Le lendemain matin, après un passage rapide par la salle de bain, T'Meï rejoignit avec Spock le Capitaine au mess pour le petit déjeuner. Spock laissa la petite fille en compagnie de Jim tandis qu'il allait lui chercher à manger. L'enfant s'assit avec lui et une petite minute plus tard Spock déposait son plateau, composé d'un bol de soupe de Plomeek et d'un fruit, devant elle.

« Merci… » Murmura-t-elle en attrapant sa cuillère tandis que Spock allait prendre place à côté d'elle et en face du Capitaine. Celui-ci lui demanda si elle avait passé une bonne nuit et elle hocha la tête. Son repos avait été tranquille et sans rêve, elle avait été portée par les murmures de leur conversation, légers comme le vent, et elle avait glissé dans un sommeil doux et pacifique… Les cauchemars n'étaient jamais loin et guettaient son esprit comme la menace des sombres nuages par-delà l'horizon. Elle ne pouvait que se trouver… satisfaite d'avoir pu faire enfin une bonne nuit. Le capitaine sembla en être heureux aussi puis leur demanda quels étaient leur plans pour la journée.

« Nous avons rendez-vous après le petit déjeuner avec le docteur McCoy et le guérisseur Sanu, il veut revoir T'Meï pour observer de nouveau son esprit. » Expliqua Spock. La petite fille baissa la tête sur son assiette et serra Sor sur ses genoux. Spock avait insisté pour qu'elle retourne voir le guérisseur et elle avait accepté à contre cœur… Elle ne voulait pas le voir, il avait été méchant avec Spock et avec le docteur, mais… Son esprit blessait et faisait mal et elle comprenait qu'elle avait besoin de soigner son psychisme, c'est comme ça que Spock et le guérisseur l'avait appelé, tout comme le docteur McCoy avait guéri son corps. Elle poussa un petit soupire.

« J'ai parlé avec Sanu… j'espère qu'il saura se montrer un peu plus diplomate… » Indiqua Jim. Elle le souhaitait aussi… La conversation glissa par la suite, Spock et Jim discutèrent de ce qu'ils feraient une fois arrivé sur la Nouvelle Vulcain. « Les vulcains ont ouvert une enquête à propos des esclavagistes et veulent que nous leur prêtions main forte, Starfleet a accepté, l'Enterprise devrait rester quelques temps, je devrais toujours m'occuper du vaisseau, mais je devrais pouvoir rester un peu sur la planète avec vous… » Expliqua le Capitaine. Oh, alors il resterait un peu avec eux sur la Nouvelle Vulcain ? C'était certainement une bonne nouvelle. Même si elle ne se sentait pas encore totalement sûre avec lui, elle s'était promise d'essayer et Spock l'aimait et était heureux avec lui et elle voulait qu'il soit heureux donc elle devait s'entendre avec Jim. Ce n'était pas particulièrement difficile, la personne du capitaine était agréable, mais il était seulement… un petit peu effrayant pour elle.

« Qu'en penses-tu T'Meï ? Voudrais-tu que je reste un peu avec vous sur la Nouvelle Vulcain ? » L'interrogea Jim. La petite fille leva son visage de la soupe et hocha doucement la tête dans sa direction. « Ce serait appréciable… » Répondit-elle. Elle baissa la tête et ses joues se recouvrirent de vert. « Où comptez-vous loger d'ailleurs tous les deux ? Est-ce que ton père peut nous accueillir Spock ? » Questionna Jim. Elle leva un sourcil et se tourna vers Spock, elle n'avait pas encore réfléchit à cela. Il lui vint à l'esprit aussi que si Spock lui avait parlé à plusieurs reprises de sa mère, il n'avait jamais encore évoqué son père. Elle entendit Spock respirer audiblement.

« Je dois encore avertir Sarek, je vais le contacter aujourd'hui… Je dois lui parler de T'Meï… » Répondit le vulcain. Un deuxième sourcil se hissa sur son visage. Son père n'était pas au fait de sa présence avec Spock ? Pourquoi ne pas lui avoir dit ? « Je pense que nous pourrons demeurer chez lui… » Rajouta-t-il avec une légère hésitation. « Sinon vous aurez toujours des quartiers à bord, le temps de trouver quelque chose, ce n'est pas un problème. A votre avis, comment votre père va-t-il… prendre tout ça ? » Interrogea le Capitaine. « Sarek et moi n'avons jamais vraiment eu de très bonnes relations… Mais, depuis… la destruction de Vulcain et la mort de ma mère, ça nous a un peu rapproché… Je ne vois pas pourquoi il prendrait mal la nouvelle. » Expliqua le vulcain, légèrement gêné. La petite fille avait à présent les sourcils froncés, d'une part, elle avait bien compris de quoi ils parlaient à demi mots… Et elle ne comprenait pas pourquoi le père de Spock prendrait mal sa présence avec lui, d'autre part, si elle comprenait un peu ce qu'il disait, Spock s'entendait mal avec son père et elle ignorait pour quelle raison… Elle plongea sa cuillère dans sa soupe, touillant le liquide pensivement.

