Bonjour à tous et à toutes! J'espère que vous allez apprécier ma première fic! Je sais que Rogue parait étrange et très hors de personnage dans cette histoire mais je crois qu'il est possible que plusieurs événements successifs malheureux peuvent rendre une âme, même la plus innocente, amère et cruelle. Ne vous inquiétez pas car vous aurez le Rogue que tout le monde aime détester dans les chapitres suivants! Car je prévoie, si j'ai assez d'inspiration (Les reviews sont faite pour ça!), d'écrire sa vie à partir de sa première année à Poudlard jusqu'à son jugement devant Croupton. Maintenant que tout ceci est terminé, bonne lecture!

*-*-*

Le Chemin De La Rédemption

Par Crunchy Snape

Chapitre 1 : Le Nouveau Départ

*-*-*

La plate-forme neuf et trois quarts. Elle était grande et si bondée. Plusieurs masses de sorciers aux habits excentriques se dirigeaient vers les wagons à bagages à l'arrière de l'immense train pour y déposer leurs valises. Il y avait des larmes, des mères qui pleuraient, des "tu vas nous manquer!" et "écris-nous tous les jours!". Personne n'aurait cru que le garçon, se tenant au milieu de la foule, immobile, et qui souriait comme si on lui avait donné le plus beau trésor de l'univers, avait un si lourd passé pour sa si courte vie. Il n'avait que onze ans mais il avait vécu, ou plutôt survécu, plusieurs épreuves. Il était accompagné de ses parents et de son seul frère, l'aîné de la famille, qui semblait indifférent au fait que cette année était pour être sa dernière à Poudlard. Les deux adultes, eux, discutaient  avec ce dernier, ignorant complètement l'enfant.

 - Tu ne fais pas de bêtises cette année, je ne veux pas que tu sois renvoyé avant que tu n'ais eu ton diplôme...

 - Non père, coupa Vinaver d'un ton monotone, ayant entendu ce discours maintes et maintes fois.

 - Et garde un oeil sur Severus, ajouta-il en faisant un signe de tête en direction du nouvel étudiant de Poudlard qui observait le train d'un rouge flamboyant.

Il était petit et n'avait que la peau sur les os. Ses cheveux noirs étaient coupés à la hauteur de la pointe des oreilles en coupe champignon et lui tombaient souvent dans les yeux. La sirène du train résonna sur le quai d'embarquement et la famille Rogue dirent leurs au revoirs.

 - J'espère que tu ne nous feras pas honte, Severus, grogna son père tandis que Severus fit rapidement oui de la tête.

Les deux élèves prirent place abord du train qui les emmènerait vers la plus prestigieuse école de magie de l'Angleterre. Severus se précipita vers le compartiment du fond qui était libre et fut heureux de remarquer que son frère ne l'avait pas suivit. Il avait probablement été rejoindre des amis de sa maison, Serpentard. Il s'assit près de la fenêtre et observa les différents paysages défiler devant lui pendant quelques moments. Il soupira de bonheur et ouvrit un énorme livre jaunît par le temps et recommença la lecture qu'il avait du abandonné lorsqu'ils étaient arrivés à la gare. Comme tous les autres ouvrages qu'il avait lu, ce livre parlait de magie noire, mais plus précisément des sorts impardonnables : Imperium, Doloris et finalement le plus dangereux Avada Kevadra, qui tue automatiquement celui qui le reçoit. Les professeurs les enseignaient seulement en quatrième année, mais la curiosité et le fait qu'il n'avait rien d'autre à faire lorsque ses parents se disputaient ou quand il était en punition – ce qui arrivait souvent – le poussait à se réfugier dans la lecture.

Doucement, quelqu'un cogna à la porte du compartiment. Sans attendre une réponse, la personne ouvrit celle-ci et Severus vit une fille de son âge aux cheveux bruns-rouges lui tombant sur les épaules et avec quelques taches de rousseur sur le visage.

 - Est-ce que je peux m'asseoir avec toi? demanda-t-elle. Avide de se faire une amie, il acquiesça.

 - Comment t'appelles-tu?

 - Severus Rogue, et toi?

 - Lily Evans. Qu'est-ce que tu lis?

 Il lui montra la couverture de son livre.

 - Wow ! C'est sur les sorts interdits? Je n'ai jamais vu de livre aussi épais!

Soudainement, son regard s'assombri.

 - Tu aimes la magie noire? demanda-t-elle, incertaine.

 - Oui... mais ne t'inquiète pas, je ne l'ai jamais pratiquée.

Lily l'observa sous tous les angles.

 - Comment t'es-tu fait ces blessures?

Par réflexes, Severus tenta vainement de cacher la coupure et l'ecchymose qu'il avait respectivement sur le menton et la joue. En répondant, il évita son regard.

