Bonjour, bonsoir,

Me voilà de retour avec ce premier chapitre post fic -et je dirai même OS, en deux parties sous le thème ''auprès de la cheminée''- qui alimente donc la quatrième partie de Wingschester Legacies.

Je dois avouer que ça me manque déjà d'écrire sur eux !

J'avais envie de débuter sur un petit quelque chose tout mignon, empli de tendresse et agrémenté d'une pointe d'humour avec mon trio préféré : Pete', Will et Malia. Oh et ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de références cinématographiques, je me suis donc fait plaisir. Donc voilà, c'est parti !

Enjoy !


A Warm Place To Stay

Wind River Ranch ~ Wyoming, 10 mois après les évènements de Wingschester Legacies.

1. Auprès de la cheminée

Il faisait un froid de canard dans les montagnes, si bien que seuls les courageux ou les plus fous mettaient les pieds dehors. Will Winchester était un de ceux-là. La tempête de neige faisait rage mais il était quand même sortit. Il était obligé après tout car il fallait bien nourrir les bêtes. Pendant ce temps, Malia Milligan, la petite brune, se chargeait de dénicher des couvertures supplémentaires pour recouvrir les lits afin qu'ils aient plus chaud, les nuits étant vraiment froides malgré un chauffage qui tournait à plein régime. Elle en profitait aussi pour fermer toutes les portes et entreprit d'accrocher des rideaux derrières les portes principales pour garder la chaleur quand elle sentit les courants d'air glacés qui s'immisçaient sous la porte d'entrée et celle qui donnait sur la cour. Quand elle eut fini tout cela, elle retourna au salon pour s'autoriser une petite pause, attendant que les garçons rentrent. Peter Winchester était la deuxième personne à se trouver dehors en ce moment même. Mais si Will le faisait par devoir, Peter lui, était juste fou. Ou complétement stupide, au choix. Le jeune homme était allé couper du bois quand bien même la tempête battait son plein au-dessus de sa tête. La porte claqua et le grand brun apparu enfin, emmitouflé dans son manteau d'hiver, son bonnet visé sur sa tête et son nez tout rouge à cause du froid mordant. Il déposa les bûches à côté de la cheminé puis retira ses gants et ses bottes pleines de neige avant de s'approcher de la jeune fille. Celle-ci avait relevé la tête en le voyant entrer et avait repris ses recherches dos à lui, le nez dans les DVDs entreposés sur les étagères du salon.

-Hey, tu cherches quelque chose ? Demanda Peter en jetant un œil aux DVDs.

Malia se tourna et leva les yeux vers le haut de sa tête.

-Tu ferais mieux d'enlever ça avant de chopper la crève. Lui conseilla-t-elle en tirant sur le bonnet gris détrempé.

Noël sans feu de cheminée ? Impossible à concevoir pour le brun attaché aux traditions et surtout, aux festivités.

-Qu'est-ce qu'on serait sans toi ? Fit l'ange avec un petit sourire amusé et attendri.

-Vous seriez des imbéciles congelés, pétrifiés dans la glace à cause de vos conneries. Will dans le rôle de Captain America, toi dans celui de Khan, le super terroriste cryogénisé. Répondit-t-elle en allant poser le bonnet au-dessus de la cheminée pour qu'il sèche.

Peter tiqua.

-Pourquoi ça serait moi Khan ? L'interrogea-t-il en plissant les yeux et en croisant les bras, vraiment intrigué par la comparaison.

-Parce que de un, Will est un héros, sage et réfléchi -complétement l'inverse de toi- et de deux, je serai dans le rôle de Spock, pour te botter le cul avec ma super prise vulcaine afin que tu comprennes à quel point aller couper du bois par ce temps est de la pure folie !

Sur ces mots, Malia bondit dans un cri de guerre et se jeta sur le brun pour lui faire la prise de Spock. Peter se plia en deux et s'étala sur le tapis du salon, jouant parfaitement la comédie en entrant dans son rôle de victime, demandant grâce.

-Ah pitié ! Je me rends ! Je me reeends !

Malia se mit à le chatouiller et rit de bon cœur lorsque Peter se tortilla à côté d'elle.

-C'est comme ça que vous vous occupez quand je ne suis pas là ?

