Voici enfin le dernier chapitre…

Alors comme je l'ai déjà dit on n'est pas des pros pour la traduction et on n'a trouvé personne depuis 3 ans qui voulait bien finir cette histoire

Pour ceux et celles qui n'aiment pas, on comprend mais si vous êtes bilingue c'est que vous n'avez pas à lire cette traduction ou alors faites le vous-même ( on aurait bien aimé trouver une vrai traductrice )

Quand on aura le temps on reviendra sur la correction notamment de la fin du chap 14 qui est certes assez flou

Merci en tout cas pour les rewiews constructives et d'encouragement , les autres on s 'en passe..

Bonne lecture pour ce dernier chapitre


Regina attrapa une miche de pain blanc, la plaça dans son panier, en faisant les courses au supermarché avec Kathryn. Emma avait emménagée une semaine auparavant, et entre elle et l'appétit grandissant d'Henry, ces deux-là allaient pas tarder à la ronger jusqu'à l'os et la laisser sans un sous.

« Comment ça va entre vous? » demanda Kathryn en attrapant une miche de pain pour elle-même. « Si il n'y avaient pas nos rendez-vous courses, je ne te verrai pratiquement jamais. »

« Tout va bien » la brunette gloussa. « J'ai demandé à Emma d'emménager chez Henry et moi il y a une semaine. On est parvenu à ne pas s'entre tuer dans ce laps de temps »

Kathryn fronça ses sourcils, confuse devant l'affirmation que venait de faire son amie. « Est-ce qu'elle ne vivait pas déjà chez toi depuis un moment maintenant ? »

« Non » répondit la brunette, confuse.

Kathryn rit. « Évidemment que vous ne vous êtes pas entre-tuées » Elle poursuivit devant la surprise de Regina « Vous vivez ensemble pratiquement depuis presque deux mois »

« Qu'est-ce-que c'est censé vouloir dire ? » La maire était sur la défensive.

« Rien, Regina ». Elles continuèrent à marcher dans le supermarché. « Ce n'est pas un secret que la voiture d'Emma est garée dans ton allée depuis que vous avez commencé à vous fréquenter »

Regina pinça ses lèvres, réalisant que Kathryn avait raison.

« Mais c'est toi qui lui a demandé ? » questionna la femme blonde.

La maire hocha de la tête « Oui c'est bien moi »

Kathryn arbora un large sourire, qui traduisait à lui seul à quel point Regina était métamorphosée.

« Es-tu heureuse ? »

Regina était mal à l'aise devant cette question, et répondit d'une voix basse, comme elle ne voulait pas que d'autres puissent savoir qu'elle avait enfin trouvé le bonheur « Oui »

Son amie rayonnait de joie et lui saisit le bras « Tu le mérites »


Emma était assise sur le canapé avec les jambes de Régina sur les genoux. Cette dernière était presque allongée contre l'accoudoir, plongée dans un roman pendant qu'Emma avait son ordinateur portable posé sur les jambes de Regina, en train de vérifier ses e-mails. Elle grimaça devant l'écran « Heu »

« Hum... »

« C'est le site de rencontre Singlebrooke » elle tourna l'écran face à la brunette « Ils veulent que KnightInRustyArmour et MadameRegal viennent et parlent de leur histoire d'amour. »

Regina éclata de rire « Comment savent-ils qui nous sommes ? »

« J'ai rempli un questionnaire » répondit Emma. Elle haussa les épaules, devant le regard amusé de sa copine. « Un jour où je m'ennuyais au boulot »

« Et donc ? » Emma referma l'ordinateur portable et le mit de côté, pour pouvoir se mettre face à Regina « tu veux participer ? »


« Dépêchez-vous ça va commencer! » s'écria Henry depuis le canapé alors que ses mères entraient dans le salon, avec un bol de popcorn.

« Ce n'est qu'une simple interview p'tit » rappela Emma, assise à sa gauche.

« Mais toi et maman êtes dedans »

« Je savais que ce n'était pas une bonne idée de faire ça » marmonna Regina qui prit la place restante à côté de son fils.

