La journée suivante commença sensiblement de la même façon que la veille. T'Meï se réveilla, son esprit encore embrumé par le souvenir de son rêve de cette nuit, se mélangeant au souvenir de sa discussion avec Spock lorsqu'elle s'était brièvement éveillée de son sommeil, elle avait du mal à discerner ce qui avait appartenu au rêve et à la réalité… Alors qu'elle s'extirpait de son sommeil et de son lit de fortune où elle se trouvait allongée Spock la salua, se levant de là où il était entrain de méditer, et l'invita à profiter de la salle de bain. Se tirant lentement hors de la chaleur de la couverture elle se dirigea tranquillement vers celle-ci. Elle prit une douche de sonique, la douche d'eau avait été agréable hier, mais elle ne voulait pas gaspiller une ressource qui sur un vaisseau spatial devait sûrement être précieuse, et se changea, enfilant des vêtements propres que lui avait préparé Spock, avant de revenir dans les quartiers.

« Voulez-vous aller déjeuner dans le mess aujourd'hui ? » Lui demanda Spock alors qu'elle allait récupérer Sor là où elle l'avait laissé sur le canapé. Elle s'arrêta, se tournant vers là où il devait se trouver, elle s'apprêtait à refuser et à lui demander s'ils pouvaient plutôt déjeuner dans ses quartiers comme ils l'avaient fait la veille, quand à la place elle demanda plutôt : « Qui y aura-t-il ? » Sa propre question la surpris et il y avait quelques traces d'inquiétude dans son ton alors qu'elle envisageait sa proposition. « Il y aura le capitaine, sans doute le docteur McCoy et peut-être aussi le lieutenant Sulu. » Répondit doucement Spock. Elle fronça légèrement les sourcils, elle aimait bien le capitaine, le docteur et le lieutenant, alors cela ne pouvait pas être si terrible… Mais, elle était toujours un peu inquiète, effrayée à l'idée de se retrouver au milieu de plein de gens, de ne pas pouvoir maîtriser son environnement ou anticiper les dangers… « Je vous promet que rien de mauvais n'arrivera et je serais avec vous… » La rassura-t-il, il était maintenant plus habitué à lire et à comprendre ses craintes et il devinait qu'elle devait avoir peur d'être au milieu de plein de gens, surtout des personnes qu'elle ne connaissait pas. Elle hocha timidement la tête puis inclina légèrement son visage sur le côté.

« Puis-je emporter Sor ? » Demanda-t-elle. « Vous pouvez prendre Sor. » Autorisa Spock et elle se déplaça vers le canapé, récupérant sa peluche. Ils sortirent ensuite dans le couloir et Spock les guida jusqu'au pont sur lequel était situé le mess. Ils croisèrent de nombreux officiers sur leur passage et à chaque fois qu'ils rencontraient quelqu'un T'Meï se serrait un peu plus près de Spock. Ce dernier finit par passer un bras rassurant autour de ses épaules, continuant de la guider doucement à travers le vaisseau. Ils arrivèrent finalement au bout de quelques minutes au mess et ils furent accueilli par le brouhaha environnant qui y régnait à cette heure. T'Meï n'aimait pas le bruit et la foule, elle s'arrêta et recula légèrement, son dos heurtant les jambes de Spock, à l'entrée de la pièce. « Tout va bien… » Murmura Spock en la poussant doucement en avant, la faisant entrer, il la guida vers une table.

