Image crédit : «TOS serie : Spock» par linus108Nicole sur Deviantart


Je trouve très intéressantes les différences qui nous séparent des vulcains et j'ai toujours eu envie de les pousser dans leur derniers retranchements.

Les romances non-slash présentent souvent de gentes dames qui ont elles-même un petit quelque chose de stoïque ou réservé qui finira par charmer l'imperturbable commandant. Dans les histoires les plus réussies on ne peut d'ailleurs que l'y encourager à l'aide de commentaires enthousiastes. Mais bien sûr, nous parlons ici de rares élues triées sur le volet car pour être honnête et aussi sexy soit-il, notre bien-aimé vulcain est plutôt du genre à faire virer les pauvres terriennes en bourriques.

Le plus souvent, on peut admirer ce talent hors norme dans de sympathiques parodies mais ici, je me suis amusé à traiter le genre avec tout le sérieux qui s'impose. À cet effet, je me suis efforcée de mettre en scène des personnages fidèles aux originaux mais bien sûr, j'implore votre indulgence pour mes erreurs et mes faux pas ; un revers si prévisible chez les humains.

Petit rappel sur le timeline.

Suite à la mission de cinq ans que nous avons suivi au fil des trois premières saison, le capitaine James Kirk est promu amiral en 2270 et revient sur terre pour assurer le poste de chef des opérations de Starfleet. En 2272, il reprend le commandement de son vaisseau lors de la mission V'Ger (Star trek the movie).

Il est souvent convenu que par la suite, il délaissa son poste pour entreprendre une nouvelle mission d'exploration aux commande de l'Enterprise. De nombreuses sources non-canoniques traitent de cette mission hypothétique. Au niveau de la datation, tout ce que nous savons c'est qu'en 2276, quatre ans plus tard, Spock est promu capitaine de l'Enterprise qui devient un vaisseau d'entraînement pour l'Académie Starfleet.

Cette mission d'exploration aurait donc eu lieu entre 2272 et 2276. En l'absence d'information contraire, nous pouvons également supposer que Spock faisait partie de l'équipage.

Si le cycle biologique vulcain s'est déroulé normalement, le second pon farr du premier officier s'est déclenché lors de cette mission, au cours de l'année 2274. C'est à ce moment que se déroulent les événements de cette fiction.


Installé à son bureau, James Kirk passait en revue les derniers relevés concernant la nébuleuse inexplorée qu'ils avaient détecté quelques heures plus tôt. Il entendit la porte s'ouvrir avec un chuintement et il leva les yeux sur Spock qui posa une tablette devant lui. Il la prit et parcouru rapidement les derniers relevés qui ne faisait état de rien de très nouveau. Il faudrait s'approcher pour avoir des données significatives. Il signa avec le stylus et Spock reprit la tablette.

- Capitaine, puis-je demander si vous avez l'intention d'explorer la nébuleuse temporairement appelée 14-D-25.

Kirk sourit comme un gamin qui sent noël approcher.

- Je crois que vous connaissez déjà la réponse monsieur Spock.

- En effet mais je tenais à m'en assurer car dans ces circonstance, je dois vous informer qu'il y a un empêchement.

- Lequel? demanda Kirk.

- Il y aura bientôt sept ans capitaine.

Kirk le regarda sans comprendre.

- Sur Vulcain, précisa t-il avec un regard appuyé.

- Ah. Vous voulez parler du …

- Oui, le coupa Spock.

Kirk fut soudain assailli de souvenirs troublants.

- Comme les paramètres de cette nouvelle mission sont inconnues, je crains de devoir me rendre sur Vulcain immédiatement.

- Bien sûr. Si vous le jugez nécessaire nous ferons un détour sur Vulcain d'abord.

- Malheureusement, je crains que cela ne puisse pas être un simple détour capitaine.

- Que voulez-vous dire?

- Considérant que Je ne sais pas exactement quand le moment aura lieu et que nous ne savons pas non plus si à ce moment il sera possible de se rendre sur Vulcain, la sécurité de l'Enterprise exige que j'y sois conduit dès que possible pour une durée indéterminée. Il pourrait s'agir de plusieurs mois.

- Pourtant, si ma mémoire est bonne, la dernière fois, le processus m'a semblé plutôt expéditif, souligna Jim.

- J'étais alors fiancé, ce qui n'est plus le cas. D'autre part, j'estime que les premières manifestations devraient avoir lieu d'ici deux-cent quatorze jours terriens, peut-être d'avantage. Considérant que nous ignorons tout de cette nébuleuse et qu'il y a sept ans vous avez outrepassé vos ordres pour me conduire sur Vulcain, je représente un danger pour l'Enterprise à l'intérieur ce laps de temps. Qui plus est, dans le cas de seconde fiançailles, les délais pourraient être considérables. J'estime possible que T'Pring ne soit pas la seule vulcaine qui ne veuille pas être mariée à une «légende».