« Tu aurais dû voir la tête des gens quand ils ont vu madame le maire entrer » Emma sourit, donna un léger coup de coude à Henry qui sourit à son tour à sa mère aux cheveux bruns.

Le garçon était dans tous ses états quand il pressa le bouton lecture de la télécommande, lança le DVD que le site de rencontre avait envoyé au couple.

Un jingle entrainant retentit, alors que la caméra zoomait sur l'homme dégarni portant un tee shirt enfantin tout sourire.

« Salut, je suis Hart Archer, le fondateur et directeur de Singlebrooke Dating Service. Vous êtes toujours aussi septique quant aux sites de rencontre en ligne ? Et bien vos craintes peuvent désormais partir. Regardez la réussite de notre histoire, cette rencontre qui a marché, qui a su trouver ce petit quelque chose de charmant, et ramener la magie dans leur vie. »

Hart fit un clin d'œil avant que la séquence passe à Emma dans un décor somptueux. Dans de l'écran on pouvait lire : Emma Swan, alias KnightInRustyArmour, dans les forces de l'ordre, en couple avec MadameRegal. Emma s'assît un peu gênée, gigotant dans son fauteuil.

« En fait je ne m'étais pas inscrite, une amie l'avait fait pour moi, elle a déjà eu tous nos remerciements...et des jours de congés supplémentaires.

La caméra passa à Regina, les sous-titres indiquaient : Regina Mills alias MadameRegal, politicienne, statut : en couple « Je ne m'attendais certainement pas à trouver quelqu'un aussi rapidement. Je m'attendais encore moins à ce que soit Emma »

Emma apparue à l'écran « J'ai triché. En fait, je savais qu'il s'agissait de Regina et je l'ai repérée, est-ce que ça compte quand même comme Success Story ? »

« On a communiqué par email et messagerie instantanée pendant un mois avant qu'on décide de se rencontrer » expliqua Regina.

« J'ai flippé une fois qu'on avait décidé de se rencontrer, mais heureusement pour moi, elle ne peut pas résister à mon charme » Emma souriait à la caméra.

Regina réapparut à l'écran « A-t-elle dit cela ? C'est faux, j'ai résisté. Mais je voulais juste rentrer dans son jeu »

« Elle a dit ça ? » Emma sourît et fixa droit à la caméra « C'est elle qui a lâché en premier le mot « A » comme une bombe»

Regina lui lança un regard devant la caméra, alors que Hart relatait les mots d'Emma. Elle se leva.

« Où allez-vous miss Mills ? » lui demanda-t-il alors qu'elle retirait son microphone.

« Emma! »

Sur la séquence suivante on voyait les deux femmes, assises côte à côte, sur un canapé (causeuse)

« Nous sommes ensemble depuis trois mois à présent » Dit Regina en souriant à Emma.

« Cinq » corrigea la blonde.

La brunette se retourna vers elle, oubliant qu'elles étaient censées bien présenter devant la caméra « c'était trois »

« Tu zappes carrément nos échanges d'emails »

« Oui, parce que ça ne compte pas » affirma la mairesse « Et je ne t'ai plus parlé pendant un mois »

« Pas directement, je t'envoyais des messages sur des petits papiers »

« Ah, ta phase-harcèlement, comment pourrais-je oublier »

« Les emails comptent complètement, c'est par là que tout a commencé » insistait Emma.

Regina soupira : « très bien, si on suit ta logique, alors nous sommes ensemble depuis sept mois »

Emma arbora un large sourire en regardant Regina droit dans les yeux « L'incident de la mine ? »

La brunette leva les yeux au ciel avant de regarder la caméra « Nous sommes ensemble depuis environ trois à six mois »

Henry rit devant les sous-titres qui apparurent sur l'écran pendant que les deux femmes se chamaillaient : Elles sont tout le temps comme ça.

Regina regarda la réaction d'Emma devant cela, et eu en retour un sourire et un haussement d'épaule avant de retourner vers la télé.

