Lorsque T'Meï s'éveilla, c'était le début de soirée, elle ne savait pas vraiment ce qui l'avait réveillée exactement, mais lorsqu'elle entendit à nouveau le bourdonnement de la porte elle comprit que ce devait être le bruit de la sonnette des quartiers. Elle se redressa prudemment, elle ne se trouvait pas là où elle s'était endormie, la texture de la surface sur laquelle elle était posée était différente du canapé… C'était une sorte de lit, elle haussa un sourcil, elle n'en avait pas souvenir. Il devait s'agir du lit qu'avait installé pour elle le commandant Scott, Spock avait du la déplacer là. Elle entendit du mouvement dans les quartiers et puis la porte s'ouvrir.

« Capitaine, entrez. » Invita la voix de Spock. De nouvelles traces de pas firent leur chemin à l'intérieur et T'Meï recula légèrement sur le lit. « Spock, T'Meï, je ne vous dérange pas ? » Interrogea le Capitaine. « J'étais entrain de préparer le plateau d'échec en vous attendant. » Répondit Spock. « T'Meï était entrain de dormir cependant et comme elle a dormi pendant la fin de l'après-midi elle n'a pas encore pu dîner. Si cela vous convient je vais lui servir un repas avant que nous nous mettions à jouer. » Expliqua Spock. « Bien sûre, allez-y. » Répondit Kirk. T'Meï se frotta les yeux avant de bailler, puis elle tâtonna à la recherche de Sor et le trouva posé à côté d'elle. Elle prit la petite peluche dans ses bras et se leva du lit, elle se déplaça lentement vers le canapé, allant prendre place dessus.

« Tu as bien dormi enfant ? » Interrogea le capitaine et la petite fille hocha la tête. La rencontre avec le guérisseur, sa petite crise avec Spock et les fusions l'avaient épuisée. Spock commanda un repas pour elle au synthétiseur puis vint poser la nourriture sur la petite table, l'invitant à manger pendant qu'il s'installait avec le capitaine pour jouer. Elle n'avait pas vraiment faim mais elle obéit tout de même, attrapant sa fourchette et commençant à piocher dans sa nourriture. « Alors, comment était la rencontre avec le guérisseur ? » Interrogea le capitaine sur un ton curieux. Elle fronça légèrement les sourcils et inclina la tête dans la direction où elle pensait que se trouvait Spock. Elle se rappelait de sa réticence auparavant et elle ne voulait pas répéter ce qu'il s'était passé plus tôt, elle garda le silence, laissant Spock parler à sa place.

« Le guérisseur a… observé son esprit et le mien et a découvert que T'Meï avait formé un lien avec moi. » Expliqua Spock sur un ton prudent. Elle fronça les sourcils, il paraissait gêné, était-ce parce qu'il ne souhaitait pas aborder ce qu'il s'était passé avec le guérisseur ? « Je ne connais pas beaucoup les liens des vulcains, pardon, de quoi s'agit-il ? » Questionna le capitaine. T'Meï tendit l'oreille à sa question, elle ne connaissait pas non plus très bien cet aspect là de la culture de son peuple, même si le guérisseur les avait un peu éclairé sur le sujet. « Les liaisons psychiques sont des liens qui relient tous les vulcains entre eux, il en existe de plusieurs sorte et ils sont essentiels aux vulcains et permettent de maintenir leur équilibre psychique. Les liaisons qu'avait T'Meï ont été en majeure partie détruites au moment de la perte de Vulcain et à la mort de ses parents… Elle s'est trouvée sans lien et dans une grande détresse psychique, et lorsque nos esprits se sont touchés, elle s'est involontairement liée à moi en formant une liaison parentale. » Expliqua Spock. Elle avait toujours un peu peur d'avoir fait quelque chose de mal en établissant la liaison dont avait parlé le guérisseur… Elle ne voulait pas imposer cela à Spock… Même si elle n'avait pas fait exprès et qu'elle n'en avait pas eu conscience…

