Salut internet. Cela faisait un moment qu'une histoire me trottait dans la tête (même deux)... Mais par manque de temps et d'inspiration, je n'ai pas pu l'écrire durant les grandes vacances. Mais maintenant, je peux m'y consacrer et l'inspiration est revenue entre temps. Voici donc une nouvelle histoire sur SLG avec comme personnages principaux le Prof et le Geek : Awaken heart ! (ou Cœur éveillé en français)

Petite note : j'ai donné des noms de civils à nos deux protagonistes. En public, le Prof s'appelle 'Peter' et le Geek s'appelle 'Seth'.

DISCLAIMER : L'histoire est relativement tout public, mais des scènes de violences seront présentes. Je ferais des efforts pour que Awaken heart reste néanmoins accessible à tous. Une petite présence de fantastique est à prévoir... Peut-être.

Sur ce, bonne lecture.


Un soir, dans un quartier anonyme.

Tout le monde était en train de dormir… Ou presque. Seul un homme restait encore éveillé. Un homme âgé d'une vingtaine d'années, de petite taille, avec les cheveux courts et châtains, portant des lunettes noires et carrés, une blouse blanche, une chemise blanche avec un nœud papillon au motif damier, ainsi qu'un pantalon et des chaussures noires.

Le Prof menait silencieusement de nouvelles expériences dans son petit laboratoire improvisé dans une des trois chambres de son appartement. En effet, après que lui et sa Science Infuse aient été remplacés par Maître Panda et l'Instant Panda, le scientifique en voulut énormément à Mathieu et a décidé de partir de la maison des Sommet pour vivre à son compte. Ce fut au départ compliqué de trouver un nouveau travail, mais il a fini par réussir grâce à son intellect et ses talents pour la science et la médecine. Il obtint un emploi dans un grand laboratoire. Le Prof se sentait épanouit et heureux au sein de son équipe, avec qui il s'entendait très bien.

C'est ainsi qu'il a rencontré son jeune colocataire Vincent. Ce jeune adolescent de 17 ans était le plus jeune de l'équipe du laboratoire, mais également un petit génie aux talents hors du commun. Le Prof, intrigué et fasciné par ses capacités et ses inventions, se rapprocha vite de lui et tous deux devinrent amis. Tous deux livrés à eux-mêmes, ils décidèrent de vivre en colocation dans l'appartement de Vincent. Tout se passait très bien entre les deux collègues, mais un jour, le jeune adolescent disparut, ne rentrant jamais d'une soirée où il devait travailler sur une invention au laboratoire.

Depuis, le Prof était désormais tout seul dans l'appartement. Il s'inquiétait beaucoup pour son jeune camarade, jamais retrouvé à ce jour. Malgré tout, il essayait de vivre normalement, toujours absorbé par son travail. Ce serait mentir de dire que le scientifique ne ressentit pas une certaine nostalgie en repensant à SLG et aux moments passés avec son ancienne équipe… Il pensait notamment au Geek. Le petit garçon lui a souvent servi de cobaye pour ses inventions assez étranges, mais au-delà de ça, le Prof appréciait sa compagnie. Mais cela s'arrêtait là. Sa présence lui était agréable, mais sans aller plus loin.

Commençant à ressentir de la fatigue, il se dirigea vers la cuisine et but du café. Il ne voulait pas dormir tout de suite, son invention était presque terminée. Et puis, il n'était que vingt-deux heures trente, il pouvait encore tenir le coup. Le scientifique commença à retourner dans sa chambre, quand soudain le téléphone sonna. Surpris, le Prof manqua de tomber.

"Mais qui peut bien m'appeler à cette heure-ci ?" S'interrogea le détenteur de la science infuse, tout en reprenant son calme.

Il prit le téléphone et répondit à l'appel.

"Allô ?

- Ça faisait longtemps."

Le Prof se raidit. Cette voix… Cette voix qu'il n'avait plus entendu depuis longtemps… Mais comment ? Comment l'a-t-il retrouvé ? Pour autant qu'il sache, il n'avait donné son numéro à personne d'autres que ses collègues de travail au laboratoire. Alors pourquoi ?

"… Mathieu ?

- Oui, c'est moi.

- Mais comment tu as fait pour te procurer mon numéro ?

- Grâce au Patron."

