Bonjour tout le monde, enfin bonsoir est plus de rigueur vu l'heure.. Du coup, Bonsoir tout le monde !

Me revoilà après une petite pause estivale, hiatus de boulot d'été oblige.

Une nouvelle fiction pour vous, je m'essaye à la comédie ... on verra bien ce que ça donnera. A savoir que se sera une fiction courte, à la base je l'avais imaginé comme un long, long, long, one shot, mais j'ai changé d'avis, j'espère que cela vous plaire.

Comme d'hab, on oublie pas de follow, favorite et review, vos petites remarques m'ont manqué :D

(Pour ceux qui se demande ce que devient A Song of hope, venait lire la note de fin)


« 3...2...1, Go ! »

Ses deux mains se refermèrent rapidement autour des petits verres remplis du liquide ambré qui accompagnait souvent ses vendredis soir. Elle porta le premier à ses lèvres et le vida d'un coup, jetant sa tête en arrière. Elle n'attendit pas de sentir la brûle familière dans sa gorge pour porter le deuxième shooter au bord de ses lèvres et avala d'une traite son contenu. Elle répéta l'opération une troisième fois, puis une quatrième et enfin une cinquième et dernière fois avant de lever les bras en l'air et tirer la langue.

« Fini » cria-t-elle !

Une deuxième voix féminine lui fit écho. Le tout c'était joué à rien, le résultat était serré. Pourtant, elle avait vraiment besoin de cette victoire. Sans elle, son amie et rivale prendrait l'avantage et gagnerait leur amicale compétition Et, il était hors de question qu'elle passe le reste de l'année à appeler sa colocataire « ma déesse ». Vraiment hors de question, son orgueil pouvait survivre à une défaite, mais sa fierté ne pourrait le supporter.

« Alors ? » demandèrent les deux jeunes femmes en se tournant vers leur arbitre.

Anya réfléchit. Elle n'avait pas de doute sur la gagnante de cette dernière épreuve, pourtant, elle hésitait à l'avouer. Dire qu'elle avait peur de leur deux réactions seraient un euphémisme. Elle savait que l'une des deux risquait de faire exploser, littéralement, exploser son bar préféré.

« Je suis désolée de te l'annoncer, et crois moi j'aurais préféré que ce soit pas le cas mais.. Raven a été plus rapide, Lex.. »

« Yes ! » s'écria la concernée « Yes, Yes, Yes ! »

« Non, ce n'est pas possible. T'es sûre que tu ne t'es pas trompée » demanda Lexa sous le choc ? C'était la dernière épreuve, elle menait d'une victoire, cela aurait du être son sacre. Comment Raven avait-elle bu la battre à un concours de rapidité, après tout c'était elle l'athlète du groupe.

« Désolée cousine. »

« Et merde ! » lança-t-elle en détournant les yeux de son amie qui n'arrêtait pas de jubiler en dansant sur elle même.

« Alors, si je reprends mes comptes, Lexa tu as battu Raven au bras de fer, au poker et tu as eu un meilleur score au trivia ... »

« Seulement parce qu'il y avait plus de question sur le sport que sur la mécanique » protesta Raven.

« … alors que Raven a mangé plus de tacos que toi, gagner votre course de voiture débile et à la plus grande descente. On est à cours d'épreuve. Je dois vous annoncer que vous êtes officiellement ex aequo. »

Raven dont la tête commençait à tourner légèrement attrapa le tabouret prêt de son amie et s'assit en passant son bras autour de son cou.

« Que veux-tu Lexi chéri, la perfection s'attire c'est pour ça qu'on est amie. »

Raven et Lexa s'étaient toutes les deux rencontrées durant leur premier jour à l'université Georgetown à Washington DC. Leur amitié avait été rapide et explosive. Et non, pas seulement parce que faire exploser des choses était l'activité favorite de Raven, mais bien parce que le duo était redoutable. Celui qui c'était occupé de la répartition des chambres sur le campus devait s'en mordre les doigts aujourd'hui. Six ans plus tard, Lexa avait intégré l'école des sciences politiques supérieure de Georgetown et Raven c'était spécialisée dans la géo-ingénierie, pourtant, elles partageaient toujours leur chambre dans un des appartements du campus. Pourquoi partir et payer un loyer exorbitant alors qu'elles pouvaient partager leurs chambres avec leurs meilleures amies pendant encore 2 ans ?

