Yo ! Petites précisions pour ceux qui le veulent :

Cette fic est librement inspirée de la nouvelle série de JJ Abrams. Je ne connais de l'univers Star Trek que ceux-là. Les puristes sont prévenus.

J'écris comme cela me vient, pas de grande littérature ni de date pour les sorties de chapitre.

Désolé pour les fautes, j'ai beaucoup de mal avec cela.

Enfin merci à Saga pour son aide (il est le webmaster d'un site de référencement d'histoires si ça vous intéresse) et 2N2222 (que j'imaginerais définitivement avec la tête d'un R2D2 désormais) qui m'a corrigé.

Sur ce : bonne lecture !

.

.

L'année suivante Papa emmène tout le monde dans la grande ville qui touche le ciel.

Il fait très froid et les petites mains de Pavel sont glacées sur la fourrure de Nesti.

.

L'hôpital –c'est là où on soigne tous les bobos, Pavel la lut dans le di'tionnaire, il est tout fier mais personne ne l'écoute et son sourire retombe- est immense, tout de fer et de verre, si grand que Pavel menace de tomber en voulant voir la pointe. À côté, sa petite silhouette sombre semble si fragile.

La neige tombe fortement sur la ville illuminée et s'engouffre en tourbillonnant quand ils entrent. L'intérieur est encore plus blanc que les flocons qui s'y invitent.

Un bâillement lui échappe. Ils sont partis vite et il est tard pour des enfants.

.

Une grande Dame leur indique un numéro et ils prennent un ascenseur qui fait des chatouilles dans son ventre. Il glousse doucement contre la tête de Nesti.

Papa semble fébrile quand il pousse la porte blanche, Pavel est le dernier à entrer dans la chambre.

.

Mama est là, assise sur le lit à moitié redressé, et dans ses bras un bébé dort emmitouflé dans une couverture. Pavel l'observe curieusement –pas qu'il n'ait jamais vu de bébé, mais cette fois c'est différent-. Il est tout petit –encore plus que lui !-, ces yeux sont fermés tout comme ces petites mains et il est tout rose.

Papa embrasse Mama et le prend délicatement.

« C'est une fille ? Vraiment ? » Et Pavel peut entendre toute la joie dans sa voix grave.

.

Ça le fait sourire de voir Papa comme ça, on dirait Feodor quand on lui a offert son vélo tout neuf.

Feodor il ressemble beaucoup à Papa, déjà parce que c'est le plus grand –et Papa il est très, très grand- et aussi parce qu'il a ces yeux bleus et ces cheveux tout jaunes. Vi'tor aussi il a le même visage que Papa, mais lui il a les cheveux marron de Mama.

.

Est-ce que petite sœur aura les yeux de Papa ou de Mama ? Ou peut-être les siens, comme Baba (1) ? Pavel voudrait bien, il ne serait plus le seul comme ça. Sauf que Mama n'aime pas ces yeux et il ne veut pas que petite sœur soit triste à cause de lui, alors il pense très fort pour qu'elle ne les ait pas.

.

Debout à côté du lit envahi par ses frères, il ne voit pas tout de suite son père s'agenouiller devant lui.

Le grand homme s'est reculé de quelques pas sous l'assaut des enfants qui n'en finissent plus d'interroger leur mère. C'est ainsi qu'il remarque le plus jeune de ses fils –son si discret et timide garçon- qui semble réfléchir intensément. Il ne doit sûrement pas comprendre ce qui se passe, pense-t-il, attendrit.

.

Ces joues chauffent de contentement sous le regard tout doux de Papa, et ces grands yeux curieux détaillent le bébé endormi. Son étreinte sur Nesti se relâche. Il hésite un instant en suspendant son geste mais le sourire de Papa est encourageant, alors il touche le petit poing de son index. Aussitôt celui-ci est emprisonné entre les minuscules doigts.

Pavel rigole, ces yeux incrédules et pétillants. Le bébé l'aime bien !

.

« Voici Nikita, t'as petite sœur. »

.

Durant les mois qui suivent, Papa et Mama sont très occupé avec le bébé.

