Coucou mes loulous comment allez vous… déjà BONNES VACANCES à tout le monde. Noël approche à grands pas et j'ai hâte. Je vous offre ce chapitre, le dernier de cette trad et le dernier de cette année 2015. C'est donc un petit cadeau de Noël en avance.

Je tiens tous à vous remercier pour votre soutien. Oui je dis soutiens parce que voir vos commentaires adorables m'a remonté le moral dans certaines situations. Les études d'infirmières sont dures et fatigantes et vos commentaires sont un réconfort pour moi vraiment. Si je continue c'est grâce à vous, tout le mérite vous reviens.

Sans plus tarder je vous laisse à ce chapitre… et vous avez une surprise à la fin de ce chapitre…


« Elle va attraper une pneumonie ! » gémit Scott alors qu'Allison enlevait déjà ses chaussettes.

« Non elle ne va pas attraper une pneumonie » dit Boyd en levant les yeux au ciel « C'est juste un tour autour du bâtiment. Elle sera de retour en un rien de temps »

« Juste avec les pieds froids » sourit Allison. Elle enfonça son doigt dans les côtes de Scott.

Elle fit gigoter ses orteils sur le bois du plancher avant de prendre une profonde inspiration.

« Si je me fais manger par un abominable homme des neiges, je t'en tiendrais pour responsable » dit-elle à Boyd avant de se diriger vers le grand trou dans le mur du Loft de Derek.

Scott la suivit jusqu'à ce qu'elle atteigne la porte d'entrée

« Ferme la porte derrière toi ! » appela Erica en riant « On veut pas attraper froid ! »

Derek pouvait entendre Allison rire alors qu'elle fermait la porte derrière elle et qu'elle commençait à courir dans la neige. Scott se faisait du souci près de la porte jusqu'à ce qu'elle fasse le tour entier du bâtiment et qu'elle ne déboule à travers la porte en claquant des dents.

« Oh mon Dieu ! » hurla-t-elle « Je crois que mes pieds son engourdis ! »

Allison sautillait sur place, ses pieds humides faisaient des petites flaques sur le sol et Scott enroula instantanément ses bras autour d'elle.

« Tu vas bien ? » demanda-t-il en l'attirant près de la chaleur des radiateurs du salon.

« F…froid » répondit-elle. Elle frissonna tout en entourant ses bras autour de la taille de Scott.

« Quelle dure à cuire Allison » sourit Boyd en levant le poing dans direction.

« Une dure à cuire gelée » sourit-elle en retour en tapant son poing tremblant contre celui de Boyd.

Scott et Allison se blottirent ensemble sur le sol près du radiateur et Stiles apparût soudainement avec des grosses couvertures qu'il enveloppa autour des pieds et des jambes d'Allison.

« Elles viennent de ma chambre » grommela Derek. Cependant cela ne sortit pas comme une menace.

« T'en a plus » dit Stiles et Derek ne voulait pas penser au fait que Stiles était allé dans sa chambre et avait fouillé dans ses armoires.

« Tu aurais pût demander » dit Derek juste pour dire quelque chose en réponse.

« Tu aurais pût offrir » sourit Stiles et ses yeux ne quittèrent jamais ceux de Derek.

« Quel gentleman » dit Allison à Stiles alors qu'elle enfonçait sa tête contre le torse de Scott.

Stiles regardait Derek d'un air suffisant.

« Ouais… » marmonna Derek.


Allison récupéra assez vite mais elle garda cependant ses pieds bien enfoncés dans la couverture.

« Ok Stiles… action ou vérité ? » demanda-t-elle en s'appuyant contre le torse de Scott.

« Uh… » dit Stiles. Ses yeux errèrent autour de la pièce, se posèrent sur Derek puis il tourna rapidement la tête vers Allison « Action »

« Le défi de la cannelle » dit-elle et le sourire malicieux sur son visage lui dit qu'elle gardait ce défi dans un coin de sa tête depuis un bout de temps.

« Oh, dur-dur ! » s'exclama Isaac.

« C'est quoi le défi de la cannelle ? » demanda Lydia et Stiles déglutit bruyamment.

