Sully : DOC !

Doc regarde le vieux policier dans les yeux et voit plus que de la peur, de la détresse ; cette même détresse qu'il ressent face à l'état de Bosco. Il regarde alors Carlos sortir tout le matériel dont ils pourraient avoir besoin pour soigner leur ami. Mais c'est en entendant les suppliques de Faith qu'il se met à réagir. Il commence à vérifier les signes vitaux de celui-ci, bien que ce soit difficile vu son état. En voyant les multiples mutilations de son ami, Doc se retient de vomir. A côté de lui, policiers et agents du FBI détournent le regard du corps ensanglanté du jeune homme.

Kim et Alex arrivent à ce moment là, ayant été appelées afin de s'occuper de Paterson et Melonni. En entrant les deux jeunes femmes s'arrêtent en voyant la condition de leur ami.

Kim : C'est…Non…

Alex ne peut rien dire, les mots lui manquent mais la terreur s'empare d'elle. Voir un de ses collègues comme ça n'est pas concevable.

Carlos : Bougez vous !

Kim et Alex se précipitent vers Bosco avant toute chose.

Kim : Doc ?
Doc : Va falloir l'emmener tout de suite.

Tandis que Carlos et Doc mettent Bosco sur la civière, Faith ne peut soutenir d'avantage son regard du corps mutilé de son meilleur ami. Elle est tellement effrayée qu'elle ne peut ni parler ni pleurer. Sully la tient fermement contre lui, tandis que Ty sent la colère à l'intérieur de lui. En voyant Alex tenter de sauver Melonni, il explose.

Ty : ARRETE

Alex se retourne, tout comme Connelly, Whitterson et les autres.

Alex : Pardon ?
Ty : T'as vu ce que cette chienne a fait à Bosco ? Comment peux-tu encore vouloir la sauver
Alex : C'est mon job
Connelly (s'avançant) : Il a raison, vous pouvez partir. On s'occupera du corps
Alex : Mais…
Connelly : C'est un ordre, pas une proposition.

Alex le regarde, surprise, mais en voyant le fer rouge un peu plus loin et la fiole d'acide ; elle se relève sans peine.

Alex : Evitez seulement de la jeter dans une beine à ordures, ça ferait désordre.
Whitterson : Allez-y !

Doc et Carlos transportent Bosco jusqu'à l'ambulance, suivis par Faith, Sully, Ty, Alex et Kim. Le Capitaine arrive en courant

Capitaine : est-ce qu'il…
Faith : Non
Capitaine : Dieu soit loué
Doc : Faith, tu viens ? Dépêche-toi !

Faith lance un regard affolé au Capitaine avant de monter dans l'ambulance. Carlos commence à fermer la porte lorsqu'il s'arrête

Carlos : KIM !

Celle-ci sort de sa torpeur

Kim : Quoi ?
Carlos : Le doigt !
Kim : Quoi ?
Carlos : Le doigt de Bosco, ramène-le à l'hosto !

Kim hoche la tête puis elle se dirige vers l'ambulance avec Alex.

Alex : Appelle Jimmy, on perdra moins de temps s'il l'amène directement.
Kim : Ouais !

Alex démarre l'ambulance en direction de l'hôpital tandis que Kim saisit son portable. Après quelques secondes, elle tombe sur Walsh

Kim : Walsh ? Passe moi Jimmy s'il te plait, GROUILLE c'est URGENT !... Jimmy ? Ouais, non on vient de retrouver Bosco… non pas bien…ouais…. Oui rapporte le, dépêche-toi ! A tout de suite.

Elle raccroche et replonge dans ses pensées. Alex conduit le plus vite qu'elle peut, elle n'ose pas imaginer les souffrances qu'a pu endurer son ami, comment peut-on subir ça en moins de quatre heures de temps. Ses yeux se brouillent lorsqu'elle revoit, en flash-back, les images de Bosco, lorsqu'elle revoit la terreur de Ty lorsqu'il est arrivé à la caserne ; lorsqu'elle repense à ce qu'elle a senti se former à l'intérieur d'elle en voyant le doigt se dresser devant elle, cette même sensation d'inquiétude, de dégoût et d'horreur toujours au fond d'elle. Elle n'ose pas imaginer ce que peut ressentir Faith ; elle espère simplement que Bosco s'en sortira.

Alex stoppe l'ambulance sur le parking de la Pitié, juste à côté de celle de Doc, déjà rentré avec Carlos, Faith et Bosco. Kim descend à son tour et les deux femmes se précipitent à l'intérieur. Elles se dirigent vers leurs amis, regardant les manœuvres de réanimation sur le corps du policier.

