Révélation d'une vocation

Stiles n'aurait jamais imaginé et cela même dans ses rêves les plus abracadabrantesques ce qu'était devenu aujourd'hui sa vie. La plaque qui trônait fièrement à l'entré du petit cabinet qu'il occupait ainsi que le diplôme élégamment encadré accroché au mur prouvaient par leurs seuls présences la première inconnue imprévisible de sa vie.

Lorsqu'il était plus jeune entre deux combats surnaturelles pour sauver les papattes poilues de ses amis et accessoirement le monde, Stiles se voyait policier ou journaliste d'investigation.

Un métier qui mettrait à profit sa faculté d'observateur et son goût des énigmes, mais, constata-t-il en observant la petite pièce où il se trouvait actuellement, psychologue n'entrait décidément pas dans ses anciens projets.

Il s'était à l'origine lancé dans des études de psychologie après une réflexion innocente d'Isaac. Celui-ci l'avait simplement remercié de l'avoir soutenu lorsque le bêta n'arrivait plus à trouver le sommeil, ses nuits hantées par les souvenirs de son père le forçait à l'insomnie. A force de silence et d'écoute attentive l'hyperactif avait aidé le bouclé à faire face à ses démons et à refermer les blessures qui l'empêchait d'avancer.

Cette réflexion avait poussé Scott qui était présent à lui aussi remercier son frère de cœur d'avoir été présent lors de sa transformation et de l'avoir toujours soutenu, évoquant désormais sa première pleine lune avec humour. Kira blottit dans les bras de l'alpha l'avait par la suite elle aussi remercié de l'avoir aidée avec son statut de kitsuné qu'elle avait à une époque rejeté de toute son âme. L'image du nogitsuné la hantant.

C'est ça qui avait poussé le jeune homme à se lancer dans la psychologie, il voulait aider les personnes qui ne s'acceptaient plu, et était finalement partis tenter sa chance. Passionné par ces études les années étaient passées vite et à l'obtention de son diplôme il était revenu s'installer à Beacon Hill ouvrir un petit cabinet dans sa ville natale.

Bien que les premiers temps ait été dur, le jeune homme c'était rapidement fait une petite clientèle et travaillait depuis peu en partenariat avec l'hôpital local. Parallèlement la meute qui c'était séparée pour les études de chacun de ses membres se reforma, petit à petit. Chacun ressentant le besoin de revenir dans cette ville qui les avaient tellement marqué.

Les anciens adolescents revenant dans le seul endroit où ils se sentaient eux-même. Scott avait repris le cabinet de Deaton et travaillait en tant que vétérinaire tout en assumant son rôle d'alpha avec les conseils avisés de Derek. Il avait demandé la main de Kira qui acceptait pleinement son rôle de kitsune suite aux conseils avisés de Stiles, et les deux tourtereaux prévoyaient de marier très prochainement.

Allison avait repris la tradition familiale en souvenir de sa mère et « chassait ceux qui nous chassent ». Sa décision l'avait coupé de la communauté des chasseurs qui pour la majorité ne comprenait pas qu'une chasseuse puisse vivre avec des monstres.

La jeune chasseuse avait simplement haussé les épaules face à leurs menaces et était partis sans se retourner. Quelques mois plus tard, lorsqu'elle revint devant la communauté des chasseurs, ceux-ci qui s'attendaient à de plates excuses restèrent ébahis lorsque la jeune femme leur déclara qu'elle allait se marier. Avant de leur présenter sans attendre son futur mari.

Isaac avoua plus tard à la meute qu'il n'avait jamais eu aussi peur. Et les nombreuses taquineries qui suivirent le firent bien rire, amenant un esprit de joie sur la meute. Le loup bouclé avait en effet connu une période difficile pendant laquelle la présence continuelle de Stiles l'avait empêcher de sombrer définitivement et il vouait depuis lors une amitié indéfectible à celui qu'il considérait comme un sauveur.

