J'ai rêvée à cette fic, me souvenant que j'aurais tellement aimé qu'un certain personnage soit le père de Regina. Alors j'en ai parlée à une amie, qui m'a presque menacée si jamais je ne l'écrivais pas... Alors j'ai écris, et écris... Elle a aidée avec des idées et de petit rajout. Sans Madoka, et sa folie agressive de me faire écrire, cette histoire ne serait pas sortit de son oeuf. C'est même Madoka qui a fait l'image de cette fic.

Alors quoi dire de plus... Bonne lecture. Le rythme sera comme mon autre fic, un chapitre par semaine. avoir quelques review fait énormément de bien. Bonne lecture

Avoir du crocodile dans son code génitique

Regina Mills jeune femme brune aux magnifiques yeux bruns, à la bouche sensuelle et la silhouette fine et élancée au teint de porcelaine se réveilla en sursaut, assis sur la banquette arrière de la coccinelle de son amie Emma Swan. Cette dernière avait une discussion animée avec Belle French. Regina considérait les deux jeunes femmes comme étant ses meilleures amies, toujours prêtes à embarquer dans ses plans fous. Comme celui-ci qui consistait à partir à Storybrooke dans la Maine pour qu'elle puisse retrouver son père. Regina venait de fêter son trentième anniversaire la veille, après avoir énormément bu, elle s'était plainte de n'avoir jamais connu son paternel, leur avait montré la seule photo que sa mère, Cora, avait garder de cet homme. Une vieille photo datant de plus de 30 ans, où un jeune homme maigre, le visage souriant et cheveux rasé l'air sévère tenait sa mère dans ses bras. La photo avait jauni, les visages de ses parents n'étaient presque plus visibles tant elle les avait admirés, s'endormant avec le soir lorsqu'elle se sentait seule et triste. Regina avait réussi à soutirer seulement le prénom de son père : Caïman. Mais lorsqu'elle voulait en savoir plus sur les circonstances de leur rencontre ou même de leur séparation et surtout le pourquoi il n'était plus dans leur vie sa mère se fermait comme une huître. Malgré tout à son anniversaire, Cora lui avait avoué être parti sans rien dire à Caïman, sans même l'informer de sa grossesse, qu'elle attendait son enfant. Toute sa vie, la jeune femme avait cru que son père l'avait abandonné sans même se préoccuper de son devenir alors savoir aujourd'hui, qu'il n'était même pas au courant de son existence était douloureux pour Regina mais paradoxalement un soulagement car elle avait le vain espoir qu'il veuille d'elle. Belle lui avait dit qu'elle pouvait aller le chercher, futée comme elle était toujours, cette dernière lui avait fait remarqué, qu'il avait une date et un nom d'écrit sur la photo au dos. Storybrooke – 1985 – Caïman & Cora.

Deux ans avant sa naissance, son père n'était donc pas une aventure d'un soir. Regina avait donc décidé de commencer sa nouvelle décennie avec du positif. Elle avait suggéré d'aller de Manhattan au Maine en voiture. Emma avait accepté tout de suite, rien ne l'arrêtait lorsqu'il s'agissait d'aider une amie, surtout Regina. La réponse de Belle avait surpris les deux amies, elle avait accepté sans une hésitation. Belle French venait de se faire larguée par son incompétent de petit-ami, Gaston, car elle était enceinte et comme Belle était toujours de bonne humeur, il était difficile de savoir ce qu'elle pensait vraiment de sa situation. Voilà comment les trois amies se retrouvaient à mi-chemin du Maine, quand Regina se réveilla.

- Ça nous raccourci de quinze bonnes minutes si on passe par là, bougonna Emma.

- Peut-être, mais ça fait quatre heures qu'on roule, et je pense qu'on va devoir s'arrêter pour manger... Je préfère prendre un chemin où il aura des restaurants que de sauver quinze minutes. Répliqua Belle avec sa voix calme, qui avait toujours le don de faire énerver Emma tant elle était le contraire d'elle. Volcanique et impatiente.