« Spock ! T'Meï ! » Appela la voix du capitaine. Spock les dirigea vers le son et ils arrivèrent bientôt à la table où se trouvait le Capitaine Jim Kirk. « Capitaine, docteur. » Les salua Spock en faisant installer T'Meï sur une des chaises, elle inclina légèrement la tête dans leur direction en guise de salutation. « Bonjour Spock, T'Meï. » Répondit le docteur alors qu'elle prenait place, elle posa Sor sur la table en face d'elle. « Je vais nous chercher de la nourriture, pouvez-vous rester avec le capitaine et le docteur McCoy ? » L'interrogea Spock et elle hocha timidement la tête puis ses pas s'éloignèrent. « Eh T'Meï je suis content que vous soyez venue manger avec nous… » Vint la voix du capitaine, brisant le silence. Elle ne répondit rien, récupérant Sor à la place et le posant sur ses genoux pour jouer avec ses oreilles. « Vous et Sor avez l'air de bien vous entendre ? » Questionna le capitaine. Elle haussa un sourcil à la question illogique. Il n'y avait pas de sens à s'entendre ou ne pas s'entendre avec un objet inanimé… Même si ce dernier était particulièrement doux et réconfortant… Spock revint à ce moment là et déposa un plateau de nourriture devant elle, ainsi que son propre plateau sur la table avant de prendre place à côté d'elle.

« Je vous ai pris des fruits et des flocons d'avoine. » Indiqua Spock, l'invitant à manger. Elle commença à piquer dans les fruits, sans grand appétit, un peu effrayée par tout le monde et le bruit autour. « Comment était votre nuit, T'Meï ? » L'interrogea le capitaine après un moment. Elle haussa les épaules, remuant sa cuillère dans le bol de flocons d'avoine. « J'ai fais un cauchemar… » Murmura-t-elle doucement. « Un cauchemar ? Vous savez je connais un bon remède contre les cauchemars… Attendez… » Dit-il en se levant avant de disparaître. « Qu'est encore parti faire cet imbécile… » Grommela le docteur. Jim revint un moment plus tard et déposa quelque chose devant elle. « Goûtez, c'est de la crème glacée, ça aide à se sentir mieux quand vous êtes triste… » Expliqua-t-il. Elle haussa un sourcil, curieux, comment un aliment était-il sensé produire cela ? Et elle n'avait jamais entendu parler de la crème glacée… Elle se demandait ce que c'était ? Est-ce que cela avait des pouvoirs magiques comme Sor ? Prudemment elle trempa sa cuillère dedans puis la porta à sa bouche. Elle grimaça à la sensation de froid, mais elle devait admettre que ça avait plutôt bon goût… La texture était douce et la crème parfumée… Ça sentait et ça goûtait comme les fruits que lui donnait Spock, mais en beaucoup plus sucré…

« Ça peut être un peu fade, comme elle est produite par les synthétiseurs, mais si vous aimez cela, je pourrais vous faire goûter de la vraie crème glacée quand nous pourrons en trouver… » Indiqua le capitaine. Elle leva la tête dans sa direction. « C'est très bon… » Murmura-t-elle doucement. C'est vrai que les synthétiseurs donnaient ce petit arrière goût bizarre, auquel on s'habituait cependant vite, et par ailleurs, n'ayant guère l'habitude de manger de la vrai nourriture ni même de manger aussi souvent, elle n'allait clairement pas se plaindre du goût de ce qu'ils lui donnaient… « J'apprécierai de découvrir le goût d'une véritable crème glacée. » Répondit-elle. Elle l'entendit rire doucement et elle se demanda ce qu'il y avait de drôle. « Alors… » Commença-t-il. « Avez-vous apprécié votre visite des jardins botaniques hier ? » Demanda Jim. Elle hocha la tête et ouvrit la bouche, s'apprêtant à lui répondre, quand soudainement, une alarme se mit à sonner à travers toute la pièce. Elle sauta presque de surprise avant de se recroqueviller et de plaquer ses mains sur ses oreilles, étouffant le son. Immédiatement, la tension s'était emparée de tous les occupants de la salle. Elle entendit un grésillement puis la voix du capitaine parler.

