Chapitre 1 : Le cadeau d'anniversaire.

Deux ans après le terrible combat contre Zant, Link, maintenant âgé de douze ans, avait parcouru en compagnie de Malon, de nombreux royaumes, comtés, villes et même empires se trouvant bien au delà du Royaume d'Hyrule où il avait vu le jour. Ce fut deux années de grande aventure où le Kokiri put étancher sa soif de découvertes et de voyage, le tout accompagné de Malon, qui l'aida à ne plus se sentir seul et prit en quelque sorte le rôle de Gohan en tempérant son caractère fougueux.

Après ces nombreuses aventures, Link et Malon finirent par s'installer dans la forêt avoisinant la petite bourgade de Clocktown dans le comté de Termina. Cette forêt fut choisie pour sa relative proximité avec le Ranch Lon Lon ainsi que pour sa ressemblance avec la Forêt Kokiri. Cela put ainsi contenter les deux enfants, presque adolescent maintenant. Malon put ainsi encore rendre visite à son père alors que Link pouvait à nouveau habiter dans un environnement qu'il connaissait bien.

Le jeune ado s'était d'ailleurs crée une modeste habitation dans une petite clairière au milieu de la forêt. Reproduisant son habitat de la Forêt Kokiri, Link avait fait d'un arbre mort, sa maison, s'octroyant un confort spartiate. Il n'y avait qu'une petite chambre à l'étage avec un lit double en bois, matelassé avec un tissu fourré de paille. Le rez-de-chaussée composait la plus grande pièce réunissant une petite cuisine, un table en bois au milieu de la pièce et une cheminée sur la droite.

Cette modeste habitation était entourée d'une clôture en bois remplie de paille au milieu pour délimiter la propriété que Link et Malon s'étaient approprié. Cette clôture laissa tout de même un petit jardin au fond duquel Malon avait fait planter quelques fleurs. A côté de cette propriété avait été construit un box pour Epona pour les frais mois d'hiver car la plupart du temps, l'équidé était laissé en liberté dans la forêt.

C'est donc le jour de l'anniversaire des douze ans de Link que l'on retrouva ce dernier, occupé à se doucher dans un petit cabinet de douche en bois, situé à l'extérieur de la maison. La réserve d'eau fraîche venait d'un conteneur en bambou situé au-dessus de la cabine et l'eau descendait par trois bambous coupé à l'horizontale.

La journée avait été intense alors Link s'affaira à bien se laver partout pour être bien propre pour le souper car Malon n'aimait pas quand le Kokiri arrivait non douché au repas. Car pour ne pas rester oisif, Link travaillait chez Zubora, le talentueux forgeron qui répara l'Épée de Légende. Le Kokiri avait pour tâche de tester les épées que Zubora confectionnait où réparait puis alla les vendre au marchand d'épée de Clocktown. Bien sur il ne refusa jamais un service demandé par les habitants du bourg qui connaissait maintenant sa grande force malgré son jeune âge.

Link participa alors parfois à la traque d'un criminel avec la Garde ou aidait encore les personnes âgées avec leurs courses. Bref, Link aimait se rendre utile partout où il le pouvait.

Après donc s'être lavé lui-même, Link prit son caleçon qui pendait sur la porte et commença à le mouiller puis le laver en frottant avec énergie.

« Link ? » cria alors Malon dans le jardin.

« Oui, je suis là, je suis occupé à me doucher ! » répondit Link.

« Dépêche-toi de sortir, j'ai une surprise pour toi ! » répliqua Malon.

« Je termine de me doucher et j'arrive ! » fit Link qui rinça son sous-vêtement.

Quelques instants plus tard, Link ferma la vanne du conteneur puis sortit de la cabine de douche pour arriver dans une petite pièce sans plafond, avec une petite banquette où sa serviette de douche était posée. Le Kokiri prit cette dernière, s'essuya vigoureusement pour se sécher et puis l'entoura autour de sa taille puis la noua. Il prit d'abord son caleçon mouillé, sortit de la petite pièce et le fit pendre sur une corde à linge tiré entre la douche et l'un des côtés de l'habitation.

Une fois cela fait, Link rentra à l'intérieur de la maison pour y retrouver Malon et sa curieuse surprise.

« Alors, c'est quoi cette surprise ? » demanda Link une fois rentré.

« Va d'abord t'habiller pendant que je vais la chercher ! » fit Malon en voyant Link.

« OK mais ça m'intrigue ta surprise là ! » répondit Link d'un ton enjoué.

