Titre: Prodigal Son

Auteur: castielsbrokendean

Traduction: Allys-33

Histoire originale: /works/6288808/chapters/14410831

Chapitre 1

Les événements du 2 novembre étaient peut-être les conséquences du destin. Cependant, il y avait une chose qui a changé l'histoire. Pour le meilleur ou pour le pire est la question à laquelle nous vous laisserons répondre, chers lecteurs.

Lors de cette nuit où tout a basculé, au lieu de simplement tuer la charmante mère, Mary Winchester, Azazel a également kidnappé dans son berceau notre bébé favori, Sam Winchester. Sam a été enlevé et nourri avec le sang de démon d'Azazel; laissant cette putréfaction couler librement dans les veines de l'enfant âgé de 6 mois.

Quand John entend le cri de Mary, il se précipite dans les escaliers. Et alors que John est occupé à crier le nom de Mary comme si ça allait la ramener, Azazel est parti depuis longtemps, emportant bébé Sammy dans ses mains démoniaques.

Ils descendent dans les fosses de l'enfer. Sam n'est pas un bébé difficile durant leur voyage. Bien sûr quelques reniflements s'échappent de son petit corps, mais rien de plus. De toute façon, il était trop jeune pour comprendre ce qui se passait. Il était même trop jeune pour commencer à comprendre le changement que son destin et sa vie venaient de prendre.

"oh, Azazel" La voix de Lucifer sonne à travers les murs de l'enfer.

"Je suis revenu avec Sam Winchester, Monsieur" dit Azazel.

Lucifer le regarde avec un sourire mauvais "Bien démon. Maintenant donne-moi mon bébé".

Azazel transfère immédiatement le petit enfant dans le berceau des bras de Lucifer. Sam lève ses yeux pour regarder dans ceux yeux bleus glaciales de Lucifer, suçant son pouce attentivement. Il gargouille au diable comme si cela avait un quelconque sens.

"Hey petit homme", dit Lucifer. "Je suis ton papa. J'ai de grands projets pour toi, ok? Je veux que tu m'écoutes attentivement. Une fois que tu auras appris ce que j'ai à t'enseigner, tu auras le plus grand des cadeaux. Je ne peux pas encore te dire ce que c'est, malheureusement. Mais tu le verras, petit, je te le promets. Toi et moi, Sammy, nous tiendrons toute la planète dans le creux de nos mains. Tu vas vivre de grandes choses, petit homme".

Sam se contente de pouffer de rire et gargouiller à nouveau, en emmêlant sa main gauche dans la chemise de Lucifer. Puis il baille de façon adorable.

Lucifer sourit chaleureusement. "Reposes-toi maintenant, Sammy. Tu as besoin de beaucoup de sommeil. À partir de maintenant, tout ce que ton petit coeur déirs est à toi. Dors petit gars. Je veillerais sur toi."

Sam fourre son nez dans la poitrine de Lucifer et ferme ses petits yeux brillants et innocents pour la nuit. Ses yeux sont innocents maintenant, mais pas pour très longtemps.

...

"Papa?"Murmure Dean. Du haut de ses 4 ans, sa petite voix s'effiloche progressivement. "O-ou est Sammy?".

"Je ne sais pas Dean." Répondit John.

"O-ou est M-maman?Je v-veux S-Sammy et M-maman." Dean sent ses yeux brûlés avec des larmes menaçant de tomber.

" Veux tu arrêter avec se satané bégaiement? Tu as l'air stupide" Grince John.

"Je p-peux pas, p-papa. C-c'est d-dur" répond Dean. "M-maman dit q-que stupide c'est un v-vilain m-mot".

"Hé bien, Maman est partie, ok? Donc si tu ne peux pas résoudre sa putain de problème, tu n'as qu'à la fermer jusqu'à ce que tu puisses. Compris?

Dean reste silencieux, sachant qu'il bégayera. Il ne veut pas énerver papa. il veut Maman et Sammy. Ou sont-ils? que voulait dire papa par 'Maman est partie'?.

"J'ai dit, est ce que c'est compris?" Répète John.

"O-oui, p-papa."

"Tu es trop grand pour m'appeler papa. C'est Monsieur quand tu t'adresses à moi. compris?"

"O-oui m-monsieur" Bégaie Dean.

Pourquoi ne peut-il plus appeler papa, 'papa'? Maman lui a dit qu'il serait toujours son petit bébé. Les bébés n'étaient pas des grands garçons. Il était encore un bébé, pas aussi bébé que Sammy, mais un bébé quand même.

Pourquoi sa voix est bizzard? C'est tout bégayer et embrouillé. Il ne peut pas parler comme d'habitude. Est-il malade? Il veut Sammy. Est-ce que Sammy va bien?

Il sent que sa tête commence à lui faire mal et il gémit faiblement. Mauvais choix.

"Pourquoi tu pleur?" Demande John.

"M-ma tête me fait m-al,p-papa" Répond Dean, en serrant sa tete avec ses deux mains.

"Ce n'est rien. Tu ferais mieux d'arrêter tous ces gémissements et ces pleurs avant que je te donne une bonne raison pour geindre et pleurer." Menace John.

"M-mais p-papa. Pourquoi ma t-tête fait comme si ç-ça allait e-e-exploser?".

"Qu'est-ce que j'ai dit sur le fait de m'appeler papa? Fulmine John. "Mon garçon tu ferais mieux d'apprendre à suivre les ordres où tu vas avoir une vie difficile".

"Mais p-papa!".

La voiture se range sur le côté de l'autoroute. John sort du siège avant et se dirige vers l'arrière. Il ouvre la portière avec un regard colérique dirigé à l'enfant de 4 ans en pleure.

"Lève la main". Ordonne John.

"Pou-pourquoi"

"Just fait le:'. Hurle John. Dean halète et se rétrécit dans la peur, mais fait comme il a été dit. Il reçoit une forte claque sur son bras nu, et il sent le fantôme de la main de son père sur son bras. Des larmes fraiches naissent dans les yeux de l'enfant et il recommence à pleurer. Son mal de tete s'intensifie.

"O-owe! p-p-p-pour-quoi t-tu a f-fais ça?" Demande dean en pleurant et frottant son bras douloureux.

"Tu vas m'obéir! Et tu vas aussi arrêter ce bégaiement de merde. Tu m'entends, mon garçon?"

"O-oui, m-monsieur" Murmure Dean, les larmes coulant toujours sur ses joues.

'Maintenant je ne veux plus t'entendre pleurer comme une fille. Assied toi correctement, ferme la et dors. Compris?' Ordonne John.

"O-oui, m-m-monsieur."

John claque la portière et retourne dans son siège. Il fait chauffer le moteur de l'Impla et la voiture reprend la route. La radio mise à un volume horriblement élevé.

Alors qu'ils avançaient sur cette route interminable, Dean se couche en serrant son bras douloureux. Ses yeux sont terrifiés et tristes, alors qu'ils les ferment pour la nuit. La seule lumière était la lune de minuit et toute la lumière des jeunes yeux de dean était absorbé par cette lune brillante.