« Si je comprends bien, cette liaison fait de vous son parent plus ou moins officiellement ? » Interrogea le capitaine d'un ton curieux. Elle leva un sourcil et écouta attentivement la réponse du Vulcain. « C'est exacte. Le guérisseur a… émis l'idée de rompre le lien, mais dans l'état dans lequel se trouve l'esprit de T'Meï, cela ne serait pas sans risque. Je ne souhaite pas le rompre de toute façon et T'Meï a émis plusieurs fois le souhait que je sois son parent. » Répondit Spock. Elle poussa un petit soupir soulagé à ses mots et un sentiment de chaleur l'envahit… Elle avait toujours du mal à croire et à accepter que Spock voulait vraiment d'elle dans sa vie mais l'entendre le confirmer, entendre ces mots, venait rassurer un petit peu ses craintes.

« Pourquoi le guérisseur voulait-il rompre le lien si il est bénéfique pour T'Meï ? » Demanda Kirk, un peu perplexe. Elle fronça les sourcils et se mordit anxieusement les lèvres. Elle se demandait, Spock allait-il dire au capitaine ce qu'il s'était passé ? Ou allait-il repousser le problème comme il l'avait fait avec elle… Elle entendit Spock prendre un souffle puis répondre prudemment. « Je suppose qu'il était préoccupé par le fait que je puisse ne pas vouloir le garder, et aussi… il a émis l'idée que des parents… pleinement vulcains seraient plus appropriés à l'éducation et au développement de T'Meï… » Expliqua-t-il doucement.

« Pardon ? » Vint la réponse en colère et la petite fille se tendit. « Jim… » Commença Spock et T'Meï fut surprise de l'entendre employer le prénom du capitaine, elle ne se rappelait pas l'avoir déjà entendu l'appeler par son prénom… « Non, attendez, je veux savoir exactement ce qu'il a dit… » Ordonna la voix du capitaine et le vulcain obtempéra, racontant dans le détail les mots qu'avait employé le guérisseur Sanu. « Putain… Je vais avoir deux mots avec lui… » Grommela Kirk, visiblement énervé à présent. « Ce n'est pas nécessaire Jim… » Calma Spock. « Putain, Spock, évidemment que c'est nécessaire… Il n'a pas à dire des conneries de ce style… » Grogna Jim. « Vous semblez partager l'avis du docteur McCoy et de T'Meï, mais je vous assure que ce n'est pas nécessaire, je suis tout à fait en mesure de me défendre par moi-même… Et j'apprécierai que vous ne juriez pas devant T'Meï. » Répliqua Spock. Elle entendit le capitaine souffler.

« D'accord, pardon pour ça gamin. Mais Spock… vous n'avez pas à laisser les gens vous parler comme ça… et c'est mon vaisseau, c'est ma responsabilité que les membres d'équipage ne subissent pas d'agressions quelques soient, même vous, et je veux parler à ce guérisseur… » Insista Jim. Il semblait s'être calmé même si elle pouvait toujours sentir chez lui une légère irritation qu'elle ne savait pas si elle venait des mots du guérisseur Sanu ou de l'entêtement de Spock à ne pas prendre en considération les mots violents du guérisseur. « Je vous assure que le guérisseur ne m'a en rien agressé… » Corrigea Spock.

« Appelez ça comme vous voulez, mais moi j'appelle ça une agression verbale xénophobe… » Appuya Kirk. Elle se demandait ce que voulait dire le mot xénophobe, elle n'avait jamais entendu de mot qui avait l'air aussi compliqué… Néanmoins, des dires du capitaine, ça ne semblait pas être une chose très agréable… Elle nota dans son esprit de le demander à Spock ou au padd plus tard. « Je vous rappelle que le guérisseur et moi sommes tous deux vulcains… » Répondit Spock. « Ne me donnez pas ça Spock, je sais très bien comment se sont comportés les vulcains avec vous… » Élabora Kirk. Elle se demandait de quoi il parlait, parlait-il des choses que lui avait raconté Spock au sujet de son traitement par son peuple à cause de son héritage humain ?

