

Finalement, l'autre homme avança la main, approchant son beau visage de celui de Harry et… se saisit d'un des gyoza que Harry venait de finir de faire cuire.

« Délicieux. » Ronronna-t-il avant de se reculer, de faire un petit rictus moqueur et de replacer son masque.

Harry était tellement rouge et avait tellement chaud qu'il avait l'impression que plus jamais il ne retrouverait une teinte normale. Pitié, que quelqu'un vienne le sauver ! Le sorcier ne put retenir son soupir de soulagement. Naruto entra et sourit à son cousin.

« Harry-nii-chan ! »

Il se précipita vers le brun et s'arrêta peu avant de le toucher. Deux beaux yeux bleus et brillants se levèrent vers les iris émeraudes de son vis-à-vis. Harry eut un doux sourire avant de se baisser pour étreindre l'enfant.

« Tu as quelque chose à me demander, Naru-chan ? »

L'Uzumaki s'immobilisa quelques secondes : 'Naru-chan ?' ça lui plaisait. Il sourit de toutes ses dents.

« Nii-chan ? Quand est-ce que je vais avoir un petit cousin ? »

Harry s'étouffa avec sa propre salive.

Kakashi explosa de rire.

Harry jeta un mauvais regard à l'homme qui se bidonnait dans son coin.

« Puis-je savoir pourquoi vous riez, Hatake-san ? » Dit-il d'un ton polaire.

L'homme ne semblait pouvoir s'arrêter.

« Je sais pourquoi vous riez et je tiens à vous signaler que les hommes dans le monde magique peuvent porter leurs propres enfants, moi compris. » Lâcha-t-il brusquement, stoppant immédiatement toutes velléités d'hilarité chez son interlocuteur.

Ce dernier le scrutait, l'air complètement abasourdi.

« Ha ! On ne trouve plus ça drôle, d'un coup ?! » Fit le sorcier avant de manquer de se frapper le front. Il venait de donner une information qu'il n'avait pas voulu donner tout de suite…

Finalement, il grimaça en direction de Kakashi avant de se tourner vers Naruto.

« Tu auras un petit cousin ou cousine quand j'aurai trouvé un bel homme gentil avec moi, que j'imerai et que tu aimeras. » Répondit-il avec un petit sourire. « En attendant, tu peux exercer tes aptitudes de grand couin avec mon filleul. »

« Tu as un filleul ? »

« Oui, son papa est mort pendant une guerre et je suis son parrain. Sa maman et sa mamie son encore vivantes alors il ne vit pas avec moi. Mais j'aimerais beaucoup que tu t'entendes bien avec lui. »

« Je vais essayer. » L'enfant avait baissé les yeux et on aurait dit que ses rêves les plus chers venaient d'être détruits.

« Tu n'es pas obligé Naruto. C'est juste un bébé pour le moment et tu restes ma première priorité. Après tout, Teddy a encore sa famille. Je n'ai pas besoin de m'occuper de lui tout le temps. Toi, par contre, tu es mon petit cousin et j'ai bien l'intention de t'offrir la famille que ni toi ni moi n'avons jamais eu. »

Le petit blond eut un pauvre sourire qui annonça à Harry qu'il allait devoir le rassurer longtemps et souvent sur le fait qu'il tenait au blondinet. Qu'à cela ne tienne, il était prêt à le répéter autant de fois que nécessaire.


Bonus ou Comment Severus Snape est devenu petite voix chiante dans la tête de Harry.

Severus Snape était en train d'observer ce qu'il se passait du côté de Potter. Il avait été surpris quand Lily était venue le voir, toute heureuse parce que son ''petit Harry chéri'' grandissait.

Il avait ensuite eu le déplaisir de recevoir la visite de Black et de Potter Senior qui étaient venu se plaindre d'un ''espèce de vieux qui tournait autour de leur petit Cornedrue Junior''.

Et pour finir, la cerise sur le gâteau, le pompon sur le bonnet, bref, tout ce qui pouvait surmonter n'importe quoi, il avait été envahi par Dumbledore accompagné son scintillement d'yeux absolument exaspérant et de Lupin.

Ces derniers avaient souri et ri à l'énoncé des mésaventures de Severus. L'homme avait alors décidé de jeter de temps en temps un œil sur le jeune homme. Et il devait l'avouer, Potter réagissait avecune certaine fraîcheur dont semblait prendre avantage l'homme aux cheveux gris.

Finalement, exaspéré, l'homme s'exprima à haute voix.

« C'est ça, continuez à vous mentir, Potter. »

Il y eut un temps de silence et Lily, Potter Senior, Lupin, Black et toute la bande de nuisibles qui venaient le déranger dans ses envies de solitude et de repos s'immobilisèrent quand ils se rendirent compte que l'homme non seulement entendait ce que pensait Harry mais en plus pouvait lui parler.

Severus sentit venir les demandes à dix kilomètres à la ronde.

« Non ! c'est hors de question. Je refuse. »

« Severus, s'il te plaît. » Murmura Lily en levant vers lui de grands yeux verts émeraude.

En moins de cinq minutes, Severus avait dit au revoir à sa liberté. Il maudit tous les yeux verts de l'univers et tous les enfants avec des mères curieuses. Comment Lily ne s'était pas retrouvée à serpentard, il aimerait le savoir…


Ayé, j'ai enfin fini ce chapitre. Je vais m'y mettre un peu plus. les prochains chapitres sont prévus et il ne me rest eplus qu'à les écrire. Je vais essayer d'updater plus souvent.

Encore désolée du temps que j'ai mis à écrire ce dernier chapitre et à très vite.

Yamaiestjulie.