« Il y a bien un domaine ou on ne sait pas encore départagé » lança Lexa en portant sa bière à sa bouche.

Raven se tourna vers son amie intriguée. Elle avait beau restait calme, elle adorerait remettre mademoiselle parfaite à sa place une bonne fois pour toute.

« En plus, c'est le plus important.. » Lexa laissa sa phrase en suspense avec un air coquin.

« La drague » la coupa Anya comprenant tout de suite où sa cousine voulait en venir.

« Tu t'aventures sur un terrain glissant Lex' »

« T'as peur de perdre ? »

Raven siffla son vers d'eau d'une traite avant de piquer une gorgé de la bière de son amie.

« C'est surtout que je ne vois pas dans quel monde draguer une fille par simple but de gagner une compétition est judicieux. A part faire de nous des connasses. »

« Pas si on annonce directement à la fille les enjeux. »

« Qu'est-ce que tu as en tête au juste ? » demanda Anya

« Raven et moi, on choisit la même fille. Et on lui dit la vérité, enfin on cache pas nos intentions. La première qui couche avec gagne. »

« Je savais que tu n'avais pas de cœur Lex, mais là c'est un tout autre niveau » s'offusqua sa cousine

« Vraiment ? Je ne vois pas pourquoi. Je ne comptes pas lui faire de faux espoirs ou de faux discours. Si, elle sait dès le départ que ce n'est que pour le fun, et qu'elle décide quand même de coucher avec l'une d'entre nous, c'est elle qui aura fait ce choix. Nous on reste clean. »

« Tu t'entends parler Lexa ? »

« J'en suis ! » lança Raven qui était restée silencieuse jusque là.

« Quoi ? T'es sérieuse la Rae ? »

« Pourquoi pas ? Lexa à raison. Si on lui ment pas, il n'y a pas de mal. »

« Et vous pensez vraiment réussir à convaincre une fille de coucher avec vous pour gagner une stupide compétition d'égo surdimensionné ? »

« C'est dans ça que réside toute la difficulté, et le talent » conclut Lexa.

« Par contre, c'est moi qui choisi la fille en question » s'imposa Raven.

Lexa ouvrit la bouche pour protester mais la referma aussitôt. Ce serait une encore plus belle victoire si elle arrivait à devancer Raven sur son propre terrain de jeu. Et puis, même si elles n'avaient pas les mêmes goûts - Raven était bien sortie avec Anya pendant presque un an, c'est dire – les femmes que Raven avait ramené chez eux avait toujours été particulièrement belle. Elle était sûre qu'aujourd'hui encore, elle ne dérogerait pas à la règle. Dès que Lexa lui accorda ce point Raven se mit à scruter la foule d'étudiants qui remplissaient le bar. Elle attrapa le bras de son amie et lui pointa une direction du doigt.

« Elle. » se contenta-t-elle de dire.

La première chose que Lexa aperçut fut sa chevelure dorée qui retombait sous ses épaules en longues anglaises plus claires. Son haut noir décolleté à souhait faisait un contraste avec la blancheur porcelaine du haut de sa poitrine généreuse – au plus grand bonheur de la jeune femme. Lexa avala difficilement sa salive à la vue de cette chair exposée. Cela avait toujours était sa Kryptonite. C'était fou comme une belle poitrine, une paire de sein biens formées lui faisait perdre la tête. Elle se transformait en un adolescent pré-pubère qui voyait cette partie de l'anatomie féminine pour la première fois et qui allait éjaculer trop rapidement et sans aucun self contrôle dans son caleçon.

Le regard de Lexa remonta avec difficulté jusqu'au trait fin de sa mâchoire, l'alignement parfait de son nez et... Lexa cru qu'elle allait exploser quand ses yeux tombèrent sur leurs homologues. Elle n'avait jamais vu un bleu si pur, si coloré, si transparent, si parfait. Raven venait de choisir l'incarnation sur terre d'une déesse grecque.

