Mūtātĭo

Auteur : Jelly

Fandom : Final Fantasy XIII

Pairing : Fang/Lightning

Genre: Romance - Yuri –

Rating : MA

Résumé : Fang vois sa vie prendre un tournant surréaliste, alors qu'elle doit faire face à une transformation corporelle aussi soudaine qu'anormale.

Note : Participation au défi « In Tempore Vitam » sur le forum de la FA.

Thème du défi : Changement de sexe. Il fallait donc qu'un des personnages change de sexe ou de genre. Je me suis particulièrement amusée à écrire cette fiction qui devait faire au début une vingtaine de pages…

Mots interdits : Changement, intérêt et regard

Mots obligatoires : Etrange, senteur, manie et découverte.

Allez écrire un texte sans utiliser le mot « regard » je vous le dit, ce n'est pas de la tarte ! J'ai maudit l'organisatrice du défi un nombre incalculable de fois tout le long de la rédaction. A ce niveau, c'est carrément sournois.

Vous voilà donc avec un texte de 83 pages, découpé en neuf chapitres. J'espère qu'il vous plaira. Tout appartient a square enix, je ne fais que jouer avec les personnages.

Bêta : Plume d'Eau (une fois qu'elle sera dispo)

oOo

Première partie

Fang poussa un gémissement alors qu'elle reprenait difficilement conscience. Un troupeau de Béhémoths avait l'air d'avoir élu domicile à l'intérieur de son crâne qui pulsait douloureusement. Son corps était tellement raide, qu'elle avait l'impression d'être paralysée et bouger n'importe lequel de ses membres s'avérait difficile.

Elle était à plat ventre. L'odeur de la terre remplissait ses narines et Fang avait la sensation que chacune de ses inspirations, s'accordaient aux battements de son cœur. Elle se retourna difficilement sur le dos en grognant puis ouvrit lentement les yeux avant de les refermer aussitôt.

Elle grimaça, leva un bras lourd, portant une main à ses yeux pour se les frotter puis Fang retenta l'expérience, fronçant les sourcils et plissant les yeux. Le temps était gris, maussade. Il ne pleuvait pas, mais ça ne saurait tarder, pensa-t-elle inutilement.

Fang se redressa en position assise et tourna la tête à gauche et à droite, découvrant l'environnement qui l'entourait. Elle reprenait doucement le contrôle de son corps malgré quelques tensions persistantes.

Elle se trouvait sur une vaste étendue, au milieu de ruines qui provenaient d'un vestige lointain. Un vieil hôtel de cérémonie se dressait à quelques pas d'elle. La pierre qui devait représenter les murs à l'époque, était aujourd'hui rongée par le temps. La nature avait repris ses droits sur ces bâtiments depuis longtemps abandonnés.

Fang se souvenait d'être partie quelques jours plus tôt pour les Monts Yaschas en compagnie de Vanille, Snow et Hope. Ce dernier voulait en apprendre plus sur les terres de Gran Pulse et il avait décidé d'explorer les différents temples et ruines qui se dispersaient aux quatre coins du pays.

Cette fois, le jeune homme avait jeté son dévolu sur un vieux sanctuaire qui appartenait à un petit peuple en amont du Bassin de Tsumitra il y a des siècles de ça. Il ne restait plus grand-chose des environs. Tout avait été ravagé par la guerre et ils avaient découvert que ce peuple vivait en marge des autres. Seul et isolé, il n'avait pas dû résister très longtemps.

Hope était tombé sur plusieurs textes relatant l'existence et le mode de vie de ces gens, mais c'était écrit dans un ancien dialecte, et même avec l'aide de Vanille, il n'avait réussi à en déchiffrer que quelques mots.

Fatiguée de n'avoir rien à faire et lasse de regarder Snow dormir ou les deux plus jeunes se creuser la tête sur leurs trouvailles, Fang avait décidé d'aller se dégourdir un peu les jambes. Elle avait marché sans vraiment faire attention ou elle allait, toutes ses pensées tournaient uniquement vers son amante qui l'attendait à New-Bodhum.

Lightning avait été réticente à l'idée qu'elle parte à l'aventure cette fois. La blonde ne pouvait pas l'accompagner et aujourd'hui, ils n'étaient plus des l'cies, tous avaient raccroché leur veste de super-héros et elle avait du mal à accepter qu'elle parte seule.

