Gomen nasai, Perdón, Sorry, Droevig, désolée et dans tout plein d'autres langages. Je me sens réellement mal de ne pas avoir rempli ma promesse... J'ai été victime d'un blocage énorme et j'ai terminé ce chapitre avec peine et cette "épreuve" m'a presque découragée de continuer... Et je crois que le prochain chapitre s'annonce comme celui-ci, mais en soustrayant la fin de la session, qui est maintenant finie! (Hourra!) Alors je ne ferai pas de promesse pour quand je l'aurai fini, mais je peux vous assurer que ce sera le plus tôt possible!

Encore désolée...

Sur une note plus légère, j'ai conçu un Livejournal! Pour ceux qui sont intéressés par ma palpitante vie (notez le sarcasme), ou qui veulent simplement des nouvelles de Le Chemin De La Rédemption, venez faire un tour! On fera plus ample connaissance! ;) (Et vous pourrez aller me botter le derrière sur le fait que je ne fais pas assez d'update)

www. livejournal. com / (tilt) crunchy ('tite barre en dessous) snape /

Et tout ça sans espace.

Continuons avec la pub : Je viens de finir ma première Songfic qui se nomme She Is My Sin. Alors visitez la page de mon profile ;)

Bon, sans plus attendre... On with the fic! :P

Disclaimer : Pourquoi toujours retourner le couteau dans la plaie? Non, Harry Potter et tous ces personnages ne sont la propriété de Crunchy Snape, mais de J.-K. Rowling. (Se met à pleurer.) Voilà, Satisfait?

o-o-o

Le Chemin De La Rédemption

Par Crunchy Snape

Chapitre 10 : Confusion

o-o-o

Ce matin était étrange. Très étrange.

Severus se leva avec un drôle de pressentiment. Il s'approcha de la fenêtre, en baillant, et regarda le soleil monter doucement dans un ciel sans nuage : un spectacle magnifique. Il s'assit tranquillement sur son lit, et poussa un long soupir plaintif. Encore une longue et pénible journée d'école... Ce qu'il pouvait avoir hâte de finir l'école et commencer à travailler! Il serait enfin loin de l'école, loin de ses parents, et pourrait vivre sa vie paisiblement. Il se surprit à souhaiter encore une fois à vouloir tout recommencer à zéro, mais changea vite d'idée en se rappelant sa première journée à Poudlard. Il secoua la tête afin d'évacuer toutes ses pensées négatives, s'empressa de s'habiller et se rendit à la grande salle.

Plus il s'approchait, plus il entendait un bourdonnement venir de l'autre côté des immenses portes en bois qui le séparait des autres élèves. Il les traversa, et vu que tous les élèves semblaient être en grande discussion. Personne ne semblait se préoccuper du succulent déjeuner préparé par les elfes de maison et tous gesticulaient et parlaient de vive voix.

Il prit place doucement à la table des Serpentard et, feignant se concentrer sur ses œufs brouillés et son bacon, il tendit l'oreille vers les conversations des étudiants autour de lui :

- J'ai entendu dire qu'il y avait un professeur qui avait été tué! On l'aurait décapité et ensuite... commença l'un.

Quoi?! Mais on est à Poudlard! C'est l'endroit le plus sécuritaire du monde! pensa Severus. Ensuite, une nouvelle pensée fit retourner son estomac. J'espère que ce n'est pas le professeur Parkson...

Mais ces craintes furent quelque peu apaisées lorsque son ami rétorqua :

- Mais voyons, le professeur n'est pas mort, on dit qu'il a été transformé en souris...

Severus arrêta d'écouter ces pacotilles, voyant que les élèves en savaient presque autant que lui. Habituellement, les rumeurs idiotes et sans fondement se propageaient rapidement à Poudlard, mais pour qu'elle crée un aussi grand brouhaha, il fallait qu'il y ait un fond de vérité... Il tourna plutôt son regard vers la table des professeurs et s'aperçut qu'il manquait le professeur McGonagall, le professeur Abomey, le professeur Dumbledore et le professeur d'Arithmancie. Emily était là...

Severus laissa échapper le souffle qu'il ne savait même pas qu'il retenait. Il ne se rendit pas compte qu'il dévisageait la charmante enseignante jusqu'à ce qu'elle lui fasse un petit sourire. À ce moment, il baissa la tête, sachant très bien qu'il était trop tard pour éviter son regard. Une petite voix dans sa tête répétait avec un malin plaisir le mot 'idiot'.

Au moins, il savait maintenant que si quelque chose s'était produit à propos des professeurs, ce seraient sûrement un de ceux-ci et non pas Emily.

Les grandes portes s'ouvrirent en un coup de vent et les professeurs, sauf celui d'Arithmancie, apparurent et prirent place avec un air grave à leur table. Soudainement, tous les élèves s'étaient tus et attendirent que le directeur fasse un discours quelconque.