« Tu dois manger une cuillère à soupe de cannelle » expliqua Isaac « Seulement ça t'assèche toute la bouche et tu ne peux pas l'avaler et c'est censé être très, très mauvais »

« En fait tu t'étouffe avec la cannelle » dit Boyd.

« Parfait » Stiles restait impassible. Puis il regarda Derek « Je suppose qu'il n'y a aucune chance pour que tu n'ais pas de cannelle dans la maison, n'est-ce pas ? »

L'expression sur le visage de Stiles donnait presque envie à Derek de mentir à tout le monde mais c'était un jeu et à côté de ça, il était presque sûr que les autres savaient exactement ce que Derek avait dans ses placards depuis le temps qu'ils lui volaient de la nourriture.

« Désolé » Derek haussa les épaules et il ne fût pas surpris de sentir qu'il le pensait vraiment.

Isaac se rua dans la cuisine et revint avec une cuillère et un pot de cannelle. Et Stiles gémit.

« Il ne crachera pas de cannelle partout dans mon salon » dit Derek d'un air pincé alors qu'il se levait et qu'il tapotait Stiles sur l'épaule « Tu vas faire dans la salle de bain »

Il y eût une grande effervescence. Tout le monde se leva et suivit Derek jusque dans la salle de bain à l'étage. Stiles s'assit au bord de la baignoire.

« Si tu salies quoique ce soit, je ne le nettoierais pas » dit Derek avant de faire un petit signe de la main entre la cannelle dans la main d'Isaac et Stiles.

Isaac ouvrit nerveusement le pot et versa la poudre dans la cuillère.

« Soit bien sûr qu'il y en ait assez » dit Allison et Stiles protesta. Isaac ajoutait un peu plus de poudre dans la cuillère jusqu'à ce que ça déborde.

« Il va dégueuler » dit Scott en secouant la tête.

« Il sera pas le seul » rit Jackson en fixant intensément Scott.

Stiles gémit et enfonça son visage dans ses mains pendant une seconde.

« J'ai vu des clips sur ça sur YouTube… » dit-il et il semblait peiné « Et c'était pas beau »

« Tu peux aussi enlever un de tes vêtements » dit Derek et il sortit cette phrase bien avant de le réaliser lui-même.

« Amen à ça » sourit Erica depuis la porte, là où elle était debout avec Boyd.

« Contente-toi de me donner le poison… » dit Stiles en attrapant la cuillère de la main d'Isaac, faisant tomber plus de cannelle sur le sol en passant.

Le cri perçant d'Erica fit écho contre les murs de la salle de bain alors que Stiles observait la cuillère.

Il prit une grande inspiration et enfonça la cuillère dans sa bouche. Son visage se froissa de dégoût et il cracha immédiatement un nuage de cannelle puis manqua presque de s'étouffer alors qu'il essayait d'avaler la poudre.

« Oh mon Dieu ! » cria Allison et Jackson dit « Oh ça a l'air dégueulasse »

Stiles commença à tousser et à cracher des nuages de cannelle dans toute la salle de bain et sur… le tee shirt de Derek. Il eût un haut le cœur et essayait de respirer en même temps ce qui produit un petit sifflement. Il se plia en deux sur le rebord de la baignoire et leva le bras pour ouvrir le robinet. Il tremblait légèrement donc Derek décida de l'aider. Il attrapa le pommeau de douche pour que Stiles mette ses mains en coupe dessous et puisse s'asperger le visage. Il essaya de déglutir mais il s'étouffa un peu plus et Derek pouvait entendre son cœur s'accélérer.

« O-oh » dit Scott parce qu'il semblerait qu'il l'avait aussi entendu.

« Quoi ? » demanda Allison mais Scott tomba à genoux à côté de Stiles qui s'accrochait à la baignoire, essayant d'humidifier sa bouche et de faire sortir la cannelle alors qu'il toussait et avait des hauts le cœur.

« Hey, ça va aller mon pote » dit Scott. Il avait une main ferme sur le dos de Stiles mais celui-ci secoua rapidement la tête. Son souffle était irrégulier et inégal et les battements de son cœur commençaient à être assourdissants.

« Qu'est-ce qui se passe ? » demanda Lydia, la peur clairement présente dans sa voix.

« Il fait une crise de panique » dit Scott toujours concentré sur Stiles.