D'ordinaire, Fang était d'accord avec elle et elle ne s'aventurait jamais très loin, sauf quand c'était nécessaire, comme quand Hope ou son père leur demandait un coup de main pour une expédition.

Depuis un peu plus de cinq ans, ils s'étaient tous investis à se reconstruire une vie sur ces terres sauvages. Lightning, elle-même, avait renoncé à son grade de sergent. L'aînée des Farron avait mis son passé de militaire derrière elle, désirant refaire sa vie et profiter pleinement de toutes ses choses qu'elles avaient mises de côté il y a des années.

Hope et son père, Bartholomew étaient des chercheurs, des explorateurs et ils avaient décidé de créer un groupe de scientifique qui s'attelaient à dévoiler tous les secrets de Gran Pulse. Ils avaient le désir que plus personne ne puisse penser que ces terres, qui semblaient peu engageantes au premier abord à cause de leurs nombreuses créatures sauvages, n'en étaient pas pour autant habitable.

Ces dernières années, ils avaient réussi tous les deux à apporter une nouvelle image au pays natal de Fang, et celle-ci était heureuse de constater que de plus en plus d'habitant commençaient à se faire à l'idée que ça pouvait aussi devenir leur chez eux. Les deux pulsiennes voyaient le monde qu'elles avaient été obligées d'abandonner renaître et elles ne pouvaient en ressentir qu'un profond sentiment de fierté.

Habituellement, depuis que Hope avait obtenu son diplôme, il ne partait jamais très loin. Cependant, cette fois, il avait voulu traverser les plaines des steppes pour rejoindre les Monts Yaschas et seul, c'était bien trop dangereux. Le bougre n'avait pas lâché le morceau et Vanille avait refusé de laisser son ami partir seul. Autant dire que ces deux-là, sans leurs pouvoir de l'cies, ne feraient pas long feu face à une horde de gobelin comme il y en avait beaucoup dans le secteur. Ne parlons même pas d'un béhémoth ou d'un loup argenté. La rouquine l'avait donc supplié de les accompagnaient et c'était accepter ou risquer leur vie. Le choix de Fang avait vite été fait.

La brune pensait y allait seule, mais sous l'insistance de Lightning, elle avait demandé à Snow de se joindre à eux. D'après son amante, le blond était peut-être toujours un peu crétin, mais il serait d'une aide précieuse en cas de problème. Elle-même était trop occupée à donner un coup de main à Lebreau à son bar-restaurant. Pas qu'elle appréciait particulièrement servir de serveuse, mais deux mains supplémentaires, ce n'était pas négligeable en ce moment.

Serah s'occupait principalement des enfants sans famille, mais quand elle en avait la possibilité, elle les secondait à son tour. Leur nouvelle vie sur Gran Pulse n'était pas de tout repos, et il avait fallu que tout le monde mette la main à la pâte pour qu'ils puissent tous survivre. En l'absence de Fang et de Snow, Gadot devait s'occuper de la chasse avec Yuj et un petit groupe qu'ils avaient créé. Quant à Maqui, celui-ci essayait toujours de trouver un moyen de se procurer les produits de la mer, qui se trouvait être les aliments les plus difficiles à obtenir. Le village était entre de bonne-main et ils étaient partit tous les quatre sans inquiétude.

C'était un voyage qui devait durer à peine quelques jours et où il ne devait y avoir aucun souci. Fang porta une main à son front, gémissant sous la douleur qui lui vrillait toujours le crâne. On repassera, pour une exploration qui ne devait avoir aucun souci, pensa-t-elle.

Juste avant de perdre connaissance, Fang s'était aperçu de s'être plus éloignée qu'elle en avait eu l'idée et elle s'était retrouvée au milieu des ruines d'un vieux temple. Soupirant, elle avait tourné toutes ses pensées vers Lightning. Leur vie, leur maison, combien l'ancienne habitante de Cocoon lui manquait. Depuis quelques semaines, une envie germait dans sa tête, un désir que Fang pensait ne jamais pouvoir avoir. Après cinq ans de relation, elle s'imaginait dans sa maison avec une petite tête rose miniature qui courrait partout.

C'était stupide. Elle ne pourrait jamais avoir un enfant de Light, c'était physiquement impossible. Mais parfois, l'idée s'imposait à elle s'en qu'elle ne puisse l'empêcher. La pulsienne s'apprêtait à faire demi-tour pour prévenir Hope de sa découverte, quand une vive lumière l'arrêta dans son mouvement.