« Clarke Griffin » rigola Anya. « Tu crois vraiment réussir à coucher avec Clarke Griffin ? »

« Je pense avoir mes chances. »

« Comment tu l'as connais Ahn ? »

« Qui ne la connaît pas ? Clarke Griffin, première de notre promo au cursus de base, étudiante en médecine, fille du responsable des admissions de la fac. Cette fille est une légende. En plus d'être canon, de bonne famille et bienveillante, c'est sûrement la fille la plus intelligente de toute la fac. »

« Sans me compter, bien sûr » la coupa Raven.

« Vous n'auriez pas pu choisir plus dur ou plus digne d'une comédie romantique pour ado. »

Lexa observa la jeune fille en portant sa bière jusqu'à ses lèvres. Elle était tellement absorbée par sa grâce naturelle qu'elle faillit rater sa bouche. La jeune femme se leva de sa table pour aller jusqu'au bar. Lexa comprit que c'était le moment, c'était à elle de jouer. Elle finit sa bière d'une traite et alla rejoindre l'étudiante.

Raven profita de l'occasion pour aller à la table de Clarke, où l'amie de la jeune fille l'attendait les jambes croisées. Alors que Lexa préférait l'option direct, Raven comptait travailler sur les limites. Elle s'avança de la jeune brune qui portait une robe droite vert foncé.

« Raven Reyes, t'as futur meilleure amie » lança l'ingénieure en prenant place à la table.

La jeune femme paru intriguée par cette approche. Elle prit une seconde pour essayer de sonder les attention de l'arrivante, avant de se décider à lui lancer une chance.

« Octavia, et se rôle est déjà occupée désolée »

« Par Blondie ? » continua Raven en montrant du doigt Clarke.

« Clarke. »

« ça tombe bien parce que juste à côté, le canon de deux mètres, c'est ma meilleure amie. Lexa Woods. Tu penses qu'elle a une chance ? »

« Avec Clarke ? » rigola Octavia. « C'est sûr qu'elle est canon. Mais, honnêtement ? C'est mort d'avance. »

« Pourquoi ? »

« Parce que tout le monde connaît la réputation de Lexa Wood la meilleure épéiste de l'état. »

« Lexa a une réputation ? » rigola Raven. « Et ce n'est pas un truc qui intéresserait Blondie ? »

« Coucher sans lendemain ? J'en sais rien. Sûrement pas. »

« Du coups, Anya à raison, on est dans la merde. »

Octavia lui lança un regard interrogateur, ne comprenant pas où venait en venir la jeune femme.

« Ok, vu que je n'ai pas le droit de mentir, laisse moi t'expliquer. »

Octavia du se retenir de jeter son verre au visage de Raven. Clarke et elle adorait venir se détendre après les cours ici, elle ne voulait pas risquer de ne plus être la bienvenue. Mais ce que la jeune femme venait de lui raconter la dégoûter. Comment deux personnes pouvaient avoir si peu d'estime pour les autres ?

« Et en plus, tu viens t'en vanter ? »

« M'en vanter ? Non, je viens te demander de l'aide ! »

Encore une fois le visage d'Octavia s'assombrit. Elle venait de tomber sur la personne la plus répugnante de la terre ou ?

« Et pourquoi je voudrais t'aider à user de ma meilleure amie comme simple objet ? »

« Et en quoi se serait ce servir de Clarke ?»

« T'as besoin de coucher avec elle pour gagner un concours. C'est se servir d'elle non ? »

Raven ouvrit la bouche puis la referma. Elle comprit que quelque chose n'allait pas. Elle n'avait jamais eu de problème pour parler aux filles ou mec, surtout les canons. Pourtant là, la communication ne passait pas dans le bon sens. Il était temps de rétablir les choses et d'user de son charme naturel.

« C'est moi qui ai choisi Clarke. Pas parce qu'elle est canon à souhait, même si c'est un plus. Mais parce que je l'ai vu sur le campus. Elle a toujours l'air si triste et seule. »

« Alors, tu voulais en profiter ? »

« Quoi ? Mais pour qui tu me prends. J'ai juste pensé que cela lui ferait du bien d'avoir de l'attention. Que quelqu'un prenne soin d'elle. J'ai jamais compté la baratiner et de la sauter dans les wc. Je me suis dit que deux personnes à ses petits soins ça ne lui ferait pas de mal. Puis, avoue que ça te soulagerais si tu l'entendais plus se plaindre pour un rien, s'envoyer en l'air ça aide. » essaya-t-elle de rigoler

Octavia ne put s'empêcher d'éclater de rire.