« J'y suis habitué, ça ne représente vraiment aucun désagrément… » Expliqua Spock sur un ton neutre. « Aucun désagrément ? Spock… je… » Elle entendit Kirk prendre un souffle pour se stabiliser. « Ce n'est pas normal, Spock, comment ils vous traitent ou vous ont traité… » Élabora Kirk et elle était d'accord avec lui. « Je ne suis pas normal. » Répondit Spock. Elle entendit le capitaine bouger légèrement sur son siège. « Spock… Il n'y a rien d'anormal chez vous… Ce n'est pas parce que vous êtes nés d'une union inter-espèce que vous êtes anormal… » Répliqua le Capitaine. « Certes, mais beaucoup de vulcains et d'humains ont jugé que cela me rendait… incomplet. » Répondit doucement Spock.

« Spock… Vous êtes l'être le plus intelligent, compatissant, gentil, sage, que je connaisse… Vous n'êtes pas incomplet ou je ne sais quelle autre connerie… » Elle sentit la chaleur dans la voix de Kirk… Et à nouveau, les sentiments qu'elle avait éprouvé la veille semblaient couler entre eux… Elle n'était pas sûre de ce qu'elle sentait, mais le capitaine avait l'air réellement… soucieux, préoccupé et doux… Ces sentiments tranchaient radicalement avec ses émotions de colère précédentes. Le vulcain ne répondit rien pendant un moment, puis elle entendit le bruit de quelque chose être déplacé sur la table… L'esprit de T'Meï semblait tourner à des milliers de kilomètres à l'heure, il y avait tant de choses qu'elle voulait demander mais elle n'osait pas poser les questions qui la préoccupaient… Finalement, le vulcain rompit le silence :

« Jim… je… » Hésita-t-il. « Merci… » Dit-il. Et elle avait le sentiment que ce n'était vraiment pas tout ce qu'il voulait dire… « Puis-je formuler une enquête ? » Demanda-t-il après un moment. « Bien sûre. » Engagea Jim et elle entendit le vulcain inspirer. « Je… comme je vous l'ai dis, je compte quitter l'Enterprise pour aller avec T'Meï lorsque nous atteindrons New Vulcain… » Commença-t-il. Elle haussa un sourcil, est-ce que ça allait vraiment où elle pensait ? « Oui, je sais… » Confirma doucement le Capitaine avec une pointe de tristesse. Spock soupira et se tut un moment. « Je ne sais pas comment dire cela… » Exprima-t-il, visiblement gêné. « Pardonnez moi, c'était une question stupide… » Se reprit-il en s'arrêtant soudainement. « Non, continuez, ça a l'air important. » Poussa Jim. Spock respira audiblement.

« Je n'avais pas prévu de vous dire ceci, mais comme je m'apprête à quitter le vaisseau, je crois que je peux me le permettre, j'ai, je pense, développé… certains sentiments à votre égard au cours des années où nous avons servi ensemble… » Confia-t-il doucement. « C'est T'Meï en réalité qui m'a permis de m'en rendre compte… » Rajouta-t-il après quelques instants. « Je… comprendrai que vous ne renvoyez pas ces sentiments et comme je l'ai dis je compte de toute façon quitter le vaisseau et j'espère que cet aveux ne viendra pas modifier les paramètres de notre amitié je… tiens à vous… » Termina-t-il soudainement. Jim, pendant tout son discours, était resté sans voix. « Spock… je tiens aussi à toi… » Répondit-il alors, T'Meï nota le tutoiement et se souvint de ce que lui avait dit Spock sur le fait de tutoyer les gens qui lui étaient proches, est-ce que capitaine tutoyait Spock parce qu'il se sentait plus proche de lui ? Elle sentit l'espoir poindre en elle.