« Est-ce que… Votre père ne sera pas content que je sois là ? » Questionna-t-elle timidement. Elle sentit la main de Spock sur son épaule, la serrant protectivement. « Je suis sûr que non… » La rassura-t-il. « Il risque seulement d'être surpris… » Expliqua-t-il. « Ne t'inquiète pas à ce sujet, T'Meï, d'accord ? » Demanda Spock, elle hocha doucement la tête, elle essaierait, même si elle était naturellement assez inquiète… Tout était si nouveau pour elle, Spock, le capitaine, cet endroit, la nouvelle planète, et maintenant le père de Spock qui ne voudrait peut-être pas d'elle… Elle ne savait que penser. « Eh, gamin, tout va bien se passer, ne t'en fait pas… » Assura Jim. Ils finirent leur repas et le capitaine les laissa pour se diriger vers le pont, promettant avant de partir de les rejoindre ce soir pour une nouvelle partie d'échec, elle ne savait pas ce qu'il y avait de si intéressant aux échecs à vrai dire, mais elle pensa que ce devait sans doute être un prétexte pour passer plus de temps avec Spock et avec elle. Ensuite, elle se dirigea avec Spock vers l'infirmerie.

Arrivés là-bas, ils furent accueillis par le docteur McCoy, le guérisseur Sanu aussi se trouvait là et les salua poliment. Le docteur la fit asseoir sur un des lits et comme les jours précédents la scanna et l'interrogea pour connaître son état de santé. La petite fille répondit à ses enquêtes en disant qu'elle se sentait plutôt bien, grâce aux médicaments elle n'avait plus tellement mal au ventre et les fusions de la veille semblaient avoir effectivement fait reculer la douleur dans sa tête. Le docteur sembla satisfait de l'apprendre et ils se rendirent ensuite dans son bureau pour s'entretenir avec le guérisseur.

« Je m'excuse si j'ai pu vous offenser d'une quelconque façon hier Commandeur Spock, Docteur McCoy… » Commença le guérisseur. « Les excuses ne sont pas nécessaires. » Balaya Spock, elle trouvait au contraire que les excuses étaient plutôt nécessaires mais elle n'en dit rien… Mais Sanu sembla se satisfaire de sa réponse et il commença à s'entretenir avec elle, lui posant des questions auxquelles elle tenta de répondre de son mieux, il demanda aussi à Spock s'ils avaient fusionné depuis leur dernier entretien. « Nous avons fusionné hier soir, la douleur psychique était toujours là, mais semblait moins présente dans son esprit. » Répondit Spock. « Bien, les fusions, les méditations régulières, pour consolider le lien, devraient suffire à apaiser les douleurs… J'ai… tout à fait conscience qu'après ce que T'Meï a subi, il est normal de constater un certain désordre émotionnel dans son esprit, mais comme tout enfant vulcain, il lui sera nécessaire d'apprendre à protéger son esprit et à contrôler ses émotions… » Établit le guérisseur. Elle entendit un léger toussotement venir du docteur mais il ne dit rien. « Je pense que la première priorité est quelle puisse protéger son esprit, pour l'heure ses boucliers sont inopérants. » Continua Sanu. « Si vous le permettez, j'aimerai travailler avec elle sur ses boucliers, nous pourrons travailler plus tard sur ses émotions… » Termina-t-il.

