Préméditation

Chapitre 17

Pour Léonard, l'un des moments les plus difficiles fut d'annoncer à Jim que leur nouveau suspect restait introuvable. Ce dernier avait quitté l'Enterprise au lendemain de l'agression sans que nul ne s'en soit inquiété. En effet, l'homme se faisant passer pour un agent de maintenance avait terminé son contrat et avait démissionné de Starfleet. Il avait sans doute rejoint la station spatiale Aldemir et en était parti grâce à un autre vaisseau. A l'heure qu'il est, il pouvait se trouver dans n'importe quel quadrant de l'Univers.

« Mais êtes-vous sûr qu'il n'avait pas un complice à bord de l'Enterprise ? Comment expliquez-vous les symptômes de Spock autrement qu'en les attribuant à une drogue ? Même si cet homme se faisant passer pour un agent de maintenance était en fait un infirmier de Reichmann…»

Le communicateur du Lieutenant Uhura vint interrompre les nombreuses questions de Jim. La jeune femme s'excusa et sortit un instant dans le couloir, ne voulant pas déranger le médecin et le Capitaine dans leur réflexion. Lorsqu'elle revint dix minutes plus tard, elle annonça : « L'Amirale veut nous voir dans son bureau sur Aldemir à 11.00. Mr Scott a du nouveau. Il a découvert comment Mr Spock avait été drogué. Le Docteur M'Benga l'accompagnera. Telek a fait son rapport à l'Amirale tôt ce matin et l'a convaincu d'ouvrir une enquête sur Reichmann et notre supposé agent de maintenance. Elle a également appris pour l'accident dont nous avons fait l'objet et nous conseille vivement de rester sur nos gardes au cas où quelqu'un ferait une nouvelle tentative. »

Léonard acquiesça. L'Amirale Fox allait dans leur sens même si le message n'évoquait pas le sort immédiat de Spock, il avait une chance de la convaincre de le faire libérer.

« Très bien. On va y aller, sitôt que j'aurai fait le nécessaire pour vous reprendre à bord, Jim. Laissez-moi dix minutes et je vous trouve une petite place dans mon infirmerie. » Annonça Léonard, un petit sourire aux lèvres. Entendre Jim parler l'avait en effet convaincu d'une chose, il était suffisamment remis pour finir sa convalescence à bord de l'Enterprise. Jim lui aurait volontiers sauté au cou s'il l'avait pu. Ce dernier se sentait épuisé mais n'en laissa rien paraître, de peur que McCoy ne change d'avis. Il allait bientôt retrouver son cher Enterprise et bientôt peut-être…son Premier Officier !

« Mais que les choses soient bien claires, Jim ! Vous êtes à l'infirmerie pour un bout de temps encore et Mr Scott continuera d'assurer le rôle de Capitaine en attendant ! Aucune tentative d'évasion de l'infirmerie ne sera tolérée ! Il est donc inutile d'envisager une petite balade sur la passerelle en notre absence, entendu ? »

« Parfaitement, Docteur ! » Lui répondit le plus sérieusement Jim. « Mais puisque vous envisagez de prendre Spock à l'infirmerie, sera-t-il au moins possible que nos chambres soient l'une à côté de l'autre ? » Demanda Jim avec des yeux de cocker.

oOOOo

Une heure plus tard, Jim était revenu à son point de départ : dans un lit, mais cette fois, à bord de l'Enterprise et entourée d'une cohorte d'infirmières déjà aux petits soins pour lui.

Léonard, depuis le seuil de sa chambre, donna ses dernières instructions à Miss Chapel : « Veillez à ce qu'il mange et qu'il dorme. Surveillance de ses constantes toutes les deux heures. Aucune sortie de son lit autorisée, à moins d'une envie pressante ! Et inutile de charmer les infirmières, Jim ! Elles obéissent à MES ordres, pas aux vôtres ! »

« Bones, dans mon état, mon charme ne ferait rien ! » Plaisanta Jim.

« Vous voulez rire ? Même dans le coma vous avez réussi à séduire une demi-douzaine d'infirmières sur Altrea IV ! » Répliqua Léonard sur le départ. « Oh et une dernière chose, Geoffrey venant avec nous, c'est le Dr Rogers qui est en charge de l'infirmerie…Donc pas de bêtise comme une montée soudaine de température ou un arrêt cardiaque, compris Jim ? »

oOOOo

Le lieutenant Uhura attendait nerveusement dans la salle d'attente attenante au bureau de l'Amirale Fox. Assis à ses côtés, Scotty ne lâchait plus la capsule métallique qu'il tenait à la main depuis plus d'une heure, de peur qu'elle ne disparaisse comme toutes les preuves accusant Spock l'avaient été dans l'explosion du laboratoire…Geoffrey M'Benga et Léonard McCoy discutaient, à l'autre bout de la pièce. Tous attendaient Telek…

« Ce n'est pas habituel pour un Vulcain d'être en retard ! » Déclara soudain Scotty. « Se pourrait-il qu'il lui soit arrivé quelque chose ? »

Mais alors que Léonard allait lui répondre, la porte s'ouvrit pour laisser passer Telek et un invité de dernière minute : l'Ambassadeur Sarek.