Chris ne se posa aucune question, lui aussi avait changer et bien qu'il regretta que ce changement soit aussi tardif il l'accueillit avec bonheur, alors après les déclarations tonitruantes de sa fille, nouvelle cheffe de la désormais réduite famille Argent, il l'a suivit sans hésiter vers une nouvelle application du code plus conforme à ses valeurs. Et puis il considérait déjà Isaac comme un fils alors voir la concrétisation de l'un de ses souhaits le remplit de bonheur.

Malgré tout il lui manquait quelque chose mais il ne savait pas quoi. Et se fut Stiles qui le prit un part un jour alors qu'il s'enfonçait dans ses pensées sombres, faisant alors application de ses toutes nouvelles fonctions de psychologue de Beacon Hill, lors d'une petite fête organisée pour le retour de la meute au complet dans leur ville natale.

« -A quoi penses-tu Chris ? demanda doucement le jeune homme sortant le chasseur de sa mélancolie s'asseyant à coté du chasseur face au soleil qui se couchait, derrière eux se tenait le manoir qu'avait acquis Derek et qui pouvait contenir toute la meute et même plus.

-Je devrais être heureux, » déclara le plus vieux en soupirant « Allison est heureuse, Isaac est heureux, la meute est heureuse, personne n'est récemment mort, » ajouta-t-il d'un sourire, « mais pourtant je ne sais pas..., » le chasseur semblait incapable de poursuivre la suite de sa pensée.

« -Il te manque quelque chose, » proposa Stiles d'une voix calme, ce que le chasseur confirma d'un hochement de tête après quelques secondes de réflexion.

« -Oui, il me manque quelque chose,

-Quelqu'un avec qui partagé le fait d'être heureux peut-être, » avança le jeune homme sans regarder Chris qui tourna brusquement la tête vers lui.

-Non, depuis qu'elle est ...morte, » réussit à dire Chris se remémorant sa femme victime de l'éducation que tout chasseur recevait, « Je n'arrive pas à m'intéresser aux femmes », finit-il par avouer honteusement.

Risquant un regard vers son interlocuteur il le trouva les yeux et la bouche grandes ouvertes le fixant comme s'il débarquait de la planète Mars,

-Tu veux dire que depuis qu'elle est morte, t'as jamais..., enfin tu t'es jamais fait plaisir avec quelqu'un, » s'exclama surpris Stiles qui ne s'attendait absolument pas à ça, « Mais Chris ça fait des années qu'elle est partis.

-C'est bon pas la peine d'être aussi surpris, grommela Chris en détournant le regard, et puis regarde ton père je suis sur qu'il a eu du mal aussi.

-...Je te déteste de mettre la sexualité de mon père dans la conversation sachant que j'ai une imagination débordante,commença Stiles en se pinçant l'arête du nez, mais mon père même s'il n'a jamais ramené de femme à la maison c'est quand même légèrement ….., une grimace déforma les traits de Stiles qui finit sa phrase avec une moue de dégoût,... entretenu.

-Comment tu le sais ? interrogea curieux Chris, s'attirant une nouvelle moue écœuré de la part de l'hyperactif.

-Je le sais c'est tout, écarta le brun, et je vais pas t'expliquer comment je sais que mon père c'est envoyé en l'air et avec qui, menaça-t-il en pointant le plus vieux du doigt qui battit en retraite.

Le silence s'installa entre les deux hommes avant d'être rompu à nouveau par Stiles,

-Pourquoi les autres femmes ne t'intéressent pas ?

-Je sais pas c'est bien là le problème. Grommela Chris en soupirant.

-Comment es-tu tombé amoureux de Victoria ? voulut savoir le jeune adulte essayant de cerner le problème.

-C'était après que l'on se soit marié...

Il fut coupé par Stiles,

-Quoi ? Après que vous vous soyez marié ? Mais pourquoi tu l'as épousé ?

-Ça été arrangé par nos familles, et je l'aimais bien alors ça ne pas dérangé. Expliqua Chris en haussant les épaules.

-Mec je croyais que les mariages arrangés ça existait qu'en Afrique, souffla Stiles surpris puis il se reprit, Bon et avant tu es sortis avec d'autres personnes ? Où alors t'es resté pur pour le mariage ? ajouta-t-il d'un sourire grognard.