« Je ne pensais pas… » commença Allison. Elle semblait elle-même légèrement paniquée.

« Ok, tout le monde dehors » dit Derek en se redressant « Le jeu est terminé. Que tout le monde bouge »

« Mais… » commença Jackson mais Derek le coupa « Tout le monde le regarde alors qu'il a une crise de panique, ça ne va pas l'aider. Donc tout le monde au lit » Il chassait littéralement tout le monde hors de la pièce « Vous pouvez tous trouver un endroit pour dormir. Il y a une deuxième chambre et le salon avec le clic clac mais… dehors, d'accord ? »

Les protestations s'élevèrent mais tout le monde sortit finalement de la pièce. Il ne restait plus que Scott qui était assis au sol près de Stiles qui respirait difficilement et qui toussait, de la cannelle partout sur son visage.

« Toi aussi » dit Derek en attrapant Scott par l'épaule et le releva.

« Mec, il est en train de paniquer » protesta Scott mais Derek le fit tout de même sortir de la pièce.

« Je gère » dit Derek « Fait-moi confiance »

Il n'attendit pas que Scott réponde et lui claqua la porte au nez.

« Hey… » dit Derek en s'agenouillant à côté de Stiles.

Il y avait des larmes dans les yeux de Stiles. Il fermait les yeux pour les retenir et il se pencha contre Derek alors que celui-ci imitait les mouvements qu'avait faits Scott en posant sa main entre les omoplates de Stiles et en lui frottant doucement le dos.

Stiles essayait brusquement d'inspirer de l'air et Derek pouvait affirmer qu'il n'avait presque plus de cannelle dans la bouche et qu'il surmontait les conséquences de sa crise de panique.

« Désolé » murmura Stiles apparemment brisé.

« Ne le soit pas » dit Derek et sa main remonta doucement pour s'agripper à la nuque de Stiles. Il pouvait entendre les battements du cœur de Stiles retourner doucement à la normale « Je n'aurais pas dû te laisser faire le défi. C'était stupide »

Mais Stiles secoua la tête, son front se frottant contre le torse de Derek « J'aurais pas dû paniquer. J'ai juste… » Il prit une profonde inspiration « Je pouvais pas respirer »

Derek acquiesça puis attrapa l'un des gants de toilette qui était au bord de la baignoire puis le passa sous l'eau.

« Tu vas bien maintenant » dit-il puis il releva le visage de Stiles et commença à nettoyer la cannelle avec de doux et lents mouvements.

« Je crois que j'étais pas en forme pour le défi… » dit Stiles en faisant un petit sanglot étouffé.

Derek nettoya les dernières traces de cannelle de son visage et de son cou puis il jeta le gant sale dans la baignoire puis coupa l'eau.

« Ca ira pour toi » dit Derek et il fût heureux d'entendre que les battements du cœur de Stiles étaient revenus à un rythme normal.

« Je sais » Stiles baissa la tête « Je suis désolé »

« J'étais près à les envoyer au lit de toute façon » mentit Derek « Tu m'as donné une bonne excuse pour envoyer tout le monde dormir »

Stiles acquiesça cependant il y avait une légère rougeur sur ses joues. Derek se releva puis attrapa le verre en plastique près du lavabo et le remplit d'eau avant de le tendre à Stiles.

« Tiens » dit-il et tandis que Stiles attrapait le verre, leurs doigts se frôlèrent brièvement « Boit-ça mais doucement »

Stiles acquiesça de nouveau et fit ce que Derek avait dit.

« Merci » dit-il en reposant de nouveau le verre près de l'évier. Il fixa ensuite son tee shirt plein de cannelle « Je me suis bien dégueulassé »

Les yeux de Derek tombèrent sur le tee shirt de Stiles alors que celui-ci jetait un œil à la salle de bain puis à Derek « Ainsi que ta salle de bain et ton tee shirt on dirait… »

« J'ai des vêlements propres dans ma chambre » dit Derek « Viens »

Ils tombèrent sur Scott dans le couloir. Celui-ci n'était apparemment pas allé très loin quand Derek l'avait chassé de la pièce.

« Tu vas bien ? » demanda Scott, une main sur l'épaule de Stiles.