L'une était Blonde comme les blés aux yeux verts et pétillant à l'allure sportive, l'autre avait les cheveux auburn aux yeux bleus vifs, reflétant l'intelligence à l'allure gracieuse et délicate. Un seul point commun entre elles, elles étaient magnifiques et attiraient la gente masculine sans même faire quoi que ce soit à l'instar de Regina qui elle aussi faisait tourner des têtes et brisait des cœurs. Comme de raison Emma se mit à marmonner le regard dans le rétroviseur. Voyant que Regina était réveiller, son visage s'illumina d'un sourire.

- La belle au bois dormant est réveillée... Entonna la belle brune la voix chantante.

Belle se retourna vers son amie, assise à l'arrière et lui tendit une bouteille d'eau.

- Tu as bien dormi ? Avec ta gueule de bois de ce matin, on préférait te laisser te reposer.

- On est où ? Demanda Regina d'une sa voix rauque d'un lendemain de fêtes.

- À mi-chemin entre ton père et toi lui répondit Emma avec son tact légendaire.

- On va vraiment à Storybrooke ?

- Oui ma chère, en plus, Belle et moi avons retiré tout notre argent, nous pourront rester le temps que tu veux, enfin, sans travail, on ne pourra pas vivre plus d'un mois.

- Les filles... commença Regina.

- Emma à raison, moi rien ne me retiens à Manhattan... et pour Emma... bah.

Emma jeta un rapide coup d'œil à Belle les sourcils froncer.

- Quoi moi ?

- Rien ne te retiens nulle part.

Regina tourna son regard vers l'extérieur laissant ses amies à leur discussion animée. Elles étaient vraiment en chemin pour retrouver son père, en espérant qu'il soit toujours à Storybrooke. Elle ne pouvait pas mieux rêver comme amie. Emma l'était depuis la primaire, si différente d'elle, La blonde volcanique avait su lui apporter un peu de folie dans son enfance sévère et solitaire. Mais elle était aussi devenue plus qu'une amie pour elle. Regina s'était découvert amoureuse d'elle, il y a de cela près de trois ans, mais par peur de briser une amitié, elle n'avait jamais osé demander si c'était réciproque. Seule, Belle était au courant. Emma et Regina l'avaient rencontré au lycée et elles s'étaient tout de suite entendue. La relation entre Belle et Emma était celle entre deux sœurs. Souvent explosive, mais toujours très chaleureuse et tendre. Pour Regina, Belle était la confidente idéale, toujours à écouter et jamais ne se mettre en évidence. Le regard dans le vide observant laconiquement le paysage qui défilait devant elle, écoutant toujours d'une oreille distraite, ses amies toujours en pleine discussion, Regina sourit au souvenir de la réaction de Belle quand elle lui avait annoncée être amoureuse d'Emma. Rien ne l'avait choquée, Belle aimait l'amour tout simplement, elle était juste heureuse pour elle. Belle gardait ce secret avec elle depuis tout ce temps. Sur cette pensée Regina se rendormit sans même s'en apercevoir.

Elle fut secouée sans douceur par Emma. Regina ouvrit les yeux, la petite voiture jaune était arrêtée sur une aire d'autoroute. Elle sursauta, avait-elle dormit durant les huit heures du trajet ?

- Belle ait allé chercher des Hamburgers, tu la connais elle et les cheeseburgers.

Regina sortit de la voiture pour se dégourdir les jambes. A part elles, il n'y avait qu'un adolescent qui buvait une bière, posant un regard suspicieux autour de lui, comme s'il avait quelque chose à se reprocher. Quand celui-ci réalisa que Regina le regardait, il se leva en vitesse bousculant Belle au passage.

- Oh pardon fit l'adolescent.