-Évidemment, grogna Chris qui lança un regard furieux à Stiles, j'ai eu trois petites amis sérieuses.

-Par sérieuse tu veux dire quoi, que tu leur as avoué que tu étais un chasseur ?

-Bien sur que non, Gérard m'aurais tué, répondit Chris alors qu'une boule se formait dans sa gorge, décidément dans sa famille il ne pouvait être fière que de sa fille.

-Okai, un silence suivit la réponse de Stiles, et c'était comment ?

-Il manquait quelque chose, souffla Chris, je pensais que c'était le fait qu'elles ne sachent pas que j'étais un chasseur, commença Chris devant l'air encourageant qui apparaissait sur le visage de Stiles.

-Mais..., incita Stiles.

-Mais , reprit Chris en laissant sa tête contre ses mains, les coudes appuyant sur ses genoux, quand je me suis marié il me manquait toujours quelque chose. Ça c'est atténué, un peu, avec la naissance d'Allison mais plus elle grandissait, plus..., » à nouveau le chasseur ne semblait pas pouvoir finir sa phrase.

-Et maintenant qu'Allison va se marié ça revient en force, reprit Stiles.

-Oui, avoua Chris d'une petite voix.

-Chris j'ai pas envie de te faire peur, commença doucement l'hyperactif, mais as-tu déjà réfléchis au fait que tu serais peut-être gay ? demanda Stiles en observant intensément son interlocuteur.

-Stiles si c'est pour te foutre de ma gueule tu peux dégager, s'écria Chris en colère les yeux fusillant le brun sans que celui-ci ne bouge renvoyant un regard calme et adulte, un regard si honnête que Chris ne put que constater que le jeune homme lui posait sérieusement la question.

-Je me moque pas de toi, je te dis ça parce que je suis passé par les mêmes questions, lui murmura le jeune homme en détournant le regard de toute évidence gêné de lui avouer son homosexualité.

-Tu es gay ? s'exclama surpris le chasseur.

-Chut ils vont t'entendre, » le menaça Stiles en jetant un regard vers le manoir d'où sortait des rires et un brouhaha typique de la multitudes de conversation qui s'y déroulaient. « Oui, enfin je crois, enfin je craque définitivement sur un mec, » expliqua Stiles en s'emmêlant les pinceaux. Le regard qu'il eu en pensant à son coup de cœur renseigna Chris sur l'identité du mystérieux inconnu.

-Tu devrais lui dire, conseilla-t-il s'attirant un regard surprit, je suis sûr qu'il te dirait oui, ajouta-t-il avec un sourire, vous deux …on peut pas vous imaginez l'un sans l'autre. »

La rougeur qui envahit le visage de l'hyperactif fit ricaner le chasseur.

« -Et ton père il est au courant ?, lui demanda le plus vieux ramenant l'attention du plus jeune sur le sujet de leur conversation.

-Bien sûr, et puis Scott aussi, par extension Kira parce qu'il lui dit tout, Kira qui a du en parler à Lydia, Allison et Erica, Lydia qui en à forcément parler à Jordan, Allison a du mettre Isaac au courant pour pas qu'il fasse de gaffe et Erica l'a annoncé j'imagine à Vernon. Danny l'a deviné et l'a dit à Jackson et Liam doit sans douter.

-Donc tout le monde sauf lui est au courant, résuma Chris,

-Oui, parce que j'ai eu la conversation la plus gênante de ma vie avec Peter qui m'a expliqué que si je faisais du mal à son neveu j'allais abominablement souffrir, avant qu'il enchaîne sur les positions et pratiques sexuelles préférés de Derek. Finit Stiles en secouant la tête voulant chasser les souvenirs qui remontaient. D'ailleurs comment il peut savoir ça ? réfléchit le jeune homme.

Chris sourit en imaginant lui aussi la scène.

-Mais c'est de toi dont on parlait Chris essaye pas de te défiler. Alors ?

-Alors quoi ?

-Gay ou pas ?

-Stiles j'ai une fille. Répondit Chris comme si ça expliquait tout.