« Ouais mec » dit Stiles un peu embarrassé « Désolé de m'être écroulé comme ça »

« Oh tais-toi » dit Scott en tapotant l'épaule de Stiles. Et il avait dit ça de la plus gentille des façons.

« Va au lit Scott » dit Derek et à sa surprise, Scott acquiesça puis se dirigea vers la grande chambre.

Derek fût encore plus surpris quand Stiles le suivit dans la sienne. Il ferma la porte derrière lui puis fixa Stiles. Celui-ci tira sur le bas de son tee shirt et dit « Tu as dit quelque chose à propos d'un tee shirt propre ? »

« Ouais… » dit Derek et le cœur de Stiles s'emballa légèrement une nouvelle fois mais Derek essaya de ne pas se focaliser dessus.

Il sortit deux tee shirt de son placard puis en tendit un à Stiles et jeta l'autre sur le lit.

Il retira rapidement son propre tee shirt sale. L'odeur de la cannelle le submergeait presque puis il le jeta dans son panier à linge sale.

Ce n'est que lorsqu'il tendit le bras en direction du tee shirt propre qu'il remarqua que Stiles le fixait. Il portait toujours son tee shirt sale et avait l'autre dans sa main. Derek haussa les sourcils en faisant un regard éloquent à Stiles.

« Hum » bégaya Stiles. Il enleva ensuite rapidement son tee shirt, le laissa tomber sur le sol puis passa le propre en essayant de cacher les rougeurs sur ses joues.

« Je vais juste uh… » dit Stiles en posant sa main sur son tee shirt (le tee shirt de Derek) et en jetant un œil à la porte fermée « Je crois que je vais trouver un endroit pour dormir »

Derek serra les dents pendant une seconde, sachant qu'il devrait seulement acquiescer, laisser Stiles sortir et oublier toute la tension palpable dans cette pièce. Il y avait quelque chose qui brûlait au creux de l'estomac de Derek, quelque chose qui lui disait que Stiles ne voulait peut-être pas partir. Et les mots sortirent avant qu'il le sache.

« J'ai un endroit pour que tu dormes » dit Derek en faisant un petit mouvement de la tête en direction de son lit.

« Derek… » dit Stiles mais le reste des mots semblaient coincés dans sa gorge et il se contentait de fixer le lit les yeux écarquillés.

« Ecoute » dit Derek en essayant de garder sa voix aussi neutre que possible « Tu peux sortir et dormir dans la grande chambre ou dans le salon ou peu importe et on ne reparlera plus jamais de ça. Mais je t'offre une place ici, avec moi et le choix est tout à toi »

« Mais tu es…euh ? » dit Stiles en gigotant sur ses deux pieds « Tu veux que je reste ? »

« C'est si difficile à croire ? » demanda Derek.

Stiles resta planté là et fixait Derek la bouche grande ouverte, les doigts toujours agrippés au bas de son tee shirt.

Derek se tourna dos à Stiles et tira sur les couvertures. Il enleva son jean, restant en boxer et en tee shirt.

« C'est ta décision Stiles » dit Derek en grimpant sur le lit, laissant l'autre côté des couvertures intact « Mais oui, je voudrais bien que tu restes »

Il n'y eût aucun mouvement pendant une seconde alors que Derek s'enterrait dans son coussin en ayant peur que Stiles ne sorte de la pièce.

Il y eût un bruit de froissement alors que Stiles enlevait son pantalon et le matelas s'affaissa quand il posa son genou près de Derek. Celui-ci se retourna vers Stiles et se recula légèrement pour lui faire de la place.

« Est-ce que je peux rester… ? » dit Stiles hésitant « Est-ce que je peux rester, genre, plus qu'une nuit ? J'veux dire, est-ce que… ? »

Il cherchait ses mots, un genou sur le lit et l'autre pied posé sur le sol.

« Plus qu'une nuit » dit Derek « J'offre plus qu'une nuit »

Le visage de Stiles se fendit en un sourire alors qu'il se penchait pour éteindre la lumière pour ensuite se glisser dans le lit. Derek ouvrit ses bras et Stiles trouva sa place dans l'étreinte de Derek, il colla son dos contre Derek et enroula ses jambes entre les siennes.