« A quel point c'est sérieux entre nous ? » Emma retourna la question de l'interviewer en voix off. Elle regarda Regina haussa légèrement les épaules « j'ai emménagé il y a de ça quelques semaines »

« Ce semble avoir été la partie la plus facile de notre relation » admît la brunette.

Emma riait « C'est vrai »

« Qu'est-ce-qu'il reste à venir pour vous deux ? » demanda Hart en voix off.

Les deux femmes se regardèrent dans les yeux, et à en juger par leurs mouvements d'épaules, on devinait facilement qu'elles se tenaient la main « Je dirais que c'est assez sérieux » murmura Emma à la brunette.

Regina souriait de ses yeux pétillants, et hocha de la tête en guise d'accord « Très sérieux »

« Vraiment sérieux »

On entendit le jingle et la séquence passait sur le plan suivant, qui présentait Hart dans son bureau « Et bien, vous savez tout. L'amour est dans l'air de Storybrooke, donc n'hésitez plus à chercher le Grand Amour »

Emma rit en regardant la télé dont l'écran s'éteignait « Faut garder ça »

Henry fronça un sourcil « Ils pensent qu'ils vont inciter plus de gens à s'inscrire sur leur site en vous montrant toutes les deux en train de vous disputer devant la caméra? »

Les deux femmes ne purent s'empêcher de rire. La famille se leva, nettoya les popcorns au sol qu' Henri avait réussi à faire tomber en si peu de temps. Regina prit la main d'Emma alors qu'elles ramenaient leur plat à la cuisine. « C'est à cela qu'on ressemble quand on se dispute ? »

« Apparemment » répondît Emma en souriant « Je comprends ce que voulait dire Ruby à présent »

« Et que laisse entendre Miss Lucas ?»

« Quand tu me dévisages et que tu t'approches de moi, tu me déshabilles des yeux, selon elle »

« Hum... comme ceci ? » Regina fit un pas en avant en se pressant contre la jeune blonde.

Les mains d'Emma naturellement recherchèrent les fesses de Regina en l'attirant plus proche d'elle « un peu plus de rapprochement et un peu moins de déshabillage par la pensée »

« Donc juste un déshabillage de type physique alors ?» Les lèvres de Regina se pincèrent de manière insolente.

Emma referma l'espace entre leur bouche, saisissant la lèvre inférieure de Regina entre les siennes.

« Dégoûtant » fit Henry alors qu'il ramenait son bol de popcorn.

Les deux femmes firent un pas en arrière, rougissant fortement, pour autant Emma laissa son bras autour de la taille de la brunette.

« C'est ça qu'ils auraient dû montrer dans le reportage » Henry pensa à voix haute « Ça c'est le Grand Amour »

Regina resta bouche bée et expira un rire avant de prendre le bol à son fils et de croiser un regard complice avec Emma.

Le Grand Amour, hein ? Emma pensa en regardant Regina se pencher vers son fils. Elle se retrouva à sourire bêtement, en observant Henry aider Regina à mettre les plats dans le lave-vaisselle. Elle pouvait facilement croire à cela.


« He belle étrangère ! » Mary Margaret accueilli chaleureusement Emma qui entrait dans sa salle de classe, pendant la pause repas de Regina.

« Alors elle est en vie »

Emma sourît et attrapa une des chaises des étudiants pour s'asseoir en face du bureau de Mary Margaret.

« A présent je pourrais prendre goût à voir cela sur ton visage » l'institutrice faisait référence à son sourire, ce qui fit rugit la blonde.

« Arrête ça » rétorqua Emma embarrassée « Comment avance la recherche de colocataire ? »

La petite brune haussa les épaules « ça avance bien. Et toi comment tu vas ? »

Emma affichait un large sourire, rien qu'en repensant à quel point les choses allaient loin avec Regina. Elles n'allaient pas tarder à fêter leur anniversaire des 6 mois (ou quatre selon quelle échelle elles utilisaient), pour chacune d'entre elles, ça voulait dire beaucoup.

