Disclaimer : Les personnages et l'univers des 100 ou de Fear the walking dead ne m'appartiennent pas, je ne fais que les emprunter le temps d'une histoire.

Avertissements : Cette histoire peut contenir de la violence et des scènes de sexe, pour public mature uniquement.

xxx

Cela faisait des jours que le calme régnait et tous commençaient à tourner en rond. Vivre dans une maison avec sa mère, son frère en desintox, son beau-père, son ex-femme, leur fils, et trois étrangers qui n'avaient pas d'autre endroit où aller, c'était vraiment une maison de fou…elle s'échappait dès le matin, et passait le plus clair de son temps à lire tout ce qu'elle trouvait, perché sur le grand arbre dans le jardin des Kanes. Ils n'étaient plus là pour lui dire si cela les dérangeaient, et les restes de la cabane qu'elle avait construite avec Sam quand ils étaient enfants, lui offrait le refuge dont elle avait besoin. De plus, de son perchoir, elle pouvait observer ce qu'il se passait dans la grande rue, sans être vue. L'effervescence près de la porte lui fit lever le nez de son bouquin, elle vit le convoi rentrer dans l'enceinte, et sut qu'il se passait quelque chose d'inhabituelle.

Elle sauta au bas de l'arbre et courut rejoindre sa famille, qui était déjà rassemblé hors de la maison. A peu près tout le monde était sorti, et regardait les deux camions stoppés non loin de là.

« Que se passe-t-il » demanda Alicia à bout de souffle.

Ce fut Travis qui lui répondit.

« Ils ont trouvés des survivants au centre-ville. »

Alicia écarquilla les yeux, alors il y avait encore des gens en dehors de ces murs, qui survivaient parmi les rodeurs. Elle avait pensé qu'après trois mois de cette folie, tous ceux qui n'avaient pas fuis étaient morts…ou morts-vivants.

Elle tourna enfin son attention vers le camion le plus proche. Deux soldats étaient descendus et s'affairaient à ouvrir le hayon. Celui-ci tomba dans un bruit métallique, et un jeune homme sauta en bas du véhicule. Il devait avoir une vingtaine d'année, ses cheveux bruns et bouclés tombaient sur son visage fermé. Il repoussa les soldats qui lui intimaient l'ordre d'avancer vers la maison, qui servait de QG aux militaires, puis se retourna pour aider une jeune femme à descendre. Elle portait une queue de cheval, et une veste en cuir rouge. L'attèle sur sa jambe gauche était faite de morceau de métal et de fil électrique, et Alicia remarqua qu'elle boitait alors qu'elle avançait un peu, soutenue par le jeune homme.

L'attention d'Alicia fut détournée par l'altercation qui commençait entre une petite brune, qui avait sauté du camion en même temps que l'éclopée, et un garde. Le garde la frappa et elle se retrouva à terre. Une quatrième silhouette, blonde cette fois, émergea de sous la bâche kaki du véhicule. Elle se précipita entre le garde et la jeune brune, se retrouvant à genoux auprès de son amie, défiant le garde du regard. Alicia entendit le garçon aux cheveux bouclés hurler, la jeune femme à ses coté le retenant difficilement par le bras. Deux autres gardes tentant de le restreindre. Le garde stoppa son second coup, qu'il allait porter à la jeune fille, et haussa les épaules avant de leur faire signe de se relever. La brune se releva d'un bond, et cracha le sang qui avait envahi sa bouche au pied du garde. Le garçon bouclé se détendit, et aida de nouveau la fille à la queue de cheval à avancer. La blonde se remit sur pied plus doucement, et elle se retourna. Son regard fit rapidement le tour du camp, enregistrant toutes les informations qu'elle pouvait. A la fin, ses yeux tombèrent sur Alicia, et elle resta quelques secondes à la fixer intensément.

Alicia n'avait pas pu détacher son regard d'elle depuis le moment où elle avait bondi du camion pour sauver son amie. Remarquant ses longs cheveux blonds, qui ondulaient en tombant sur ses épaules. Elle devait avoir environ le même âge qu'elle, mais l'assurance qu'elle dégageait la faisait paraître plus âgée. Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers l'entrée de la maison avec le couple, et un deuxième garçon qu'Alicia n'avait pas remarqué jusque-là.

Ce ne fut que lorsque la porte se referma sur eux qu'Alicia sortit de sa stupeur, se retournant avec colère vers Travis.

« Pourquoi ils les traitent de la sorte ? Ce n'est pas parce qu'ils viennent d'arriver qu'il faut les traiter comme des prisonniers ? »

Visiblement, les jeunes gens n'étaient pas ravis d'être ici, et l'animosité entre leur groupe et les militaires était palpable. Travis regarda Alicia, tentant de comprendre l'agressivité de la jeune fille envers lui. Sa compagne pris sa défense après quelques secondes de flottement.