 - Euh... Je suis tombé dans les escaliers, ce matin.

En fait, il ne voulait pas avouer ce que son père lui faisait lorsqu'il était déçu ou en colère contre lui, ce qui arrivait assez souvent. Elle semblait sceptique, mais ne poussa pas le sujet plus loin.

Après ce bref échange, ils restèrent silencieux, essayant de trouver un nouveau sujet de conversation, jusqu'à ce que Lily lui pose une autre question.

 - Dans quelle maison espères-tu être?

 - Je serai probablement dans Serpentard, comme mon frère, répondit Severus.

Il y avait quatre maisons : Gryffondor (les braves), Serdaigle (les intelligents), Poufsouffle (les loyaux) et celle qui avait la moins bonne réputation, Serpentard (les ambitieux).

 - Tu dois savoir que les Serpentard finissent presque tous en meurtrier!

 - C'est exactement pour cette raison que je veux être répartis là. Je veux prouver que l'on peut avoir de l'ambition sans devenir cruel et méchant.

Il l'observa mieux et s'aperçut qu'elle portait un coton ouatée et une paire de vieux jeans délavés.

 - Tu habite dans un village moldu, n'est-ce pas? dit-il en changeant de sujet.

 - Oui, je suis née de parents moldus. Ça leur a fait un choc de savoir que j'avais des pouvoirs magiques! Mais depuis que je sais que je suis une magicienne, j'ai tout lu sur le sujet. Je n'aurais jamais cru un jour quitter ma petite vie dans une école normale pour aller à Poudlard! Mais j'ai gardé de bon souvenirs de mon ancienne école. J'ai eu de très bons amis.

 - Tu es chanceuse... Moi, je viens d'une famille au sang pur, cependant mon père m'a forcé à suivre des cours dans une école moldue et disons... que je n'étais pas très populaire. Une semaine après le début des classes, un enfant m'a volé un livre et je me suis fâché. Mais lorsqu'un sorcier inexpérimenté perd le contrôle, parfois des choses... étranges se produisent et cette fois-ci tout s'est mis à tournoyer autour de moi : les manuels scolaires, les cahiers, les crayons. Après ce jour, tous les parents avaient averti leurs enfants de ne plus s'approcher de moi, même le professeur avait peur de rester plus de dix secondes seul en ma présence.

Je n'ai eu d'autre choix que de m'habituer à la solitude, ajouta-t-il mentalement.

 - Moi aussi, ça m'arrivait de faire voler des objets, mais les élèves, eux, étaient tous autant fascinés par mes pouvoirs que moi-même.

Lorsqu'il vit que Lily semblait triste pour lui, il la rassura avec un sourire :

 - Mais je reste positif. Ici, personne ne me connaît alors je vais pouvoir créer des liens avec d'autres personnes sans que ma réputation me précède. Et aussi, à Poudlard, faire voler des objets, c'est normal!

Elle sourit et fit un signe de tête affirmatif. Ils discutèrent de choses et d'autres jusqu'à l'arrivée du train à la gare.

En arrivant, un homme de très grande taille – Severus en déduisit qu'il était un demi-géant – s'approcha d'eux.

 - Les premières années, par-ici, suivez-moi!

Il les conduisis sur le bord d'un lac qui paraissait très profond. Severus jeta un regard autour de lui. Il aperçut des barques sur lesquelles était attachées des lanternes et un peu plus loin, le château qu'était Poudlard. Il porta son attention sur un groupe de garçon qui parlait plus fort que les autres. Les quatre semblaient s'être déjà lié d'amitié. Ensuite il observa trois autres garçons. L'un avait une peau très pâle et les cheveux blonds, presque blanc. Il savait qui il était : Lucius Malfoy. Son père lui avait souvent parlé de la famille Malfoy : Des gens de la haute société, de grands sorciers avec, prétendait-on, aucune impureté dans leur sang. Les deux autres ressemblaient étrangement à des gorilles et ils suivaient Malfoy comme des petits chiens. Il fut sorti de ses pensée lorsque le demi-géant parla encore.

 - On n'embarque pas plus de quatre par bateau! dit-il de sa voix tonitruante.

Severus regarda Lily qui lui fit signe de venir s'asseoir avec elle, ce qu'il fit. Il observa les quatre garçons enjoués prendre place dans une barque et la bande à Malfoy embarquer dans une autre. Plus ils se rapprochaient, plus Severus s'émerveillait de voir l'immense construction de pierre où il allait étudier. Tout ne pouvait qu'aller mieux maintenant.

Dès qu'ils furent arrivés, une professeure à l'air sévère se présenta :

 - Je suis le professeur McGonagall, la directrice des Gryffondor.

À cette remarque, Malfoy et ses comparses se mirent à ricaner.