Elles avaient réussi à faire durer cette relation qui était modérément saine, avec leurs chamailleries constantes, mais elles s'aidaient l'une l'autre à murir en tant que femmes. Emma n'avait jamais ressenti cela auparavant, tellement en sécurité tout en étant attachée à quelqu'un d'autre, et que tout prenne du sens ensemble, elle ressentait ça avec Regina et elle était sûre que Regina ressentait la même chose.

« Je vais bien » elle se pencha en avant, et tendit la main pour donner à son amie un dossier « je vais très bien »

Mary Margaret prit le dossier et l'ouvrit, ses yeux s'écarquillèrent « Est-ce que c'est... ? »

Emma hocha de la tête « est-ce que tu peux le relire ? »

« Tu es sûre ? Son amie se pencha en avant et murmura sur un ton bas mais excité.

Emma sourit et hocha à nouveau de la tête, confirmant, sûre d'elle « Oui »


Regina s'assit à son bureau pour taper ses rapports et vérifier ses emails. Elle avait reçu un texto d'Emma disant que peut être elle allait ou pas être dispo pour manger à midi aujourd'hui. Le manque de clarté lui fit plisser les yeux, mais comme ses dossiers s'entassaient sur son bureau, elle n'avait pas le temps d'en chercher la compréhension. A la place, sa secrétaire lui notifia que son rendez-vous de 11h était arrivé. Regina se dépêcha de terminer son rapport et indiqua à sa secrétaire de lui envoyer la personne.

Elle fixait les dossiers sur son bureau et leva les yeux avec surprise quand Emma entra, étrangement habillée sur son trente-et-un, vêtu d'un pantalon noir et d'une chemise à boutons.

Elle avait l'air très sérieuse et tenait sous son bras une pochette.

Portait-elle déjà cela au matin ?

Regina secoua la tête pour chasser ses pensées et lui sourît. « Est-ce que cela veut dire que tu assisteras au repas ? Tu devras attendre. J'ai un rendez-vous qui m'attend »

Emma leva sa pochette et s'assit en face de Regina « C'est moi »

La brunette secoua la tête, confuse, « Tu es mon rendez-vous de 11h ? »

Emma hocha à nouveau de la tête, sa gorge nouée alors qu'elle essayait de déglutir.

« Tu n'as pas besoin de prendre rendez-vous pour me voir »

Emma rît à cela, essayant de calmer la tension dans ses épaules. « Celui-là est du genre important »

« De quoi s'agit-il ? » l'expression sur le visage de Regina était entre la curiosité et l'inquiétude.

Sans un mot, Emma tendit le dossier et se pencha en arrière sur sa chaise, observant les expressions de la mairesse derrières ses cils.

Regina l'ouvrit, et resta bouche ouverte, sous le choc.

Re : ma promotion.

Objectif : avoir la chance d'être ta femme, où je pourrais faire preuve de mes compétences, dans le but de te rendre heureuse chaque jour, te remonter le moral quand tu vas mal, et faire tomber ces murs quand tu te sens piégée.

Qualifications :

ai toujours une épaule sur laquelle pleurer.

ai toujours une oreille prête à écouter

ai toujours une main pour encourager

des lèvres pour embrasser

des bras pour t'enlacer

pas disponible pour du baby sitting dans l'espoir que les rencarts soient avec moi.

regarderai Nicolas Sparks quand tu voudras

Expérience:

Regina Mills: Avril 2011 – présent et future?

Regina leva les yeux vers la blonde qui remuait nerveusement ses mains entre elles. Sa bouche resta ouverte un moment, mais elle s'éclaircît la voix et repris de suite.

Elle se redressa plus haut dans sa chaise, et posa ses mains sur le bureau

« Miss Swann, il semble que vous ayez oublié deux ou trois choses »

Emma leva les yeux, confuse, mais intriguée, elle commença à fouiller dans sa poche. Elle stoppa quand Regina lui tendit une main « où est la lettre de motivation ? »

« Ma quoi ? »

« Une lettre brève décrivant pourquoi vous pensez correspondre au poste » expliqua la maire sur un ton autoritaire.

Emma se calma quand elle vit les lèvres de Regina faire la moue.