-Et alors ? »

La conversation se finit à se moment car les fêtards débarquèrent dans le jardin où se trouvait les deux hommes mais avant qu'ils ne soient séparés par la petite troupe, Stiles ajouta de façon à ce que seul Chris l'entende, « Si tu as besoin de parler vient me voir. ».

Stiles venait tout juste de terminer ses études, et Chris savait qu'il continuait de recevoir Isaac pour ses problèmes de confiance, c'est l'hyperactif qui avait poussé le bêta à faire sa demande à la jeune chasseuse. Allison qui allait elle aussi de temps en temps voir le brun pour officiellement prendre le thé, mais Allison détestait le thé et le fait qu'elle semblait toujours allez mieux après ses visites ne laissait guère de doute sur le bienfait que ses séances lui faisaient.

Même Vernon avait été voir l'hyperactif inaugurant le tout nouveau cabinet, il avait expliqué à Stiles que son problème de communication lui posait réellement problème et depuis que Stiles l'aidait le noir exprimait plus ce qu'il ressentait. Erica l'avait longuement remercié puis lui avait demandé conseil. Peu à peu toute la meute avait été au cabinet, ils venaient tous d'histoires qui les avaient plus ou moins brisés, et bien que le surnaturelle leur est offert une nouvelle famille, ce monde comportait tout de même une mise en danger de sa vie et de celle des personnes que l'on aime.

Sterek

Mais à part ses amis les clients de Stiles étaient tout ce qu'il y a avait de plus normal. Ce qui changea réellement la donne, fut la rencontre avec une meute voisine, la meute de Pittsburg.

Tout commença quand l'alpha une quarantenaire aux cheveux grisonnants pénétra dans le loft avant de se stopper observant son environnement. Elle afficha un regard surpris lorsqu'elle vit la disposition de la meute. Derek trônait dans le fauteuil central, à sa droite sur l'accoudoir se tenait Stiles, et à sa gauche sur l'autre accoudoir se tenait Scott. Sur le canapé à gauche de la nouvelle arrivée se tenaient le shérif de Beacon Hill et son adjoint encadrant Lydia qui détaillait l'intruse. Kira et Allison étaient assises derrières Derek et les deux garçons, tandis que Isaac, Erica et Vernon observaient attentivement l'alpha debout derrière le canapé. En face d'eux se trouvaient Jackson qui avait Danny sur les genoux, et Peter qui assit par terre affichait un sourire menaçant. Alors que la femme allait prendre la parole, un nouveau venu déboula de la cuisine et s'installa sans un regard pour elle près de Scott. Une fois confortablement installé Liam leva les yeux vers l'alpha et attendit.

Décidant de ne pas se laisser impressionner l'alpha, après tout la moitié des membres de cette meute n'avait que la moitié de son âge, pris la parole :

« -Merci de m'avoir accueillie, » Puis elle se présenta rapidement ainsi que sa meute, mais leurs hôtes restaient silencieux et bientôt ses propres loups se sentirent mal à l'aise, son bras droit qui était aussi son mari grogna,

-La moindre des politesses serait de vous présenter.

Derek pris alors la parole,

-Nos excuses les plus sincères mais nous avons tendance à être méfiant depuis quelques temps, répondit-il d'une voix calme.

-Excuses acceptées, reprit rapidement l'alpha qui se nommait Mona et qui ne voulait pas que l'un de ses loups ne fassent une bêtise. Elle laissa passer un silence attendant visiblement quelque chose mais les adolescents qui lui faisaient face la regardaient sans rien dire, et les adultes présents faisaient de même. D'ailleurs le fait de voir que les adultes de la meute ne semblaient pas être titulaires des postes importants la rendait légèrement dubitative. Les bras droits et gauche de l'alpha paraissaient tellement jeunes, pourquoi ces adultes n'occupaient pas leurs places, restaient à ces yeux un mystère.

Derek prit soudainement la parole coupant net la prise de parole de l'un des bêtas de la meute de Pittsburg.