« Si T'Meï est d'accord, je n'y vois pas d'inconvénient. Qu'en dis-tu T'Meï ? » Interrogea prudemment Spock. La petite fille hocha doucement la tête. Elle avait encore un peu peur de fusionner, mais rien de mal n'était venu hier des fusions alors elle pouvait essayer… Et puis, Spock serait là. Il ne laissera pas le guérisseur lui faire de mal. « Bien, T'Meï, vous a-t-on appris à protéger votre esprit ? » Questionna le guérisseur. La petite fille serra ses bras nerveusement autour d'elle et hocha la tête. « Ma Ko-mekh me l'a appris… quand… quand nous étions prisonnières… Mais… je… » Elle s'interrompit, elle ne savait pas comment expliquer et elle avait peur qu'il soit en colère. « Je ne sais pas bien le faire… » Expliqua-t-elle finalement en baissant la tête, honteuse. « Il est normal à votre âge et compte tenu du fait que vous n'avez pas pu avoir un enseignement vulcain assidu, que vous éprouviez des difficultés à cela. » Répliqua le guérisseur. A chaque fois qu'elle avait essayé d'utiliser ses boucliers, ils avaient été balayé aussi facilement qu'un grain de sable par le vent… T'Meï se demandait si elle devait lui dire qu'il y avait des méchants qui étaient venus dans sa tête… C'était sans doute important et une chose qu'ils voudraient savoir…

« Il y avait… des gens méchants… ils sont venus dans mon esprit et… et… ils… » Elle s'interrompit, incapable de poursuivre. Elle ne devait pas pleurer, les vulcains n'étaient pas sensés pleurer, elle savait qu'elle pouvait pleurer devant Spock, parce qu'il était gentil avec elle, mais le guérisseur Sanu ne serait sans doute pas aussi conciliant que lui… « Ils ont forcé votre esprit ? » Interrogea le guérisseur, avec surprise et dégoût. La petite fille hocha la tête en serrant prudemment la petite peluche dans ses bras. « Connaissez-vous l'espèce de ces télépathes ? » Interrogea-t-il. Elle secoua la tête, non, elle ne savait pas, ils avaient protégé leur esprits et s'étaient exprimés en standard, elle n'avait aucune idée de leur identités.

« C'est très grave T'Meï… » Informa le guérisseur gravement. « J'ai… j'ai essayé de lutter contre… mais je… je ne pouvais pas… ils étaient si puissants et… et mes boucliers… ils… » Bafouilla-t-elle, au bord des larmes. « Ce n'était pas de ta faute Ko-fu… » La rassura doucement Spock. « Non, en effet, je m'excuse si j'ai pu le laisser penser, mais ce n'était évidemment pas de votre fait, c'est un crime grave et sévèrement puni parmi les vulcains… C'est pour cela que je désirais connaître l'identité de ces personnes… Bien que je doute qu'un vulcain puisse commettre de pareils actes… Même si ce n'est pas complètement impossible. » Expliqua Sanu. La petite fille fronça les sourcils, effrayée à la mémoire autant qu'à l'idée que les vulcains puissent faire une chose pareille. Mais, ça n'arriverait plus, non ? Spock la protégerait des gens méchants ? Même s'ils étaient des siens ?

« Ce n'est pas étonnant que son esprit soit dans cet état si elle a subi ce genre d'agressions de la part de télépathes… J'aurais besoin de fusionner avec elle pour l'aider à construire de meilleurs boucliers et pour guérir les zones de son esprit qui ont pu être blessées par leur assauts… » Indiqua le guérisseur. T'Meï recula un peu sur son siège, les souvenirs de ce qu'il s'était passé avec les télépathes étaient encore trop frais dans son esprit. Elle avait peur de fusionner avec lui, peur qu'il viole l'intimité de ses pensées, de ses souvenirs… Elle… elle ne pouvait pas… Elle serra ses mains nerveusement ensembles. « Pouvez-vous me dire ce qu'ils ont fait à votre esprit ? » Interrogea le guérisseur et elle relâcha un souffle en voyant qu'il ne lui demandait pas de fusionner pour l'heure. « Ils… ils sont rentrés dans ma tête… ils ont… ils m'ont fait sentir ce qu'ils ressentaient et… ils ont regardé à l'intérieur de mes souvenirs et j'étais comme piégée dedans et ils… ils faisaient mal… j'ai essayé de… de me défendre mais ils étaient trop forts et je ne pouvais pas… » Expliqua-t-elle péniblement.