« Hi hi, c'est fait exprès ! » ricana Malon avec malice.

Link monta alors dans la chambre pour s'y habiller alors que Malon alla chercher la fameuse surprise qu'elle avait laissé près du box d'Epona pour être certain que Link ne la voit pas.

Quand le jeune ado descendit, habillé de son éternelle tunique verte qu'il porte depuis sa naissance, il fut largement surpris d'y voir le vendeur de masque d'Hyrule avec Malon. Il n'avait pas changé en deux ans mais portait cette fois-ci un grand sac à dos brun qui débordait de masques en tout genre.

« Mais ?! C'est lui la surprise ?! » s'étonna Link.

« Oui...et non ! On va dire que seul lui peut t'offrir la surprise que je souhaite t'offrir ! » répondit Malon pour entretenir le suspense.

Le vendeur de masque posa alors son lourd sac à dos et en sortit un masque que Link reconnu tout de suite.

« Tu te souviens de ce masque ? » demanda le vendeur avec son habituel sourire.

« Et comment que je m'en souviens ! C'est grâce à lui que Gohan a pu retourner chez lui ! » fit Link assez surpris.

« Hé bien, pour ton anniversaire, j'ai convaincu ce monsieur de t'offrir un aller-retour dans le monde où vit Gohan car je sais que tu adorerais le revoir ! » expliqua Malon, pas peu fière de son cadeau.

« Revoir...Gohan...c'est..c'est possible ? » répondit Link, incrédule.

« Oui oui c'est possible, monsieur le vendeur allait justement passer dans le monde de Gohan et j'ai réussi à le convaincre de t'emmener aussi ! » expliqua Malon.

« D'ailleurs nous devrions y aller, j'ai un commerce à faire tourner, les enfants ! » intervint le vendeur de masques.

« Mais...et toi Malon, tu vas pas rester ici toute seule ?! » s'inquiéta Link.

« T'inquiète pas pour ça, mon père va bientôt arriver pour me ramener au Ranch Lon Lon. » rassura Malon.

« T'a vraiment tout prévu on dirait » fit Link épaté.

« Hi hi, tout à fait, je voulais vraiment que tout soit fait pour que tu puisse partir tranquille. » répondit Malon.

« M-Merci ! » fit Link en jetant dans les bras de Malon, l'enserrant fortement.

« De rien et bon anniversaire ! » fit simplement Malon, ravi de voir que son cadeau plu tellement à Link.

Link lâcha alors Malon puis s'avança vers le vendeur de masques.

« Je suis prêt à y aller ! » fit-il d'un air réjoui.

« A bientôt Link et amuse-toi bien » fit Malon pendant que le vendeur entamait son incantation.

« Merci ! » répondit Link.

Le Kokiri et le vendeur de masque disparurent soudainement dans un grand flash de lumière et Malon se retrouva seule dans la petite habitation.

Au Mont Paozu, le calme et la tranquillité du lieu ne furent dérangé que par un furtif flash de lumière avant retrouver le silence entrecoupé de piaillement d'oiseau.

Link et le vendeur de masques se retrouvèrent dans une épaisse forêt de bambou.

« Bien, mon voyage ici durera un mois donc ce sera le temps que tu auras pour allez voir ton ami. Je propose qu'on se retrouve ici dans trente jours et pas un de plus sinon je te laisse ici. » expliqua le vendeur.

« OK, pas de soucis ! Mais j'y pense, je sais pas où il habite moi Gohan et ce monde doit être super grand ! » répondit Link, un peu inquiet.

« Oooh...ne t'inquiète pas pour ça...retourne toi et va toujours tout droit pendant une dizaine de minute, là tu trouvera une petite maison et c'est là qu'habite ton ami. » rassura l'homme au teint pâle.

« Mais comment vous savez qu'il habite là ? » s'étonna Link.

« Ne sous-estime pas le pouvoir de ce masque mon garçon ! » répondit le vendeur en ricanant.

La dessus, le jeune ado et le commerçant se quittèrent, chacun allant dans une direction opposée. Suivant les indications de l'étrange homme aux mille et un masques, Link traça son chemin à travers la forêt de bambous et après dix bonnes minutes de marche, le Kokiri sorti de l'épaisse végétation et découvrit une petite maison comme caché au fond de cette énorme vallée. La forme de l'habitation sembla bien étrange à Link, surtout cet arrondi qui dessinait l'une des parties de la maison.