« Vous êtes tordues vous le savez ? »

« Tordu ? J'aime pensé qu'on est des génies incompris »

La jeune étudiante décroisa ses jambes et fixa Raven dans les yeux. C'était une mauvaise idée. Elle le savait. Mais Raven avait raison. Clarke n'était plus elle même. Et même si elle avait toutes les raisons de ne pas êtres au top, cela lui faisait du mal de voir sa meilleure amie comme ça. Cela faisait un an qu'elle n'était plus que le reflet de ce qu'elle avait été. L'accident lui avait tellement enlever.

« Clarke serait au courant de tout ? Pas de mensonge, cachotterie, elle saurait dans quoi elle s'engage ? »

« Yep »

« Et, ton but c'est de la satisfaire ? »

« Dans tous les domaines » chuchota malicieusement Raven.

« Et pourquoi je devrais t'aider toi ? »

« Parce que je suis beaucoup plus adorable que Lexa. » lança-t-elle comme ci c'était une évidence.

Octavia finit son verre d'une traire et le tapa sur la table.

« Ok, j'en suis »

L'ingénieure leva les mains en l'air en signe de victoire.

« Tu le regretteras pas ! » lança-t-elle en la serrant dans ses bras. « Je te paye un verre pour fêter notre nouvelle amitié ? »

« Clarke s'en occupe »

Au nom de la belle blonde, Raven se rappela que Lexa avait pris de l'avance. Elle retourna son attention sur sa meilleure amie toujours au bar. Elle vu la grande brune poser sa main sur l'épaule de Clarke un sourire nier aux lèvres. Raven ne savait pas ce qu'elle venait de dire, mais cela n'avait pas l'air de lui avoir plus. Son verre à la main, elle le jeta à la figure de la brune aux yeux verts.

« Je t'ai dit que cela n'allait pas être simple ? » rigola Octavia en voyant l'air choqué de sa nouvelle amie.

Encore les yeux fermés, Lexa se sentait mal. Pas à cause de sa légère nausée ou de son mal de tête, non, elle avait l'habitude de la gueule de bois. Non, ce qui blessait Lexa dans son fort profond était la défaite cuisante, l'humiliation publique qu'elle avait prise hier soir. Elle n'avait jamais, au grand jamais était aussi nulle. Lexa avait toujours été douée pour parler au fille. C'était son territoire, elle savait ce qu'elle aimait, elle savait leur sortir les belles paroles, elle n'était jamais lourde ou trop insistante. Elle était tout simplement douée autour des femmes. Pourtant, hier, elle n'avait jamais était aussi peu douée. Elle avait fait erreur sur erreur, c'était permise les phrases les plus clichés, elle c'était faite trop incisive ce qui c'était fini par le Clarke lui vidant son verre à la figure. Lexa Wood c'était pris un verre à la figure. Dans quel monde avait-elle atterrit ? Elle avait juste paniqué. Elle ne savait pas comment cela pouvait être possible. Pourtant c'était bien le cas. Clarke avait tué son jeu. Elle avait été incapable de sortir une phrase logique et saine. Elle voulait mettre son échec sur ses yeux bleus perçant et cette vallée de déesse, mais c'était plus que ça. Clarke Griffin serait sa mort. Elle en était sûr, elle l'avait complètement bouleversé, et Lexa n'avait pas l'habitude.

« Tu te repasse la scène de ton échec cuisant ? »

Raven était encore allongée dans son lit, les yeux à peine ouverts. Elle avait sentit l'anxiété de son amie à travers leur chambre.

« Vas-y moque toi. »

« Me moquer ? Moi ? Jamais. Bien que j'avoue que je n'aurais jamais cru voir le jour où la grande Lexa Woods se prendrait un râteau si monumental. » rigola-t-elle

« Oh la ferme ! » lança la concernée en envoyant son oreiller sur sa colocataire.

La porte de leur chambre s'ouvrit sans prévenir. Anya, les yeux à moitié figée, toujours en pyjama entra en traînant des pieds et en grognant. Elle avança plus dans la chambre et se laissa tomber en avant sur le lit de sa cousine.

