CHAPITRE 1


Sam rentra dans la maison et jeta son cartable sur la table avant de refermer la porte à clé derrière lui. Comme d'habitude son père travaillait tard et Dean était à un de ses nombreux petits boulots. Le garçon allait encore devoir passer le reste de l'après-midi seul.

Il attrapa la télécommande et s'affala dans le canapé en face du petit poste de télévision. Il avait l'habitude de tout ça. C'était la même chose presque tous les jours et Sam avait fini par s'y habituer. Mais il y'a quelques semaines ils avaient encore du déménager à cause du travail de John, son père. Le petit garçon avait toujours du mal à s'intégrer dans une nouvelle école et là encore c'était le cas. Les autres enfants le trouvaient "bizarre" ou "flippant" alors qu'il était simplement timide et ne savait pas trop s'y prendre pour se faire des amis. Il enviait par dessus tout son frère et son charisme naturel qui faisait que personne, homme ou femme, ne lui résistait. Il n'avait aucun mal à parler à qui que ce soit, était très extraverti – en apparence du moins – avait de l'humour et une repartie à toute épreuve et en plus il était loin d'être bête ou peureux. Son exact opposé en somme, se disait Sam qui, lui, manquait cruellement de confiance en soi et était très – trop – timide.

Le petit garçon fut sorti de ses pensées mélancoliques par un bruit sur sa droite. Trois petits coups. Quelque chose toquait à sa fenêtre. Il éteint la télévision et s'approcha, méfiant, et vit un petit garçon d'une dizaine d'années comme lui, blond aux yeux bleus, attendant de l'autre côté de la vitre. Sam hésita. Son père et son frère lui avaient toujours dit de ne jamais ouvrir à qui que ce soit – excepté le livreur quand ils prévoyaient de ne pas rentrer manger avec lui. Ils lui disaient que c'était dangereux, qu'il ne pouvait même pas imaginer ce qui pourrait lui tomber dessus s'il osait désobéir. Ils ne l'avaient jamais averti clairement de ce qu'était ce danger qui rôdait au dehors mais ils avaient réussi à lui faire suffisamment peur pour qu'il respecte cet ordre jusqu'à ce jour.

Mais en même temps, le petit garçon se sentait vraiment seul dans cette maison vide, n'ayant jamais aucun ami à inviter où chez qui aller. Il n'avait personne à qui se confier ou avec qui rire et cela devenait de plus en plus pesant pour lui chaque jour. Sa solitude, plus grande que jamais, dépassa son obéissance envers sa famille et il ouvrit la fenêtre.

«Euh bonjour.» dit-il timidement.

«Salut.» répondit l'autre petit garçon.

Sam l'observa. Il devait avoir le même âge que lui, une dizaine d'années. Il portait un t-shirt blanc et des baskets rouges et avait les mains enfoncées dans les poches de son jean. Il semblait détendu et sérieux à la fois.

«Tu viens d'emménager dans le coin non ?» reprit il.

«Oui, on vient d'arriver y'a à peine deux semaine. Vous avez besoin de quelque chose ?»

«Pourquoi tu me vouvoie ?» répondit-il du tac au tac.

Sam fut surprit de cette question.

«Par politesse...?» hésita t il.

«T'as pas besoin d'être poli, t'as dix ans.» répondit l'autre toujours avec sérieux.

Le petit Winchester (Sam) resta sans voix devant ce raisonnement.

«Mais pour répondre à ta question, non je n'ai besoin de rien. C'est juste que je t'ai vu rentrer chez toi tout à l'heure alors je me suis dit que j'allais passer te dire bonjour. Salutations de voisinage, tout ça, tout ça.»

«Oh tu es un de nos voisins ? Ravi de faire ta connaissance.»

«Tu parles encore comme un vieux.» répliqua le garçon.

Sam fut plus surpris – encore – que vexé et se contenta de le dévisager en se demandant ce qui n'allait pas chez lui. Il venait le voir juste pour l'insulter ou quoi ?

Finalement l'autre sourit et lui tendit la main.

«Moi c'est Lucifer. Content de te connaître.»

«Lucifer ?» s'écria presque Sam en le regardant comme s'il était fou.

«Ouais mes parents ont de drôles de goûts en matière de prénoms.» dit il en haussant les épaules. «Tu me serres la main ou t'attends qu'un oiseau se pose dessus ?»

«Ah euh oui.. Moi c'est Sam. Sam Winchester.»

Il lui serra la main à son tour et l'autre sourit avant de faire quelques pas en arrière.

«Bon faut que je rentre. Si vous voulez bien m'excuser...» dit-il en imitant une courbette pour se moquer des politesses de Sam.

Il partit en courant dans le rue et le petit brun le regarda s'éloigner. Il était éberlué. Qu'est-ce qu'il venait de se passer ? Est-ce qu'il venait vraiment de taper la discute avec un de leurs voisins – en désobéissant à son père – qui était tout aussi bizarre que son nom lui même ?

Il ne savait pas quoi penser de cet énergumène. Il l'intriguait. Et plus que de la curiosité, il était un peu content de lui avoir parlé. Son sentiment de solitude était moins grand après cet échange, aussi court fut il, et lui faisait presque oublier la culpabilité qu'il ressentait pour avoir désobéi à son père. Il se surprit à espérer le recroiser quelque part et peut être même, pourquoi pas, devenir amis. Cette seule pensée lui réchauffa le coeur. Il n'allait peut-être plus passer ses après midi à déprimer sur son manque de vie sociale. Il allait peut-être enfin avoir un compagnon de jeu, quelqu'un d'autre que sa famille dans sa vie. Quelqu'un qui ne passerait pas la plupart de son temps loin de lui à travailler.

Il regarda l'heure et s'aperçut que son frère allait bientôt rentrer. Il se dépêcha de refermer la fenêtre et d'aller chercher son sac avant de courir dans sa chambre.

Pour une fois, au dîner, c'est un Sam enjoué qui parla de sa journée, sans pour autant mentionner son entrevue avec Lucifer évidemment. Dean et son père s'étonnèrent de le voir aussi heureux alors que la journée qu'il décrivait ne semblait pas si plaisante mais ils se contentèrent de l'écouter et de se dire "tant mieux s'il ne déprime pas", sans chercher à savoir précisément ce qui le mettait dans cet état.

Dean tout particulièrement était content de le voir comme ça car lui aussi savait ce que c'était de changer de ville et de devoir se re-sociabiliser tout le temps. Il se détendit en pensant qu'il n'aurait peut-être plus autant besoin de s'inquiéter pour son frère dans les prochains temps.


Hey, voici le premier chapitre de ma nouvelle histoire : un Samifer :D

N'hésitez pas à laisser une review si ça vous plait ou juste pour donner votre avis