-Je suis Derek Hale, voici Stiles, Scott, sa fiancé Kira, » commença-t-il en désignant les susnommés qui hochèrent la tête à leur nom. « A votre gauche, John, Lydia et Jordan derrière eux Isaac le mari d'Allison qui se trouve derrière moi, » continua-t-il tandis que les présentés hochaient à leurs tours la tête, « Erica et Vernon, » les deux loups hochèrent la tête simultanément et se prirent les mains signifiant à tous leurs appartenances à l'autre, sans se formaliser de ce qui pouvait être considéré comme un manque de tact.

Derek continua sa présentation, « Enfin je vous présente Danny et Jackson, » l'humain fit un sourire aux nouveaux arrivants et le loup resserra sa prise sur le jeune homme accompagné d'un grognement d'avertissement qui se tut après une tape de Danny, « Vous avez sans doute déjà entendu parler de mon oncle, Peter Hale », un frémissement traversa les nouveaux venus, personne dans le monde surnaturelle n'ignorait le nom de Peter Hale, puis Derek désigna le dernier membre qui avait coupé l'alpha avec son arrivé « et voici Liam, et je vous présente à nouveaux mes excuses l'un de nos membres n'a pas put se libérer. » conclut Derek.

-Merci pour cette présentation, répondit Mona retenant avec attention les caractéristiques de chacun notant au passage que l'homme qui lui faisait face n'avait pas préciser les postes de chacun, Je suis ici pour vous demander votre aide, annonça-t-elle.

Sa déclaration fut accueillit avec un silence septique

-Quels sortes d'aides? interrogea soudain le dénommé Scott. La quarantenaire bien que surprise par l'intervention du loup en déduisit finalement que celui-ci devait être le bras droit de l'alpha Hale et avait par conséquence plus de droit lors d'intervention entre meute, tout comme son mari c'était permis d'intervenir.

-Nous cherchons l'un de nos loups, avoua-t-elle après un instant de réflexion ayant décidé que la franchise serait pour le coup sa meilleure alliée et son instinct ne l'avait jamais trompé.

-Que s'est-il passé ? voulut savoir Derek.

-C'est un jeune homme, nous lui avons proposé la morsure car il était atteint d'une maladie incurable, il a accepté mais depuis quelques temps il n'arrive plus à se contrôler, son loup prend le pas sur sa partie humaine.

-Il est dangereux ? demanda Scott.

-Non son loup n'attaque pas il se contente de partir, la dernière fois quand il a repris conscience il se trouvait au Canada. Expliqua l'alpha.

-Vous voulez qu'on vous aident à le retrouver. Déclara Derek comprenant la demande, Mais je ne comprends pas pourquoi vous faîtes appelle à nous il existe des meutes qui habitent bien plus près de chez vous.

Un silence accueillit sa remarque et seule Lydia remarqua le petit papier, que tenait Derek et qui contenait de toute évidence la question qu'il venait de poser écrite avec l'écriture brouillonne de Stiles. La jeune femme s'autorisa un sourire.

« - Il pense que nous serons plus facile à manipuler, ricana Peter et la gêne qui arriva aux nez lupins confirma son hypothèse.

Derek reprit la parole et Lydia constata la présence d'un nouveau papier dans les mains du loup, elle échangea un regard discret avec l'hyperactif qui lui envoya un sourire joueur.

-Je vous propose un marché, si vous arrivez à répondre à trois de nos questions on vous aide sans contrepartie, si vous vous trompez on vous aide mais vous nous serez redevable. »

A sa proposition la meute Hale se mit à sourire comme s'ils partageaient tous une bonne blague, c'était du Stiles tout craché trouver une source d'amusement dans n'importe quelle situation. Le jeune homme s'ingéniait à trouver les situations les plus loufoques pour proposer des petits jeux, cela réduisait souvent les ambiances pesantes qui s'installaient en cas de crise.

« -Bien sur prenez votre temps pour choisir, ajouta le né-garou avec un rictus. »

La meute de Pittsburg salua les membres de la meute et s'éloigna pour réfléchir à cette proposition si atypique.

Elle revint le lendemain acceptant les conditions du marché. La veille la meute avait elle aussi réfléchit aux questions qu'elle pourrait poser.