« Il est normal qu'au vu de vos maigres compétences télépathiques, vous n'ayez pas été en capacité de repousser leur attaques… Vous avez dit qu'ils vous ont fait mal, qu'ont-ils fait ? » Questionna le guérisseur. Le vert envahi ses joues et elle baissa la tête et serra Sor à sa poitrine. « Ils blessaient mon esprit et… ils… ils faisaient… les mauvaises choses… » Répondit-elle en reniflant faiblement. « Qu'appelez-vous les mauvaises choses ? » Insista Sanu. Le vert sur son visage s'assombrit et le docteur toussa de nouveau. « Je ne suis pas sûr qu'il soit nécessaire de la pousser comme ça, nous savons tous très bien ce qu'ils ont fait… » Coupa-t-il. « Vous êtes médecin, docteur, vous savez comme moi qu'il est important qu'elle puisse exprimer et nommer ce qui lui est arrivé… » Répliqua Sanu. « Elle n'a que 7 ans mon dieu… » Rétorqua McCoy avec un soupçon de colère dans la voix.

« Docteur… » Apaisa Spock. « Je… comprends cette démarche, guérisseur… Mais le docteur McCoy a raison, T'Meï a vécu beaucoup de choses très difficiles pour une enfant si jeune… et même si il est important qu'elle puisse s'exprimer et nommer ces choses, je pense que c'est important qu'elle le fasse à son propre rythme et que l'on ne l'y force pas… » Parla Spock. Elle relâcha un petit souffle, à moitié soulagée, puis sentit une larme perler au coin de ses yeux, elle l'essuya rapidement pour que le guérisseur ne voit pas qu'elle était entrain de pleurer. « Il n'est pas question de la forcer à quoique ce soit, mais il faut la pousser à exprimer ce qu'il s'est passé, que ce soit verbalement ou à travers les fusions… » Expliqua Sanu. « Vous disiez il y a cinq minutes qu'elle devait apprendre le contrôle des émotions… » Rétorqua le docteur McCoy. « En effet, elle devra apprendre comment se comporter en tant que vulcaine, mais il est important qu'elle soit capable de mettre des mots sur les évènements traumatisants qu'elle a subi. » Répondit le guérisseur.

« Même si je… perçois votre logique, encore une fois, elle a besoin de temps, ces choses ne guérissent pas si facilement, même chez un vulcain, surtout aussi jeune, la force d'un traumatisme, d'une telle violence, doit être dévastatrice… » Répliqua Léonard. Le ton était entrain de monter progressivement entre les trois adultes et T'Meï se sentait dépassée, submergée par les bruits, les sons et leur cris qui se mêlaient au flux et reflux de ses souvenirs et elle ne pouvait pas le supporter. Elle plaqua ses mains sur ses oreilles pour assourdir le son de leur voix et plus de larmes débordèrent de ses yeux et sur son visage… Elle en avait plus qu'assez, ces discussions, toutes ces questions, étaient épuisantes, elles la vidaient de son énergie, c'était trop, tout était trop…

« Je pense qu'elle a besoin de faire une pause… » Soupira le docteur McCoy. « Je vais prendre la suite, si vous le voulez bien, guérisseur, je vous recontacterai pour voir quand nous pourrons organiser une nouvelle rencontre, soit dans l'après-midi soit demain… Mais pour l'instant T'Meï ne se sent pas assez bien je pense pour continuer et je ne veux pas qu'elle soit trop submergée… » Parla le docteur McCoy. Le guérisseur sembla s'accorder à son avis et après lui avoir souhaité un prompt rétablissement et avoir demandé au docteur de l'appeler s'ils avaient besoin de sa présence auprès de T'Meï, il quitta le bureau. Dès sa sortie, l'enfant éclata en larmes et se recroquevilla sur son siège. Elle entendit vaguement des bruits de mouvements autour d'elle, puis elle sentit une main se poser sur son bras, elle sursauta un peu avant de reconnaître le contact de l'esprit de Spock et les sentiments qui filtraient à travers sa peau. Sécurité, protection, bienveillance, amour. Il y avait aussi autre chose, qui semblait en arrière plan, comme étouffé, mais qui semblait venir par vague dans son esprit… Inquiétude et de la colère. Est-ce qu'il était en colère contre elle ? Était-il en colère parce qu'elle n'avait rien dit des télépathes ?

