Coucou, c'est Pouna ! C'est obvious, mais quand même.

On se retrouve pour un nouveau concept... Une mini fanfiction.

C'est un petit défi que je me suis lancée, étant donné que j'ai un peu de mal avec les OS (même si je me lance dans l'écriture d'OS, comme l'indique mon profil). C'est donc une fanfiction de 10 ou 15 chapitres, avec 1000-2000 mots à chacun d'eux. Il ne faut pas faire moins, ni dépasser. Et je vous assure, que j'ai eu du mal à ne pas dépasser, avec Café Suspendu j'ai l'habitude des gros chapitres.

Donc, comme le résumé l'indique, Teach Me est un PWP (porn without plot), même si j'ai un peu de mal à considérer que je vais écrire du lemon pour du lemon. Je vais toujours trouver un moyen de le justifier mais je ne le ferais pas au premier chapitre, je ne veux pas spoiler la fiction.

L'illustration de ma fiction est un dessin Destiel que j'ai moi-même crée, il n'est pas parfait et comporte encore des imperfections étant donné que je suis nouvelle dans l'art digital. Mais je voulais commencer à illustrer mes fanfictions avec des fanarts que j'ai crée de moi-même.


Remerciement à ma beta, la même que Café Suspendu, qui a gentiment accepté de corriger Teach Me et qui fait toujours un superbe boulot.

Ainsi qu'un remerciement pour ma Poupoune, Pawi (oui, oui, elle est toujours là, oui) qui m'a pas mal aidé pour les idées.

BONNE LECTURE


Des jets de toutes les couleurs parsemèrent le ciel étoilé. C'était un véritable spectacle de couleurs qui s'offrait à eux.

Castiel entre-ouvrit la bouche, tellement surpris par un tel cadeau de sa part. Il resta là à regarder ces majestueux feux qui lui rappelaient son enfance. Gabriel lui en avait offert pour son anniversaire il y a quelques années, ça avait été le plus beau cadeau qu'on lui avait fait. Avant de se prendre une sacrée raclée par son père. Castiel était submergé de bonheur par ce spectacle.

Castiel plongea son regard dans celui de Balthazar et le regarda intensément comme s'il attendait ce moment depuis une éternité. Il caressa sa joue du bout des doigts et colla son front contre le sien. Le cœur de Castiel se mit alors à s'emballer face à cette proximité.

"Tu sens les palpitations ?"

Il enroula ses doigts entre ceux de Castiel. Il ouvrit la bouche pour répondre mais rien ne sortit. Et la seule chose qui pouvait sortir serait un miaulement minable d'envie.

"C'est bel et bien l'effet que tu produis sur moi à chaque que je pose les yeux sur toi."

Balthazar ferma alors les yeux et caressa avec son pouce les lèvres de Castiel pour les dessiner mentalement. Il se mordit les lèvres en s'imaginant les goûter puis il soupira doucement. Il entre-ouvrit légèrement la bouche et posa ses lèvres sur les siennes. Castiel ressentit alors comme une effervescence de bien être, une émotion vive qui le subjugua.

Son premier baiser.

Avec un garçon sur lequel il avait toujours eu des vues au lycée.

Castiel poussa un petit gémissement et entoura ses bras autour du cou de Balthazar en pressant davantage ses lèvres contre les siennes. Il n'avait encore jamais ressenti un tel apaisement, comme si un simple baiser avec son béguin de lycée lui permettait d'oublier tout ce qu'il y avait autour. Castiel continuait de l'embrasser, des millions de sensation se passant dans son ventre et dans son cœur. Même si c'était son premier baiser, il ne semblait pas si maladroit qu'il ne l'aurait pensé. Balthazar entoura Castiel par les hanches et le tira un peu plus contre lui.


Sam et Dean avaient également décidé de partir au feu d'artifice. Dean semblait ronchon et son frère se tourna alors vers lui.

"Qu'est-ce qu'il y a ?

-J'aurais aimé que Castiel vienne avec nous à ce putain de feu d'artifice !

-Tu ne peux pas constamment passer ta vie avec ton meilleur ami, Dean !

-Ouais mais Chuck abuse, il aurait pu ne pas le punir pour le feu d'artifice, ronchonna Dean.

-Dean, continua Sam en soupirant, le but d'une punition est de privé quelqu'un de quelque chose qui pourrait le rendre heureux et..."