Le savant fou leva les yeux au ciel et soupira doucement. Le criminel en costume noir avait beaucoup de connaissances, et ses méthodes pour obtenir des informations sont obscures… Dieu seul sait comment le Patron a pu retrouver sa trace, et il n'avait pas vraiment envie de le savoir.

"Enfin, passons… Pourquoi tu m'appelles à cette heure-ci ? J'allais me coucher, figures-toi.

- Je te connais très bien, Prof. Dès que tu t'investis dans une de tes inventions, tu ne comptes plus le temps et tu en oublies le sommeil.

- … Si tu es venu pour me narguer, je raccroche de suite ! Le Prof était agacé de perdre son temps inutilement à cause de cet appel qui était pour lui déjà beaucoup trop long.

- Non, je ne t'appelle pas pour ça. Je suis là pour autre chose."

Le Prof devint soudain intrigué. Il avait sûrement réagi un peu vite. Et ce n'était pas aidé avec le café qu'il venait de boire.

"Et qu'est-ce que c'est ?"

Son interlocuteur marqua une pause, comme pour chercher ses mots. Le silence régnait dans l'appartement. Quelques secondes s'écoulèrent sans qu'il n'y ait un seul bruit. Et le Prof, aussi patient et calme soit-il, trouvait cela étrange que Mathieu prenne autant de temps pour lui donner la raison de cet appel nocturne.

"Mathieu ?

- … J'ai besoin de toi.

- Hein ? Le scientifique ne s'attendait pas du tout à cette réponse. Mais comme il pensait que Mathieu se fichait de lui, il prit un ton sarcastique. Et en quel honneur ?

- Je dois aller à une convention demain, mais j'ai comme qui dirait un souci… Le Geek s'est blessé à la jambe il y a quelques jours."

La mine exaspérée du savant à la blouse blanche fut remplacée par une mine inquiète. Mathieu lui expliqua dans les grandes lignes ce qui lui était arrivé : en voulant fuir le Patron pour des raisons assez évidentes, il tomba de quelques marches et se fractura la jambe gauche. Le gamer dût passer du temps à l'hôpital et en est ressorti avec un gros bandage et des béquilles.

"… Il va mieux aujourd'hui, et arrive à marcher plus ou moins normalement sans ses béquilles. Mais je ne peux pas l'emmener à la convention dans cet état. Je n'ai pas envie qu'il ne se fasse encore plus mal.

- Ça me semble évident. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu m'appelles.

- … Je voudrais que tu restes auprès de lui pendant notre absence."

Le Prof manqua de lâcher le téléphone. Il avait bien entendu ce qu'il venait d'entendre ?

"Je te demande pardon ?! S'énerva le Prof. C'est pour une raison pareille que tu me déranges en pleine nuit ?! Et tu crois que je vais accepter, alors que tu es celui qui m'a viré de SLG ?!"

Mathieu soupira assez fort pour être entendu par l'homme à lunettes.

"J'ai demandé à des personnes de mon entourage si elles pouvaient rester auprès du petit, mais je sais que pour la plupart, c'était impossible de se libérer pour ça. La seule option qu'il me restait… C'était toi.

- Eh bien, tu as perdu ton temps ! Et le mien, par la même occasion !

- Attends, Prof !

- Hors de question ! Le scientifique s'apprêtait à raccrocher, quand soudain…

- JE T'INTERDIS DE RACCROCHER AVANT DE ME LAISSER FINIR CE QUE J'AI À DIRE !"

Le cri du présentateur de SLG fit peur au Prof, si bien qu'il tomba par terre. Sous le choc, il ne prononçait plus un mot, tentant de retrouver un rythme cardiaque normal. Mathieu, lui, reprit doucement son souffle. 'Bon sang, qu'est-ce qu'il peut faire peur, par moment…' pensa le Prof.

"Je ne te force pas à me rendre ce service. Tu m'en veux et tu ne peux plus m'encadrer ? Très bien. Tu as le droit de refuser. La décision t'appartient. Mais si je t'ai appelé, ce n'est pas uniquement parce que tu es une de mes personnalités ou parce que tu peux faire ton travail à domicile.

- Comment tu sais ça ? S'étonna le Prof.

- Tu connais le Patron, à force…

- Oui, je sais. Il soupire.

- … Si j'ai fait appel à toi, c'est parce que je te fais confiance."