« -Meute Hale nous acceptons, trois questions, si nous avons juste vous nous aidez sans contrepartie, si nous avons tort nous vous sommes redevable, déclara l'alpha Mona, dans tout les cas, pensa-t-elle, ils nous aideront.

-Première question, lança Derek, Y a-t-il dans l'immeuble où nous sommes une plante anesthésiant les sens lupins ?

La question fut accueilli par un silence glacial, si les loups de Pittsburg répondaient oui, cela reviendrait à avouer que leurs odorats avaient été trompé sans qu'ils ne s'en rendent compte, mais l'on ne posait pas se genre de question sans avoir un petit quelque chose derrière la tête.

« -Notre réponse est oui, bien que nous ignorions jusqu'alors son existence et ses effets. Répondit-elle et les sourires qu'elle reçut lui confirmèrent la validité de sa réponse tout en la terrifiant,il existait donc bien quelque chose qui agissait sur eux.

-Deuxième question, lança cette fois-ci Scott, Qui est l'alpha de la meute Hale ?

Un silence dubitatif accueillit sa question,

-Nous prenez par pour des cons, l'alpha de la meute Hale c'est un Hale, et si Peter était devenu un alpha on en aurait entendu parler, grogna menaçant le bras droit de la louve alpha qui sentait sa patience fine s'effriter, il n'arrivait pas à cerner cette meute et le fait de voir des enfants de l'âge de sa fille prendre des décisions aussi importantes que celle incombant à un alpha le mettait légèrement sur les nerfs. Les enfants n'ont pas à avoir d'aussi grosses responsabilités.

Un sourire fleurit sur les visages de la meute Hale, sourire qui fut traduit par un

« -C'est clair que personne ne l'ignorait si Peter était un alpha, » de la part de Scott tandis que Peter affichait une moue hautaine, vexé.

-Votre réponse, réclama Derek cachant un sourire.

-Derek Hale.

-Biiinnnn, Perdu, chantonna Peter, Merci d'avoir joué. »

La meute de Pittsburg se statufia observant Peter avec stupeur, priant pour ne pas comprendre ce qui était sous-entendu, Peter ne pouvait pas être l'alpha.

Heureusement cette hypothèse fut balayé par Scott

-Bon je me représente, Scott McCall alpha de la meute Hale.

Provoquant alors une nouvelle vague de stupeur.

-Vous avez un lien avec les Hales ? interrogea la louve alpha visiblement déstabilisée.

-Euh non, enfin si c'est Peter qui m'a mordu, répondit Scott.

-Vous êtes un mordu ? cracha soudainement la louve se reculant, Qui avez vous tué pour arriver à ce poste ?

Sa réaction fut observé par toute la meute et c'est Derek qui finit par expliquer

-Scott est un vrai alpha.

Provoquant une incrédulité marquée chez leurs invités. Incrédulité qui s'accentua par la suite. En effet, étant avéré que cette meute ne présentait aucun danger pour les membres de Beacon Hill, ils reprirent tous leurs véritable personnalité et le silence jusqu'alors pesant disparut au profit d'une véritable cacophonie.

Un puissant mégaphone fut soudainement utilisé au grand damne de toutes les oreilles lupines qui souffrirent horriblement ramenant le silence. Des geignements retentirent alors qu'une voix s'élevaient au dessus du brouhaha.

« -Bon les loups on a du boulot, Scott tu prends Liam, Isaac et Allison et vous partez dans ce coin là, indiqua Stiles en pointant la carte d'une main l'autre tenant toujours le mégaphone, Vernon, Erica et Kira vous me faîtes cette partie-là, pointant une autre partie de la carte Jordan et papa vous retournez au commissariat et vous vous branchez sur tout ce que vous trouvez pour me localiser le gamin, Lydia tu te branches sur la radio des âmes voir s'il y a pas des morts suspects fait par des loups-garous, Danny tu utilises tes compétences pour nous faciliter tout ça.

-Et nous, Stiles ? demanda Jackson se désignant lui ainsi que les deux Hales,

-Sans oublier Chris, ajouta Peter.