« Je… c'est une déclaration très soudaine mais je comprends qu'elle soit motivée par une certaine urgence… comme tu vas partir… et je veux que tu saches que je… je renvoi tes sentiments. » Déclara le capitaine Kirk. Elle relâcha un souffle et elle entendit Spock prendre une légère inspiration. « Et si c'est… ce que tu souhaites et si T'Meï aussi est d'accord, nous pourrions essayé de profiter de ces derniers jours que nous avons pour voir si nous pourrions… entamer une relation et si cela semble fonctionner j'aimerai pouvoir vous rejoindre sur New Vulcain à la fin de la mission… » Proposa le capitaine. « Vous n'avez pas à quitter l'Enterprise… » Répondit le vulcain, visiblement surpris par l'offre. « Je la laisserai, pour être avec toi… Tu es plus important que ce vaisseau… » Affirma Jim.

« Mais… je sais que vous êtes attaché à votre place et à l'Enterprise… » Répliqua Spock, avec tristesse et aussi une certaine incrédulité. « J'y suis attaché, mais pas autant qu'à toi, et si je peux avoir une chance, de faire une vie avec toi, avec vous deux, je la prends… » Répondit le capitaine. T'Meï n'osait rien dire, même si des milliers de questions fusaient actuellement dans son esprit… Est-ce que le capitaine allait devenir son nouveau papa ? Est-ce qu'il voudrait d'elle avec Spock ? Est-ce qu'il allait venir vivre avec eux sur la Nouvelle Vulcain ? Et si il ne voulait pas d'elle ? Et qu'est-ce que ces déclarations allaient changer dans leur vies ?… « Cela me semblerait… acceptable… » Répondit le vulcain, acceptant finalement l'offre du Capitaine. « Si cela convient aussi à T'Meï ? » L'interrogea-t-il ensuite. La petite fille serra sa peluche contre elle en hochant la tête.

« Est-ce que ça veut dire que vous allez être mon deuxième papa ? » Demanda-t-elle timidement. « Si c'est ce que tu souhaites, oui, je pourrais l'être. » Répondit Jim. Il… il voulait vraiment l'être ? Ce n'était pas… une façon bizarre de rire d'elle ? Et il voulait vraiment venir vivre avec eux sur la Nouvelle Vulcain ? Laisser son vaisseau et sa place de capitaine ? Pour Spock et elle ? Elle n'osait pas le croire… « Vous allez vraiment venir avec nous ? » Interrogea-t-elle avec suspicion. « Oui. Je dois finir la mission avant mais il ne reste que trois mois et après je pourrais vous rejoindre tous les deux… et nous pourrons vivre tous les trois ensembles, comme une famille… » Dit-il doucement. Une famille ? Elle allait avoir une famille ? « Si bien sûre, tu es d'accord avec ça T'Meï ? » Demanda-t-il et à nouveau elle hocha la tête, le capitaine lui faisait un peu peur des fois, mais il était gentil et il aimait Spock et Spock l'aimait et elle voulait que Spock soit heureux alors il avait besoin de Jim. « Ça serait logique. » Répondit-elle timidement. Elle ne vit pas le haussement de sourcil surpris de Kirk ni la plus mince expression d'un sourire chez Spock.