Will venait de rentrer à son tour, complétement frigorifié et les regardait mi-amusé mi-blasé se chamailler comme deux enfants.

-Will ! S'exclama Malia, le visage illuminé par un grand sourire en le voyant.

-Et voilà Steve Rogers. Grinça Peter toujours allongé par terre.

Son cousin haussa un sourcil et lui lança un regard suspicieux. Il ne comprenait pas pourquoi il était comparé à un nouveau personnage de Marvel mais il n'allait pas s'amuser à chercher à comprendre chaque délire de Peter bien qu'il ait la référence de celui-là -Malia et lui s'étaient regardé quelques films Marvel avant que le super-fan Peter ne débarque.

-Soldat Bucky. Répondit-t-il dans un salut solennel. Bon, je vais prendre une douche moi, avant de finir gelé. Annonça-t-il après avoir accroché son manteau sur le porte-manteau -et alors que Peter ricanait tout seul en répétant 'gelé' en regardant la brune.

Malia lui donna un petit coup de coude dans les côtes et se releva pour s'occuper de mettre des bûches dans la cheminée pour alimenter la faible flamme qui y brûlait encore. Peter se releva souplement et vint l'aider, venant remuer les cendres. Le feu repartit de plus belle pour diffuser une douce chaleur et illuminer la pièce. Pete' parti ensuite dans la cuisine, laissant Malia fouiner à nouveau dans les étagères en fredonnant.

Lorsque Peter revint de la cuisine, la jeune femme s'était emmitouflée dans un plaid et observait la nature se déchainer depuis la fenêtre. Le Winchester s'approcha et lui tendit une tasse de chocolat chaud. Elle le remercia de sa petite attention et Pete' but une gorgée de sa propre tasse.

-ça ne s'arrange pas on dirait. Dit-il en observant le blizzard.

-Hm, on dirait qu'on va rester coincés là quelques jours sans pouvoir sortir. Répondit Malia en allant s'asseoir sur le canapé en ramenant ses jambes contre elle. Vous n'avez pas eut de nouvelles des autres ? Demanda-t-elle. Il nous faudra dresser la table et préparer les lits, s'ils nous rejoignent.

-De ce côté là je pense que tu n'as pas à t'en soucier, nous ne serons que tous les trois pour cette fin d'année. Comme tu l'as si bien dit, nous sommes coincés ici. Je doute qu'un vol avec ce temps ne soit une bonne idée. C'est à se geler les ailes comme dirait Abby, bien que celle-ci soit une vraie bouillote humaine, elle a réussit à chopper la crève récemment et ne se risque plus à sortir ne serait-ce qu'une plume dehors. Sumiko et Jackson, n'en parlons pas, ces deux là doivent être encore en vadrouille.

-Et Matt ? Demanda la cadette du groupe.

-Quant à Matt... On ne peut compter sur ce crétin déplumé. Il a dit, et -je ne fais que citer ses propres mots- "Je me gèle trop les couilles dans ce pays de merde, libre à vous de rester dans votre igglo, moi je me casse bandes de con gelés. Tchous et à l'été prochain."

-Et il est parti ?

-A Cuba. Dans les Caraïbes. Grogna Peter.

-Oh, je vois...

-Depuis qu'il n'a plus ses pouvoirs de cryokinésie, il ne tient plus les faibles températures. Alors quand l'hiver est rude comme celui-là...

-ça doit être dur pour lui. Fit Malia avec une pointe de tristesse pour le blond devenu humain malgré lui.

Tout deux hochèrent la tête en ayant une petite pensée pleine de compassion pour Matt.

-Bon, on dirait qu'il va falloir trouver quelques occupations pour passer le temps. Une idée ? Lança Pete' en désignant le DVD posé sur la table basse.

-J'aimerai bien regarder ce film… Dit-elle d'une moue boudeuse.

-Alors pourquoi tu ne le fais pas ? L'interrogea son cousin, un sourcil arqué devant son regard triste.

-Will ne veut pas le regarder avec moi. C'est pas son genre de film. Mais je n'ai pas envie de le regarder seule…

-et c'est quoi, ce fameux film… ?