L'homme aux lunettes et à la blouse blanche écarquilla les yeux, sans pouvoir dire un mot.

"Je sais que tu peux bien veiller sur le Geek. Cela me rassurerait de savoir que quelqu'un reste auprès de lui pendant que je ne suis pas là. Si tu ne veux pas… Eh bien tant pis, il restera tout seul à la maison. Ou alors, je trouverais une autre solution." Mathieu marqua une pause. "… Voilà, c'est tout ce que je voulais te dire. Bonne nuit."

Le tut tut tut retentit. Le Prof était abasourdi par ce qu'il venait d'entendre. Il peinait à croire les paroles de son créateur… il resta quelques instants au sol, prenant lentement conscience de ce coup de fil. Il se releva, se dirigea vers sa chambre et s'assit à son bureau, pensif… Lui qui arrivait à trouver la solution à n'importe quelle équation mathématique ne trouvait aucune réponse pour un choix aussi simple.

Le scientifique se demandait ce qu'il devait faire… Il avait le droit de refuser, et Mathieu n'a pas insisté pour qu'il garde le Geek. Il avait sans doute anticipé le fait qu'il refuse la proposition… En tout cas, c'est ce que le Prof en conclut. Il soupira.

"Bordel…"

Il n'avait aucune envie d'accorder ce service à Mathieu, pas après ce qu'il lui avait fait… Il avait fini par oublier l'amertume de son renvoi de SLG, mais tout lui revint en tête d'un seul coup. Et il ne supportait pas ça… Cependant, il ne pouvait s'empêcher d'être inquiet pour le Geek. Ce n'était vraiment pas de chance qu'il se casse la jambe, et le connaissant, il aura du mal à se débrouiller seul pendant l'absence de Mathieu. Que faire…

"Faut pas rester indécis, Peter !"

Cette phrase retentit dans l'esprit du Prof. C'est vrai, c'est ce que Vincent lui avait dit avant sa disparition.

"Quand tu as un choix à faire, il ne faut pas que tu hésites. Et ce n'est pas avec ta tête qu'il faut décider, mais avec tes sentiments. C'est très souvent avec eux que tu fais le bon choix."

C'est sûrement ce que lui aurait dit son camarade, s'il le voyait ainsi…

Après une longue réflexion qui semblait durer une éternité, il se leva, prit son téléphone et composa un numéro. Une sonnerie, deux sonneries…

"Mathieu ?

- Prof ? Le vidéaste était surpris.

- … Bon, j'accepte de garder le Geek. Mais je te préviens par avance : dès que tu seras rentré, je m'en irais tout de suite après.

- … Entendu. Mathieu répondit avec une voix blanche, comme s'il était déçu, mais le Prof n'y prêta pas attention.

- Je viendrais demain matin.

- Très bien."

Sans un mot de plus, le Prof raccrocha. Il s'allongea sur son lit, se couvrant les yeux avec son bras droit. Vraiment, il n'arrivait pas à dire non bien longtemps à Mathieu. Quelle plaie… Il allait devoir se déplacer plus longtemps pour arriver à son lieu de travail et pour rentrer. Voilà bien quelque chose d'embêtant… De nouveau, il soupira.

"Moi et ma mauvaise conscience…"


Le lendemain matin.

Comme convenu, le Prof arriva chez Mathieu. Après un court échange poli mais assez froid -surtout venant du scientifique-, le vidéaste lui confia les clés de l'appartement avant que lui et sa troupe s'en aille à la gare.

L'homme à lunettes constata que le lieu n'avait guère changé depuis son départ. Le rangement était hasardeux et la même odeur de vaisselle traînant dans l'évier planait toujours dans la cuisine. Les seuls changements visibles étaient le fond de SLG attaché au mur et Wi-Fi. Il se sentit bizarre en regardant ces pièces pourtant si familières pour lui, comme s'il n'était jamais parti… Pourtant, il savait très bien que les choses étaient différentes, aujourd'hui.