« Capitaine Kirk au pont, que se passe-t-il ? » Demanda-t-il d'une voix autoritaire. Elle ne l'avait jamais entendu parler sur un ton aussi sévère et elle se recroquevilla un peu plus, effrayée. Une autre voix s'éleva, elle avait un timbre métallique, comme si elle provenait d'un appareil, ce qui devait sûrement être le cas. « Il semblerait que nous subissions l'assaut d'un navire pirate, Capitaine. » Répondit la voix paniquée. T'Meï se tendit, un vaisseau pirate ? « Je suis en chemin. Kirk terminé. Spock, avec moi. » Ordonna le capitaine. Elle entendit les deux se lever. « Je m'occupe de T'Meï. » Vint la voix du docteur se levant lui aussi. Elle sentit une main se poser sur son épaule et sentit le contact de l'esprit de Spock au travers de sa peau… Force. Sécurité. Protection. Elle entendit un froissement puis la voix de Spock venir sur son côté. « Pouvez-vous rester un moment avec le docteur McCoy ? Vous serez en sécurité avec lui, je reviendrai vite, je vous le promet. » Dit-il. Elle avait peur, elle ne voulait pas qu'il la laisse… Et si les méchants hommes venaient pour leur faire du mal ? Il avait promit de la protéger… Elle sentit les larmes lui monter aux yeux et elle les ferma serrant ses paupières, elle ne voulait pas pleurer, elle ne voulait pas paraître faible. Doucement, comme si elle s'était résignée à son sort, elle hocha la tête. « Tout va bien se passer, je vous le promet. » Répéta-t-il. Il envoya une dernière fois ses sentiments de protection et de sécurité à travers leur contact puis il s'éloigna, elle l'entendit se lever et partir à la suite du Capitaine…

« Hey T'Meï ça va aller, ne t'en fais pas, viens, allons à l'infirmerie… » Rassura le docteur McCoy. Elle l'entendit se déplacer pour venir se tenir à côté d'elle. Elle se leva, serrant Sor contre sa poitrine, et le suivit hors du mess. Dans les couloirs, elle entendait des gens se déplacer rapidement et passer près d'eux, les frôlant, elle se serra contre le docteur qui passa un bras protecteur autour de ses épaules. « Nous y sommes presque, tout va bien aller, ne t'inquiète pas… » Lui répéta le docteur, elle ne savait pas si elle imaginait la pointe de panique dans sa voix mais, elle sentait la peur, elle ne pouvait pas savoir si cela venait seulement d'elle ou aussi de lui… Quelque chose heurta brusquement le vaisseau, le couloir trembla et elle trébucha, le docteur la rattrapa avant qu'elle ne tombe, tenant fermement son bras il l'aida à se remettre debout, puis il repassa un bras dans son dos, la poussant doucement en avant. « Ce n'est rien, allons-y… » L'incita-t-il d'un ton pressé. Ils gagnèrent le turbolift, et durent se tasser à plusieurs à l'intérieur, T'Meï se serra contre les jambes du docteur qui posa deux mains douces et protectrices sur ses épaules. Le turbolift s'ouvrit sur l'étage de la baie médicale, ils sortirent et marchèrent en direction de l'infirmerie.

« Voilà, nous y sommes… » Dit McCoy en la laissant pénétrer à l'intérieur. « Infirmière, tenez vous prête pour réceptionner les blessés, je vais installer T'Meï dans mon bureau, prévenez moi s'il y a des blessés qui arrivent… » Dit-il avant de la guider vers son bureau. Il la fit entrer à l'intérieur. « Voilà, assis toi là… » Dit-il en la menant jusqu'à une chaise, elle prit place dessus, serrant toujours Sor contre sa poitrine. Elle l'entendit s'accroupir près d'elle. « Ça va aller, je te promet, le capitaine et Spock ne vont pas laisser ces pirates prendre le vaisseau et ils ne vont pas les laisser vous faire du mal, à toi, ou aux autres enfants… » Lui promit-il. Elle hocha doucement la tête et renifla, une larme roula sur sa joue et elle l'effaça rapidement avec ses doigts. « Hey, tout va bien… » La rassura le docteur. « Tu es en sécurité… » Promit-il. Au même moment, une autre secousse agita le vaisseau et elle manqua de tomber de sa chaise, McCoy attrapa son bras et l'aida à se stabiliser. Il grommela doucement : « Bordel de merde… » Jura-t-il en se relevant. T'Meï entendit la porte du bureau s'ouvrir et elle recula légèrement, arrêtée dans son mouvement par la main douce sur son bras.

