Fin alternative:

Dean regarda l'infirmier qui venait de parler avec consternation. Non, ça ne pouvait pas mal se passer ! C'était son ange il devait rester avec lui ! Dean s'effondra sur la chaise où il se tenait quelques minutes plus tôt. Cas ne pouvais pas l'avoir quitté. Ce n'était pas possible, pas lui. Puis l'infirmier toussa pour regagner son attention.

-Monsieur Winchester, il est en salle de réveil. Vous devriez l'attendre ici.

Il est en salle de réveil ? Mais il venait de dire que ça c'était mal passé.

-Il est en salle de réveil ?

-Oui, il va bien mais il y a eu des complications. Malheureusement les nerfs de la colonne ont été endommagés et il a perdu l'usage de ses jambes.

-Il est en vie ?

-Oui, il est en salle de réveil. Il devrait remonter dans dix minutes.

Sur ce l'infirmier partit et Dean sentit le soulagement gagner chacune de ses veines. Castiel était en vie. Il ne l'avait pas quitté. Il allait bien et Dean pourrait le revoir d'ici quelques minutes. Perdu dans ses pensées il sursauta quand la porte s'ouvrit, laissant passer un lit et des infirmiers qui déposèrent Cas dans le lit de la chambre. Puis ils partirent sans un mot pour Dean. Le châtain s'assit à côté de Cas et prit sa main dans la sienne et la serra fort. Castiel s'agita dans son sommeil. Il commença à remuer la tête avant d'ouvrir les yeux.

PDV Castiel

La première chose qu'il sentit fut une main qui serrait la sienne. Puis il sentit sa tête qui était lourde. Il essaya d'ouvrir les yeux sans succès, puis il réessaya après quelques secondes. La première chose qu'il vit fut les yeux émeraude de son amour. Puis il ouvrit les yeux plus grands et vit son sourire et tout son visage qui le regardait comme si il était la plus belle chose au monde. Il sentit un sourire fleurir sur son propre visage. Puis il tenta de se redresser mais une vive douleur le stoppa dans son mouvement. Il se laissa retomber sur le lit et interrogea Dean du regard.

-Qu'est-ce qui se passe ?

-Tu ne te souviens pas Cas ? Tu es à l'hôpital, on t'a enlevé cette tumeur.

-Ah oui, je m'en souviens. J'ai réussi ! J'ai vaincu mon cancer !

Il se tourna vers Dean et le prit dans ses bras. Puis il sentit une drôle de sensation dans ses jambes, ou plutôt il ne sentit rien dans ses jambes. Alors il essaya de bouger les chevilles mais elles ne répondaient apparemment plus. Il tenta alors l'expérience avec ses genoux mais n'obtint pas plus de succès. Alors il relâcha Dean et tenta de s'assoir. Mais il n'arrivait pas à bouger tout le bas de son corps. Il se tourna vers Dean pour avoir plus d'explications et vit le visage de celui-ci se décomposer.

-Je…Je sus désolé Cas, mais il y a eu des complications. Malheureusement, tu es paralysé des deux jambes. Je suis tellement désolé Cas…

Paralysé des jambes ? C'était pas possible ! Il ne pouvait pas avoir perdu ça aussi ! Ca voulait dire perdre son indépendance. Mais que va faire Dean ? Maintenant il ne valait pas mieux qu'un bambin ou qu'un vieillard. Il ne pourrait même plus vivre dans son appartement… Dean allait le laisser tomber à coup sûr. Après tout qui voulait d'un amant qui n'était même pas capable de marcher. Il allait devoir aller dans un centre pour handicapé et il y finirait sa vie. C'était sûr, il allait être seul, lui qui avait accepté cette opération pour rester avec Dean. Celui-ci allait le laisser seul et il n'aurait même pas son ange pour se réconforter. Il allait être seul à jamais. Castiel sentit des larmes couler sur son vissage. Il ne savait pas si c'était dû à sa tristesse où à la colère. Alors Dean essaya de le prendre dans ses bras. Mais Castiel ne voulait pas qu'il fasse semblant de l'aimer.

-DEGAGE !

Il repoussa son bientôt ex-amant. Bien que ça lui fasse mal il préférait avoir mal d'un coup. Il essaya tant bien que mal de lui tourner le dos. Il ne voulait pas voir le dégout dans ses yeux.

-Je suis désolé Cas, mais ne me repousse pas.

-Je préfère que ce soit moi qui te repousse plutôt que toi d'ici quelques jours.

-Quoi ! Cas, pourquoi tu pense que je vais te repousser ?

-Qui voudrait d'un homme sans jambes ? D'un handicapé ? Je suis handicapé physiquement déjà que je l'étais émotionnellement. Je ne vaux plus rien. Je n'ai plus qu'à attendre encore une fois la mort.

-Mais Cas, je t'aime ! Peu importe tes jambes et tes sentiments, tant que tu m'aime moi je m'en fous du reste. Je ne vais pas te laisser seul. Je sais que c'est ma faute si tu as fait cette opération alors c'est une raison de plus pour que je prenne soin de toi. Et même ça, ça change rien. Je prendrai toujours soin de toi, Castiel. Tu es l'homme de ma vie, mon âme sœur. Je t'aime, avec tes jambes ou sans je n'en ai rien à faire de ça. On apprendra à vivre avec, ce n'est rien.

Castiel sentit après le discours de Dean que des larmes avaient dévalées ses joues. Il les essuya et entendit Dean bouger pour venir se placer en face de lui. Castiel ne se retourna pas mais il avait trop honte de lui-même pour supporter son regard. Il tourna la tête mais Dean prit sa mâchoire et pose un baiser léger sur ses lèvres avant de lui murmurer à l'oreille :

-Je t'aime mon ange.

Castiel se jeta dans les bras de son amour. Il voulait ressentir son amour. Il avait besoin du soutient de Dean.

-Je ne te laisserai jamais, mon ange, je te le promets.

Voilà, c'est fini.

J'espère qu ça vous aura plu, dites le moi! C'est important d'avoir vos avis pour pouvoir m'améliorer. J'accepte tous les avis, même négatifs du moment qu'ils sont biens construit (les ''c'est de la merde!'' ne sont aucunement utile).

Moment pub: SI vous êtes fans de The 100 allez sur le profil de AG Foo. Même si pour l'instant il n'y a qu'une seule fic je sais qu'elle en prépare des magnifique. En plus d'être ma bêtas, elle est ma meilleure amie alors ça serai super que vous passiez jeter un coup d'oeil à son histoire.

Voilà, je reviendrai dans quelques temps pour un OS sur le couple... roulement de tambour DRARRY!

Merci beaucoup à ceux et celles qui m'ont lues et a bientôt (j'espère)!

Biz Alagnia