« Je veux plus qu'une nuit aussi » chuchota Stiles et Derek enfonça son visage dans la nuque de Stiles.

Stiles sentait les cheetos, la cannelle, la chaleur et la sécurité et Derek ferma les yeux en resserrant ses bras autour de Stiles. Celui-ci soupira, satisfait, en glissant ses mains sur les bras de Derek.

« Je suis désolé à propos de la crise de panique » dit Stiles après un moment de silence.

« Tais-toi » dit Derek. La barbe de trois jours éraflait la peau de la nuque de Stiles tout en disant « Tu te sentiras mieux dans la matinée »

Stiles glissa ses doigts contre le dos de la main de Derek puis les glissa entre ceux de Derek et son rythme cardiaque ralentit.


C'est le son d'un pas hésitant dans le couloir qui réveilla Derek. Lydia se dirigeait vers la salle de bain puis tout redevint silencieux.

Ses bras étaient fermement enroulés autour de Stiles et il se demandait comment une personne hyperactive telle que Stiles pouvait rester aussi immobile toute la nuit.

Le dos de Stiles rayonnait de chaleur contre le torse de Derek et celui-ci avait ses jambes enroulées autour de celles de Stiles et son visage reposait contre sa nuque. Sa virilité à moitié éveillée était nichée contre le creux des fesses de Stiles et Derek pensait vaguement à mettre une certaine distance entre eux pour ne pas effrayer Stiles quand il se réveillera. Mais quand Derek essaya de se tortiller pour s'éloigner, Stiles grommela doucement et renforça sa prise autour des bras de Derek.

Son rythme cardiaque disait à Derek que Stiles se réveillait doucement. Derek savait à quel moment précis Stiles fût assez conscient pour réaliser où il était et ce qui était collé contre ses fesses.

Derek ouvrit la bouche pour souffler, pour dire quelque chose mais Stiles le coupa d'un marmonnement ensommeillé.

« Si tu dis que tu es désolé alors je devine que j'ai complètement mal interprété ce que tu as dit la nuit dernière »

« Je n'allais pas… » dit Derek et Stiles se retourna dans ses bras, glissant sa jambe entre celles de Derek et remontant son genou jusqu'à ce qu'ils soit pressé contre la virilité à moitié éveillée de Derek.

« Menteur » dit Stiles. Le bout de son nez effleurait celui de Derek alors qu'il fixait ses yeux.

« Je… » dit Derek et c'était difficile de sortir quelques mots alors que Stiles se tortillait dans son étreinte, sa bouche tellement proche et… « Tu n'as pas mal interprété. Je voulais juste être sûr que tu étais d'accord avec ça. Parce que ton père croit que tu es chez Scott et que la maison est remplie de loups garous avec une ouïe parfaite et… »

« Le bon moment n'arrive que dans les comédies romantiques à l'eau de rose » Stiles haussa les épaules et pendant une fraction de seconde, Derek crût qu'il allait se pencher et l'embrasser mais Stiles baissa légèrement la tête et posa son front contre le nez de Derek.

« Oh mince, je dois avoir la pire haleine au monde là maintenant. Comment ça se fait que tu ne m'ais pas déjà éjecté du lit ? »

Derek sourit et resserra un peu plus ses bras autour de Stiles.

« Disons que ça sent… la cannelle » dit Derek et Stiles commença à rigoler, la tête enterrée dans le cou de Derek et ses doigts agrippant son tee shirt.

« Avec un peu d'haleine matinale au dessus » ajouta Derek en souriant.

« Oh mon Dieu » rit Stiles en se démêlant de l'étreinte de Derek pour essayer de se retourner « J'ai besoin de me brosser l… »

Mais Derek le tira vers lui, le tira bien en face de lui alors qu'il se penchait pour l'embrasser, désespéré et exigeant. Car il se fichait bien de l'haleine matinale de Stiles parce qu'il pouvait enfin sentir ses lèvres contre les siennes, parce qu'il pouvait enfin avoir sa peau sous ses mains, parce qu'il pouvait sentir son cœur s'accélérer pour autre chose que de la peur ou de l'embarras.

A la seconde où Derek posa ses lèvres sur celles de Stiles, celui-ci gémit et posa sa main sur la nuque de Derek pour l'attirer plus près, pour approfondir le baiser. Toute pensée d'haleine matinale semblait oubliée. Stiles ouvrit ses lèvres sous celles de Derek et sa langue se précipita pour trouver celle de Derek.