Malia prit le coffret DVD et le lui tendit, s'attendant à ce que lui aussi refuse de voir le film.

Peter posa sa tasse, prit la boite et lut le titre. Il se passa une main dans les cheveux. Ah d'accord. Il comprenait pourquoi maintenant. Un petit sourire se dessina lentement sur le coin de ses lèvres. Si Will avait refusé ça à Malia –et c'était rare pourtant !- Lui, acceptait ce challenge.

-OK. Déclara-t-il gaiement. On l'allume ce lecteur ?

Les yeux de Malia étincelèrent et elle lui sourit avec chaleur.

Quand Will eut fini de se doucher et de ranger ses affaires, il redescendit au rez-de-chaussée. Il arriva dans le salon et n'en crut pas ses yeux. Sur le canapé se trouvait Malia, complètement enroulée dans le plaid –seule la tête dépassait, le regard triste, ses grands yeux océans se vidant de leurs eaux, les larmes ruisselant abondamment sur ses joues ainsi que Peter, assis juste à côté, en train de serrer un coussin contre lui tout en se retenant de pleurer lui aussi. Will haussa les sourcils de stupéfaction et les regarda en posant ses mains sur ses hanches. Peter tourna ses yeux de chiots larmoyant vers lui.

-Wiiiiill ! Geignit-il.

-Laissez-moi deviner…. Vous regardez ce film… c'est ça ?

-C'est trop tristeee !

Malia s'accrocha au bras de Peter sans quitter des yeux la télévision, complètement absorbée par le film. Will décocha une superbe face blasée à Peter.

-Mec, tu fais vraiment pitié. Lâcha-t-il avant de secouer la tête en se retenant de sourire.

Il alla ensuite leur chercher une boite de mouchoirs car le film était loin d'être terminé...

Voilà pourquoi il ne voulait pas regarder 'Nos étoiles contraires'…. Soit il aurait fini comme Peter et aurait déprimé toute la soirée, soit il aurait eu une Malia en pleure sur les bras et il n'aurait jamais su comment s'y prendre pour la consoler !

2. Auprès de la cheminée

-Elles sont géniales ces photos. Quand est-ce que vous les avez prises ?

Will s'avança vers Malia qui était penchée vers la cheminée pour contempler les cadres photos posés dessus.

-Oh. Elles remontent au mois de notre rencontre avec Pete'. Répondit-il.

Il y avait là trois clichés sur lesquelles les jeunes hommes apparaissaient. Sur le premier, Will s'appliquait sérieusement à la tâche, sortant un ballot de paille de la remorque afin de le ranger à l'abri dans la grange. Le second cliché avait été pris dans le feu de l'action, Peter jouant avec le berger allemand et Will en train de les regarder avec un sourire sur le haut de son cheval. Et enfin, sur la dernière photo, les deux garçons posaient tous les deux, bras dessus bras dessous, les visages lumineux.

C'est oncle Jo qui les avait fait imprimer.

Il se trouve que lorsque Will était repassé au Ranch pour récupérer son coffre et qu'il avait été kidnappé par les démons à ce moment-là, sont portable était tombé au milieu de sa chambre. En revenant de la ville, Oncle Jo semblait s'être aperçu de quelque chose et quand il était rentré dans la chambre de Will, il était tombé dessus et avait regardé les photos, en souriant. Les deux oiseaux faisaient les pitres... Ils avaient l'air de bien s'amuser. Il avait sourit tendrement, content pour son garçon. Oui, il était heureux pour lui, même s'il aurait aimé que les deux idiots attendent qu'il rentre pour lui passer le bonjour au lieu de passer en coup de vent et repartir comme des voleurs ! Il espérait sincèrement que son petit Will finirait par trouver ce qu'il cherchait aux côtés de son compère à travers leurs aventures, ce quelque chose qu'il ne pouvait manifestement pas lui donner ici. Ce quelque chose qui le ferait grandir, devenir un homme.

-J'aurai aimé que tu le rencontres. Dit Will à Malia. Il t'aurait adoré j'en suis sûr. Il fit avec un sourire tendre en observant la photo de Jo. Il adorait Pete' aussi, je n'ai jamais compris pourquoi.