Kirk hocha la tête. Difficile d'oublier la raison pour laquelle la fiancée de Spock l'avait repoussé puisque c'était lui qui s'était fait tabasser, taillader et étrangler pour cette bonne cause.

- Monsieur Spock, c'est une très mauvaise nouvelle, dit-il en se reculant dans son siège d'un air contrarié. Je n'imagine pas me passer de vous aussi longtemps. Il n'y a aucun autre moyen?

- Oui. Après de nombreuses recherches, j'en suis venu à la conclusion qu'il serait possible de régler ce problème à l'interne.

Kirk le regarda d'un air dubitatif.

- Je ne suis pas sûr de bien comprendre.

- Une femelle de l'équipage pourrait être chargée de cette mission.

- Spock? Vous êtes sérieux ? dit Jim qui ne pouvait pas imaginer une chose pareille.

- Oui, dit-il comme s'il ne voyait pas pourquoi il en douterait.

Kirk eut un sourire embarrassé et s'éclaircit la gorge en observant son ami qui, bien droit devant lui, ne semblait pas concerné le moins du monde par l'aspect scandaleux de la chose.

- Oui. J'imagine que cela peut sembler logique mais ce n'est pas aussi simple d'entreprendre une telle … mission. Je crains que le règlement s'oppose à ce projet.

- Vous sous-entendez la politique de Starfleet en ce qui a trait au harcèlement sexuel capitaine?

- Entre autre, approuva Kirk qui aurait été surpris de lui apprendre quoi que ce soit à ce sujet. Les règlements ne permettent pas de charger un membre du personnel d'une telle … hum … tâche.

- Dans le cadre d'une mission, le règlement pourrait ne pas s'appliquer de la même façon capitaine.

- J'avoue monsieur Spock que je ne vois pas très bien comment.

- Une mission comprend des paramètres spécifiques qui peuvent modifier les règlements dans une certaine mesure.

- Je ne sais pas ce qui en est pour les pratiques vulcaines mais en ce qui concerne les pratiques humaines, je ne crois pas qu'il soit possible de permettre une mission de cette nature et ce, quelle que soit les conditions, assura t-il.

- Dans le cadre d'une mission, et dans la mesure où les personnes concernées sont conscientes des risques inhérents à la dite mission, les règles de sécurité n'ont pas à être appliquées systématiquement. Le jugement du commandant est prépondérant.

- Je vois très bien à quoi vous référez et je ne doute pas que vous ayez creusé a question mais je ne crois pas que cette règle puisse s'appliquer dans un cas tel que celui-ci.

- Elle peut sans conteste s'appliquer dans le cas où un membre de l'équipage court un danger de mort ; particulièrement si les fonctions de ce membre sont essentielles aux opérations de l'Enterprise.

Kirk le fixa un instant et embêté, passa la main sur son menton en ressentant une pressante envie de se trouver ailleurs.

- Spock, j'avoue que même dans ces circonstances ..., dit-il hésitant. Vous comprenez que d'un point de vue humain, une telle mission pourrait être perçue comme étant … déplacée.

- J'en ai conscience capitaine.

- Je suis heureux de vous l'entendre dire, dit Jim tout de même soulagé que le vulcain s'en rende compte.

- J'ai bien entendu pris cet élément en considération pour l'analyse des dossiers des candidates. Parmi les cent-douze membres féminins de l'équipage, j'ai ciblé trois femelles ayant le profil approprié pour réussir cette mission. Je suis prêt à commencer les entrevues dès que vous aurez approuvé la mission capitaine ; si vous l'approuvez bien entendu.

- Et je peux savoir qui vous avez choisi au juste ? demanda Kirk tout de même curieux.

- La femelle la plus qualifiée est la 3em classe Kot de l'équipe d'entretien mécanique. En second, la 1ere classe Darion de la sécurité et en dernier lieu, le lieutenant Smith.

- Smith, vraiment ? demanda Kirk qui se souvenait vaguement qu'il s'agissait d'une petite femme noire assez ronde.

- Oui. Elle a déjà démontré de l'intérêt pour un accouplement mais je considérerai sa candidature en dernier lieu.

- Ah. Et … les autres ont aussi démontré de l'intérêt pour ce genre de choses? demanda Kirk avec l'impression que cet entretient devenait totalement surréaliste.

