Il n'avait jamais voulu être un héros. Pourquoi? Eh bien, un héros doit aider tout le monde et combattre les ténèbres. Il sent tout le temps le regard de ses camarades de classe sur lui...ces regards qui attendent quelque chose de lui.

-Harry, ça va? Demanda son amie

Harry se retourna vers ses amis Hermione et Ron. Il vit leurs regards inquiets qui lui brisèrent le cœur. Il leur donna un doux sourire et partit sans un mot vers le dortoir des garçons à Gryffondor. Harry s'allongea sur son lit. Le dortoir est vide à cette heure. Il enfonça sa tête dans son oreiller et se perdit dans ses pensées n'ayant ni queue ni tête.

-Eh bien, Potter que vous arrive-t-il pour être dans un tel état? Demanda une voix

Harry se redressa d'un coup, pour tomber sur un fantôme qu'il n'avait encore jamais vu. Il a des cheveux accrochés en queue de cheval, une tenue lui faisant penser au Joker dans Batman.

-Qui êtes-vous?

-Moi? Je suis Jerry. Je ne me montre qu'à ceux qui ont besoin d'aide.

-Je n'ai pas besoin d'aide...je vous remercie. Dit Harry

-Vraiment?! Alors...pourquoi as-tu des larmes qui roulent le long de tes joues?

Harry toucha ses joues, elles sont humides. Il s'empressa de les essuyer avec sa robe de sorcier. Jerry le regarda faire comme si ce n'était pas la première fois qu'il avait à faire à ce genre de personne. Jerry s'assit sur le lit (comment?! Eh bien...il le fait à la façon des fantômes), et attendit que les larmes d'Harry se calment.

-Comment pouvez-vous m'aider? Demanda celui-ci en le regardant.

-Il existe un immense cerisier toujours en fleur dans la forêt interdite. Au pied de celui-ci il y a différentes pièces avec des symboles dessus. Il te suffit d'en choisir une et de l'accrocher avec cette ficelle à une branche de l'arbre.

-C'est tout? Demanda Harry d'un air perplexe en regard la ficelle

-C'est tout. Dit Jerry en mettant la ficelle dans la main d'Harry

-Comment je fais pour savoir qu'elle pièce est la bonne?

-Tu le sauras quand tu la verras. Dit Jerry avant de disparaître

Harry regarda la ficelle noire dans sa main, il sentit une main sur son épaule.

-Harry?!

Il releva la tête pour voir ses deux amis avec ce même regard inquiet. Il cacha la ficelle dans l'une de ses poches, et, sortit de celle-ci quelques bonbons des jumeaux Weasley.

-Désolé, les amis. Vous en voulez un?

Les trois amis prirent un bonbon et finirent la soirée avec des rires et des blagues. Le lendemain à midi, les portes de la grande salle s'ouvrirent sur Neville. Il est couvert de peinture et semble avoir pris quelques coups.

-Neville. Dit Harry en se levant

Le trio d'or (Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley) est maintenant aux côtés de ce pauvre Neville. Celui-ci leur donna un sourire triste et las de tous ces mauvais tours. Harry vit qu'il faillit tomber et s'empressa de le rattraper avec l'aide de Ron.

-Monsieur Longdubat! Comment osez-vous vous présenter de la sorte dans la grande salle? Demanda Dolores Ombrage

-Je... Commença Neville tremblant de peur face au ton froid et autoritaire de Ombrage

-Vous viendrez dans mon bureau en retenue ce soir et après vous nettoierez la grande salle. Dit-elle

-Viens Neville. Dit d'une voix douce Hermione

Ils allèrent dans la salle de bain des garçons, Hermione récupéra les vêtements de Neville pour les laver pendant que Ron et Harry l'aident à reprendre ses esprits. Après cela Neville passa la journée à l'infirmerie pour pouvoir être assez d'aplomb pour la punition d'Ombrage. Hermione et Ron avait agi le plus normalement possible mais ils n'arrivaient pas à retenir leur méchanceté envers Ombrage. Harry lui avait eu la tête dans les nuages, n'arrêtant pas de penser à sa conversation avec Jerry, tellement que toutes les moqueries de Malfoy ne lui faisait ni chaud ni froid. Le soir venu Harry attendit que tout le monde dans son dortoir dorment pour se lever en prenant sa cape d'invisibilité. Il avait réussi à échapper à la vigilance de Rusard et atteindre la forêt interdite. Harry laissa ses pas le guidés ne sachant pas trop comment trouver ce fameux cerisier. "Qu'est-ce que je la déteste cette Ombrage avec sa punition pour Neville" Pensa-t-il.

-Eh bien, quel chemin vas-tu prendre Potter? Dit une voix, l'arrachant à ses sombres pensées.

Harry releva la tête pour tomber sur Jerry assit sur une pierre à une intersection. Il y a un chemin menant vers l'est et un vers l'ouest. Harry les regarda tous les deux, celui de l'ouest attira davantage son regard que l'autre. Jerry l'observa de ses petits yeux sans dire un mot, puis se leva et s'approcha de lui.

-Je crois bien que tu as trouvé le chemin. Dit-il avant de disparaître

-Il est vraiment bizarre. Dit Harry en levant les épaules

Il suivit le chemin qui semblait de plus en plus accueillant et réconfortant à chacun de ses pas. Il déboucha sur une petite prairie avec une pelouse, une rivière et le cerisier en fleur. L'atmosphère si apaisante, le calme et la douce brise rendait l'endroit bien trop beau pour exister même dans le monde magique. Harry marcha tranquillement profitant de la prairie. Il s'asseya au pied du cerisier et sortit la ficelle de sa poche, ne sachant que faire il la posa à terre. Alors d'innombrables pièces toutes dotées d'un symbole différent apparurent. Harry les regarda toutes à plusieurs reprises. Finalement, il choisit celle avec une palourde et un révolver. Il accrocha la pièce à la ficelle. Harry se leva pour l'accrocher à une branche mais arrêta son geste. Une femme ressemblant étrangement à la princesse Belle de Disney apparut.

-Bonjour. Tu dois savoir que chaque pièce permet d'appeler les héros d'un autre monde. Dit-elle d'une voix douce et apaisante

-Hein?!

-Tu vois cette pièce ayant un crâne avec un chapeau, elle permet de faire venir des pirates qui naviguent sur une route qu'ils appellent Grande Line.

Harry regarda la pièce dans sa main se demandant d'un coup si son choix est le bon. La femme prit la main d'Harry et la referma sur la pièce.

-Ton choix ne peut-être que bon, si tu as suivi ton cœur. Dit-elle en disparaissant

Il regarda sa main puis l'arbre à plusieurs reprises. Et fini par accrocher la ficelle et s'en allait sans jeter un seul regard à la prairie.

-Tu as choisi le monde de la mafia. J'aurais plutôt pris celle des pirates. Enfin, ils seront là avant le deuxième coup de midi.

-Il a fait un choix bien amusant...la paix de Poudlard va être mise à rude épreuve. Dit Jerry d'un ton amusé

-Adviendra ce qu'il pourra. Dit la femme en changeant la pièce en une immense porte, et, rendant la prairie invisible aux yeux de tous.