Ses yeux s'étaient posés sur une sphère lumineuse qui grossissait a vue d'œil et qui semblait l'appeler. Fang n'avait pu faire autrement que de s'en approcher. Ça avait été plus fort qu'elle. Sa conscience et son instinct surdéveloppé de survie avaient eu beau lui hurler de reculer, elle s'était sentie aimantée par cette lumière. Comme si quelque chose la tirait vers cette source brillante sans lui laisser lui donner le choix.

Elle n'avait pas pu résister et avant même qu'elle le réalise, Fang avait posé ses mains sur la boule de lumière. Une vague d'énergie l'avait entouré avant d'exploser violemment, la propulsant dans les airs. Le noir l'avait englouti avant même qu'elle ne touche le sol. Combien de temps s'était écoulé depuis l'explosion ? Est-ce que ça s'était répercuté jusqu'à leur campement qui se trouvait un peu plus loin ?

Elle soupira, se relevant difficilement sur ses pieds. Elle chancela et se rattrapa de justesse à un amoncellement de rocher à proximité. Fang s'appuya de tout son poids dessus. Sa tête tournait et la nausée l'assaillit. Elle respira profondément plusieurs fois de suite, essayant de faire refluer les hauts le cœur qui l'assaillaient lorsqu'elle remarqua une sphère en verre à quelques pas.

Fronçant les sourcils, Fang déglutis avant de s'en approcher doucement. Il n'y avait plus aucun signe d'énergie ou de lumière. Elle se pencha difficilement pour la ramasser et s'assit lourdement sur l'un des murs en ruine, la vision un peu floue sous la douleur qui pulsait entre ses oreilles. Cette boule semblait complètement inoffensive maintenant. Qu'est-ce qui s'était passé ?

Elle porta une main à sa tête douloureuse et se laissa glisser dans l'herbe humide. Elle se sentait mal. Lourde, raide et épuisée. Elle posa l'arrière de sa tête contre le rocher et ferma les yeux quand des bruits de courses et des voix la fit légèrement se redresser.

- Fang ! s'exclama la voix inquiète de Vanille.

La brune rouvrit les yeux pour voir sa cadette, Hope et Snow courir vers elle, anxieux.

- Tu vas bien ? demanda rapidement Hope en s'agenouillant à ses côtés.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? ajouta Snow, regardant nerveusement les alentours.

Vanille se posta de l'autre côté, posant l'une de ses mains fraiche sur son front fiévreux.

- Tu es blessé ? Tu as mal quelque part ? interrogea-t-elle.

Fang pinça les lèvres avant de soupirer.

- J'ai terriblement mal à la tête, avoua-t-elle la voix rauque. Je suis raide et courbaturée et je crois que je vais vomir, mais je ne suis pas blessée.

- Qu'est-ce qui s'est passé ? redemanda Snow se tournant vers elle quand il fut certain qu'aucune menace n'allait les attaquer.

- Je ne sais pas vraiment, grogna-t-elle.

D'un geste faible, elle leur montra la sphère en verre. Elle était tiède dans ses mains. Légère et transparente.

- Cette chose était sur l'autel des ruines de ce temple, apprit-elle en désignant l'endroit du menton. J'allais faire demi-tour pour venir vous chercher quand elle s'est subitement illuminée. Puis elle a explosé quand je l'ai touché.

- Oui, on a senti la secousse jusqu'au campement, révéla Hope.

- Ça a explosé ? Tu es sûre de ne pas être blessée ?

Fang tourna la tête vers Vanille. Ses yeux étaient brillants d'angoisse, ses sourcils fronçaient et ses lèvres plissaient de peur. La brune posa une main réconfortante sur l'un des bras de la petite rouquine.

- Non, ça va. Je te promets. Les nausées sont déjà en train de se calmer. Je suis juste fatiguée. J'ai l'impression que cette chose à drainée mon énergie.

- Je vais récupérer tout ce que je peux et on rentre au campement, s'exclama Hope en se précipitant vers l'hôtel du temple en ruine.

- Je vais t'aider, on ira plus vite à deux, déclara Vanille en le suivant.

La pulsienne brune soupira en fermant les yeux. La douleur à sa tête pulsait toujours autant et c'était désagréable. Elle voulait qu'une chose, dormir jusqu'au lendemain matin et ensuite, reprendre la route pour rentrer chez elle.