« Docteur, des blessés arrivent. » Parla la voix de l'infirmière. « J'arrive tout de suite. » Répondit-il. Elle sentit deux mains se poser sur ses épaules. « T'Meï, je dois aller m'occuper des blessés, est-ce que ça va aller si je te laisse ici ? » Vint la voix du docteur McCoy, quelque part en face d'elle. Elle avait peur, elle ne voulait pas qu'il la laisse, et si les méchants pirates s'en prenaient à eux ? Elle serra Sor contre elle et secoua vivement la tête. « J'ai vraiment besoin d'aller m'occuper des blessés, je serais juste à côté, d'accord, tu es en sécurité, je vais verrouiller la porte du bureau derrière moi, comme ça si des méchants viennent sur le vaisseau ils ne pourront pas entrer ici, ils ne pourrons pas te trouver, d'accord ? » Expliqua-t-il. Elle baissa la tête, elle avait peur d'être laissée toute seule, mais le docteur ne serait pas très loin, elle supposait que c'était mieux que rien… Elle hocha doucement la tête.

« D'accord, je suis juste à côté, je ne pars pas… Je reviendrai vite, promit. » La rassura-t-il avant de se lever et de quitter le bureau, la porte se refermant derrière lui. Elle était seule à présent… Elle ramena ses genoux contre sa poitrine, se serrant contre le dossier comme si elle voulait disparaître dans la chaise… Elle était seule, comme elle l'avait été dans sa cellule, elle ferma les yeux, elle pouvait entendre les éclats de voix à l'extérieur, la voix rassurante du docteur McCoy donnant des ordres à son personnel… Elle se rappelait le son des tirs et des voix à l'extérieur de sa cellule, quelque jours auparavant, lorsqu'elle avait fait la rencontre de Spock, lorsqu'il était venu la chercher dans sa prison… Elle ne voulait pas retourner là-bas… Elle devait être forte. Elle savait que le docteur lui avait dit de ne pas bouger d'ici, mais elle se sentait trop exposée en restant assisse sur la chaise… Elle se leva et se déplaça prudemment à travers la pièce, cherchant un endroit pour se cacher. Elle trouva le bureau, qui trônait au fond de la salle, et elle s'accroupit derrière, se cachant de la vue depuis la porte. Elle tendit l'oreille, elle entendait les bris de voix à l'extérieur du bureau, dans l'infirmerie, mais elle ne pouvait pas comprendre tout ce qu'ils disaient.

Le vaisseau trembla à nouveau et elle trébucha, tombant au sol, elle resta là quelques secondes, le temps que le vaisseau cesse de trembler, avant de se redresser et de reprendre sa position contre le bureau. Elle était tombée sur son bras et il lui faisait un peu mal, elle grimaça en le portant contre sa poitrine. Elle attendit, écoutant, terrifiée, les bruits à l'extérieur… Les minutes semblaient s'écouler lentement et elle ne savait pas combien de temps était passé depuis que le docteur était parti ou que l'attaque avait commencé. Elle serrait fort Sor contre sa poitrine, lui parlant doucement, chuchotant à la peluche. « Ça va aller Sor, le docteur a dit qu'il allait revenir, et Spock va revenir… » Cherchait-elle à se rassurer elle-même. Et s'ils ne revenaient pas ? Si les pirates réussissaient à capturer le vaisseau ? Si ils faisaient du mal à Spock et au capitaine ? Une voix, au timbre métallique, qu'elle reconnut comme étant celle du capitaine, résonna soudain dans le petit bureau.