« Pourquoi est-ce que ça serait logique ? » Interrogea Kirk d'un air amusé. « Vous aimez Spock et Spock vous aime, vous seriez triste si vous étiez séparé, alors rester ensemble semble la décision la plus logique… » Expliqua-t-elle. « Je vois, et est-ce que tu penses que c'est logique d'être heureux ? » La questionna-t-il et elle hocha la tête, c'était logique pour elle de rendre Spock heureux. « Spock, j'aime votre gamin. » Répliqua le capitaine à l'adresse du vulcain, la petite fille baissa la tête et ses joues se colorèrent de vert. Généralement ce n'était jamais très bon signe quand les gens disaient qu'ils l'aimaient… « Je trouve que je partage cette appréciation. » Répondit son Sa-mekh et le vert pâle sur ses joues prit une couleur légèrement plus foncée. « Tu as raison, T'Meï, c'est important d'être heureux. » Valida le capitaine. « Et je veux que toi et Spock soyez heureux, tu penses que tu serais heureuse si nous vivions tous les trois sur la Nouvelle Vulcain ? » Demanda-t-il. Elle haussa les épaules en picorant un peu de nourriture dans son assiette, elle n'était toujours pas sûre de vouloir aller sur la planète… Et bien qu'elle aimait le capitaine et qu'elle voulait le bonheur de Spock, elle n'était pas encore sûre à son sujet… Elle faisait… confiance à Spock, autant qu'il lui était possible, mais le capitaine lui faisait encore un peu peur… Elle se rappelait de leur première conversation, il lui avait promis qu'il ne lui ferait pas de mal et qu'il ne laisserait plus personne la blesser, mais les humains mentaient et… Elle déposa doucement sa fourchette dans son assiette la tête baissée et elle croisa ses bras sur sa poitrine… Elle avait peur… Elle craignait qu'il lui fasse du mal, qu'il se mette en colère contre elle, elle craignait les mauvaises choses, même si Spock avait dit que ça n'arriverait plus…

« Hey, T'Meï ? Est-ce que j'ai dis quelque chose qui ne fallait pas ? » Interrogea doucement le capitaine. Elle secoua la tête. « De quoi as-tu peur ? » La questionna-t-il. Elle tordit ses mains ensembles, recroquevillant ses genoux contre elle. Elle avait… peur de dire exactement ce qui l'effrayait, peur qu'il se fâche et la déteste et qu'il ne veuille plus d'eux… « Hey, je comprends que tout ça peut être très effrayant, mais je te promet que je ne te ferai pas de mal et je ne laisserai personne te blesser, plus rien de mal ne va arriver… » Tenta-t-il de la rassurer. « Kan-bu… Qui y a-t-il ? » Poussa doucement Spock. Incertaine de quoi répondre elle se tut et ne bougea pas. « Veux-tu partager avec moi ? » Demanda-t-il. Elle réfléchit un moment avant de hocher la tête et de tourner son visage vers lui. Doucement il posa ses doigts sur sa peau…

« Mon esprit à votre esprit… » Murmura-t-il et comme plus tôt il pénétra à l'intérieur de sa tête. Anticipation, crainte, blessure… Ses pensées, ses souvenirs, saignaient à travers elle… Il l'entoura de chaleur et repoussa la vague déferlante des souvenirs qui dévoraient comme autant de nuées ardentes sa psyché… Elle sentit l'esprit de Spock l'interroger sur la source de sa peur, et elle lui montra le capitaine en colère contre elle… « Il ne se mettra pas en colère contre toi… » Rassura Spock. « Pourquoi serait-il en colère contre toi ? » Lui demanda-t-il. Elle lui montra sa peur, combien elle craignait qu'ils la détestent parce qu'elle avait peur du Capitaine et… peur aussi de lui… « Personne ne va te détester, il ne va pas te détester, nous comprenons que tu ais peur… c'est normal d'avoir peur quand on est blessé… » Expliqua-t-il dans ses pensées. Elle lui montra le capitaine entrain de la blesser… « Il ne te fera pas de mal, je te le promets… » Lui assura-t-il. Les adultes mentaient… Mais Spock ne mentait pas… Elle lui montra un de ses souvenirs… un souvenir des mauvaises choses et elle sentit une vague de colère, immédiatement maîtrisée puis repoussée, et Spock l'entoura de son amour et de sa protection. « Personne ne va plus te faire mal comme ça, je ne le permettrai pas, et il ne te fera jamais de mal… » Promit-il. Les promesses étaient des mensonges… Mais Spock ne mentait pas… Elle sentit l'esprit de Spock se détacher d'elle et elle revint à la réalité…