- J'espère que tu iras mieux avant qu'on arrive à New-Bodhum, fit soudainement Snow qui s'était installé à côté d'elle. Parce que sinon, Sis' va trouver la bonne occasion pour ressortir sa Gunblade et m'assassiner pour de bon.

Fang poussa un petit rire amusait.

- Ne t'inquiète pas, je dirais que je suis la seule fautive.

- Parce que tu crois que ça va suffire ? Même si on lui dit que tu es partie en douce, elle m'achèvera pour ne pas t'avoir suivi, marmonna-t-il défaitiste.

- Bon… Je l'occuperais autrement, alors, pendant que tu prendras la fuite.

La brune agrémenta sa phrase d'un haussement suggestif de sourcils, esquissant un petit sourire malicieux. Snow rigola de bon cœur. Il fut interrompu presque aussitôt par les deux plus jeunes qui revenaient vers eux.

- Il n'y a presque plus rien sur les murs. J'ai récupéré tout ce que j'ai pu, on peut y aller, déclara Hope.

Snow se releva prestement tandis que Fang grimaçait en se redressant. Le jeune homme s'empara de la sphère qu'il enfonça dans une besace en cuir qu'il portait en bandoulière. La pulsienne brune s'appuya sur le rocher, essoufflée par l'effort qu'elle venait de faire avec ses douleurs.

- Tu vas réussir à marcher ou tu veux que je te porte ? demanda gentiment Snow.

- Ça va aller, je devrais m'en sortir. Juste… On évite de faire la course, plaisanta-t-elle doucement.

- Je vais te soutenir, dit quand même Vanille.

La petite rousse passa un bras autour de sa taille pour l'aider à avancer sans risque. Fang soupira, mais ne chercha pas à l'en dissuader. Cela aurait été gaspillé de l'énergie et elle avait besoin du peu qu'il lui rester.

Ils avançaient lentement. Fang était concentrée sur chacun de ses pas quand elle s'arrêta brutalement, le souffle coupé et les yeux écarquillaient. Vanille voulut la pousser à continuer d'avancer avant de s'apercevoir que l'inactivité de son aînée n'était pas normale.

- Fang ?

La brune ne répondit pas. Sa respiration s'accéléra alors qu'elle prenait conscience que quelque chose avait été modifié dans son corps. Ce n'était pas possible.

- Oh par Etro, souffla-t-elle.

- Fang, s'inquiéta Vanille, alertant Snow et Hope qui marchaient devant.

- Qu'est-ce qui se passe ? demanda le plus vieux.

- Je ne sais pas, répondit Vanille.

- Fang, quelque chose ne va pas ? interrogea Hope.

Vanille voulut la redresser et la tourner vers elle, mais elle fut violemment repoussée. Surprise, la rouquine ouvrit grand les yeux.

- Mais qu'est-ce qui t'arrive ?

- Ne m'approche pas !

Vanille, Snow et Hope se regardèrent.

- Tu ne vas pas bien ou quoi ? Il faut qu'on rentre au campement avant la tombée de la nuit, dit Snow.

- Allez-y sans moi. Je me débrouillerais. Il faut que je vérifie quelque chose, bredouilla Fang.

- Quoi ! Il en est hors de question, s'insurgea Vanille.

- On ne peut pas te laisser toute seule ici, Fang. Encore moins alors qu'il va faire nuit, ajouta Hope.

- Tu ne vas pas bien, renchérie Vanille. Et qu'est-ce que tu veux vérifier de toute façon ?

- Allez ! vient ! On rentre ! décida Snow en s'avançant vers Fang. Je te porte si tu ne te sens pas de marcher, il n'y aucun problème.

Fang recula de plusieurs pas, interrompant le blond dans son avancé, les surprenant tous par la même occasion. Bien sûr que si, il y avait un problème, et si elle ne se trompait pas, il était de taille.

- Attendez-moi là, déclara-t-elle en se tournant vers un bloc de buissons à quelques mètres.

- Toute cette histoire parce que tu avais envie d'aller au petit coin ? Fallait le dire tout de suite, Fang, rit Snow.