- Oh non, non ce n'est pas grave, mais ta bière est tombée, lui répondit Belle.

- Pas grave... je...

- Tu en veux une autre ?

Belle ne jugeait jamais personne et elle se sentait coupable d'avoir fait tomber la bière du jeune homme. Emma vint aider son amie avec les repas et fit signe au garçon de venir avec elle, pendant que Belle allait chercher une bière. Regina sourit à la pensée que ses amies venaient d'offrir une bière à un mineur. Arrivée près de la voiture, Regina le détailla. Il était habillé avec un manteau de cuir, une boucle d'oreille pendait de son oreille gauche. Il semblait nerveux, se passant plusieurs fois les mains sur son jeans troué afin de les essuyer de leur moiteur.

- Elles ne te demanderont pas ton âge, entre nous, ça ne dérange pas que tu boives.

Le son de la voix de Regina le fit sursauté, il plongea son regard brun dans les yeux foncés de Regina.

- Je ne suis pas seul... Je suis avec... un plus jeune. Rétorqua Neal en se passant la main sur la nuque, gêné.

- Il boit aussi ? S'enquit Regina en fronçant les sourcils d'un air sévère qu'il lui rappela celui de quelqu'un qu'il connaissait bien.

- Il voulait essayer, je dois aller le rejoindre. Répondit simplement le jeune homme en haussant les épaules.

- Appelle-le donc... Ordonna Regina avant de demander « Comment tu t'appelles ? »

- Neal... Neal Gold.

- Enchanté Neal, Neal Gold. Je suis Regina Mills, la belle blonde c'est Emma Swan et la jolie brune plus jolie qu'un ange c'est Belle French.

Regina leva les yeux vers le petit restaurant voyant Belle avec trois bières dans les mains et Emma la main sur l'épaule d'un jeune garçon qui ne devait pas avoir plus que onze ans. La brunette pointa le petit groupe du menton et regarda Neal.

- C'est lui, ton jeune ami ?

Neal se retourna brusquement et marmonna un ''oui''.

Belle tendit la bière à Neal, une à Regina et donna la dernière la Emma, qui présenta le nouvel arrivé à Regina.

- Voilà Henry Nolan, onze ans attendant le charmant Neal Cassidy-Gold, seize ans pour goûter sa première bière

Neal baisa son regard devant le regard amusé de Regina, celui désolé de Belle et le regard indifférent d'Emma. Henry était tout joyeux de voir de nouvelle personne aussi très du village, qu'il se mit à papoter comme si les jeunes femmes étaient de grande amie. Neal buvait sa bière avec de plus en plus de confiance, le regard sur Belle. Elle écoutait Henry parler avec un regard patient. Neal la trouva magnifique avec ses longs cheveux bruns attacher simplement et ses beaux grands yeux bleus. Elle ne l'avait pas sermonné quand elle avait vue qu'il buvait de l'alcool. Belle lui en avait même achetée une. Mais il eut un sourire quand Henry voulu prendre une gorgée de bière et que Emma et Regina réagir en même temps, en l'empêchant.

- Oh kid on a permis à Neal de boire sa bière, car il a seize ans. Lança Emma.

- Mais il reste mineur...

- Oui, mais à son âge, c'est un peu plus difficile de l'empêcher... Sauf quand Belle lui en achète une.

- Bah je venais de la renverser, je devais la remplacer. Se défendit Belle, le regard coupable.

- On a fait pire à son âge Belle, ne te désole pas... Rigola Regina.

Les regards de Neal et Henry s'illuminèrent à cette réplique de Regina, qui le regretta aussitôt.

- Pire comment ? Demanda Neal.

- Oh mon Dieu, ils savent parler les garçons de seize ans ? Dramatisa Emma ce qui élargie plus le sourire de Neal.

- On me dit que je parle même plus que mon père, alors vous imaginez ? Taquina Neal.

- Ton père est resté adolescent ? Demanda Emma

- Non...