« Alicia ma chérie, Travis n'a absolument rien à voir là-dedans, mais il ira parler au commandant pour savoir qui sont ces gens, et de quoi il s'agit. Maintenant, tout le monde dedans, il va bientôt être l'heure de diner. »

Alicia fronça les sourcils, elle était elle-même surprise de sa réaction, après tout elle ne savait rien de ces gens, et ils étaient peut-être dangereux. Mais au fond d'elle, elle ne pouvait pas s'empêcher de penser que les militaires n'étaient pas nets dans cette histoire, et le doute qui ne ferait que grandir ces prochains jours s'installa dans son esprit.

xxx

Travis était rentré tard de sa rencontre avec le commandant, les cinq jeunes avaient été trouvés dans un appartement et ramenés pour leur propre sécurité. Ils étaient pour l'instant en prison, afin de déterminer s'ils représentaient un danger pour la communauté. Avoir vécu trois mois dans ce cauchemar, ça pouvait changer quelqu'un.

Le lendemain matin, Lisa fut réquisitionnée pour aller ausculter les nouveaux arrivants. Alicia se porta volontaire pour l'aider, elle mourrait d'envie de rencontrer ces personnes, et de savoir ce qu'il se passait au-delà du mur d'enceinte.

Elles furent escortées à l'étage, où une des chambres avait été transformée en prison de fortune. Le garde se retourna juste en haut des escaliers.

« Faites attention, ce sont des jeunes, mais ils peuvent mordre. » dit-il.

Puis il tourna la clé dans la serrure et ouvrit la porte.

Lisa entra, suivie d'Alicia. Elle laissa son regard faire le tour de la pièce. Le jeune homme aux cheveux bouclés et la petite brune agressive discutaient avec le second garçon. Celui-ci avait les cheveux presque rasés, et portait une barbe de trois jours. Ils étaient assis par terre, adossés à l'un des lits. La jeune femme blessée était allongée dans le lit le plus éloigné de la porte, et à son chevet, se tenait la blonde, qui leur tournait le dos.

Le bouclé se leva et vint à leur rencontre, alors que tous les yeux étaient fixés sur les deux intruses. Lisa annonça la couleur.

« On vient pour vous aider, n'ayez pas peur. »

Elle fut surprise du sourire narquois qu'elle reçut en retour de la part du jeune homme qui s'arrêta à quelques pas d'elle. Alicia remarqua le roulement des yeux de la petite brune, alors que le garçon aux cheveux court fixait sur elle un regard grave, ni agressif, ni sympathique.

Son attention revint se poser sur l'étranger qui se trouvait devant elle. Il tendit la main.

« Je m'appelle Bellamy. Bellamy Blake. » Dit-il tout simplement.

Lisa relâcha sa respiration et se détendit un peu.

« Lisa Ortiz. Je suis infirmière. Enfin, ce qui s'en rapproche le plus de nos jours. Ils m'ont demandé de vous ausculter, pour être sûrs que vous êtes en bonne santé. »

« Et tu es ? » demanda Bellamy en se tournant vers Alicia.

Celle-ci ne s'était pas rendu compte que son regard avait dérivé vers la blonde qui n'avait toujours pas daigné se retourner vers les visiteurs.

« Alicia…Clark » répondit-elle au jeune homme.

« Alicia m'aide depuis que nous sommes ici, elle apprend sur le tas mais se débrouille vraiment bien. » commenta Lisa.

Bellamy sourit à la jeune fille, et suivi son regard qui était retourné se poser sur le dos de la jeune blonde.

« Elyza. » Appela-t-il.

Elle se retourna enfin, et se leva dans un même élan. Les sourcils froncés, elle s'avança à son tour vers les visiteurs.

« Nous n'avons pas besoin d'aide, nous sommes en bonne santé, et je suis tout à fait capable de veiller sur les miens. » lâcha-t-elle avec agressivité. Un soupçon d'étonnement passa dans son regard quand elle reconnut Alicia, la jeune fille qu'elle avait déjà aperçue la veille, lors de leur arrivée.

« Même votre amie là-bas ? On pourrait peut-être lui trouver du vrai matériel pour sa jambe, comment elle s'est fait ça ? » Demanda Alicia, pas du tout impressionnée par l'attitude suffisante d'Elyza.

Celle-ci tourna la tête vers son amie et soupira, les premiers contacts avec les militaires n'avaient pas été très amicaux, mais ces deux-là n'avaient après tout rien à voir là-dedans. Elle s'adoucit.