« A tous les occupants de l'Enterprise, des intrus sont montés à notre bord, veuillez rester sur vos gardes et avertir la sécurité de tous mouvements suspects. » Avertit la voix venant de hauts-parleurs. Des pirates se trouvaient sur le vaisseau ? Elle se recroquevilla un peu plus, serrant Sor à sa poitrine, comme si elle essayait de se rendre assez petite pour pouvoir disparaître. Elle renifla et commença à pleurer, elle voulait que Spock soit là, avec elle, mais elle était toute seule et maintenant il y avait de méchants pirates sur le vaisseau. Et s'ils venaient pour elle ? S'ils voulaient la ramener chez les maîtres ? Non, elle ne voulait pas repartir, elle ne pouvait pas retourner là-bas. Elle devait resté cachée… Elle entendit le bruit de la porte s'ouvrir et elle se tendit, le docteur avait dit qu'il verrouillerait derrière lui, ce ne pouvait être que lui ? Elle entendit des pas progresser rapidement à l'intérieur puis la porte se refermer. « Ordinateur, verrouille la porte d'accès à mon bureau, code d'identification du médecin en chef. » Ordonna rapidement la voix du docteur. « T'Meï ? Tu es là enfant ? » Appela la voix inquiète du médecin. Elle ne bougea pas, ne faisant pas un mouvement pour sortir hors de sa cachette. Elle entendit les pas se rapprocher et contourner le bureau, puis le médecin poussa un soupir soulagé en la trouvant là.

« Enfant, est-ce que ça va ? » Demanda-t-il en s'asseyant près d'elle, elle hocha la tête, serrant fort Sor contre elle tout en essayant d'étouffer les sanglots longs qui agitaient tout son corps. « J'ai besoin que tu m'écoutes bien, d'accord ? Il y a des méchants qui sont montés sur le vaisseau, j'ai besoin que tu restes bien cachée et que surtout tu ne bouges pas d'ici, quoiqu'il se passe, même si quelqu'un te dit de sortir, je veux que tu restes cachée, je viendrais te chercher quand se sera fini. » Expliqua-t-il rapidement. Elle hocha la tête, cachant son visage derrière sa peluche, comme si Sor pouvait la défendre contre les méchants… Mais la peluche n'avait le pouvoir que de faire fuir les cauchemars… Elle voudrait que Spock soit là, avec elle, pour la protéger. Ils entendirent un cri provenant de l'extérieur et elle sentit le corps du médecin se tendre à côté d'elle. Il posa une main sur son bras, lui indiquant silencieusement de ne pas bouger et de ne pas faire de bruit. Ils entendirent plus de mouvements dehors, des cris et des bruits de lutte. Elle étouffa ses sanglots dans le pelage de Sor, essayant de faire taire ses pleurs. Le docteur se redressa et fouilla rapidement dans un tiroir du bureau, récupérant quelque chose à l'intérieur. Ils entendirent des bruits de coups à l'extérieur et T'Meï comprit avec terreur que l'on essayait de forcer la porte. Celle-ci finit par céder et s'ouvrit dans un grincement et elle entendit plusieurs traces de pas pénétrer dans le petit bureau.

« J'ai détecté plusieurs signes de vie et des signes de vie vulcanoïde dans l'infirmerie, je suis sûre qu'ils cachent un des esclaves échappés par ici. » Parla une voix. « Fouillez le bureau ! » En ordonna une autre, plus forte. Elle entendit le docteur prendre une inspiration et sa main sera brièvement son avant-bras avant de le quitter alors qu'il se redressait soudainement. « N'avancez pas ! Si vous faites un pas de plus j'ouvre le feu ! » Avertit-il. « Voyons docteur… » Susurra doucement la voix qui avait parlé plus tôt. « Ni vous ni moi ne voulons qu'il y ait de blessés, posez votre arme et tout va bien se passer. » Ordonna la voix du pirate. « Vous me croyez stupide peut-être ? Je poserai mon arme quand vous déposerez les vôtres… » Répondit le docteur d'une voix en colère. « Vraiment, nous ne voulons pas faire de victimes inutiles, nous recherchons juste certains de nos… amis et des… biens qui leur on été dérobés et que vous avez en votre possession. Nous voulons juste les récupérer… Dites nous juste où sont les enfants et nous vous laisserons en vie, vous et les occupants de cette infirmerie. » Promit le pirate. « Vous croyez vraiment que je vais vous dire où sont les enfants ? Je ne vous laisserez pas leur faire du mal, vous devrez me tuer avant… » Cracha-t-il.