Les grands disent que c'est normal.

Qu'après, Mama les aidera à nouveau à prendre leurs bains, à s'habiller et Papa a joué avec eux et à leur faire à manger.

Il voudrait les croire, mais la boule grossie dans son ventre et malgré le temps qui passe rien ne change.

.

Du moins, pour lui.

Pavel voit bien que Mama s'occupe à nouveau un peu des autres, mais elle le regarde encore moins qu'avant, toute son attention tournée vers son unique fille.

Parfois il a l'impression de n'être pas là.

Ça le rend triste, pourquoi Mama ne l'aime pas ? Est-ce qu'il a fait une bêtise ?

Mais Pavel est brave et il ne veut pas que Ni'ita soit triste –parce qu'elle est toute petite Ni'ita, encore plus que lui-, alors il prend son bain et s'habille tout seul. Il se sert les céréales comme les grands, joue comme les grands, range comme les grands et se brosse les dents comme les grands.

.

Enfin il essaye.

Parce que Pavel n'est qu'un enfant.

Et faire comme les grands c'est dur. Très dur.

.

Heureusement ces grands frères sont là.

Feodor et Ni'olï sont les moins touchés par l'arrivée de petite sœur. Ils ont l'habitude de ce changement. Pourtant cette fois, eux aussi sentent que ce ne sera pas comme les précédentes fois. Au fil des jours ils deviennent plus autonomes et aident leurs jeunes frères comme ils peuvent. Instinctivement ils comblent le vide.

Pavel est tout joyeux de cette nouvelle attention.

.

Un jour il surprend Mama et Papa qui crient dans le salon. Il a soif mais la cuisine est de l'autre côté et il a peur qu'ils le voient. Il sent confusément qu'il ne devrait pas être là. Il n'a pas pris Nesti avec lui et son pyjama bleu ne le protège pas de la fraîcheur de la nuit. C'est peut-être pour cela qu'il tremble, à moins que ce ne soit à cause des larmes qu'il combat vaillamment.

Mais les combats ne sont pas pour les petits garçons de 3 ans.

Ces joues humides il court se réfugier sous ces draps.

Il comprend que Papa n'était pas content que Mama ne s'occupe que de Ni'ita.

.

Après Mama redevient un peu plus normal.

Ça a l'air de soulager Feo et Nini parce qu'ils rigolent plus et font des farces comme avant.

Pavel se demande si lui aussi va redevenir comme avant.

Alors son petit cœur explose de joie quand ils refusent l'aide de Mama pour le bain et s'occupe de lui. Edua'd aussi affirme qu'il peut se débrouiller -même s'il est heureux que Mama s'occupe à nouveau d'eux- et demande de l'aide à ses frères quand il n'y arrive pas.

Au moment du Dodo, Papa les embrasse tous avant qu'ils ne montent. Puis il reçoit un bisou de chacun de ces frères qui vont ensuite se coucher. Feodor en dernier éteint la lumière avant de rejoindre celle qu'il partage avec Nini, dans un rituel qui s'est naturellement mis en place.

.

Avant de fermer les yeux, Pavel voit Mama par la porte entrouverte qui les regarde étrangement. Et Papa qui la regarde sévèrement du bout du couloir.

.

Au fur et à mesure Mama reprend sa place dans la famille et petite sœur avec.

Pourtant Pavel n'est plus tout seul.

.

.

.

Babouchka = grand-mère en russe

Parce que ça se passe en Russie…Logique Fuuuuuuu~

.

J'aime beaucoup jouer sur les noms et leurs significations donc pour ceux que ça intéressent je préciserais a chaque fin de chapitre les noms spécifiques. Cela peut aussi vous donnez quelques indices sur la suite.

.

Feodor : don de dieu

Nikolai : victoire du peuple

Eduard : amour de la famille

Victor : vainqueur

Pavel : petit en latin

Nikita : prénom mixte en russe (puisque c'est la seule fille et après 5 garçons, je trouvais que ça collait bien).

Nesti : ours

.

A bientôt pour un nouveau chapitre du petit Pavel !

.

.