Bonjour à toutes et à tous!

J'espère que vous allez bien!

Voici, comme promis, le premier chapitre de la réécriture de ma fanfiction Les Gardiennes du Destin en ont décidés autrement.

Les six premiers chapitres sont déjà écrit, sont assez court et pourtant, j'en publierais en moyenne un toutes les deux semaines.

Disclaimer : Tous les personnages et lieux appartiennent à J.K.R. et seule l'histoire et les personnages inventés m'appartiennent.


Chapitre premier : La conversation qui changea sa vie

Un homme, d'une trentaine d'années, des cheveux noirs de jais et des yeux d'un vert émeraude lumineux cachés par d'épaisses lunettes regardait autour de lui. Il regardait partout et pourtant, semblait ne rien voir.

Harry Potter, car c'était lui, avait tout ce qu'un homme pouvait espérer une épouse belle et charmante, trois beaux enfants polis et intelligents, une bonne place dans la communauté et une fortune considérable. Mais ceci, c'était l'idée générale, celle qu'avait les gens et pas celle du principal concerné. Enfin, c'était son idée également jusqu'au mois dernier le mois qui changea sa vie et sa perception qu'il en avait.

*** Flashback***

Il avait entendu une conversation entre Ginny et Hermione, elles se disputaient. Il faut dire que cela était arrivé très régulièrement depuis qu'elles se connaissaient mais cette fois-ci, il entendit son nom et cela, à plusieurs reprises. Il s'approcha donc de la porte fermée et écouta.

– Il faut que tu restes à ta place Gin' ! Cria Hermione d'une voix aiguë. Tu es payée pour écarter les cuisses de temps à autres, partager son lit et profiter de sa fortune ! Harry est naïf et ta mission est facile !

– Ça se voit que tu n'es pas à ma place ! Dit méchamment la femme dudit Harry. C'est un sombre idiot sentimental qui m'énerve au plus haut point ! Il pourrait être bon au lit si seulement il était pas aussi crevé en rentrant du travail et qu'il n'expédiait pas ça en deux temps trois mouvements ! Heureusement que je vois toujours Dean et Blaise quand Harry n'est pas là sinon, je croix que j'aurais depuis longtemps viré lesbienne avec un mari comme lui !

– Tu l'as seulement supporté durant quatorze ans, je l'ai supporté durant vingt ans et un an seule avec lui et Ron, tu crois que c'est plaisant ?! Cracha Hermione d'une voix furibonde qu'Harry ne l'avait jamais entendue utiliser auparavant. Et quand je pense que tu as eu le culot de garder tes bâtards ! Des enfants de Dean Thomas, tu es folle, et si Harry se rendait compte du sortilège de paternité que tu leurs a lancer ?! Il suffit qu'ils saignent en sa présence pour qu'il se rende compte du subterfuge !

Et à ce moment là, elles s'éloignèrent, sûrement en utilisant un des passages secrets du manoir, laissant derrière elles un Harry totalement déboussolé et choqué…

***Flashback***

Il repensa à son testament qui sommeillait tranquillement dans son coffre de banque courant à Gringotts. Dès sa mort, tous ses galions et autres effets seraient totalement reversés à des associations aidant les orphelins et les créatures magiques. De ce fait, Ginny et ses bâtards ne verraient jamais plus une noise venant de ses coffres et dès que sa mort serait connue, ils seraient répudiés de la famille Potter comme les traîtres qu'ils étaient.

Il regarda sa une dernière fois sa chambre à coucher et fixa ensuite la petite bouteille de verre remplie de liquide rouge légèrement opaque.

Il lui avait été relativement difficile de trouver ce poison, le seul ayant des effets quasiment et indolores et qui n'avait, à ce jour, aucun antidote.

Il déboucha la fiole et la porta à ses lèvres.

– À ta santé mon cher Harry, murmura l'homme avant d'avaler la fiole d'un trait.

Il se coucha sur le lit, sachant qu'il avait en moyenne une à deux minutes de manœuvre après ingestion de la potion. Il attendit et commença alors à sentir une sorte de fourmillement dans les jambes et dans les bras. Il lui sembla alors qu'il rentrait dans un cocon légèrement cotonneux avant de fermer les yeux pour l'éternité.

Ne dit-on pas que le dernier ennemi qui doit être vaincu est la Mort ? Pourtant, Harry James Potter l'accueillit comme une vieille amie qu'il avait eut hâte de revoir..

C'est ainsi que le Survivant mourut, seul et éloigné de tous.


Pour ceux que ça intéresserait, vous pouvez me retrouver sur Facebook : J. S. Skay

Une review sur ce premier chapitre?