Peu timide de nature, Link alla directement à l'entrée de la maison et toqua à la porte en espérant y trouver son ami.

Un instant plus tard, Chichi ouvrit la porte et fut surprise de voir un jeune garçon aux cheveux blonds et habillé d'une bien étrange façon.

« Bonjour madame, suis-je bien chez Gohan, Son Gohan ? » demanda poliment Link sans attendre.

« Heu..oui, il n'est pas là pour le moment mais il ne va sûrement pas tarder à revenir. » répondit Chichi toujours un peu surprise.

« Mais dis-moi, tu es un ami de Gohan ? Car je ne t'ai jamais vu auparavant et c'est pas le genre de Gohan d'inviter des amis » ajouta Chichi.

« Oui il me connaît bien et on a été très copain à un moment mais comme j'habite très loin, ça fait longtemps qu'on s'est plus vu alors j'ai voulu venir le voir, j'espère que je ne vous dérange pas. » expliqua Link en essayant d'être le plus poli possible sachant que la mère de son ami était très pointilleuse là dessus.

« Je vois, mais rentre alors, tu ne vas pas rester dehors et je suis sur que Gohan sera surpris de te voir si cela fait si longtemps que vous ne vous êtes pas vu ! » répliqua Chichi.

« Merci et ça me fera bizarre à moi aussi ! » fit Link en suivant Chichi à l'intérieur de la maison.

Une heure plus tard, Gohan, Goten et Goku apparurent dans le jardin de la maison, l'air fatigué mais heureux de leur journée d'entraînement.

« Ha ça fait du bien de rentrer à la maison, je meurs de faim ! » cria Goku, toujours affamé.

« Moi aussi j'ai trop faim ! Se battre contre Gohan c'est super dur ! En plus il triche tout le temps avec sa technique de disparition là ! » maugréa quelque peu Goten.

« Faudra t'y faire Goten car je vais pas m'en priver ! » répondit Gohan en attrapant Goten pour lui frictionner le crâne.

Les trois combattants rentrèrent alors à l'intérieur de leur chez-soi et comme souvent, Goten cria leur arrivée.

« Mamaaaan ! On est rentrés ! » cria le jeune métis-saiyen.

« Je suis à la cuisine avec le copain de Gohan ! » répondit Chichi du fond de la pièce.

« Un copain ? Quel copain ? » se demanda Gohan assez intrigué.

Le deux frères Son se dirigèrent alors vers la cuisine, curieux de connaître ce mystérieux copain. Quand l'aîné des fils de Goku rentra dans la pièce où il se trouvait, Gohan s'arrêta net comme médusé par ce qu'il voyait.

« Link ?! C'est toi ?! » fit-il très surpris.

« Hey Gohan ! Et oui c'est bien moi ! » répondit Link avec un grand sourire.

« J'aurais jamais cru te revoir un jour mais c'est super que tu sois là ! » s'extasia Gohan en regardant Link de haut en bas comme pour s'assurer que c'était bien lui.

Cependant, mis à part le fait qu'il avait grandi et des cheveux un peu plus long, Link n'avait pas changé, Gohan n'eut donc aucune difficulté à le reconnaître. De son côté Link n'eut pas de mal non plus car Gohan n'avait pas lui non plus beaucoup changé, seul sa tenue de combat n'était plus la même.

« Je l'aurais pas cru non plus mais Malon a convaincu le vendeur de masques de me laisser l'accompagner dans son voyage et donc me voilà ! » expliqua Link tout sourire.

« Elle est vraiment sympa, tu la remerciera bien de ma part ! » répliqua Gohan très heureux.

Goten, curieux, s'approcha doucement de Gohan puis, comme pour attirer son attention, tira quelque peu sur le haut de sa tenue de combat. Gohan tourna alors la tête vers son petit frère.

« Dis Gohan, c'est qui Link et pourquoi il porte une jupe comme les filles ? » demanda alors Goten.

« Hé ! C'est la tenue traditionnelle Kokiri pour les garçons petit sacripan ! » s'offusqua avec amusement l'ami de Gohan.

Ce dernier ne put se retenir de rire devant une telle question certes innocente mais assez cocasse.

« Hum...ce 'petit sacripan' est mon petit frère Goten, excuse-le mais il a l'art de poser de sacrée question parfois ! Et Goten, ça c'est l'ami dont je t'avais parlé pendant le voyage vers Namek, je l'avait rencontré pendant mon entraînement dans le désert, tu te souviens ? » se reprit Gohan.

« Oui je me souviens maintenant ! » s'exclama Goten avec un grand sourire.