- Non. Les avances du lieutenant Smith n'ont pas eu d'influence sur sa sélection. Les candidates ont toutes été choisies pour leur profil psychologique et bien sûr, leur discrétion exemplaire. Bien que cette mission n'aille pas à l'encontre du règlement, je crois qu'elle devrait être classée très … secrète, avec votre permission capitaine.

Jim soupira gravement. Il se leva et s'assit sur le bord de son bureau en croisant les bras d'un air embêté.

- Spock, vous me mettez dans une situation … difficile, dit-il en se sentant quelque peu dépassé par la proposition.

- Il est évident que cette mission est plus délicate que la normale. Mais dans la mesure où la procédure est respectée, je ne vois aucun empêchement à ce que dans un premier temps, le processus de sélection soit entrepris. Dans le cas de trois refus consécutifs, nous aurons à considérer l'éventualité d'une absence dont la durée ne peut être établie avec certitude mais qui pourrait s'étendre sur des mois.

- Oui. Je sais, dit-il embêté. Mais je ne suis pas sûr de bien comprendre. Vous comptez demander ces femmes en mariage ?

- Non. Je ne crois pas que cela soit nécessaire. Les terriennes peuvent s'accoupler avec n'importe quel mâle quelle que soit leur condition matrimoniale.

- Heu … Je suis désolé de vous contredire mais de telles dispositions ne sont aucunement souhaitables dans une condition matrimoniale, spécifia Jim en se raclant la gorge.

- Je comprend capitaine. Et c'est pourquoi j'ai pris soin de m'assurer qu'aucune des candidates ne soit engagée dans une telle relation. Dans le cas contraire, un refus serait bien sûr à prévoir. Je parlais des dispositions biologiques naturelles de votre espèce. Dispositions qui sont d'ailleurs fascinantes en ce qui a trait à l'accouplement.

- Hum oui, si vous le dites. Donc … qu'allez vous proposer exactement ? demanda t-il en redoutant la réponse.

- Un accouplement, dit-il comme si c'était l'évidence. Mais il pourrait aussi s'agir de plusieurs accouplements consécutifs. Je ne suis pas en mesure de l'affirmer.

Toujours appuyé sur son bureau, Kirk ressentit une pressante envie de rire et se massa l'arrête du nez comme si cela pouvait l'aider à garder son sérieux.

- Spock, dit-il enfin, En tant qu'ami, je vous avoue que je doute très sérieusement que cette approche puisse réussir auprès de quelque femme que ce soit.

- Dans ce cas, je devrai me rendre sur Vulcain et entamer le processus qui me permettra de trouver une épouse. Je crois que le plus logique serait de d'abord tenter de l'éviter, même si les chances de succès sont minimes.

Kirk soupira. Il était certain que l'absence prolongée de son premier officier et meilleur ami le mettrait dans une situation détestable. Mais tout ça était vraiment … fort peu conforme au caractère de Spock. L'imaginer passer de telles entrevues avait quelque chose de troublant.

- Et comment vous voyez vous … hum … procéder?

- Procédure standard, répondit-il étonné de devoir le mentionner. Je présenterai les conditions de mission puis je répondrai aux questions des candidates.

- Bien sûr, dit Kirk en imaginant la tête des candidates en apprenant les conditions en question. Et elles seront bien entendu parfaitement libre de refuser.

- Le contraire serait criminel capitaine.

Kirk se gratta la tête en se disant qu'il n'aurait jamais cru devoir un jour approuver une mission pareille et encore moins venant de Spock.

- Bon et bien, commencez par me soumettre l'ordre de mission, dit-il en choisissant de vivre dangereusement. Ensuite, j'imagine que vous pourrez passer vos … entrevues.

- Bien capitaine, dit-il en se tournant pour sortir.

- Et Spock. Pendant que j'y pense, si je puis vous donner un conseil …

Le vulcain se retourna pour le regarder.

- Lorsque vous parlez de vos candidates, évitez le terme «femelle» autant que possible.

Spock pencha la tête d'une façon qui lui était familière dès lors que les comportements humains lui semblaient illogiques.

- C'est pourtant le terme approprié pour désigner les individues de sexe féminin appartenant à une espèce terrienne.

- Juste ... Faites-moi confiance, dit-il avec assurance.

-Bien. Si vous le dites capitaine.

Le premier officier sortit et Jim regarda longuement la porte en se disant qu'il venait sûrement de commettre une belle bourde. Rien de plus certain qu'il aurait bientôt à gérer trois plaintes pour harcèlement. Mais bien sûr, s'il y avait ne serais-ce qu'une chance pour qu'il ne doive pas être privé de son second, le jeu en valait probablement la chandelle … quitte à subir quelques brûlures au passage.