La pulsienne brune grogna entre ses dents, mais ne se donna pas la peine de se retourner pour incendier son ami. Non, ce qu'elle devait vérifier était bien plus important que toutes les moqueries du blond. Son cœur battait la chamade et l'angoisse lui nouer le ventre. Chacun de ses pas était une torture et c'est presque à genoux qu'elle se retrouva derrière le buisson, cachée de la vue de ses amis.

Elle déboucla rapidement la ceinture à sa taille qui retenait son sari avant de l'ôter hâtivement, laissant apparaitre son boxer. Son souffle eut un accroc et un sanglot traversa ses lèvres. Elle n'avait pas vraiment besoin d'aller plus loin, pourtant, pour n'avoir aucun doute, elle descendit juste un peu son sous-vêtement d'une main tremblante.

- Oh… Non, gémit-elle alors que ses yeux se posaient sur la transformation évidente que son corps venait de subir.

Comment une telle chose était possible ? Elle relâcha la bordure de son boxer, le faisant claquer contre son bas-ventre avant de s'affaisser à genoux sur le sol. Pourquoi ? Un million de questions traversaient son esprit tandis qu'elle était choquée de ce qui lui arrivait.

Un bruit attira son attention et elle s'enveloppa dans son sari dans l'espoir de se cacher. Vanille arriva à ses côtés, surprise de la trouver par terre.

- Fang ? Mais qu'est-ce qui se passe ?

Comme si elle venait d'être électrocutée, la brune se releva, récupéra sa ceinture et resserra les pans de son vêtement autour d'elle.

- Rien ! On rentre au campement, déclara-t-elle, autoritaire.

- Tu es sûre que ça va ?

- Oui, oui, ça va !

Fang se détourna de sa cadette pour se diriger vers le chemin qui la ramènerait jusqu'à leurs tentes. Elle passa devant Snow et Hope sans leur adresser un seul regard. Sa tête était toujours douloureuse, mais tout n'était plus que secondaire tandis qu'une boule nouait sa gorge.

oOo

Une fois arrivé au campement, Fang s'était enfermée dans sa tente pour remettre correctement son sari. Puis elle n'avait pas osé ressortir. Elle était restée enfermait jusqu'à ce que Vanille la prévienne que le repas était prêt.

Elle avait bien hésité à refuser de se joindre à eux, mais elle ne voulait pas qu'ils se posent plus questions sur son comportement. Alors elle était sortie, la gorge et le ventre nouaient. Se déplacer la révulser presque tandis qu'elle avait la sensation de ce membre supplémentaire qui n'avait rien à faire là au niveau de son entre-jambe.

Fang avait essayé de paraitre naturelle, désinvolte, mais elle n'avait pu s'empêcher de se précipiter pour s'asseoir sur une souche d'arbre autour du feu. Elle avait replié ses genoux contre elle, comme si cela permettrait de faire disparaitre cette anomalie terrifiée à l'idée que son état se remarque à travers ses vêtements.

Elle avait mangé silencieusement, ignorant les nombreux coups d'œil de ses amis. Ces derniers avaient respecté son besoin de solitude malgré leur envie flagrante de lui poser des questions. Elle leur était reconnaissante de ne pas insister, car elle ne savait absolument pas comment elle pourrait leur révéler une telle chose ? Elle-même n'arrivait pas à assimiler cette transformation aussi soudaine que malsaine. Qu'avait-elle fait pour mériter ça ?

Fang était une femme. Elle était née ainsi et elle avait toujours apprécié sa féminité. Elle avait grandi comme ça et c'est ce qui faisait d'elle ce qu'elle était. Comment une telle chose avait pu se produire ? Un haut-le-cœur la saisit et elle reposa son assiette à moitié pleine. C'était horrible. L'idée même de devoir se regarder la dégoutée.

Elle n'avait pas de problème avec les hommes. Fut un temps où elle savait aimer les deux sexes, mais là, c'était différent. Ce qu'elle avait entre les jambes, ça ne lui appartenait pas. Ce n'était pas elle. Ce n'était pas son corps, même si tout le reste était toujours à la même place. Merci Etro, elle avait gardé ses seins, mais cette anormalité qui se balançait entre ses cuisses était une monstrueuse aberration.

Elle ne voulait pas de cette chose et pendant une fraction de seconde, Fang avait eu l'envie farouche de l'arracher. Elle était déboussolée et démunie. Comment allait-elle vivre avec ça ? Est-ce que c'était permanant ou temporaire ? Elle était certaine que son état était le résultat de cette sphère en verre lumineuse qu'elle avait touché plus tôt dans la journée. Mais comment c'était possible ?