Le regard de Neal s'assombrit par la tristesse, secouant la tête, il plongea son regard dans celui de Regina avec un sourire en coin.

- Pire comment ? Réitéra-t-il pour détourner la conversation de son père.

- Ah tu aimerais savoir jeune homme... Mais on doit se trouver une chambre d'hôtel.

- Vous allez à Storybrooke ? Demanda Henry

- Oui.

- Pour affaire ou plaisir ? Demanda Neal d'un ton sérieux

- Pardon ?

- Mon père dit souvent ça : Pour affaire ou plaisir.

- Pour le plaisir...

- Vous allez rester longtemps. Rétorqua Henry

- On ne sait pas, tu travailles pour le Sheriff toi ?

- Mon père est le sheriff, déforquation professionnelle.

- Déformation, tu veux dire ?

Henry rougit légèrement, tandis que Neal lui donnait une petite tape sur l'épaule. Le petit groupe éclata de rire devant le visage gêné d'Henry lorsqu'un téléphone se mit à sonner, les interrompant. Neal se raidit mais à la vue du nom de l'appelant s'affichant sur l'écran se détendit.

- P'pa ! … Oh j'avais oublié... Non, non avec Henry... Oui, Nolan qui d'autre. Tu me donne quinze minutes... Où ? Chez Granny's ok, oui à tout de suite... Moi aussi.

Il raccrocha et remarqua qu'il était le centre de l'attention, sentant ses joues devenir roses, il marmonna qu'il devait aller rejoindre son père. Belle s'avança vers Neal et lui tendit un chewing gum.

- Je me souviens de la première fois que mon père à sentit mon haleine après une bière... Expliqua Belle avec un sourire.

Neal prit la gomme à mâcher que Belle lui tendait, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine alors que leurs doigts se touchaient électrisant tout son être. Pourquoi aucune fille de son âge pouvait être aussi parfaite que cette Belle. Il fut tiré de sa contemplation de sa nymphe par Emma qui vint prendre son épaule et celle de Henry.

- Venez, on vous ramène... Déclara-t-elle, souriant devant l'air ébahit de Neal.

Les deux garçons s'assirent à l'arrière avec Regina, tandis qu'Emma prit le volant. Henry s'était occupé de la discussion, tandis que Neal donnait les indications à la conductrice sur leur itinéraire. L'adolescent ne pouvait s'empêcher d'admirer Belle quand elle levait les yeux dans le rétroviseur pour regarder Henry qui contait l'histoire morne de Storybrooke. Son cœur battait la chamade, jamais il n'avait ressenti un tel sentiment.

Le premier arrêt fut devant le poste de police, Henry débarqua.

- On va se revoir, comme vous resté quelques temps...demain Neal.

L'adolescent hocha la tête en guise de réponse avant que son jeune ami referme la portière. Quant à Emma, elle repartit en voiture, Neal lui indiqua le chemin pour se rendre chez Granny's les informant que c'était aussi un hôtel. S'arrêtant devant le restaurant Regina leur annonça qu'elle allait louer les chambres, sortante sortit en même temps que Neal.

- Tu ne vas pas dire à mon père que j'ai bu une bière ? S'enquit le jeune homme inquiet.

- Pourquoi je ferais ça ? Tu vas juste me montrer à qui je dois parler pour louer des chambres. Nia Regina en souriant.

- Merci. Fit simplement Neal en baissant la tête reconnaissant.