Les mains de Derek étaient fermement posées sur la taille de Stiles, sous son tee shirt (celui de Derek). Tee shirt qui sentait maintenant comme eux deux et Derek se disait qu'il était peut-être assez sentimental pour ne plus jamais laver ce tee shirt. Honnêtement ? Qu'est-ce que Stiles lui avait fait ?

Derek mordilla la lèvre de Stiles et celui-ci avança un peu plus ses hanches pour les presser contre celles de Derek. Celui-ci pouvait sentir la virilité de Stiles, dure et imposante alors qu'elle se frottait contre la sienne. Mais Derek ne la touchait pas encore.

Il faisait courir ses mains sur la peau de Stiles alors qu'il se perdait dans sa bouche. Il se disait qu'il pourrait rester comme ça pendant des jours et peut-être qu'il… peut-être qu'il se contentera d'embrasser Stiles encore et encore jusqu'à ce que la neige fonde et que tout soit aussi chaud et rayonnant qu'ils l'étaient maintenant tous les deux, à cet instant précis.

A un moment donné, Stiles s'éloigna, ses lèvres gonflées par le baiser effleuraient la joue de Derek alors qu'il murmurait « Je crois qu'Erica n'avait pas tout à fait raison hein ? »

« Hmm ? » fredonna Derek en frottant ses doigts contre la peau de la taille de Stiles avant de les glisser sur son dos, sentant Stiles frissonner contre le bout de ses doigts.

« Sur le fait que tu serais bestial » clarifia Stiles d'un souffle fort et irrégulier « Tellement… sauvage et tout ça et… »

« Tu es déçu ? » demanda Derek en faisant de petits baisers dans le cou de Stiles alors qu'il roulait doucement au dessus de Stiles, balançant ses hanches en avant.

« N…non » souffla Stiles qui écarta les jambes pour que Derek se fonde contre lui « Je dis pas non plus qu'à un moment je n'aurais pas voulu que… uh… »

« Moi qui t'épingle contre un mur et que je te ravisse sur place ? » demanda Derek, sa virilité couverte glissant contre celle de Stiles et son souffle se bloqua dans sa gorge avant qu'il ne laisse échapper un souffle tremblotant.

Les mains de Stiles étaient toujours sur la peau de Derek comme s'il avait oublié comment bouger et Derek pouvait sentir le devant du boxer de Stiles devenir humide.

« Ouais… » dit finalement Stiles et l'odeur du liquide pré-éjaculatoire et de l'excitation emplissait la pièce « Ca serait vraiment bien de temps en temps. Mais… ceci… je ne pensais pas que tu voudrais… je… j'veux dire… »

« C'est bon » dit Derek en s'éloignant juste assez pour le regarder dans les yeux. Il fit glisser ses mains contre le torse de Stiles, remontant ainsi son tee shirt. Les yeux de Stiles étaient obscurcis de désir, ses lèvres étaient légèrement écartées comme si c'était le seul moyen pour lui de respirer.

« Stiles… » dit Derek après un petit moment.

« J'ai jamais… » dit Stiles et il n'eût pas à finir sa phrase pour que Derek sache ce qu'il essayait de dire « Et ça… tout ça est parfait »

Derek baissa la tête et posa doucement et tendrement ses lèvres contre celles de Stiles. Celui-ci pouvait volontiers stopper le baiser à tout moment. Et peut-être qu'il allait le faire d'une certaine façon parce qu'il semblerait qu'il était près à craquer en fixant Derek comme s'il lui donnait le monde.

Le baiser était doux et lent. Les mains de Stiles trouvèrent leur chemin sur le dos de Derek, le bout de ses doigts s'enfonçant dans sa peau. Derek commença à balancer ses hanches, trouvant un rythme lent que Stiles semblait apprécier puisqu'il se rapprochait de Derek en agrippant ses bras autour de lui.

« C'est parfait… » chuchota Stiles contre les lèvres de Derek et celui-ci n'était pas sûr que Stiles ait réalisé qu'il l'avait dit encore une fois.