« Allons ne soyons pas si radical… je sais très bien que vous cachez un de ces enfants, s'il se montre je promet de ne pas lui faire de mal et de ne blesser plus aucune personne sur le vaisseau. » Promit le chef des pirates, T'Meï savait pertinemment qu'il mentait, mais elle avait peur pour le docteur McCoy, elle ne voulait pas que le méchant pirate lui fasse du mal. « Les enfants ne sont pas ici et ils sont sous bonnes gardes, vous ne pourrez pas les atteindre. » Mentit le médecin. « Allons, nous avons repéré des traces de vie vulcanoïde dans votre infirmerie et nous savons qu'il y a un enfant vulcain parmi les esclaves que vous avez récupéré, et puis vous sembliez bien décidé à ne pas nous laisser approcher et vous allez me dire que vous n'êtes pas entrain de le protéger… » Répondit le pirate. « Nous avons du personnel vulcain à bord du vaisseau, vous avez du saisir la trace de l'un d'entre eux… » Répondit le médecin. « Bon, ma patience à des limites docteur. Petit, je te donne 3 secondes pour sortir, où je tue tous les occupants de cette infirmerie, à commencer par son médecin de garde… » Menaça le pirate. « Trois, deux… » Commença-t-il à compter. T'Meï ne voulait pas désobéir aux ordres du docteur qui lui avait dit de rester cachée, mais elle ne voulait pas qu'il meurt à cause d'elle… il avait été gentil avec elle et elle ne voulait pas qu'il soit blessé par sa faute… Même si le prix a payer était de retourner auprès des maîtres… Lentement, elle déplia ses membres de sa position recroquevillée et se redressa, elle vint se tenir debout, la tête baissée et vaincu, serrant Sor fermement contre sa poitrine.

« Bien. Venez-ici, je ne vais pas vous faire de mal. » Promit le pirate, même si elle savait qu'il mentait elle esquissa un pas vers lui, commençant à se déplacer dans sa direction, avant que le docteur ne la saisisse fermement par l'épaule et ne la repousse derrière lui. « Non ! » Cria-t-il. « Je vous interdit de l'approcher… faites un seul pas dans sa direction et je tire… » Menaça le docteur. « Enfant, venez à moi. » Ordonna le pirate, ignorant les menaces du médecin. « Ne bouge pas T'Meï. » Lui ordonna le docteur. « Voyons, vous êtes pris au piège, il ne sert à rien de retarder l'inévitable, livrez nous l'enfant… » Grinça leur assaillant. « Jamais. Je ne vous laisserez pas toucher un seul cheveux de ces enfants. » Répondit avec force le médecin. « Que préférez-vous T'Meï ? C'est comme ça qu'ils vous appellent ? Voulez-vous que je laisse tout le monde en vie sur ce vaisseau à condition que vous nous accompagniez sagement, ou préférez-vous que je tue tout le monde à commencer par cet homme et que je vous force ensuite de toute façon à venir avec moi ? » Questionna leur chef. « Ne l'écoutez pas enfant… Ils ne vous emmèneront pas. Elle n'ira nulle part avec vous. » Grogna la voix du médecin. « Oh et comment comptez-vous m'en empêcher ? Avez un phaseur réglé sur paralysie alors qu'il y a trois phaseurs réglés sur tuer braqués sur vous ? » T'Meï prit un pas en avant mais se trouva bloquée par le bras du docteur qui la maintenait derrière lui. La situation semblait de plus ne plus tendue de seconde en seconde, alors que les deux camps s'apprêtaient à ouvrir le feu… acculés par les pirates, il semblait ne pas y avoir d'issue pour T'Meï ou pour le bon docteur…