Fang n'avait jamais entendu parler d'une telle chose, mais le peuple qui vivait sur ces terres des siècles auparavant, était secret et marginal. Ces gens ne faisaient même pas de commerce avec les autres peuples de leur région et restaient confinés dans leur village. Comment un tel pouvoir pouvait se trouver entre leurs mains ? Est-ce que ce qui lui arrivait aujourd'hui, était arrivé à d'autre femme ? Et à quoi ça pouvait bien leur servir ?

Elle porta une main à sa tête, glissant ses doigts dans ses mèches brunes. Sa tête tournait sous l'avalanche de questions qui la tracassait. Mais l'une d'elles revenait régulièrement. Comment allait-elle se sortir de ce pétrin et revenir à son état normal ? Il était hors de question qu'elle reste comme ça.

Fang soupira, portant sa main devant ses yeux. Comment pourrait-elle se présenter devant son amante avec ça ? Comment Lightning réagirait en voyant… Fang n'arrivait même pas le penser. C'était inconcevable. Un frisson effroyable la traversa. Elle ne pouvait pas s'imaginer toucher sa compagne. Sa vie venait de basculer et tout le bonheur qu'elle avait avec Lightning n'allait devenir qu'un vaste passé dont elle ne pourrait profiter que dans ses souvenirs.

Elle sentait les sanglots s'amoncelaient dans sa gorge et Fang eut du mal à déglutir. Une main se posa sur son bras la faisant sursauter. La pulsienne se redressa pour tomber dans les yeux émeraude de Vanille. L'inquiétude était perceptible sur son visage aux traits doux et enfantins et Fang eut mal de lui causer autant de soucis.

- Fang, tu sais que tu peux nous en parler si tu as un problème, dit gentiment Vanille. Tu peux tout me dire.

La brune réfléchit quelques secondes avant de secouer la tête.

- Je t'assure, tout va très bien, affirma-t-elle avec un petit sourire en coin.

- Je sais que tu mens.

- Vanille, soupira Fang.

La rouquine pinça les lèvres, déçut par l'entêtement de son aînée. Fang la comprenait. Jusqu'à présent, elles ne s'étaient jamais rien cachées. Leur amitié était basée sur des fondations solides et la première règle qu'elles s'astreignaient toutes les deux à maintenir, était de toujours se dire la vérité, même si celle-ci pouvait être déplaisante.

Cependant, Fang était incapable de révéler une telle énormité. Prononcer de vives voix l'horreur que subissait son corps était pire que de l'imaginer. Ça serait rendre les choses encore plus réelles qu'elles ne l'étaient. Alors, peut-être que son attitude était immature, mais elle préférait garder ça pour elle aussi longtemps qu'elle le pourrait. Si elle pouvait même trouver une solution sans en informer qui que ce soit, ça serait encore mieux.

Fang détourna les yeux de Vanille pour les poser sur Hope qui examinait la sphère en verre sous toutes les coutures.

- Est-ce que vous avez trouvés des choses intéressantes sur cet objet ? questionna-t-elle en essayant de paraître désinvolte.

Vanille jeta une œillade vers Hope avant de hausser les épaules.

- Pas vraiment, avoua-t-elle.

La brune soupira fortement, sentant le poids de son malheur peser lourdement sur ses épaules.

- Hope a essayé de déchiffrer les écrits qu'il a trouvés avec, mais ça risque de prendre du temps, même pour lui.

- Il n'y a pas un moyen pour les décoder rapidement ?

Vanille se tourna vers elle, fronçant les sourcils. Fang ne lui accorda qu'un vague coup d'œil, ne voulant pas lui laisser croire qu'elle était réellement très intéressait par leur activité à elle et Hope.

- Pourquoi tu me poses toutes ces questions ?

- Comme ça. Je n'ai pas grand-chose à faire et regarder Snow gober les mouches n'est pas très captivant.

- Il s'est passé quelque chose avec cette sphère ? demanda Vanille, éludant les justifications de son amie.

- Pourquoi il faudrait tout de suite qu'il se soit passé un truc ?

- Tu n'arrêtes pas de lorgner dessus depuis tout à l'heure et les antiquités, c'est pas vraiment ta tasse de thé habituellement.