Soupirant, il prit ses affaires et se dirigea vers les chambres. Instinctivement, il alla vers la sienne, la plus éloignée de toutes les autres. Il reconnut aussitôt sa porte, grise et froide, presque métallique. En y entrant, le Prof constata avec stupeur que sa chambre était restée à l'état où il l'avait laissée. Rien n'avait été déplacé ou enlevé, si ce n'est qu'il y ait eu un peu de rangement. Même ses fioles, ses produits et ses inventions étaient là. Le savant fou n'en revenait pas… Et lui qui croyait que sa chambre avait été prise par son remplaçant animal ! Un peu secoué mais soulagé de retrouver son antre, il rangea sa petite valise dans son placard.

Il marcha ensuite vers la chambre du Geek, et ouvrit la porte. Le jeune garçon au t-shirt rouge était allongé sur son lit, la jambe gauche bandée. Ses béquilles n'étaient plus là. Il jouait à Super Smash Bros sur sa 3DS XL Pikachu. Sentant une présence derrière lui, le gamer finit sa partie et regarda son interlocuteur. Il était fou de joie de revoir le Prof, mais cela ne semblait pas être le cas pour ce dernier, et il le comprit en croisant son regard. Le Geek resta muet.

"Tu n'as pas l'air d'être si convalescent que ça. Lui fit remarquer le Prof, la voix calme mais froide. Le Geek se fit petit.

- … J'ai encore besoin de temps avant de pouvoir de nouveau marcher normalement.

- Hum…"

Le Geek baissa les yeux. Il savait très bien qu'il dérangeait le scientifique et que ce dernier n'était pas franchement ravi d'être ici à cause de lui. Du coup, pour ne pas envenimer davantage la situation, il préférait se taire. Même si, intérieurement, le garçon à la casquette beige était heureux de le revoir et ne voulait qu'une chose : se jeter dans ses bras.

"Bon… Je vais aller travailler. Je ne rentrerais pas avant 19 heures.

- … D'accord."

Le Prof tourna le dos au Geek, prit quelques affaires avec lui et partit vers son lieu de travail. Sur le trajet, le scientifique ne pouvait s'empêcher de penser au jeune garçon blessé. Il avait peut-être été un peu trop dur avec lui… Ce n'est pas comme s'il avait fait exprès de s'être fait mal à la jambe. C'est un enfant, après tout ! Et puis, il était trop gentil…


Lorsque le Prof rentra dans l'appartement des Sommet, l'horloge affichait dix-neuf heures dix-sept. Comme il l'avait présagé.

Le scientifique souffla, posa son sac sur le canapé et but un verre d'eau fraîche. En regardant attentivement la cuisine, il ne remarqua aucun changement particulier par rapport à ce matin.

Se pourrait-il que le Geek n'est pas déjeuné, aujourd'hui ? Se demanda le Prof, devenant intrigué.

Le scientifique se dirigea vers la chambre du Geek par réflexe. Mais à sa grande surprise, le gamer ne s'y trouvait pas ! Il se mit alors à entrer dans toutes les pièces de l'appartement, mais aucune trace du blessé. Le savant tentait de rester calme et se raisonna en supposant que le jeune garçon au t-shirt rouge n'a pas pu aller bien loin à cause de sa jambe fragile. Il ne restait plus qu'un seul endroit : sa chambre. Lorsqu'il ouvrit la porte, il faisait noir. Il arrivait à peine à distinguer les formes de ses meubles. Le Prof alluma les lumières, et ne constata rien de suspect… Jusqu'à ce qu'il baisse son regard au sol. Ce qu'il découvrit le rendit bouche-bée… Un petit garçon, en apparence âgé de treize ans, frêle et petit, se trouvait au sol, assoupi. Et cet enfant… N'était autre que le Geek !

"Quoi ?!"

Le Prof en perdit la mâchoire.

Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? pensa-t-il, complètement déstabilisé.

Lorsqu'il jeta un œil à son bureau de travail, il vit une éprouvette ouverte où coulait un liquide transparent. En prenant l'objet entre ses doigts, il sentit l'odeur du petit fond de produit qui restait… Et comprit de quoi il s'agissait. Une invention qu'il avait laissée de côté parce qu'elle était encore incomplète, une invention dont il avait passé énormément de temps durant la saison 3… Un liquide sobrement appelé « l'eau de Jouvence ».

"… Je suis dans de beaux draps."


On dirait que notre ami scientifique va devoir faire plus que seulement "garder" le Geek... Qu'en pensez-vous de ce premier chapitre ? Je m'excuse de l'écriture un peu "hasardeuse".

Les commentaires sont appréciés~