Peu après la sortie des cours, alors que Tae Min rentrait chez lui, quelqu'un l'avait abordé. Lee Sun Gyu. Elle était amoureuse de Jong Dae, ce n'était un secret pour personne. La petite blonde lui avait tapé sur l'épaule en souriant, et lui avait souri. Tae Min était resté interloqué, se demandant ce qu'elle lui voulait, et il l'avait exprimé.

« Qu'est-ce qui se passe ? »

Sun Gyu avait passé une mèche derrière son oreille, puis s'était frottée les mains, timidement.

« Voilà, je n'irais pas par quatre chemin, mais… Est-ce que Jong In a une petite-amie ? »

Tae Min resta sur le cul.

« Attends, il t'intéresse ? »

Sun Gyu fit un geste de la main, balayant l'air et levant les yeux au ciel.

« Mais non. C'est pour Tae Yeon. Elle n'ose pas le lui demander, et elle m'a demandé de le faire pour elle, quand tu serais seul. C'est rare, alors j'ai saisi l'occasion. »

Elle rougissait un peu, gênée, et se gratta l'arrière du crâne. Tae Min sentit son visage se froncer. Tae Yeon. Il se doutait qu'elle passerait à l'attaque un jour. Tae Min soupira.

« Il a personne. Mais je sais pas si Tae Yeon lui plait. »

Ça avait le mérite d'être clair. Il ne lui en avait pas parlé. Sun Gyu hocha la tête, l'air interrogateur.

« Tu pourrais lui en toucher un mot ? Tu es son meilleur ami, donc… Tu pourrais ? Tae Yeon l'aime beaucoup, tu sais. »

Elle prenait une voix mignonne et un ton presque plaintif pour appuyer ses paroles. Tae Min jugeait ça exagérer et n'aimait pas trop quand les filles forçaient sur le côté mignon, doux et innocent en croyant attendrir les hommes. S'il n'était pas intéressé par les filles et plutôt perdu sur son orientation sexuelle et ses sentiments envers Jong In, il ne voudrait jamais sortir une fille qui se rendait intentionnellement plus faible ou émotionnelle qu'elle ne l'était en réalité pour lui plaire. Ce n'était pas plaisant à ses yeux. Enfin, n'ayant pas de raison apparente pour refuser, Tae Min hocha la tête.

Sun Gyu lui fit un grand sourire. Elle partit, et Tae Min resta là, à se ronger les sangs. Il avait beau être clairement jaloux, il ne voulait pas blesser Tae Yeon. Elle n'était pas méchante, juste trop proche de son ami. Mais… Il n'avait pas envie d'avoir l'air d'encourager Jong In à sortir avec elle, pas plus que de l'entendre lui dire qu'il l'aimait bien. Mais c'était vrai, peut-être, que Tae Yeon et lui auraient fait un beau couple… Ils auraient été bien assortis. Ça lui mettait la rage au ventre, mais c'était vrai. Lui… Il ne savait même pas ce qu'il ressentait pour Jong In, merde ! Il n'avait pas envie de le savoir, en fait…

Perturbé, irrité, il rentra chez lui promptement. En passant la porte, il vit que son frère était là, avec sa nouvelle copine –il allait de filles en filles celui-là, c'était pas possible – il ne les salua pas, pas plus qu'il ne salua sa mère quand elle lui demanda comment c'était passé sa journée. Il alla s'enfermer dans sa chambre, sa mère grondant contre lui, en le traitant de sale gosse. Tae Min était resté morose toute la soirée, et lorsque son père et lui s'étaient entrainés, il n'avait pas été motivé, ce qui était rare, chez lui. Son père l'avait donc sermonné, bassiné avec le devoir familial, leur lien avec la force, l'importance pour lui de la maitriser. Tae Min avait rétorqué qu'il savait et qu'il ferait mieux le lendemain, et il était parti se coucher.

Le lendemain, en cours, Sun Gyu lui avait demandé s'il avait parlé à Jong In. Tae Min avait puisé dans ses forces pour garder un visage aimable et ne pas l'envoyer baladé. Il avait dit qu'il le ferait plus tard. Puis, la journée s'était passée, Tae Yeon avait été moins collante que d'habitude, peut-être stressée en sachant qu'il devait questionner Jong In. Toute la journée, les filles l'avaient épié, si bien que le soir, les nerfs en pelote et très contrarié, Tae Min demanda à Jong In de rentrer avec lui, en précisant qu'il ne s'agissait pas d'un entraînement. Silencieusement, ils marchaient côte à côte, Tae Min les mains dans les poches et les épaules voutés, agressivement plongé dans ses pensées, et Jong In interloqué, mais attendant qu'il se calme pour lui adresser la parole.

Jong In lui attrapa le bras quand plusieurs minutes s'étaient passées sans qu'il n'ouvre la bouche, et qu'ils arrivaient au carrefour qui les séparait quand ils rentraient chez eux.

« Min, t'as un problème ? »

Tae Min se mordit furieusement la lèvre. Il se dégagea de l'emprise de Jong In et fut celui qui l'empoigna, le traînant tout en courant. Jong In fut obligé de suivre, ils coururent l'un derrière l'autre, l'un empoignant l'autre, et ils finirent par s'isoler hors de la ville, derrière un grand rocher, essoufflés. Tae Min regardait Jong In, lequel était effaré et leva les mains tout en tentant de se reprendre.