« Bien, je propose qu'on aille au salon au lieu de discuter debout dans la cuisine ! » proposa Gohan.

« Toi et Goten allez plutôt prendre un bain, vous ne sentez pas la rose tous les deux ! » intervint Chichi.

« Mais maman, on va pas laisser Link tout seul... » protesta Gohan.

« T'en fais pas pour ça Gohan, je vais aider ta maman à faire à manger pendant que vous prenez votre bain ! » répondit Link avant que Chichi ne puisse intervenir.

« Oh ben dans ce cas, allons-y Goten ! » fit Gohan rassurer de voir que son ami ne sera pas laisser en plan.

Goten acquiesça et les deux frères partirent vers la salle de bain pour s'y laver.

Après une bonne heure, Gohan et Goten revinrent dans la pièce centrale pour constater que le souper était prêt. Goku était déjà à table, prêt à tout dévorer alors que Link avait dressé la table et apporté les plats pendant que Chichi rangeait la cuisine.

Quand toute la famille Son fut à table, Gohan se chargea de faire les présentations même si Link avait déjà été introduit à Goten et Chichi. Link put aussi découvrir la nourriture qu'offrait le Mont Paozu, cela lui goûta assez mais ce qui l'étonna le plus, c'est de voir la quantité de nourriture que Goku pouvait avaler en si peu de temps, c'est bien là une chose qu'il n'avait jamais vue.

Chichi en fut assez gênée et du côté des métis-saiyens, c'était plutôt l'amusement qui prévalait.

Le repas se passa fort bien, Link racontant les aventures qu'il avait vécu avec ces trois dernières années et Goten posa beaucoup de questions quant à ces dernières car passionné par le récit du Kokiri.

Après le souper, les trois garçons allèrent se coucher, épuisés par leur journée. Gohan et Goten emmenèrent alors Link dans leur chambre pour un repos bien mérité.

« Bon...Goten, ça te dérange pas de prêter ton lit à Link le temps qu'il reste à la maison ? » demanda Gohan.

« Non ça me dérange pas si je peux dormir avec toi ! » répondit Goten.

« Oui si tu lui prête ton lit, je veux bien. » fit Gohan avec un léger sourire.

« Alors il peut l'avoir pendant tout le temps qu'il veut ! » se réjouit Goten qui n'aimait décidément pas dormir seul.

« Tu m'étonnes petit sacripan ! » s'en amusa Gohan.

« Hé bien, merci Goten, c'est sympa de ta part. » intervint Link.

« De rien ! » fit Goten avant de se jeter sur le lit de Gohan, ravi de pouvoir y dormir.

« Il a l'air d'aimer dormir avec toi. » fit Link en souriant.

« Oui, il aime pas trop dormir tout seul, je crois que le noir lui fait peur. » répondit Gohan.

Link alla alors s'asseoir sur le lit de Goten et commença à enlever ses bottines. Gohan et Goten l'imitèrent et les trois garçons se déshabillèrent en silence. Une fois tous les trois en caleçon, Goten remarqua une bien étrange cicatrice noire juste au-dessus du caleçon de Link, sur son côté droit.

Curieux, Goten s'approcha de Link pour voir cette curieuse cicatrice de plus près.

« Dis Link, elle est bizarre ta cicatrice là ! Qu'est-ce que c'est ? » fit le cadet des garçons fixant cette imperfection.

« C'est rien ! » répondit Link d'un ton sec en recouvrant très vite sa cicatrice avec sa main.

Goten recula d'un pas, surpris par la réaction un peu agressive du Kokiri. Ce dernier alla se coucher sans un mot et Gohan et Goten l'imitèrent.

Le cadet des Son vint se blottir contre son frère qui l'enserra de ses bras en retour.

Après un 'Bonne Nuit' général, les trois garçons s'endormirent aussitôt.

Mais alors que la nuit était bien entamé, Link se redressa soudainement et se mit à se frotter le visage puis resta immobile un instant. Il posa ensuite son regard sur les deux frères Son, paisiblement endormi l'un contre l'autre. Cela fit sourire Link quelque peu attendri par la vision de Gohan enserrant Goten comme pour le protéger.

Le Kokiri se décida finalement à sortir de son lit pour prendre un peu l'air avant de se recoucher. Il sortit donc de la chambre puis de la maison, en veillant bien à ne faire aucun bruit. Une fois dehors, Link s'assît contre le mur de la maison juste à côté de la porte et se mit à regarder le ciel étoilé.