- Tu m'étonnes, grogna Fang comme réponse.

Pour le coup, elle avait des raisons de ne pas apprécier ces vieilleries. Elle n'avait jamais vraiment eut d'attrait pour elles. Ça l'intéressait autant qu'une mouche qui vole autour de l'oreille d'un chocobo. Et puis, elle n'avait jamais vraiment eut confiance en ces vieux objets. Personne ne savait ce qu'ils pouvaient renfermer, et elle venait d'en faire l'expérience.

Pourquoi avait-il fallu qu'elle accepte de les accompagner ? Elle aurait dû demander à Gadot de le faire. Lightning avait raison, elle aurait dû s'abstenir. Par Etro, que dirait-elle si elle la voyait dans cet état ? En plus de la rejeter avec dégout face à ce corps devenu laid par son anormalité, elle allait l'ensevelir sous les injures et les reproches.

Un soupir la tira de ses pensées et elle se tourna vers Vanille qui devait l'observer depuis un moment.

- Il s'est passé quelque chose avec cette sphère, j'en suis certaine. Tu as vu quelque chose de spécial ?

- Non, je n'ai rien vu.

- Fang.

- Je peux te promettre, que je n'ai rien vu. J'aurai préféré, marmonna-t-elle.

- Comment ça ?

- Rien ! Laisse tomber.

- Tu sais que ça peut être utile pour les recherches de Hope ? Peut-être…

- Il ne s'est rien passé, Vanille ! Laisse tomber, je viens de te dire.

Fang se leva, réprimant une grimace sous la désagréable sensation qu'elle avait au niveau de l'entre-jambe.

- Je vais me coucher, annonça-t-elle.

- Quoi ! déjà ? s'exclama Snow de son tronc d'arbre contre lequel il somnolait.

- Je suis fatiguée, explique-t-elle. Et puis, nous repartons tôt demain matin pour le village.

- Mais, il y a peut-être enco…

- J'ai dit, que nous rentrions demain ! gronda Fang.

- Mais, je…

- Nous devrions tous nous coucher tôt pour être en forme demain matin, alors, coupa Vanille.

Fang semblait nerveuse et Vanille savait que la moindre petite contradiction la mettrait en colère. Il était rare que son aînée rentre dans un tel état d'énervement. Généralement, Fang était calme. Certes, elle était d'une nature sauvage et avait tout le temps besoin d'être occupée, mais elle gardait un caractère constant. Tranquille, joyeux, parfois un peu malicieux, mais toujours agréable. Vanille n'avait vu Fang se mettre en colère que très rarement, mais elle était certaine d'une chose, à chaque fois, son aînée avait toujours eut une bonne raison.

La plus jeune des pulsiennes savait qu'il était arrivé quelque chose à Fang dans ces ruines. Elle ne saurait dire quoi. Vanille n'avait pas l'ombre d'un indice et en dehors de son agacement, Fang paraissait normal. Son état de faiblesse d'il y a quelque heures s'était amélioré et elle avait repris des couleurs. Toutefois, pour Fang, ça devait être grave, assez pour qu'elle refuse d'en parler. Vanille se promit d'éclaircir cette histoire, elle finirait par trouver quitte à travailler jour et nuit sur les traductions de ces textes. Elle comprendrait pourquoi son amie se comportait aussi bizarrement.

Fang venait de les quitter pour rejoindre sa tente. Une main se posa sur son épaule, la faisant sursauter et elle tomba sur Hope qui semblait mécontent.

- On ne peut pas déjà repartir. Je suis certain que ces ruines regorgent encore de pleins d'autres mystères. Peut-être même qu'il y aurait une explication pour déchiffrer ces textes.

- N'insiste pas, Hope, répliqua-t-elle. Je crois qu'il vaut mieux qu'on rentre.

- Ouai, rit Snow. Sis' doit trop lui manquer.

Vanille esquissa un léger sourire tandis que Hope secouait doucement la tête.

- Si seulement ça pouvait vraiment être ça, soupira Vanille. Je suis sûre qu'il y a autre chose.

- Comme quoi ? demanda Hope.

- Je ne sais pas. Mais je pense que cette sphère en est à l'origine, dit-elle en pointant la boule transparente du menton.

- Elle ne nous le cacherait pas si elle avait un problème, fit Snow. Elle sait qu'elle peut avoir confiance en nous.