« Sarek ! Vous ici ? Mais vous ne deviez arriver que demain ! »S'écria Léonard.

« Suite à notre dernière communication, j'ai cru bon d'avancer l'heure de mon arrivée…usant de mes contacts au sein du corps diplomatique j'ai pu prendre une correspondance avec un vaisseau plus rapide… » Expliqua l'Ambassadeur d'une voix neutre.

Presque aussitôt, l'Amirale Fox flanquée de ses deux adjoints entra à son tour, les invitant ensuite dans son bureau.

« Bien. Au vu des renseignements fournis par Telek, j'ai l'intention d'ouvrir une enquête sur les agissements du Professeur Reichmann et sur le travail de recherche qu'il mène au sein de l'établissement pénitencier. Mr Scott, je crois savoir que vous possédez une information intéressante. On vous écoute. »

« Oui, Madame…Je veux dire, Amirale. Mes collègues et Telek avons pu retracer le parcours de Mr Spock le soir des évènements. Nous savons qu'il était parfaitement cohérent au moment où il a rejoint ses quartiers. Il a préparé ses vêtements pour la nuit et pour le lendemain. Il s'est déshabillé, certainement dans le but de prendre une douche sonique avant de se coucher. Mais c'est là qu'il a …perdu le contrôle. Il a quitté sa cabine de douche et s'est précipité dans les couloirs, entièrement nu et …fiévreux…Mais alors, que s'est-il passé dans cette cabine de douche ? Cette question m'a trotté dans la tête toute la nuit, aussi j'y suis retourné de bonne heure ce matin et j'ai entièrement démonté le panneau de contrôle. Et j'y ai trouvé ceci ! » L'ingénieur en chef avait enfin desserré la main pour tendre une petite capsule métallique à l'Amirale. « C'est une capsule à air comprimé. Malheureusement, le gaz qu'elle contenait s'est évaporé…Cependant, l'idiot qui l'a installé dans la douche, et je pense qu'il s'agit de notre gars de maintenance, a oublié d'y effacer ses empreintes …ainsi que le nom de ce qu'elle contenait. Lisez, c'est gravé juste là ! »

« HDT51. » Lut l'Amirale.

De là, ce fut Geoffrey M'Benga qui prit la parole. « C'est une molécule connut pour provoquer le Pon Farr chez les vulcains. Il me semble que Telek vous a fourni des renseignements sur ce …type de fièvre. Je pense que Mr Spock a inhalé cette drogue en prenant sa douche. La concentration dans la cabine devait être si élevée que ses effets ont été immédiat. Il a perdu tout contrôle et tout sens de la réalité. »

L'ambassadeur Sarek s'était approché de Léonard. « Docteur, si je ne me trompe pas, cette molécule a été créé par le Professeur Reichmann, lorsqu'il effectuait ses recherches sur la planète Vulcain. »

« Exact. C'est même écrit dans les notes que vous m'avez envoyées. » Dit Léonard.

« Cependant, Messieurs, il reste à éclaircir un autre point. » Déclara Fox. « Vous venez de déclarer que cette capsule a libéré une quantité importante de cette drogue. Une telle concentration d'HDT51 ne laisserait-elle pas des traces dans l'organisme ? …Comment expliquez-vous que le Dr Rogers ait déclaré que les analyses toxicologiques effectuées sur le Commandeur Spock un peu moins de deux heures après son arrestation soient négatives ? »

Léonard s'était tourné vers ses deux collègues avant de dévisager Telek. « Parce qu'il est jeune et inexpérimenté, il a pu se tromper…ou nous mentir ! »

« Dr McCoy, ne disiez-vous pas que le Dr Rogers occupait ses fonctions sur l'Enterprise depuis …deux mois ? » demanda soudain Uhura. Tous n'avaient qu'une seule explication en tête.

« Bon sang, Jim avait raison ! Reichmann avait bien un autre complice à bord de l'Enterprise ! » Dit McCoy en serrant les dents de rage.

« Et où se trouve cet homme en ce moment ? » demanda sereinement Sarek.

« En l'absence de Geoffrey et de moi-même…Il est en charge de l'infirmerie…Sur l'Enterprise ! » Lança-t-il. Scotty n'avait pas attendu la réponse du médecin pour sortir son communicateur. Dans la seconde qui suivit, il donna l'ordre d'être remonté à bord.

« Le lieutenant Kyle et moi allons s'en charger ! » Annonça-t-il avant de disparaître.

oOOOo

Une longue attente débuta pour ceux demeurés dans le bureau de l'Amirale Fox.

Cette dernière, anticipant la demande de Léonard, annonça : « Je crois avoir assez d'éléments pour demander à ce que Mr Spock soit transféré dans un autre établissement de soins…Dr McCoy, vous alliez faire une demande en ce sens… »

« Oui, Madame. » Lui répondit le médecin de l'Enterprise. « Et avec votre accord et celui de son père, je souhaiterais qu'il soit soigné à bord de l'Enterprise. »

La réunion avait eu le but recherché et plus encore. Spock allait enfin rentrer à la maison, songea Léonard.

A suivre…