Sam tourna un instant le regard pour voir ce qu'il se passait autour de lui et il vit Balthazar embrasser Castiel. Il entre-ouvrit la bouche et Dean détourna aussitôt le regard. En voyant ça, Dean se mit à bouillir.

"Hey mais c'est..."

Dean commença à s'approcher pour les engueuler. Sam le rattrapa et mit sa main devant sa bouche.

"Qu'est-ce que tu comptes faire ?! Laisse-les !

-Attends mais Castiel m'a menti pour aller fricoter avec ce connard !

-Arrête Dean, tout le monde nous regarde.

-Franchement tu n'as pas idée à quel point je m'en fous !"


Le baiser était exquis mais c'était sans compté le moment où il entendit une voix très familière. Il se raidit, pivotant son visage sur le côté pour jeter un coup d'œil en arrière. Dean était là avec Sam.

Castiel lui avait dit qu'il était puni. Il était persuadé que sans lui, Dean ne serait jamais allé à ce feu d'artifice. Il avait rendez-vous avec Balthazar, son crush de première année de lycée et Dean n'avait aucune idée de l'orientation sexuelle de Castiel. A vrai dire, il venait de s'accepter et personne n'était au courant... Il sentit une main puissante se poser derrière sa nuque, il s'attendait à ce que ce soit Dean mais c'était Balthazar qui le forçait à le regarder. Il embrassa sa joue et Castiel ouvrit la bouche, soupirant, pour ne pas gémir.

"Tu veux venir chez moi ?

-Je ne peux pas...

-Oh aller..."

Castiel se recula doucement et regarda de nouveau l'endroit où Dean et Sam étaient mais il ne les vit pas. Il soupira en secouant la tête.

"Je... Je dois rentrer.

-Quoi ? Mais on commençait tout juste à s'amuser !

-On a cours demain... Peut-être qu'on pourrait... Se voir demain ?

-Ouais. Ouais peu importe."

Balthazar enfonça ses mains dans ses poches et s'en alla. Castiel rajusta son trench coat avant de se mettre à courir en direction de la maison de Dean, en vain, puis-ce qu'ils avaient déjà disparu. Il attrapa son portable pour composer le numéro de Dean. Il tomba sur son répondeur. Il ne lui laissa pas de message, préférant s'exprimer sur le sujet demain matin.


Le lendemain matin, Dean n'avait fait qu'ignorer Castiel et les seules fois où il le regardait, c'était pour le fusiller du regard. Castiel avait envie de mourir, Dean était son meilleur ami et il n'avait jamais voulu ça. Il se passa une main dans les cheveux, prêt à fondre en larmes quand Lisa arriva et posa sa main sur son épaule. Il releva la tête et lui adressa un petit sourire. Lisa était la petite amie de Dean, elle était adorable et il espérait sincèrement que Dean se comportait bien avec elle. Elle s'assit à côté de lui et resta silencieuse un instant.

"Il me déteste.

-Non."

Castiel cacha sa tête dans ses genoux pour ne pas fondre en larmes. Lisa avait tort, Dean le détestait, peut-être qu'il était homophobe, ils n'avaient jamais eu de discussion concernant le sujet. Dean l'avait peut-être mal pris, il le voyait dorénavant comme un monstre, comme tout le monde allait voir Castiel, il se retrouvera probablement seul, peut-être qu'il se ferait de nouveaux amis, dans la communauté LGBT, mais la seule personne qu'il voulait, c'était Dean, son meilleur ami. Castiel sentit la main de Lisa caresser son dos pour le rassurer quand une voix grave les interpella. En relevant la tête, Dean était présent et tendit la main vers Lisa.

"Reste pas là.

-Dean..."

Castiel se redressa en même temps que Lisa et il sentait derrière lui le regard de Lisa, elle était inquiète, elle ne voulait probablement pas qu'ils se disputent. Non pas par honte car toutes les personnes du couloir pouvaient les regarder, mais plus parce qu'ils étaient les meilleurs amis du monde et qu'une chose aussi futile ne devrait pas les séparer.

Mais Dean ne l'entendait pas de cette manière. Il agrippa le bras de Lisa et la tira contre elle, ignorant Castiel qui essayait de l'interpeller pour se justifier.

Se justifier sur son homosexualité.