Vanille secoua la tête, ne sachant pas quoi répondre. Quelques heures plus tôt, elle aurait pensé comme Snow, mais maintenant, il était évident que son aînée ne leur faisait pas assez confiance pour leur révéler son problème.

- Si ce que vous dites est vrai, alors c'est vraiment nécessaire d'étudier entièrement ces ruines, clama Hope.

- On a déjà récupéré tout ce qu'on pouvait, contra Vanille.

- Mais on a vu que le temple, peut-être qu'en s'éloignant un peu…

- Non. Je pense que le plus important est de décoder ces textes pour comprendre à quoi sert cette sphère.

- Vous avez un moyen ? questionna Snow en attisant le feu de leur campement.

Vanille grimaça avant de soupirer et d'aller s'asseoir lourdement à côté du grand blond. Elle n'avait pas besoin de répondre, ses gestes parlaient pour elle. Cependant, Hope s'agita subitement, venant se poser en face d'eux.

- Je crois que mon père a réussi à se procurer des livres sur l'histoire de vieux peuples de Gran Pulse.

- Comment il a réussi cet exploit ? interrogea Vanille, surprise.

- Il a était en mesure d'explorer des vestiges de Pulse et il a fait des découvertes surprenantes. Du moins, c'est ce qu'il m'a dit.

- Tu crois vraiment que ton père aurait un livre qui parlerait de ce peuple ?

Snow semblait perplexe et Vanille était comme lui.

- Peut-être pas, avoua Hope. Ce peuple était bien trop isolé. Mais peut-être qu'il aurait des livres sur ce vieux dialecte et qu'il nous serait possible de déchiffrer ces textes grâce à eux.

- Et il en a beaucoup des livres, ton père ? demanda Snow.

- Un peu, oui, grimaça Hope. Au moins une centaine.

- Oh, non d'un Béhémoth, marmonna Vanille en passant une main dans ses boucles rousses.

- Ouai, on n'est pas sorti, renchérit le blond en soupirant.

Vanille jeta un coup d'œil à la tente de Fang qui restait hermétiquement fermée. Ça, c'était un signe supplémentaire que son amie n'allait pas bien. Ce n'était pas le genre de Fang de s'isoler toute seule sans aucune raison. Au contraire, elle était toujours prompte à rester en communauté d'ordinaire.

- J'espère qu'on aura les réponses à nos questions avant que ça tourne au vinaigre, marmonna-t-elle.

- Dite ? fit doucement Hope pour attirer l'attention de ses deux amis. Vous croyez qu'on devrait en parler à Light quand nous serons rentrés ?

Snow et Vanille se regardèrent pendant une seconde avant de reporter leur attention sur Hope.

- Et si on laissait Fang se charger de Light, toute seule ? suggéra Snow.

- Oui. Ce n'est pas comme si elles avaient besoin de nous, ajouta Vanille.

- Je n'y crois pas… sourit Hope. Vous avez peur d'elle, bande de trouillards ! Snow, je peux comprendre, mais toi, Vanille.

- Oh, tu sais… Je préfère garder mes distances.

- Ouai, ajouta Snow. Serah ou Fang, ça ne fait plus aucune différence.

- On dirait une maman Gorgonopside qui protège farouchement ses petits. Et c'est hargneux ces bêtes-là.

Ils savaient tous les trois que la seule raison pour laquelle Lightning ne les avait pas accompagnée, c'est parce que Lebreau l'avait supplié de l'aider à son café. L'ancienne militaire n'avait pas renoncé à l'aventure ou à se battre de temps en temps, elle partait souvent à la chasse avec Fang, mais elle s'était déjà engagée auprès de son amie avant cette expédition. Lightning n'avait donc pas pu se désister au dernier moment, toutefois, elle n'avait perdu ni ses réflexes ni sa force et elle restait toujours une adversaire redoutable. Surtout quand les personnes qu'elle aimait se retrouver en danger.

Vanille, Snow et Hope se dévisagèrent. Finalement, ce n'était pas une mauvaise idée de ne rien dire. Ce qui s'était passé n'était probablement pas grave et l'aînée des Farron ne s'en rendrait même pas compte. Peut-être même qu'ils auraient réglé le problème de Fang avant que toute cette histoire ne prenne trop d'ampleur. Pour leur propre survit, ils l'espéraient.

oOo

Voilà pour le premier chapitre. A mercredi prochain pour la suite.