-Peter tu retrouves Chris tu le mets au parfum et vous allez chercher la cible à la mode chasseur, envoie un texto toute les heures.

L'ancien défunt acquiesça et disparut.

-Jackson, occupes toi de nos invités.

-Quoi, encore ! grogna le loup puis il se tourna vers la meute de Pittsburg.

-Derek, appela le jeune homme

-Oui Stiles, répondit sérieusement le loup.

-Tu me fais un massage ? La demande incongru de l'hyperactif, provoqua un fou rire de la part de Jackson, un haussement de sourcil de la part de Derek et un silence choqué de la part de la meute restante encore ébahi par la mise en marche quasi-militaire de la bande de gamin. L'alpha nota distraitement que tous avaient obéi à ce jeune homme qui faisait désormais une moue dans l'espoir il semblerait de faire plier Derek Hale à sa demande.

-Stiles, grogna Derek, qu'es-ce que je dois faire?.

-Tu sais ce que je veux que tu fasses.

Les sourcils de Derek se froncèrent encore plus que d'habitude, alors que le ton de la conversation était soudainement devenu très sérieux,

-Et tu sais que ce n'est pas raisonnable.

-Si tu savais comme j'en ai rien à foutre, s'énerva Stiles, Écoute moi bien Derek Hale tu es à moi.

Le ton extrêmement possessif surprit la meute étrangère.

-Stiles, menaça Derek les yeux flashant prouvant par la même occasion qu'il n'était qu'un bêta à la meute toujours présente.

-Rentre le toi dans le crâne la prochaine fois il souffrira, » et la voix de Stiles habituellement si chaude et accueillante semblait en cette instant aussi froide que la banquise.

Jackson revint chercher la meute et les installa dans l'un des appartements de l'immeuble transformé spécialement pour accueillir les loups.

Finalement C'est Chris et Peter qui retrouvèrent et attrapèrent le petit fugueur, l'ayant ramené à l'immeuble qui accueillait le loft, la meute de Pittsburg put aider le jeune loup-garou à reprendre conscience.

Une fois toute sa meute en route la louve alpha avant de partir se tourna vers la meute de Beacon Hill, elle les observa attentivement sous l'œil discret de Stiles qui s'avança vers elle.

« -Quelques choses vous dérange ?

-...Oui, qui êtes vous ? finit par demander la louve ses prunelles se fixant sur le jeune homme. Vous ne ressemblez pas à une meute.

-Une famille nous sommes une famille, répondit Stiles avec un sourire.

Un sourire qui contamina la louve les deux interlocuteurs observèrent le reste de la meute qui discutait tranquillement,

-Votre meute, votre famille est étrange, finit-elle par avouer.

-En quoi ? voulut savoir Stiles.

-Vous n'agissez par normalement,

-Pourquoi ? Parce que notre nom n'est pas celui de notre alpha ?

-Par exemple, mais il y quelque chose de plus.

-Peut-être parce que nous ne sommes pas tous des loups. Lui confia Stiles d'une voix égale.

-Peut-être, confirma la louve, avant de se rendre compte de ce que venait de dire le jeune homme et de tourner précipitamment la tête vers lui la surprise se lisant sur ses traits.

Stiles qui lui lança un sourire grognard.

-Qui êtes-vous ? Répéta la louve en écho à sa première question s'adressant cette fois-ci personnellement à Stiles.

Au même moment le vent se leva dissipant les effets de la plante, et la louve respirant un bon coup ne put que constater que l'homme qui lui faisait face n'était justement qu'un homme.

-Cela répond-t-il à votre question ?

-Stiles tu viens ? appela la voix de Liam.

-Si votre louveteau veut parler à quelqu'un sans cacher son petit problème de poil. Conclut Stiles refourguant de force l'une de ses cartes de visites avant de se précipiter dans la cuisine en hurlant : « Attention j'arrive, vous avez intérêt à m'avoir laisser du nutella. »

Baissant les yeux sur la petite carte la louve put lire :

« Stiles Stilinski

Psychologue »

Suivit par un numéro de téléphone, une adresse et une adresse mail.