« Dites, pourquoi on s'efforce à vivre ici alors qu'on pourrait avoir notre appartement rien qu'à nous, avec chacun sa chambre ? »

« Parce qu'on a pas les moyens ? Et que vivre sur le campus c'est génial ? » ironisa Raven.

« Luna fait encore des siennes ? »

« Son mec du moment a dormi là. Je suis rentrée assez tard pour ne rien gêner, mais disons qu'il est enthousiasme et ce matin ça les gênaient pas que je dorme juste à côté. Je préférais m'en aller avant que ça devienne vraiment trop pour moi. »

« Ca irait mieux avec des gaufres ? »

« Heu... ça dépends c'est toi qui les faits ou je dois aller en acheter ? »

« Je vois même pas pourquoi tu poses la question ? Je t'ai déjà laisser faire le petit dej' ? »

« Je savais bien qu'il y avait une raison pour que je te garde sous le coude ! »

« Rae ça te tente des gaufres ? »

Elles n'eurent pas de réponse.

Les deux cousines tournèrent la tête vers leur amie. Raven n'avait jamais refusé des gaufres. Elles la trouvèrent les yeux rivés sur son téléphone, un sourire au coin des lèvres.

« A qui tu envoies des sms à 10h un lendemain de soirée ? »

La jeune ingénieure releva la tête, un rictus d'incompréhension sur son visage.

« De quoi? »

« Qui te fait sourire bêtement ? » Demanda Lexa.

« Oh, personne... »

« Raven Reyes, tu crois vraiment qu'on ne sait pas quand tu mens ? »

Raven remonta sa couverture sur le haut de sa tête en grognant. La jeune femme était divisée entre l'envie de parader devant Lexa ou de garder ce sentiment de réussite pour elle et prendre de l'avance discrètement sur la compétition. Raven étant Raven, son égo gagna sur la logique. D'un mouvement rapide, elle se dégagea de sous les couettes et sortir la tête un grand sourire aux lèvres.

« Clarke. » se contenta-t-elle de répondre confiante.

Les yeux de la sportive s'ouvrirent en grand devant la confession de son amie. Comment Raven avait pu avoir le numéro de Clarke si facilement ? Comment avait-elle réussir à créer une connexion si rapidement alors qu'elle avait échoué si minablement ?

« Si tu avais passé plus de temps à lui parler plutôt qu'à sortir des phrases bidons, tu en serais au même point » répondit Raven à la question silencieuse de sa colocataire.

« Tu seras que je ne dis jamais de phrases débiles, toutes mes paroles sont réfléchies. »

« Vraiment ? Alors tu arrives vraiment à pécho avec « Est-ce que tu crois au coup de foudre au premier regard ou est-ce que je dois repasser ? » ou encore « Il fait chaud ici ou c'est juste toi ? » non parce que si c'est le cas, t'as raison t'es douée ! »

Le deuxième oreiller de Lexa vola à travers la chambre. Raven l'esquiva en rigolant. Sa conversation avec Clarke hier soir avait été une mine d'or pour faire chanter sa meilleure amie pendant un bon bout de temps.

« Ok, j'avoue que j'ai un peu déconné hier soir. Je ne sais pas ce qu'il m'a pris. »

« Je suis sûre que son décolleté n'y était pour rien ! »

« Même pas ! » s'exclama Lexa. « Je suis habituée au décolleté prononcé, même quand la poitrine est particulièrement magnifique comme celle de Clarke. Je crois que c'était juste pas mon soir »

« Oh, une Lexa amoureuse en approche. »

« Oh, la ferme Ahn, tu sais que je ne cherche pas à être en couple. »

« Crois moi, je le sais. Aucune de vous deux n'est assez finie pour être en couple. »

« Eh, je te rappelle qu'on est sortie ensemble presque un an » se justifia Raven.

« Et rappelle moi pourquoi on c'est séparé ? »

C'était un coup bas. Parce que Raven savait entièrement que tout était de sa faute. Elle n'était pas prête pour une relation exclusive, officielle et absolue. Elle avait beau adoré passé du temps avec Anya, tenir à elle plus qu'à n'importe qui, elle refusait d'être dans une relation non libre. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, être Anya en soit lui suffisait mais cela voulait dire franchir une nouvelle étape dans sa vie, et elle n'était pas prête. Au bout d'un an, Anya s'était lassée, surtout que elle, ne voyait personne d'autre. Cela avait été difficile au début d'être aussi prête l'une de l'autre. Mais au bout d'un certain temps, elles avaient toutes les deux réalisées que leur amitié comptait beaucoup plus que tout le reste. Et peu à peu, le quotidien avait repris son court normalement. Celui qui a dit qu'il était impossible d'être ami avec son ex n'avait certainement pas rencontrer Anya et Raven.