Neal entra en premier dans le restaurant et Regina remarqua son changement d'attitude. Il semblait plus léger, moins taciturne. Il montra Ruby du doigt avant de lui dire au revoir et se diriger vers une table où un homme d'un certain âge attendait. La tête pencher sur le menue. Il avait les cheveux mi- longs ; brun avec quelques cheveux gris, mais quand Neal s'assit devant lui avec un '' P'pa'' sonore, l'homme releva la tête avec un sourire. Le cœur de Regina manqua un battement. Le sourire de l'homme s'effaça rapidement, une main sur sa joue, s'appuyant sur son coude, écoutant son fils avec attention. Quand il leva les yeux vers elle, Regina cru qu'elle allait s'évanouir. Elle posa une main sur sa poche de pantalon, où la photo de son père se trouvait. La ressemblance était troublante, la photo datait de trente-deux ans, le père de Neal avait les cheveux longs, un visage fermé, mais tout le reste était identique à quelques rides prêtes. Regina s'assit sur le tabouret au comptoir, essayant de calmer son cœur, elle n'entendit même pas Emma entrer sursautant juste quand son amie murmura à son oreille :

- Merde, si ce n'est pas ton père, c'est son jumeau...

- Tais-toi...

- Mais ce n'était pas pour lui que tu étais venue ici... oh ça fait de Neal ton demi-frère.

- Emma Swan, tais-toi... On ne sait pas si c'est vraiment lui... La photo est floue.

Emma lui posa une main sur l'épaule, ce qui eut pour effet de calmer immédiatement Regina. Son cœur battait maintenant pour autre chose que d'avoir croiser le regard de son père potentiel. À chaque fois qu'Emma la touchait ou la frôlait c'était douloureux, car elle savait qu'elle ne devait pas se laisser aller. Emma fuyait toute forme de relation sérieuse, seules Belle et Regina avait sus garder son attention. Une jolie brune que Neal avait identifiée comme étant Ruby s'approcha d'elles.

- Vous voulez commandée à manger ?

- Non, on aimerait louer des chambres.

- Ah oui, je vais aller prendre la commande de Neal et... de son père et je reviens.

Regina et Emma virent la jeune serveuse s'approcher tranquillement de la table. Cette Ruby était habillée un peu trop sexy pour un restaurant familial d'un si petit village, se dit Regina mais elle était très jolie et semblait adorable, elle n'eut aucun mal à imaginer devenir amie avec elle.

- Tu as vu sa réaction quand elle à parler du père de Neal... Elle ne semble pas l'apprécier. Argua Emma sans quitté des yeux la table de son nouvel ami et de son père taciturne.

- Pour ça qu'il faut être prudente et pas aller sauter dessus et...

- Et dire '' Salut papa, je suis ta fille inconnue... nous avons 30 ans à rattraper, mais mère est une salope ! '' Joua Emma d'un air dégoté.

- Emma !

- Désolée d'avoir traitée ta mère de salope...s'excusa la blonde un air penaud sur la face qui fit craquer Regina comme toujours.

- Non, non ce n'est pas ça…

Regina lui sourit. Elle avait ce pouvoir sur Regina cette Emma Swan, elle était capable de la calmer d'une simple phrase. Emma répondit à son sourire en plongeant son regard vert dans celui de Regina. Les rares fois qu'elles avaient un vrai contact visuel, Regina sentait à chaque fois, sa respiration se bloquer, son cœur s'emballer, ses mains devenir moites et les papillons envahir son estomac. Le regard s'étira jusqu'à que Ruby revienne vers elles, sourire aux lèvres de nouveau.

- Vous êtes que vous deux ? s'enquit-elle

- Non, une amie nous attend dehors, nous serions trois. Répliqua Regina.

- C'est l'été, la saison haute, il nous reste que deux chambres avec chacune d'elle, deux lits double. Ça vous convient ?

- Du touriste ici ? S'étonna Emma en rigolant, ignorant la question de Ruby

- Oui... aussi bizarre que cela puisse paraître, il a toujours plein d'étranger l'été. Rétorqua Ruby souriant toujours comme si le pique d'Emma ne l'atteignait pas.

- Alors vous prenez les deux chambres ? Ajouta Ruby sans se départir de son sourire, ne semblant ne pas avoir besoin d'air pour respirer.