« Okay, faites ce que vous avez à faire. »

Lisa sourit à Bellamy qui l'accompagna auprès des autres et termina de faire les présentations.

« Voici Octavia, ma sœur » dit-il en désignant la petite brune agressive, celle-ci grogna pour toute réponse, mais se laissa examiner rapidement par Lisa. Le bleu sur sa joue n'était pas beau à voir, mais rien qui ne disparaitrait en quelques jours.

« Et Nathan Miller. » continua Bellamy.

Nathan se leva et sera la main de Lisa en hochant la tête. Rien à signaler de ce côté non plus, ils avaient tous l'air plutôt en bonne forme, bien nourrit, vigoureux. Ils étaient tous de vrais survivants, pensa Lisa.

De son coté, Alicia s'était dirigée vers la jeune femme allongée sur le lit, elle lui avait souri doucement en arrivant à ses côtés, et avait attendu son approbation avant d'examiner le plus délicatement possible la jambe blessée.

« Je m'appelle Raven » lui dit-elle en l'observant attentivement. Les longs cheveux ondulés d'Alicia tombaient sur le côté de son visage pendant qu'elle travaillait, et ses longs doigts couraient sur la jambe sensible de Raven. Celle-ci resta comme hypnotisée par la jeune fille le temps de l'examen.

Elyza s'était approchée également, et se tenait debout derrière Alicia. Elle fronça les sourcils d'incompréhension devant l'étrange comportement de son amie. Et fini par s'accroupir aux côtés de la jeune fille.

Alicia sentit le corps chaud d'Elyza derrière elle, et quand sa main vint se poser sur la sienne elle retint sa respiration sans s'en rendre compte. Son souffle vint chatouiller ses oreilles alors qu'elle entrainait sa main vers le genou de Raven.

« Ici. Tu sens ? » demanda Elyza.

Alicia ressentait beaucoup de choses à cet instant, mais rien en rapport avec la médecine. Elle avait du mal à se concentrer et à comprendre ce que la jeune blonde essayait de lui expliquer.

« Hum…non pas vraiment. » elle tourna la tête vers Elyza pour se retrouver très prêt de son visage. Deux yeux d'un bleu perçant se posèrent sur elle, et son cœur commença à battre encore plus vite.

Elle rompit le contact en retirant sa main, et se releva rapidement. Elyza cligna des yeux deux fois avant de faire de même, visiblement troublée. Alicia rougit légèrement.

« Je suis désolée, je pense qu'il vaut mieux que Lisa jette un œil. Mais je sais où trouver des atèles. »

Elyza hocha la tête et Lisa arriva sur ces paroles.

Après quelques minutes d'auscultation et les explications d'Elyza sur la chute de Raven, Lisa revint vers Alicia.

« Tu as dit que tu savais où trouver des attèles ? Parce que ça pourrait bien l'aider, ça et une paire de béquilles pour les deux prochaines semaines, et elle pourra de nouveau courir sans trop de mal. Et dieu sais que c'est important de nos jours. »

Alicia acquiesça, « Oui mais…c'est en dehors du camp. » dit-elle. La peur apparut sur le visage de Lisa à la mention de l'extérieur.

« J'irai avec elle. » annonça Elyza « Et Octavia. Dès qu'ils nous laisseront sortir d'ici. »

Alicia eut une bouffée d'oxygène à ces mots. Depuis le début de la fin du monde, elle avait été traitée comme une petite fille à protéger, tout juste bonne à tenir la maison et prendre soin de son frère. Elle avait été ravie de pouvoir passer du temps avec Lisa pour apprendre des connaissances médicales. Mais rester enfermé entre ces murs, cela l'angoissait, car elle savait qu'ils ne seraient pas prêts à affronter ce qu'il y avait dehors, le jour où ils le devraient. Elle se sentait de nouveau utile, et avait hâte de prouver qu'elle était capable de s'assumer.

« Tu devras d'abord convaincre sa mère, et crois-moi, ce ne sera pas chose facile. » répondit Lisa.

Elyza regarda Alicia avec étonnement, puis Bellamy.

« Vous avez vécu derrière ces murs depuis le début ? » demanda Bellamy.

« Oui, nous habitons toujours notre maison, contrairement à beaucoup d'autres. » répondit Alicia.

Octavia pouffa dédaigneusement, et Nathan haussa les épaules sans faire de commentaire.

« Elyza, tu ne peux pas emmener une novice là dehors. » dit Raven

Elyza inspecta Alicia de la tête au pied en prenant son temps. Elle se tourna vers Raven.

« Nous avons besoin de cette attèle pour toi. » elle se retourna pour plonger son regard dans les yeux vert émeraude de la jeune brune. « Elle apprendra. »

Xxx