« D'accord.. D'accord. Je suis quand même plus en avance que Lexa. »

« On avait pas parlé de gaufres ? »

Lexa essaya de changer le sujet. Un grognement se fit entendre dans la chambre, l'estomac d'Anya était d'accord. Il était temps d'éponger leur consommation de la veille.

« Sans moi les filles, je suis déjà à la bourre. »

« Qu'est-ce que tu vas faire un samedi matin ? »

« Clarke m'attend pour que je l'aide sur un projet de prothèse, elle a besoin de conseil sur comment pourrait fonctionnait des prothèses avec une transmission electro-neurologique, et vu que je suis un génie, je lui ai proposé de l'aider avec les prototypes si elle m'aidait à réviser m'a biochimie. »

« Tu as eu A- au dernier test de biochimie ! » s'offusqua Lexa

« C'est bien ce que je dis ! Depuis quand Raven Reyes à un moins à côté de ses A ? »

Comprenant très bien que son amie venait de se gagner des séances quotidiennes en tête à tête avec la jolie blonde Lexa ragea. Elle chercha un oreiller à lui envoyer quand elle constata qu'elle avait déjà perdu tous les siens. Elle attrapa l'une de ses vestes qui traînait sur la pile de linge au sol et la jeta sur la jeune femme qui se précipita dans la salle de bain pour l'éviter.

En la voyant partir pour son pseudo rendez-vous de révision, Lexa ne pu s'empêcher de se sentir un poil jalouse. Ce n'était pas dans ses habitudes. Pourtant, elle ne pouvait éviter de penser que Raven aurait la chance de passer du temps avec Clarke, contrairement à elle. Elle devait se ressaisir ou Clarke Griffin aurait sa perte.

Lexa n'en revenait pas. Elle en avait fait des choses folles pour séduire des femmes, mais là.. la c'était limite inquiétant. Espionnait le rencard de sa meilleure amie afin de la devançait était du haut niveau. Et même si elle mentirait plutôt que de l'avoue à quiconque, ce n'était pas que pour gagner cette stupide compétition. Même si elle adorerait enlever ce stupide air de victoire sur le visage de sa meilleure amie, il y avait plus que ça. Ça rencontre désastreuse avec la jeune femme lui avait laissé une trace amère. Elle devait faire quelque chose pour rétablir cette terrible impression d'imbécile qu'elle avait du laisser. Raven sortit une énième blague faisait éclater Clarke de rire. Un rire suave, une point aigu et entraînant. La mélodie raisonna dans les oreilles de Lexa pendant tout le reste de l'heure. Elle mourrait d'envie de le re-entendre. Au bout de presque une heure, Raven se leva pour aller au toilette. C'était le moment d'agir. Sans trop réfléchir, Lexa se leva d'un bon. Elle s'arrêta quelques secondes devant l'immense miroir qui trônait dans le fond de la bibliothèque pour rajuster son col. Elle portait une chemise fine noire aux coutures blanches avec un col arrondit. Elle avait relâcher sa chevelure brune et bouclait. Elle était peut être arrogante, c'était un fait, son physique était un atout sûre, il ne lui avait jamais fait défaut jusque là.

« Eh, Clarke. »

L'étudiante leva la tête de son livre pour voir à qui appartenait la voix qui venait de la saluer. Le cœur de Lexa rata un battement quand, les yeux bleus de la jeune femme se posa sur elle. L'air d'ennui qui prit place très vite sur le visage de la blonde brisa la confiance de Lexa en mille morceaux.

« Lexa... »

Elle était clairement surprise dans le mauvais sens du terme de voir la sportive.

« Je voulais juste m'excuser pour hier soir, je ne sais pas ce qui m'a pris, je ne suis jamais aussi reloud je te jure. »

La mâchoire de Clarke se desserra doucement en voyant qu'elle était sincère.