Une vieille dame s'approcha de Ruby, s'arrêtant pour jeter un regard froid à Emma et Regina avant de se retourner vers la jeune serveuse.

- Tu n'oublieras pas de charger un extra pour le fromage de Mr. Gold...

- Non, grand-mère... Et pour l'extra de Neal ? Questionna Ruby connaissant la réponse d'avance tant elle savait que sa Grand Ma' détestait le père de Neal.

- Seulement celui de Mr. Gold. Répliqua-t-elle sur un ton méprisant qui fit comprendre à Emma et Regina que ce Gold n'était pas son meilleur ami.

Elle disparut dans la cuisine aussi vite qu'elle était apparue. Regina se sentit mal a l'aise devant ce qu'elle venait de constater. Cet homme était définitivement son père, pourtant il ne semblait pas être apprécié, elle n'était pas certaine de vouloir le rencontrer. Emma comme son habitude fut incapable de retenir sa langue.

- Il est le diable en personne ce Mr. Gold ?

- Si on veut... Il donne froid dans le dos. Les non-initiés peuvent lui parler, et quand il répond par un grand silence avec son regard de mort, ils comprennent qu'il faut l'éviter. Répondit Ruby en le regardant sans vraiment le voir. Je vais chercher vos clés. Ajouta-t-elle sans plus de préambule, s'éloignant déjà.

Regina et Emma se retournèrent en même temps pour jeter un coup d'œil à la table où les Gold étaient attablés. Neal s'était lancé dans un monologue frénétique devant le regard attentionné de son père. De temps en temps M. Gold passait sa main dans ses cheveux pour les ramener vers l'arrière. Se sentant observé, il tourna son regard vers les deux amies, fronçant les sourcils vers Emma. Sentant que son père ne l'écoutait plus vraiment, Neal se tourna à son tour vers elles leur faisant signe d'approcher.

- Oh merde Regina, tu es à découvert... Vite fuis.

- Tais-toi donc un peu, aller avance.

Chaque pas que Regina fit vers son père perdu, elle sentait ses jambes devenir lourdes et ses mains, moites. Emma semblait s'amuser de la situation, rien ne lui faisait peur. Regina souhaita à cet instant que Belle soit là aussi, elle non plus n'avait peur de rien, elle aurait pu être entourée de ses deux amies. Arrivée à leur table, Neal souriait toujours, regardant derrière Emma comme si elle n'existait pas, cherchant Belle. Regina sourit devant son air déçu, Belle avait toujours le don d'attirer les loups solitaires, même s'ils avaient 16 ans.

- Elle attend dehors dans voiture... lui expliqua Regina.

- Ok. P'pa je te présente Emma et Regina, c'est elles qui nous ont ramené Henry et moi. Fit Neal cachant sa déception de ne pas voir l'amour de sa vie avec ses deux amies.

- Enchanté M. Gold... Vous avez un prénom ? Demanda Emma sans détour la main tendue.

Gold jeta un regard à la main, sans faire un mouvement pour la prendre. Regina était devenu blême devant l'audace de son amie. Elle voulait confirmer si le prénom était identique à celui de son père. Emma avait la main toujours tendue quand Regina vit Neal faire un mouvement de son pied sous la table vers son père, qui leva son regard froid et brun dans celui d'Emma. Il prit la main de la jeune femme.

- Enchanté Miss...

Emma retira sa main et avec un sourire quelque peu malsain reposa sa question.

- Vous avez un prénom ?

- Évidemment... C'est Monsieur.

Neal sourit, il savait que son père était antisocial, mais il adorait quand il répondait que son prénom était ''monsieur''. Il disait toujours qu'un prénom était important que le donner à certaine personne pouvait être catastrophique. Neal avait pris son père pour un paranoïaque, mais il adorait les visages surprit quand il donnait ce prénom. Regina aurait voulu disparaître de la surface de la terre, tandis qu'Emma répondit par un rire bref et sincère. Ruby apparue pour leur donner les clés d'une voix tremblante Regina s'excusa auprès du père et du fils et prit Emma par le bras pour se diriger vers la sortit.