Comme prévu, Albus Dumbledore se leva tranquillement de toute sa prestance et regardant tout le monde au-dessus de ses lunettes en demi-lunes, il annonça les dures nouvelles.

- Votre professeur d'Arithmancie a été retrouvé inconscient dans ses quartiers ce matin à l'heure du déjeuner...

Il fut interrompu par une vague de chuchotements et de questionnements. Il fit un signe de la main pour ramener les étudiants à l'ordre.

- Son état est stable, mais nous ne connaissons toujours pas la cause de ce soudain incident. Nous savons par contre que cela n'est pas un accident, et je tiens à préciser que la personne qui a commis ce crime sera puni en conséquence et il serait préférable que celui ou celle qui a fait cela se dénonce afin de recevoir une peine que sera peut-être plus clémente! Donc, jusqu'à nouvel ordre, les cours d'Arithmancie seront annulés.

Il regarda la salle d'un air sévère et se rassit.

Le bourdonnement recommença de plus belle et Severus se demanda qui pouvait bien être assez fou pour avoir attaqué un professeur.

Le malfaiteur sera sûrement arrêté bientôt... Il n'y a pas de quoi s'inquiéter et ce n'est pas si surprenant puisque cet enseignant n'était pas très populaire... pensa Severus.

o-o-o

Il était présentement en salle de potions et, pour la première fois de sa vie, Severus ne réussissait pas à ce concentrer.

Cette année, les maraudeurs s'étaient donnés comme objectif de rendre la vie de Severus encore plus pénible qu'elle ne l'était au paravent. De ce fait, au début de la deuxième année scolaire, ils avaient choisi des bureaux derrière celui du jeune élève, histoire de le tourmenter plus facilement.

Mais le problème, ce n'était pas les maraudeurs, mais bien Lily. Comment était-ce possible? S'étaient-ils querellés à nouveau?

Non, loin de là : Puisque les maraudeurs dérangeaient la classe avec leurs insultes dirigées à l'endroit de Severus, le professeur avait jugé bon de déplacer celui-ci de pupitre, de manière à ce qu'il soit hors d'atteinte des fauteurs de trouble.

Et c'est-à-dire, directement derrière Lily Evans. Depuis quelques temps, il remarquait des détails inusités de la charmante jeune fille auxquels il n'avait jamais porté attention auparavant. Il se rendit aussi compte qu'il avait un sens d'observation très aiguisé...

L était le problème. Il se sentait sous l'effet d'un mauvais sortilège.

Il pouvait passer des heures à contempler sa chevelure... À observer qu'en réalité elle avait les cheveux châtains mais que la lumière des chandelles leur donnaient de magnifiques reflets roux. Il était sûr qu'il serait même capable de connaître si elle s'était fait couper les cheveux ne serait-ce que d'un centimètre.

Il avait aussi noté que Lily mâchouillait le bout de sa plume lorsqu'elle était pensive ou qu'elle gribouillait sur un parchemin quand elle était distraite...

Et tout cela l'enrageait car ses notes en souffraient.

Il avait même failli finir en retenu la semaine dernière pour avoir "manifesté un comportement des plus dangereux" comme l'avait si bien dit le professeur Abomey. En fait, le professeur aurait eu raison car si Severus n'avait pas été stoppé à temps, il aurait probablement fait exploser le local...

Profitant du fait qu'il n'avait qu'à attendre jusqu'à ce que le professeur les avertisse d'ajouter au mélange un nouvel ingrédient, Severus se mis à rêvasser, et Sirius avait profité du moment pour rajouter un ingrédient qui n'était pas sur la liste pour la potion. Normalement, il l'aurait aperçu car Sirius s'était positionner juste devant lui, mais il était si hypnotisé par la jeune étudiante que Merlin serait rentré dans la salle de classe que Severus n'aurait même pas levé le regard...

Ce n'était pas dans son habitude d'être si distrait, et aussi facilement. La classe de potions était celle où il pouvait se détendre, pendant que ceux qui le taquinait réussissaient avec peine leur potion, alors que lui les observait, sachant pertinemment qu'il aurait les notes les plus hautes, à moins que Lupin s'y mette (Comment pouvait-il être aussi habile dans toutes les matières?!).

Bien sûr, même après quelques incidents, il conservait toujours son titre d'élève model et restait toujours au-dessus de la moyenne, mais il se rendait compte peu à peu que son comportement signifiait peut-être quelque chose de plus grave encore...

Il niait toujours la possibilité d'être amoureux de l'étudiante en face de lui, répliquant mentalement qu'il était au-delà de telles futilités.

Cependant, il était même allé jusqu'à s'avouer à lui-même qu'il la trouvait vraiment très jolie.

Et qu'elle avait un charisme incroyable.