« Ok, Min, y a un truc qui déconne ? »

C'était une question rhétorique. Tae Min se sentit trembler, et il prononça finalement, lentement :

« C'est Tae Yeon. Elle veut sortir avec toi et elle a fait en sorte que Sun Gyu me demande si tu étais intéressé. »

Jong In écarquilla les yeux, ne comprenant pas.

« C'est pour ça que tu pètes un câble comme ça ? Je comprends que dalle… »

Tae Min détourna le regard, poussant un cri rageur. Quand il se retourna vers Jong In, il pleurait. Lui qui ne pleurait presque jamais. Jong In avait le visage froncé, inquiet, car il savait bien que son ami n'avait plus la larme facile depuis très longtemps.

« Min, tu pleures… Y a quelque chose qui ne va pas ? C'est en rapport avec Tae Yeon ? Tu l'aimes ? »

Tae Min secoua violemment la tête. Il s'approcha de Jong In, et sans un mot, il le prit dans les bras, plutôt brutalement. Jong In lui rendit l'étreinte en étant encore plus perdu.

« Min…

—Je ne veux pas que tu sortes avec elle ! »

Son exclamation fit sursauter le grand brun. Tae Min pleura plus fort, le serrant contre lui. Jong In lui massa le dos, soupirant.

« Je ne m'intéresse pas à Tae Yeon. Je sais qu'elle veut sortir avec moi depuis longtemps, j'attends qu'elle me le dise et je déclinerai sa proposition gentiment. On est amis, alors je la laisse se décider elle-même. Si tu veux sortir avec elle, attends qu'elle passe à autre chose et va lui parler. Vraiment, ça ne me pose aucun souci. »

Il écarta Tae Min de lui et il lui fit un grand sourire, Tae Min devenant un des rares à qui il en adressait d'aussi grands, étant plus calme, sérieux d'apparence et même assez taciturne. Les larmes ne coulaient que davantage sur les joues de Tae Min alors qu'il plongeait son regard dans celui de Jong In, empoignant ses bras.

« Je m'en fous, de Tae Yeon ! Je ne veux pas que tu sortes avec elle, ni avec aucune autre fille, ni avec qui que ce soit ! Jong In, je… »

Il éclata en sanglots, s'effondrant contre le torse du plus grand. C'était ça. Il ne voulait voir Jong In avec personne. Il… il était tellement possessif avec lui… forcément… Il devait l'aimer. Tae Min sanglotait fort. Il était homosexuel. Il était amoureux de son meilleur ami. Et il venait probablement de foutre leur belle amitié en l'air.

Jong In déglutit. C'était rare que Tae Min utilise son nom complet. Prudemment, le brun continuait de lui masser le dos, voulant le rassurer.

« Tae Min, c'est quoi le vrai problème ? Explique-moi. »

Levant son regard pour l'accrocher à celui de son ami, le blond ne pouvait pas retenir ses larmes. Pouvait-il se confier ? Il reniflait pathétiquement maintenant. Tremblant, il murmura :

« Tu me promets de pas te fâcher ? »

Jong In leva les yeux au ciel.

« Merde, Min, t'es mon meilleur ami, pourquoi tu veux que je me fâche contre toi si t'as un problème ? »

Tae Min haussa les épaules. Un problème. Est-ce que c'en était vraiment un ? En quoi c'était grave, qu'ils soient deux garçons ? Tae Min eut envie d'être courageux. Alors il annonça, faisant de son mieux pour recouvrer son calme :

« Je crois que je suis amoureux de toi. »

Il y eut un silence. Jong In déglutit. Et Tae Min crut comprendre. Les larmes recommencèrent à couler, mais plus calmes que tout à l'heure.

« Je comprends si c'est pas ton cas. Ne sois pas dégouté et ne me déteste pas, s'il te plaît. »

Jong In ne répondait toujours pas, mais il ne l'avait pas lâché. Tae Min hésita et lui lança :

« Jjong ? Réagis, je t'en prie. »

Pour une réaction, il en eut une. Il l'embrassa. Tae Min resta sous le choc. Jong In venait de poser ses lèvres sur les siennes. Une seconde, et il se recula. Le brun le regarda, avec un petit sourire en coin.

« Je sais que j'ai pas demandé l'autorisation avant de t'embrasser, mais j'ai trouvé que ça. Min, ça me gêne pas que tu sois amoureux de moi, parce que je t'aime aussi. »

Tae Min rougit furieusement. Il déglutit.

« Alors… Tu… ?

—Je ressens la même chose. »

Tae Min était perdu.

« Mais tu disais que tu t'en fichais si je voulais être avec Tae Yeon.

—Je voulais simplement pas t'empêcher de faire ce qui te plaisait. »

Tae Min acquiesça. Ils se prirent la main. Timidement, le blond demanda :

« Alors, tu sors avec moi ?

—Oui. »

C'était rapide, et Tae Min n'était pas sûr de savoir à quoi il s'exposait, mais il était heureux, et il voulait Jong In. Il sourit alors au brun.

« On peut s'embrasser, si tu veux. »

Jong In lui rendit le sourire. Ce soir-là, ils passèrent un bon moment à se bécoter derrière leur rocher, rentrant assez tard à la maison, se faisant chacun passer un savon. Ils étaient néanmoins heureux. Leur relation venait de prendre un tournant, et ils aimaient ça.