- Bonne journée Neal et … Monsieur…

Une fois à l'extérieur Regina laissa libre court à sa colère. Elle laissa le bras d'Emma et se dirigea vers la voiture.

- Tu ne pouvais pas, bien te tenir pour une fois ? Vociféra-t-elle en levant les bras au ciel tapant du pied comme une enfant de cinq ans faisant un caprice.

- Voyons Regi... Tenta d'arguer Emma faussement penaude, se retenant de rire devant l'air outrager de son amie.

- Non, tu aurais pu... Ah…! Commença Regina avant de se murer dans le silence.

Emma comprit que son amie était à fleur de peau, elle la prit dans ses bras, la serrant aussi fort que possible contre elle, afin de lui apporter sa force et du réconfort mais aussi de se faire pardonner. Regina cacha son visage dans les cheveux blonds de son amie, se délectant de son odeur en fermant les yeux, aspirant à pleines narines son shampoing qui l'envoûtait. Elle se calma instantanément, comme toujours son contact l'apaisait...

- C'est un vrai glaçon, ton père... c'est génial. Plaisanta Emma en caressant tendrement les cheveux de Regina.

Cette dernière éclata de rire dans son cou, quand Belle arriva, sautillant presque de joie, elle s'arrêta devant les deux amies dans les bras l'une de l'autre, mais surtout elle était face à Regina, en larmes.

- Qu'est-ce qui se passe ?

Emma s'éloigna rapidement de Regina comme un enfant pris en faute par ses parent, la brunette essuya ses yeux tandis qu'Emma vint prendre Belle par les épaules.

- Papa a été retrouvé...

- Oh excellent, il a été content de te trouver.

- Un vrai glaçon, qui a comme prénom monsieur... répondit Emma

- Pardon ?

Les yeux ronds de Belle fit éclater de rire les deux amies. Regina prit une respiration avant de parler.

- Il ne sait pas qui je suis... c'est...

- Attention à midi, attention cible en vue. Chuchota Emma.

Regina se retourna vers l'entrée du restaurant, tandis que Belle et Emma s'appuyèrent sur la voiture. Leurs têtes suivirent avec celle de Regina le déplacement de Gold et Neal qui venaient de sortir, un sac à la main. Regina porta la sienne à sa bouche quand elle remarqua qu'il marchait avec une canne. Neal les vit et fit un grand signe à Belle et se tourna vers son père qui ne les avait pas encore remarqués. Belle répondit, en lui faisant un signe de main à son tour. Le regard de Gold glissa vers Belle. Regina sentit son amie se raidir, tandis qu'elle vit Gold plisser les yeux. La température semblait s'élever quelque peu, mais Gold se détourna et tout revînt à la normal.

- C'est... c'est ton père ? Demanda Belle la voix tremblante.

- Il fait peur non ? génial je trouve. S'excita Emma

- Emma... ! S'offusqua Regina sans quitter du regard Neal et son père.

- Oh je ne sais pas si terrifiant est le bon terme. Il... il me semble plus jeune que cinquante ans, non ? Continua Belle

Tandis qu'Emma se dirigea vers le coffre pour sortir leurs valises, Regina remarqua que Belle continuait à suivre Neal et Gold du regard. Quand ils disparurent dans la bibliothèque, le regard de Belle resta dans le vide. Regina eut un mauvais pressentiment, Belle avait toujours apprécié les âmes perdues. Quand elle avait commencé à fréquenter Gaston, ça avait surpris autant Regina qu'Emma. Car il était un prétentieux imbu de lui-même. Mais Regina avait toujours cru que Belle aimait les bêtes sauvages, mais ceux de son âge…

- Il donne vraiment la chaire de poule ton père ! Souffla Emma laissant Belle rêveuse…