« Parfait » affirma Derek, la longueur de sa virilité appuyant sur les abdos de Stiles et ses mains immobilisées sous le corps de Stiles.

Il y avait de plus en plus de mouvements dans le Loft mais Derek ne s'en souciait guère. Ses mouvements de bassins devenaient de plus en plus rapides, de plus en plus profonds et Stiles commençait à haleter près de son oreille et ses doigts s'enfonçaient dans les épaules de Derek comme s'il voulait l'attirer un peu plus à lui, comme s'il voulait l'encourager, comme s'il voulait avoir tout ce que Derek pouvait lui donner.

Stiles changea alors de position, enroula ses jambes autour de la taille de Derek et en modifiant sa position, la virilité de Derek se retrouva en dessous de celle de Stiles, au niveau de ses bourses et Stiles cria alors qu'il se défaisait lentement de son étreinte

« Derek je… » haleta Stiles. Ses talons s'enfoncèrent dans les cuisses de Derek et celui-ci fit un mouvement de bassin tout en écrasant ses lèvres contre celles de Stiles. Derek étouffa les sons que Stiles émettaient. Celui-ci se cambra et vint dans son boxer.

Stiles se libéra pour inspirer un peu d'air alors qu'il se remettait de son orgasme en tremblant dans les bras de Derek. Et celui-ci pouvait promettre qu'il n'était pas loin derrière lui.


« Je te déteste » Scott fit un regard noir alors que Stiles et Derek sortaient enfin de la chambre et tombèrent sur Scott en se dirigeant vers la salle de bain.

« Non c'est faux » dit Stiles et le sourire sur son visage suffisait pour dire au monde qu'il avait obtenu quelque chose même si Scott ne l'avait pas entendu de ses propres oreilles « Tu est follement heureux pour moi »

« C'est toi qui est fou » murmura Scott mais il cogna de toute façon son épaule contre celle de Stiles alors qu'il le dépassait pour se diriger vers le salon.

« Alors j'avais tort hein Stiles ? » s'époumona Erica depuis quelque part dans le salon et Derek eût un mouvement de recul et mit son visage dans ses mains.

Stiles éclata de rire et cria en retour « Tu n'avais pas tord à propos de la passion ! »

Il y eût un vrai hurlement de la part d'Isaac et Derek attrapa la main de Stiles pour le tirer vers la salle de bain.

« Techniquement ils ont eu un ticket au premier rang pour le spectacle » grommela Derek « Est-ce qu'on pourrait ne pas leur donner un commentaire sur le vif en passant ? »

Stiles rit en fermant la porte de la salle de bain derrière lui, ignorant complètement toute la cannelle présente par terre.

« Est-ce que tu es embarrassé Derek ? » demanda Stiles en souriant

« Tu devais pas te brosser les dents ou un truc comme ça ? » dévia Derek en tâtonnant le robinet pour allumer la douche.

« Oh mon Dieu, la lune de miel est déjà terminée ! » dit Stiles moqueur « Je croyais que tu t'en fichais de mon horrible haleine et voilà que je découvre que… »

Et Derek se contenta d'attraper Stiles par la taille et de l'attirer à lui pour qu'il tombe de nouveau dans ses bras et pour le couper en l'embrassant.


Alors qu'est-ce que vous en avez pensé mes loulous ? Je pense que la fin de chapitre a dû plaire à pas mal de monde.

Et la surprise c'est… un petit extrait de ma prochaine trad. D'habitude je mets les extraits dans l'avant dernier chapitre mais il semble que ça m'était sorti de l'esprit donc le voilà pour vous.

« Qu'est-ce qui est bizarre ? »…

« … c'est l'œuvre de quelque chose de surnaturel »…

'Les stylos à bille, les agrafes, le cadavre, le papier, le…'…

'Et ce fût à ce moment là que ça dégénéra.'…

« Stiles ? Hey, Stiles, tu vas bien ? »…

'Il était presque sûr que Derek lui faisait un câlin.'…

Alors votre avis ? Cette fic est un canon à 6 chapitres qui contient aussi un peu de suspense et d'aventure. Personnellement je ne suis pas sûre que cette trad vous plaise autant que les autres mais bon je me lance…

A l'année prochaines mes loulous. Je vous aime fort.