Elle se rassit et conserva sa posture « Comme le résume mon CV, j'ai de nombreuses qualités qui seront un atout pour vous. Ces traits mis à part, je crois que je suis la mieux qualifiée grâce à la passion que j'ai pour vous. »

Regina rougit momentanément, en détournant le regard, Emma se pencha au-dessus de la table, attrapa sa main, l'obligeant à la regarder à nouveau. « Je suis déterminée à m'assurer que tu ries chaque jour, à te rappeler que je suis là pour toi, passé compliqué ou pas. »

Regina prit une inspiration flageolante, avant de tenter de dire d'une voix solide « Comment vous sentez-vous au sujet des enfants »

« Certains disent que j'en suis un » Emma sourît « Henry m'adore »

Les yeux verts se plongèrent dans les yeux marron, Regina plongea au plus profond d'eux, pour voir s'il n'y avait pas une once d'hésitation « Est-ce que tu m'aimes ? »

Emma sourît, secouant sa main dans les siennes et prit la parole avec une confiance totale « Je t'aime »

La vision de Regina commençait à se troubler par des larmes, avant qu'elle ne les chasse rapidement en clignant des yeux pour maintenir son ton autoritaire dans sa voix « je suppose qu'il y a un poste d'ouvert pour... »

Elle ne put finir sa phrase, en plein élan, Emma se leva, l'attira vers elle, la coucha sur le bureau, prit le visage de Regina entre ses mains, et lui donna un baiser profond et sensuel.

Ils se passèrent de longue minutes avant qu'elles se décollèrent l'une de l'autre, Regina s'agrippant presque au collier de la jeune blonde pour la garder encore plus près.

Leurs visages restaient tapis sous une couverture formée par leurs cheveux.

Emma murmura « Est-ce que c'est un oui ? »

« ca l'aurait été si tu m'avais laissé... »

Emma ne la laissa pas finir cette fois-là non plus, à la place, elle fit le tour du bureau et tira Regina vers elle, leur langue se heurtèrent alors qu'elles se pressaient avec fougue l'une contre l'autre.

Leur désir, leur passion, et leur amour l'une pour l'autre les remplissaient avec cette chaleur pour toujours et cette conviction, qu'elles étaient là où elles étaient supposées être.


Mary Margaret s'assît, contente d'elle-même au comptoir de chez Granny's

Elle commandait habituellement pour son petit déjeuner des gâteaux en forme de cœur, mais aujourd'hui, elle avait décidé de se faire plaisir et de commander un petit peu de tout.

Seule Emma , savait que la petite brune pouvait engloutir autant de nourriture. Elle sourît devant sa tasse de thé, quand Ruby arriva avec l'addition.

« Non ! » fit l'institutrice

« Qu'est-ce que tu veux dire par non ? » demanda Ruby, une main sur la hanche.

« Tu me dois un petit-déjeuner pendant un mois » affirma simplement Mary Margaret.

« Non, Je... » Elle soupira quand elle comprit ce qu'elle voulait dire.

La jeune fille aux cheveux rouge fit de grands gestes sur le côté avec sa tête, pointant vers Regina et Emma qui étaient assises pas très loin du comptoir.

Dans la lueur de la lumière du matin, quelque chose brillait sur la main gauche de Regina, alors qu'elle portait son mug de café à ses lèvres.

Ruby lâcha un gros soupir, ayant pour effet que le couple et la plupart des personnes en train de dîner, dévisagèrent la serveuse

« Est-ce que tu vas bien Ruby ? » demande inquiète Emma.

« Ça fait combien de temps que vous sortez ensemble vous deux ? » demanda sans ménagement Ruby.

Emma regarda Regina dans un long silence d'accord au sujet de la date « ça ferra 6 mois ce mercredi »

« Et merde ! » grogna la serveuse, qui observait le regard satisfait de Mary Margaret, dont le visage ignorait la confusion sur celui de la mairesse et du shérif.

« Je t'avais bien dit ! » dit Mary Margaret en sirotant son thé.

THE END / FIN