 - Il y a une problème, M. Malfoy? demanda la directrice-adjointe de Poudlard.

 - Non, aucun, professeur, répondit Lucius d'un air faussement innocent.

Mais Severus l'entendit chuchoter :

 - Si je suis réparti à Gryffondor, je fais mes bagages et je repars : tout le monde sait que le plus grand nombre de sang-de-bourbe se retrouve dans cette maison.

Pendant qu'elle continuait son discours, Severus observait l'architecture de style médiéval. L'endroit était éclairé par des torches près de vielles armures poussiéreuses. L'escalier de marbre sur lequel ils se tenaient était plus large à la base et courbaient vers l'intérieur en haut. Il n'eut pas le temps de s'attarder très longtemps car le professeur McGonagall les fit avancer dans la grande salle, là où tous les élèves attendaient de voir qui allait se retrouver dans leur maison. Il y avait quatre grandes tables placées perpendiculairement à la table des professeurs. Severus scanna la pièce d'un regard calculateur tous les étudiants réunis jusqu'à ce qu'il aperçoive son frère lui lancer un regard menaçant. Il baissa rapidement la tête et se plaça à côté de Lily devant un tabouret où fut posé un vieux chapeau mal entretenu. Le choixpeau se mit à chanter une chanson sur les quatre fondateurs de Poudlard, des qualités recherchées pour faire parti de chaque maison, etc. Lorsqu'il termina, les élèves donnèrent une bonne main d'applaudissement au chapeau qui fit la révérence, ou du moins, essaya.

La directrice commença à nommer des noms. Le premier appelé fut un du groupe de garçons que Severus avait remarqué tout à l'heure. Il apprit donc que le jeune homme s'appelait Sirius Black. Il avait des cheveux noirs et un regard charmeur. Il s'avança et mit le choixpeau sur sa tête qui cria presque automatiquement "Gryffondor!" Bientôt, ce fut le tour de Lily qui jeta un regard quelque peu anxieux dans la direction de Severus qui lui fit un petit sourire en signe d'encouragement avant qu'elle ne pose le choixpeau sur sa tête. Après quelques instants le chapeau rapiécé s'écria encore "Gryffondor!" La table des Gryffondor applaudirent et Lily alla s'asseoir avec sa nouvelle famille. Plusieurs élèves furent répartis avant Severus, y compris les trois compagnons restant qui rejoignirent Black et qui se nommaient Remus Lupin, Peter Pettigrow et James Potter. Il y avait aussi Lucius Malfoy et ses deux "serviteurs" qui allèrent à la table des Serpentard.

Enfin, le nom de Severus fut appelé. Il plaça nerveusement le choixpeau magique qui se mis à parler dans sa tête.

 - Un deuxième Rogue. J'ai classé ton frère dans Serpentard, n'est-ce pas?

 - Oui, vous avez raison.

 - Et toi où voudrais-tu aller?

 - À Serpentard ! Répondit sans hésiter Severus.

 - Et pourquoi donc? Tu possède beaucoup d'intelligence et de curiosité, Serdaigle pourrait...

 - Je veux aller à Serpentard! Répéta-t-il avec plus de conviction.

 - C'est vrai que tu es très déterminé et tu as un grand désir de te démarquer alors la maison pour toi sera... Serpentard!

La table des Serpentard accueillirent leur nouvel ami avec des applaudissements. Severus regarda autour de lui et vit tous les Serpentard lui sourire et discuter avec lui. Jamais il ne s'était senti accepté et maintenant il savait qu'il avait

trouvé sa place. Il fut sorti de ses rêveries lorsque le directeur, Dumbledore, fit son discours de bienvenu.

 - Bienvenus à Poudlard! déclara-t-il de sa voix chaleureuse, j'espère que tout le monde passera une merveilleuse année. J'aimerais vous rappeler, toutefois, que la forêt interdite, comme son nom l'indique, est interdite à tous les élèves s'ils ne veulent pas mourir dans d'atroces souffrances. Avant que vous ne sautiez dans la nourriture, j'ai encore deux mots à dire : carotte et verrue! Bon festin!

Des centaines de plats bondés de nourritures apparurent et toutes les personnes présentes se mirent à manger rapidement. Severus se sentait si heureux qu'il en oublia presque sa faim.

Lorsque le banquet fut terminé, le préfet de Serpentard leur désigna l'entrée de leur salle commune et dit le nouveau mot de passe.

 - À bat Gryffondor!

Il entrèrent dans la salle et le préfet leur montra leurs dortoirs. Toutes leurs valises étaient déjà placées près de leurs lits. Severus s'endormit rapidement après cette journée épuisante avec un sourire sur les lèvres. C'était pour être une très belle année.

À Suivre...