« Alors tu n'essayes pas de finir la main dans mon pantalon ? »

« Et ce que j'ai des points d'honnêteté si je réponds quand même oui ? »

Clarke sourit légèrement. Si elle voulait ne pas mentir, Clarke c'était sentit flattait que LA Lexa Woods essaye de la draguer. C'était avant de se rendre contre à quel point elle était lourde. Comment avait-elle fait pour avoir cette réputation de Don Juan ?

« Je dois t'avouer que j'ai été surprise par ton.. manque de talent. Je m'attendais à mieux de la part de la grande Lexa Woods. »

« Je plaide coupable. Mais, c'est sûrement à cause de tes yeux. Ils m'ont perturbé, j'en n'avais jamais vu d'aussi perçant. Ton sourire n'a pas aider non plus, le mélange m'a fait bafouillait. »

« A voilà le temps redouter commandant » rigola Clarke. « Tu arriveras plus loin avec cette flatterie que tes phrases d'accroches »

« Sérieux ? J'étais sur le point de te demander si tu n'étais pas épuisé ? »

« Et pourquoi donc ? »

« Parce que tu as trottait dans ma tête toute la journée. »

Et le revoilà le doux son du rire de Clarke. Lexa se sentit incroyablement fier d'avoir réussit à le faire sortir de sa cachette.

« Où alors tu préfères que je te demande si tu n'as pas de plan sur toi ? »

« J'ai peur... »

« Parce que je me suis perdue dans tes yeux. »

« Ok.. Ok.. arrête le massacre. De toute manière, ça ne marchera pas. »

« Vraiment. »

« Ouep, Octavia m'a parlé de ton petit jeu. Et tu perds ton temps. T'es plus sympa que tu l'as laissé entendre hier soir, et j'arriverais sûrement à tolérer ta compagnie. Mais je ne suis pas intéressait. Et je ne serais pas l'instrument de ton petit jeu servant à booster ton égo déjà surdimensionné. »

« Ouch... ok, tu n'y vas pas de main morte. »

« Désolé. Je sais ce que je veux. »

« Tu sais que Raven joue le même jeu ? Si je te répugne tant parce que j'ose espérait réussir à te séduire. Pourquoi pas Raven ? »

« Répugne ? Je n'ai jamais dis ça. Et je sais que Raven joue le même jeu. Elle non plus n'a aucune chance, mais je la trouve sympa et j'avais besoin de son aide. Ce n'est pas un rencard. »

« Lexa ? Serieux, tu es si désespérée que tu viens squatter mon temps avec Clarke ? » lança Raven en voyant son amie assise à sa place.

« Quoi ? Non, je voulais juste m'excuser pour mon comportement de hier soir. »

« Et ça ne pouvait pas attendre ? » dit-elle en croisant les bras sur sa poitrine.

« Je savais pas comment la contacter, alors que là.. je savais où elle serait. Mais j'ai fini. Elle est tout à toi. »

Lexa se leva pour rendre sa place à son amie. Elle se tourna vers Clarke.

« Encore désolé. On est cool hein ? »

« On est cool » répondit la jeune blonde avant de se concentrer sur son travail.

Lexa lâcha un grand soupir avant de s'en aller. Elle se tourna une dernière fois pour voir Clarke plongé dans son livre, elle tapotait son stylo sur le bord de son livre comme marquant le rythme de son battement de cœur.

Il était près d'une dix-huit trente quand Clarke quitta enfin la bibliothèque. Elle avait beau être une élève studieuse et aimait aller en cours, elle trouvait qu'il y avait quelque chose de déprimant à passer son samedi entier à la bibliothèque de la fac. Elle s'arrêta au petit restaurant mexicain au coin de sa rue pour commander une quantité abusée de tacos et deux milkshakes oréo au glacier d'à côté. Les bras chargés, elle traversa la porte de son appartement pour retrouver Octavia affalait sur la canapé, à la même place où elle l'avait laisser plus tôt ce matin.

« Journée productive à ce que je vois ? » rigola-t-elle.

« J'ai jamais autant été au fond, ça se voit non ? » rigola sa coloc en désignant son pyjama.

« Alors, quelle série n'a pas résisté à ton samedi marathon ? »

« Je ne vois pas ce que tu insinues.. »

« Tu as tué combien de saisons aujourd'hui ? »

« J'ai peut-être regarder la deuxièmement saison de Dardevil en entier.. »

Clarke rigola en s'affalant à côté d'elle.