Puis soudainement, il entendit quelqu'un arriver et vit sortir Goten qui vint s'asseoir à côté de lui.

« Bah..tu dors pas non plus ? » fit Link étonné.

« O-Oui et j'avais envie de voir ce que t'était parti faire ! » répondit Goten un peu timidement car toujours un peu 'refroidi' par la dernière réaction de Link.

« J'avais juste envie de prendre un peu l'air, je fais des rêves bizarres ces derniers temps alors après je me réveille et je sors un peu. » expliqua Link.

« C'est quoi que tu rêves ? » fit Goten toujours aussi curieux.

« Je rêve encore de ce qu'il s'est passé il y a deux ans avec Zant. Le terrible ennemi dont je vous ai parlé tout à l'heure. Je me revois souvent le vaincre mais aussi tuer mes amis à cause de mon pouvoir qui me fait perdre la tête... » expliqua Link en posant sa tête contre le mur.

« J'aimerais pas rêver de ça moi ! » fit Goten.

« Oui j'aime pas non plus...mais toi pourquoi t'es réveillé ? » répliqua Link.

« Moi c'est parce que je peux ressentir que Gohan il est triste et fâché même si on le voit pas. Parfois c'est super fort et la nuit ça me réveille... même si quand je dors avec lui, c'est moins fort mais pas tout le temps. » fit Goten en regardant Link.

« Oh vraiment t'arrive à ressentir ça toi ? Je trouvais aussi qu'il y avait quelque chose de bizarre chez Gohan mais j'imaginais pas qu'il était si perturbé au fond de lui...C'est du à quoi, tu le sais ? » répondit Link assez étonné.

« Oui mais Gohan il aime pas qu'on en parle... » fit Goten en baissant un peu la tête.

« Je vois...on verra si il m'en parle ou pas, sinon tant pis. » répondit Link tout de même inquiet de ce que Goten lui avait raconté.

Un moment de silence passa avant que Link ne profite de cette discussion nocturne pour un peu mieux connaître le jeune frère de Gohan.

« Sinon, t'as l'air de beaucoup l'aimer ton grand frère » fit-il en souriant.

« Ben oui, on s'amuse toujours bien avec lui et j'adore quand il me raconte des histoires aussi et puis... » commença Goten avec un ton passionné.

Et c'est comme ça que Goten partit dans une grande explication sur Gohan, comme quoi c'était lui le combattant le plus fort mais aussi le plus aimant à son égard, sa mère étant trop sévère et son père pas souvent présent en dehors des entraînements.

Link constata que quand Goten se mit à parler de Gohan, il avait comme une lueur d'admiration dans les yeux, ce que le Kokiri trouva assez touchant. De plus il remarqua que Gohan semblait avoir passablement évolué niveau puissance à tel point que Link se demanda si il pourrait encore rivaliser malgré ses propres progrès.

Goten lui décrivit tout ce qui était pour le jeune métis-saiyen des exploits, en commençant par son combat contre Végéta et en terminant par la mort de Freezer, en évitant de parler de sa propre mort, et puis de son séjour sur une lointaine planète.

Cependant, le cadet des Son ne parla pas de la transformation en Super Saiyen ou du Shunkan Ido, pensant que Gohan préférerait en faire la surprise à Link.

« Et bien, je vois que vous aussi avez vécu des tas de choses ! » fit Link après que Goten eu terminé.

Link se leva alors, commençant à avoir un peu froid si peu vêtu.

« Mais, on devrait rentrer maintenant, on va finir par attraper froid si peu habillé qu'on est ! » fit le Kokiri.

« Oui t'a raison ! » fit simplement Goten en se levant d'un seul bond.

« Oh et désolé de t'avoir un peu brusqué tout à l'heure...j'aime pas trop parler de cette cicatrice, ça me fait penser à de mauvais souvenir... » s'excusa Link.

« C'est pas grave et je suis désolé si ça t'a embêté.. » répondit Goten.

« Tu pouvais pas savoir, c'est pas bien grave ! » répliqua Link.

Après ces excuses, Link et Goten rentrèrent alors dans la maison puis allèrent se retrouver Gohan, toujours endormi, pour se recoucher.

Le Kokiri s'emmitoufla bien dans ses couvertures et Goten se glissa délicatement à côté de Gohan, remettant au passage le bras de ce dernier autour de lui.

Le reste de la nuit se passa dans le calme et les deux insomniaques purent enfin avoir un sommeil réparateur.