« Spock ? T'Meï ? » Entendit-elle la voix du capitaine interroger, visiblement soucieux. « Kan-bu ? Permets-tu que je communique avec le capitaine ce que tu m'as montré ? » Demanda le vulcain. Elle serra ses bras autour de ses jambes, se pelotonnant contre le flanc de Spock. Elle avait peur que le capitaine se mette en colère contre elle mais Spock avait dit qu'il ne le ferait pas… Elle hocha doucement la tête. « T'Meï a toujours peur de nous et elle a peur de vous mettre en colère… avant-hier elle m'a demandé si elle devait encore… faire les mauvaises choses… » Expliqua-t-il. « Quelles mauvaises choses ? » Demanda le capitaine avec un soupçon dans la voix. Elle entendit Spock inspirer. « Ce que lui ont fait subir les maîtres… je lui ai expliqué que ce qu'ils lui avaient fait n'était pas quelque chose de normal et que ce n'était pas bien et je lui ai dis que ça n'arriverait plus… mais… elle craint toujours que ça se reproduise… » Indiqua-t-il sombrement. Elle entendit Kirk soupirer… « Ouais… je comprends… Hey… T'Meï, je ne suis pas en colère contre toi, et je te promets que je ne me mettrais pas en colère, d'accord ? C'est normal d'avoir peur, c'est ok, ça va aller mieux avec le temps, je te promet. Je ne te ferai jamais de mal, et certainement pas comme ça, Spock a raison, ce n'est pas normal de faire cela à un autre être, et encore moins à un enfant, ce n'est pas bien et je ne laisserai plus personne te faire du mal comme ça… » Promit-il. Est-ce qu'elle pouvait le croire ? Elle savait… elle avait vu dans l'esprit de Spock que le vulcain ne lui mentait pas… Est-ce que le capitaine disait aussi la vérité ? Comment pouvait-elle savoir si elle pouvait lui faire confiance ? Il avait été gentil avec elle, comme Spock et le docteur… Elle… elle pourrait essayer ? Peut-être ? Elle hocha doucement la tête…

« Je sais… que tu ne nous fais pas encore confiance, et je comprends, c'est normal, mais ça va aller d'accord ? » Dit-il. Elle serra Sor contre sa poitrine. « D'accord… » Murmura-t-elle. Elle voulait… elle voulait tellement croire, leur faire confiance, mais… C'était une chose si difficile… « Tu n'as plus rien à craindre… » La rassura-t-il doucement. « Eh… ça a été une longue soirée, est-ce que tu veux aller te reposer ? » Proposa-t-il. Elle hocha la tête, elle était fatiguée, toutes ses émotions étaient épuisantes. « Va te changer et te brosser les dents, est-ce que tu veux que je te lise une histoire pour dormir ? » Demanda Spock. Elle ne voulait pas le déranger, alors qu'il désirait sûrement pouvoir passer le reste de la soirée avec le Capitaine… Elle secoua la tête. « Tu es sûre ? » Interrogea Spock et elle hocha la tête avant de se lever et de partir dans la salle de bain avec Sor. Là, elle se brossa les dents et enfila sa robe de nuit avant de retourner à pas prudents dans la chambre. Spock l'aida à rejoindre son lit et l'installa, la bordant, il lui souhaita bonne nuit et un bon repos, Jim répéta ses mots, et il s'écarta pour retourner au jeu d'échec. La petite fille, blottie dans le lit, écouta distraitement le bruit doux de leur conversation, ses oreilles fines pouvaient percevoir ce qu'ils disaient même s'ils s'étaient mis à murmurer pour la laisser dormir… Bercée par leur voix, rassurée par leur présence, elle s'endormit dans un sommeil pacifique et doux.