« Est-ce que je sens « Jefe tacos » par hasard ? » demanda le sourire aux lèvres sa meilleure amie

« Peut-être bien ! » dit-elle en lui passant le sac de provision

« Oh, Clarke.. je t'aime ! »

« C'est pour ça que tu m'as vendu à Raven, hein ? »

Octavia fit une pause dans son exploration de la commande. Elle ne savait pas si son amie lui en voulait un peu du genre « rooh, t'abuses » ou si elle était vraiment fâchée.

« Ton rencard c'est mal passé ? »

« Premièrement, ce n'était pas un rencard ! » s'exclama Clarke. « Et non, Raven est cool. »

« Alors c'est quoi le problème ? »

« Le problème c'est que ma meilleure amie à rejoint une stupide compétition ou je suis l'objet principal. Ce n'est pas très flatteur. »

« Je pensais juste que ça ne ferais pas de mal de t'amuser un peu. T'es tellement prise avec la fac en ce moment, puis.. tu as été avec personne depuis... »

« S'il te plaît ne dit pas son nom. Je suis au courant que ça fait longtemps, mais ce n'est pas m'a priorité. »

Octavia croqua timidement dans son tacos, avant de se retourner vers sa meilleure amie.

« Tu m'en veux vraiment ? »

« Non. Bien sûr que non. Si je dois être honnête, c'était assez drôle de voir Raven essayer à ce point et Lexa squatter notre session. »

« Lexa semble encore plus désespérée que hier soir, j'ai misé sur le bon cheveux en aidant Raven. »

« Aucune d'elle n'a de chance. Sérieusement. Je ne cherche pas à être avec quelqu'un, même juste pour un soir. Mais si tu veux tout savoir, Lexa était sympa aujourd'hui. Rien avoir avec hier. Je pense qu'elle a compris qu'elle avait abusé. »

« Ou.. l'étalon re rentre dans la course » rigola la brune.

« Arrête. »

« Quoi, tu vas pas nier qu'elles sont attirantes. »

Clarke laissa échapper un rire nerveux avant de boire son milkshake nerveusement. Oh, oui les deux étaient très attirantes dans leurs styles respectifs. A cette pensé, l'esprit de Clarke se retrouva à penser à la couleur verte, presque transparente. Elle n'était pas la seule avec des yeux à couper le souffle.

« Clarke ? »

« Laisse tomber et lance Jessica Jones ! »

« Allez, Clarke admet le, elles sont hot. »

Clarke remua la tête dans les deux sens niant cette affirmation. Elle ne donnerait pas ce plaisir à son amie. Si elle voulait un jour qu'elle l'a laisse tranquille avec cette histoire, elle ne devait pas céder une once de terrain.

« O'.. lance l'épisode. »

« Je te le ferais avouer Clarke.. Un jour ou l'autre »

Comment sa vie tranquille loin des histoires de cœur et de cul, sa vie studieuse et sans drame avait-elle pris ce tournant si rapidement ? Lexa Woods et Raven Reyes venaient de tout chambouler.. et, secrètement, elle en était ravie.


And, this is a wrap pour le premier Chapitre. Alors, vous en pensez quoi ? Les fans inconditionnels du Clexa ne me lapidait pas tout de suite. Il y aura à la fois du princess mechanic et du Clexa... J'avais très envie d'écrire une fiction avec un gros point de vue Raven.. bah parce que Raven reyes est géniale.

Lexa c'est laissé surprendre par notre bien aimé Clarke ? Est-ce qu'elle va se remonter la pente ? Et Clarke, va-t-elle se prendre part au jeu ?

Laisser une fille se isser entre deux meilleures amies.. qui pense comme moi que c'est une mauvaise idée ?

Bref, à vos avis :D

Pour ce qui se demande, où en est A song of Hopes and regret... a savoir que j'ai plein d'idées pour les chapitres à venir, je n'arrive juste pas à les écrire. Ou quand je finis enfin le chapitre à venir, mon ordinateur décide de le supprimer... Du coup, je la finirais, mais ça risque de prendre un peu de temps. Je préfère prendre un peu de recul afin de pouvoir mis remettre a fond.

Bonne soirée :D