Kim : Oh, mon Dieu, Doc ?
Doc : Il… Il a fait deux arrêts

Faith appuie son front contre la vitre. Ty et Sully arrivent, accompagnés de Jimmy et Jo.

Sully : Faith ?

Celle-ci ne peut détourner les yeux de Bosco, elle veut pleurer mais n'y arrive pas. Elle a envie de hurler mais rien ne sort. Elle a peur.

Faith : Il… Il….
Ty : C'est pas vrai !

Jimmy (doucement à l'oreille de Kim) : Ca va ?
Kim (sanglotant) : Regarde-le, comment ça pourrait aller !

Jimmy, qui n'avait pas eu le courage de regarder Bosco, détourne les yeux vers son collègue et sent à ce moment là une nausée s'emparer de lui. Sa gorge se serre. Il se précipite aux toilettes. Jamais il n'aurait pensé voir un tel spectacle ; des lambeaux de chaires partout, du sang recouvrant la majeure partie du corps de son ami dont le thorax est déformé par les coups…

Lorsqu'il revient, les infirmières sortent le brancard sur lequel est allongé Bosco. Chacun le regarde avant de détourner les yeux, Faith ne peut pas bouger, elle est tétanisée.

Sully : Où vous l'emmenez ?
Dr. Thomas : En chirurgie. Bon Dieu, c'est un miracle qu'il soit encore en vie.

Il monte dans l'ascenseur. Jimmy saisit le sac tenu par Jo et se précipite vers le Dr. Thomas

Jimmy : Attendez !
Dr. Thomas : Quoi ?
Jimmy : C'est son, enfin son…
Dr. Thomas : le doigt ?
Jimmy : Oui
Dr. Thomas : Merci

L'ascenseur ferme ses portes, laissant pompiers et policiers dans la terreur et l'incompréhension.

Quelques heures plus tard, le Dr. Thomas s'avance dans la salle d'attente, les mains en sang. Le Capitaine, les agents du FBI et certains flics avaient rejoint les effectifs. Le silence fait place.

Dr. Thomas (se raclant la gorge): Hum… C'est… Il souffrait de plusieurs hémorragies dues aux différents coup qu'il a subit ; de multiples fractures, des brûlures au second et troisième degré ; un poumon perforé, plusieurs contusions au visage ; une grosse perte de sang ; un genoux cassé… Nous avons du le mettre sous transfusion afin qu'il récupère, puisqu'il avait tendance à se vider plus vite qu'on ne le remplissait. C'est un miracle qu'il s'en soit sorti.

Chacun se détend, les soupires volent à travers la pièce.

Dr. Thomas : On lui a aussi greffé son doigt, je ne sais pas si ça va réussir, mais c'est l'un des meilleurs chirurgiens spécialistes qui a réalisé l'intervention. Pour le moment l'officier Boscorelli se repose, je crois qu'il l'a bien mérité.
Faith : On peut le voir ?
Dr. Thomas : Bien oui, pas trop longtemps tout de même. Je tiens seulement à vous prévenir que ce qu'il a vécu le poursuivra pendant pas mal de temps, les conséquences psychologiques risquent d'être dures. Et il aura besoin de beaucoup de soutien.
Jimmy/Carlos : ON est là !
Dr. Thomas : Bien ! Faith, si vous voulez bien me suivre

Elle lance un regard aux autres, le Capitaine hoche la tête. Elle le remercie du coin de l'œil puis sort et se dirige vers la chambre où se trouve Bosco. Le Dr. Thomas la prévient de ce qu'elle va voir ; elle le remercie puis entre. Elle avance doucement vers son partenaire, puis s'assoit à côté de son lit avant de se mettre à pleurer nerveusement. Elle regarde sa main gauche, bandée, tout comme une partie de son visage. Pleins de machines l'entourent, mais elle n'y porte pas attention. Elle pose sa main sur le front de son ami puis lui dépose délicatement un baiser sur la joue, évitant les bleus. Jamais elle n'a eu si peur, elle rend grâce au ciel de lui avoir permit de retrouver son ami en vie. Elle espère seulement qu'il s'en remettra ; quoiqu'il en soit elle sera là pour lui lorsqu'il se réveillera, et lui apportera tout le soutien nécessaire.

Dr. Thomas : Faith ? Vous devez sortir maintenant.

Elle acquiesce de la tête, dépose un baiser sur la joue de son ami puis sort. Elle retourne dans la salle d'attente. Tous les regards se fixent vers elle. Ca sera dur, très dur, mais elle l'aidera du mieux qu'elle peut, chacun d'entre eux se soutiendront, comme ils l'ont toujours fait. Les amis, c'est fait pour ça, non ?

FIN