Oncle Jo n'était pas quelqu'un de mauvais, mais il détestait les gens. Terriblement acariâte et solitaire, à la limite de la misanthropie, il avait pourtant adopté aussitôt Peter. Il le considérait avec Will comme ses propres fils. C'était une première et Will en avait été choqué et incroyablement touché.

-Hm ? Fait l'interessé en arrivant dans le salon en mangeant une sucette. C'est parce que je suis trop cool !

Peter s'avança et pris la photo d'Oncle Jo pour la montrer à Malia, tapotant le cadre avec son doigt.

-il déchirait le grand père ! Il dévalait encore la montagne sur sa luge quand il y avait trop de neige, à son âge tu te rends compte !

-Hey. un peu de respect crétin de citadin ! Malia, ne gobe pas tout ce qu'il dit. Râla Will.

Pete' et lui se regardèrent avec un sourire et se remémorant leurs souvenirs communs sur Oncle Jo.

Une odeur de pain frais et de bacon grillé flotta jusqu'au nephilim aux yeux dorés. Celui-ci huma l'air en se dirigeant vers l'arrière de la maison, où le salon s'ouvrait sur la petite cuisine.

-Oh seigneur. Du pain frais.

-Salut, Pete'. Lança Will avec un sourire amusé lorsque son cousin entra pour se joindre à eux.

-Yo Will, Bonjour papi ! Salua Pete' avec un sourire espiègle.

Il savait qu'il allait en prendre plein la poire, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Will, offusqué, ouvrit de grands yeux ronds.

-P'tit con. Renifla Oncle Jo', presque amusé.

Peter éclata de rire alors que Will clignait des yeux comme pour s'assurer qu'il ne rêvait pas. Est-ce qu'il avait râté un épisode ? Que c'était-il passé entre ces deux là ? Ils lui donnaient vraiment l'impression qu'ils se connaissaient depuis des années ! Peter se permettait des familiarités et réussissait à décocher un sourire à Oncle Jo qui ne s'indignait même pas.

Oncle Jo se saisit de la spatule et de la poêle dans laquelle les tranches de bacon grésillaient, et se tourna vers la table à laquelle les deux garçons prenaient place.

-Il était temps que tu arrives, gamin, Will est en train de tout engloutir. Dit Jo.

-Quoi ?! N'importe quoi ! S'indigna le brun aux yeux océan.

Peter rit à nouveau aux éclats.

-Je sais, c'est un vrai ventre sur patte ! S'exclama-t-il en tendant son assiette pour que le vieil homme le serve. Il avale des quantités astronomiques de nourriture !

-C'est toi, qui a un appétit d'ogre espèce d'andouille ! Répliqua Will, avant de se prendre un coup de spatule sur la tête par son grand-père adoptif. Aïe !

-Ton langage jeune homme, pas de grossièretés sous mon toit. Le rouspeta le septagénaire.

Will rentra les épaules et se frotta l'arrière du crâne alors que Pete' le regardait en ricanant.

-Tu te rappelles ce paquet de gâteau dans ma veste ? Continua Will, n'en démordant pas. Celui que tu m'as volé.

-Celui que tu essayais de cacher tu veux dire ? Fit Peter avec un sourire en coin.

-Sérieusement mec...

-Oh, c'était ceux à la framboise ? Se rappela l'autre. J'adoooore la framboise.

-J'en sais rien Pete', tu t'es enfilé tout le paquet ! S'indigna son cousin.

-Dis-toi que je t'ai sauvé d'un grignotage malsain certain.

-Je te déteste...

-Pfff, vous piaillez comme des gamines. Soupira Oncle Jo en secouant la tête, désabusé en les voyant se disputer pour des broutilles.

Peter et Will sourirent.

Oh, oui. C'étaient bien ses meilleurs souvenirs. Et il les chériraient encore longtemps.


En espérant que ce petit moment de partage vous aura plu !

pour la prochaine fois, je vous réserve une chasse spéciale Winchester (Dean, Sam, Peter et Will). C'est le retour aux sources !

Je ne sais pas encore quand est-ce que je travaillerai dessus car j'essaie de reprendre le Samifer ''Human. Too Human'' que j'avais laissé de côté dernièrement.

Je vous dis donc à la prochaine et merci !