« Je ne le suis pas… » Murmura doucement Spock en réponse et il posa sa deuxième main sur son autre bras. « Que se passe-t-il ? » Interrogea le docteur à l'adresse du vulcain. « Elle sent… ma colère, à l'encontre de ceux qui l'ont blessée… et elle a peur que je sois en colère contre elle… » Expliqua-t-il. Elle entendit le docteur souffler et se rapprocher légèrement. « Hey, enfant, personne n'est en colère contre toi… ça va aller… Comment te sens-tu ? » La questionna-t-il. Elle se sentait… dépassée, submergée par ses émotions, elle ne pouvait pas contrôler les larmes ou la peur, elle était terrifiée… « Je… je suis désolée de ne pas avoir parlé des télépathes plus tôt… » S'excusa-t-elle en pleurant. « Il n'y a rien pour lequel tu ais besoin de t'excuser… Tu n'as rien fait de mal Kan-bu… tu étais blessée et tu avais peur… » Répondit Spock, il glissa doucement ses bras autour d'elle et la serra contre son torse. « C'est normal que tu ais des difficultés à parler de ces choses là, enfant, ce sont des choses très difficiles et qui peuvent être très traumatisantes, c'est à toi de décider quand et comment en parler, à ton propre rythme… » Expliqua le docteur. Mais… le guérisseur avait insisté pour qu'elle parle, et il avait dit qu'elle devait contrôler ses émotions ?

« Mais… Le guérisseur a dit… » Balbutia-t-elle. « Pour tout le respect que j'ai pour ce guérisseur, je pense qu'il est très compétent pour soigner l'esprit, mais qu'il ne comprend absolument pas l'ampleur du traumatisme que tu as subi… Et c'est normal, ce sont des actes d'une telle cruauté et qui sont si rares dans la société vulcaine, que pour la plus part d'entre eux, ils sont bien incapables de le comprendre… » Élabora Léonard. Mais… Et Spock ? Il était aussi vulcain… Pourtant il semblait bien plus compréhensif et bienveillant que le guérisseur… Pourquoi Spock, lui, semblait la comprendre ? Peut-être était-ce sa partie humaine ? Peut-être la rendait-il plus compréhensif ? Plus empathique ?

« Mais… Spock est vulcain aussi et il… » Commença-t-elle. Elle sentit le vulcain soupirer contre elle. Il caressa doucement ses cheveux. « J'ai vu bien des choses au cours de ma carrière… mais presque jamais de choses aussi graves… et aussi violentes… que ce que tu as subi, et le guérisseur ne t'a pas vu comme je t'ai vu quand nous nous sommes rencontrés… » Expliqua-t-il. Elle se remémora leur rencontre, elle, nue et blessée, terrifiée et prostrée dans un coin de sa cellule, lui, si doux, si patient, si calme, si gentil… Elle n'avait pas eu conscience que son aspect ait pu autant le choquer… Elle baissa la tête. « Je suis désolée… » Murmura-t-elle faiblement. Il toucha doucement sa tempe et elle sentit l'énergie psychique passer à travers le contact, elle releva légèrement son visage. « Tu n'as pas à t'excuser, rien de ce qu'il t'es arrivé n'était de ta faute… » La rassura-t-il. Elle savait qu'il le lui avait déjà dit, pourtant, elle se sentait toujours coupable…

« Pourquoi… pourquoi je me sens comme ça ? » Demanda-t-elle entre deux sanglots. « Comment te sens-tu ? » Interrogea le médecin. Elle… elle avait peur, elle était tellement terrifiée, et elle se sentait coupable, et elle avait honte… Elle ne pouvait pas, elle ne pouvait pas leur dire, elle leva prudemment sa main et toucha le poignet de Spock, faisant passer ses émotions à travers le contact. Elle sentit Spock inspirer contre elle, puis sa main caressa à nouveau ses cheveux avec douceur. « Ils t'ont manipulé pour que tu te sentes coupable, et blessé pour que tu ais peur, mais tu n'as ni avoir honte, ni à te sentir coupable de ce qu'ils t'ont fait, ce n'était pas de ta faute, tu ne l'as jamais voulu… je sais que tu as du mal à comprendre… mais ça viendra… et ces sentiments ne disparaîtront peut-être pas mais ils finiront par s'apaiser… je te le promets… » Lui promit-il. Elle se lova contre lui, serrant Sor fermement à sa poitrine. « Spock a raison, enfant… » Soupira lourdement McCoy. « Ramenez là dans vos quartiers et faites là se reposer un peu, ces rencontres ont l'air de la fatiguer beaucoup… Je ne conseille pas de retenter aujourd'hui, nous réessayerons demain matin… Essayez de la garder au calme… » Conseilla-t-il. Elle sentit Spock la serrer contre lui, puis il salua le docteur et la porta jusqu'à l'extérieur… Elle ferma les yeux contre lui, les larmes, froides, roulaient toujours sur ses joues…