Et qu'il adorait la voir sourire.

Avait-il mentionné qu'il la trouvait vraiment très jolie?

Se rendant compte qu'il rêvassait encore une fois, il se jura de ne plus lever le regard de son bureau pour observer Lily pour le reste de l'année.

- Severus?

Malheureusement, il ne put garder sa promesse très longtemps. Il leva la tête lentement et croisa le regard doux et amical de Lily.

- Oui?

- Dis, tu peux m'aider? Après avoir ajouter ces plantes mauves...

- Les fleurs de Fiyou?

- Oui, qu'est-ce que je fais? Il me semble qu'il me reste quelque chose d'important à faire?

- En effet, tu dois remuer la formule pour ne pas que tes fleurs restent collées dans le fond du chaudron, car ce sont ces fleurs qui annulent l'effet du poison de certaines autres plantes.

Lily eut soudainement les yeux très gros, et les levèrent aussitôt au ciel, en signe d'agacement.

- Oh non! Cela fait au moins dix minutes que je poirote devant ma potion à me demander quoi faire de plus...

Severus esquissa un sourire et dit d'un ton rassurant qui n'était habituellement pas le sien.

- Ce n'est pas si grave, si tu commences maintenant, il y a de bonnes chances qu'elle fonctionne.

Le sourire revint sur les lèvres de la jeune Gryffondor.

- Merci, Severus, je ne sais pas ce que je ferais sans toi! Lança-t-elle.

Severus fut heureux du fait que Lily ne pouvait pas apercevoir ses joues roses à présent puisqu'elle s'était retournée. Comment cette fille simple et normale arrivait-il à lui faire tous ses moyens?

Ça en devenait presque humiliant!

o-o-o

Severus s'était installé près du feu, dans la salle commune, pour débuter sa lecture de Most Potente Potions[1], qu'il possédait chez lui, d'ailleurs. Il avait rapidement appris qu'à Poudlard, le meilleur moyen d'avoir ce que l'on souhaitait, était de fraterniser avec les personnes qui pouvaient nous aider à les obtenir. Ainsi, il s'était aperçu que si Miss Teigne acceptait d'être en la présence de quelqu'un, cette personne était aussi acceptée par Rusard (ce qui était très utile lorsque l'on se promenait tard la nuit dans le château) et que Madame Pince n'était qu'une personne se sentant seule et qui était beaucoup moins agressive autour d'une tasse de thé.

C'est de cette façon qu'il avait réussi à obtenir ce livre, qui se retrouvait normalement dans la section interdite aux étudiants, enfin sans une autorisation écrite d'un professeur.

C'était un sacrifice, car Madame Pince n'était pas des plus joyeuses, se plaignant la plupart du temps des élèves irrespectueux du silence, mais un sacrifice qui en valait la peine.

La salle commune n'était pas un endroit que Severus fréquentait très souvent, se faisant taquiner trop souvent pour pouvoir relaxer, mais il était si tard que très peu d'élèves restaient et ceux-ci étudiaient en silence. Donc, Severus pouvait lire en paix, pour une fois...

Cependant, le destin semblait bien s'amuser aujourd'hui avec Severus, car pendant la journée il s'était arrangé pour que toutes les résolutions de celui-ci ne durent pas plus de cinq minutes.

Un groupe de Serpentard très bruyant rentra dans la pièce et s'assit dans les fauteuils adjacents à celui du jeune étudiant.

- La vieille chipie a été empoisonnée! Dit l'un. J'y crois pas!

Vieille chipie? Ce devait être le professeur Sinistra. Severus garda les yeux rivés sur son livre mais continua son écoute.

- Ouais, elle ne s'est toujours pas réveillée! Ajouta un autre en riant. Donc, pas de cours d'Arithmancie demain!

- Ne rit pas trop vite, Abomey s'est presque fait accuser par McGonagall, alors tu peux t'attendre à ce qu'il soit de mauvaise humeur demain matin pour notre cours de potions...

- On a pas un examen demain en potions, justement?

- Hé merde!

- C'est ce que je me disais, on ferait mieux d'aller étudier...

Et les deux disparurent dans leurs dortoirs.

C'était logique que Abomey se fasse pointer du doigt, potions égalaient le plus souvent à poisons... Mais pourquoi en voulait-il au professeur Sinistra? Severus ne serait nullement affecté par le licenciement du professeur puisque, il en ressentirait même une minuscule joie. Lorsque le jeune sorcier se retrouvait en présence du maître des potions, la tension devenait palpable. Il ne pouvait vraiment se l'expliquer, mais le professeur semblait envieux...

L'horloge sonna minuit, sortant Severus de ses pensées. Baillant, il se leva et partit se coucher dans son dortoir.

À suivre...


[1] Je ne me souviens plus du titre en Français... o.O