Comme vous l'avez vu dans le chapitre , les hommes sont très prisés par les Mamono mais aussi par les humaines je m'explique : Sur une Terre , quasiment similaire à la notre , la population par sexe dans ce monde est inégalement répartie. Il y aurait 1 homme pour 3 femelles. Néanmoins , la nuance de genre à l'intérieure des villes humaines reste presque équivalente car la majorité des hommes restent dans les villes et villages. Les normes et les valeurs dans les sociétés humaines sont les mêmes que dans notre monde à nous , infrastructures , administrations , agriculteurs ... sont bien présente. La plupart des hommes restent bien éloignés et restent cachés dans les villes , protégés des filles monstres. Les humaines tiennent beaucoup à leurs hommes et ne veulent pas "partager" avec les filles monstres , de peur que l'espèce des humains ne s'éteignent progressivement , ce qui provoque de nombreux conflits inter-espèce. Des luttes se forment alors pour une cause humanitaire où même les hommes et les femmes humaines se battent contre les Mamono. Quant aux Mamono , il en est différemment. Obtenir un homme humain et avoir des rapports sexuels avec ce dernier est le principal objectif et comportement des monstres , alors leurs pensées , leurs actions et leurs valeurs reflètent cette même idée ; qu'est la quête du mâle. En gros , étant donné qu'elles ont de fortes pressions sexuelles(contrairement à la plupart des femmes humaines qui ont tendance à considérer les désirs d'un homme comme sale) elles voient cela comme une manière positive. Quelles soient solitaires ou en groupe , les Mamono prennent bien soin de leurs hommes , peu importe à quel point le monstre est sadique et féroce elles ne tueraient jamais un homme sauf pour des raisons d'autodéfenses , ou la protection de leurs sont très attachées une fois avoir goûter à leurs proie , une sorte de dépendance se crée alors du Mamono envers l'homme qu'elle a choisi .Après tout , elles ont toutes une part bestiale en elle , qui les poussent à dévoiler leurs instinct animal et à refaire surface comme par exemple la lutte , la traque , la capture , l'accouplement .. ces différentes valeurs sont aussi toutes présentent chez les Mamono de tout point important à souligner , les femelles dans le règne animal sont généralement plus grosse et plus imposante que les mâles ; cette règle s'applique également aux Mamono qui bénéficient de caractéristiques supérieures (en plus de la force) comparé aux hommes. Ce qui est parfait pour maintenir cette notion de domination et de supériorité.

Notre héros , une fois sortit de cette jungle , doit faire un choix : aller vers L'Est en suivant le chemin indiquer ou se diriger vers le Sud en suivant les rails de train proches de la rivière. Pour faire un choix censé , il se pose alors 5 minutes pour réfléchir à ce dilemme qui sera décisif pour la suite de l'aventure.

17h20. A l'intersection des deux sentiers.-Aller je me pose je suis claqué .. et dire que la route va être encore super longue , ça donne pas envie sérieux. En plus j'aurais pu y rester , la prise de conscience quoi n'empêche j'ai rien pu faire contre l'Alraune , quelle honte pour un espoir comme moi. Mais attend , c'est qui se mec !?A peine posé , le jeune homme fait la rencontre d'un étrange inconnu du même groupe que espoirs. Mais qu'es ce qu'il fout ici lui ? Pourquoi il n'est pas avec les autres ? Il veut se faire capturer ou quoi , il va commencer à faire nuit en plus, bon je vais pas le laisser à trouver ce qu'il cherche sinon il va mettre 10 ans et se faire avoir. Ptain ils sont vraiment tous dingues dans les espoirs ma parole. Bon ça va , il cherchait juste ces lunettes rien de fou -"Merci pour mes lunettes , je galère à voir sans elle , je les perd je suis cuit ! Tu es le seul à m'avoir aidé de tous les espoirs de cette après-midi , quel bande de bâtards sérieux -'. Hehe c'est gentil du coup , je m'appelle Sulit!" -"Et bien de rien Sulit ! C'est normal je vais pas te laisser galérer hein." En faite , ce type est pareil que moi : petit de taille , un carrure fine , un air un peu perdu .. le petit binoclard qui perd c'est lunette parce qu'il est maladroit quoi. Il a l'air cool quand même -"Ça te dit de longer la rivière avec moi vers le Sud , on prend le petit sentier à coter des rails , il nous mènera tout droit vers le village de mon grand père ! Il pourra te donner de l'équipement si je lui dis que tu m'as aidé." , dit-il d'un air enthousiaste. Aller pourquoi pas le suivre après tout , il a l'air cool et il pourra même m'aider à son tour , à l'aide de son grand père. Je commence à faire le bout de chemin qui nous reste , ça va prendre environs 2h30 pour arriver la-bas me dit-il. On marche , on marche , ça ressemble à une balade tranquille au bord de la rivière entre potes. Sur la route on parle de pleins de choses : de son grand-père , de son village tout ça .. il est bavard mais ça me dérange pas du tout , au contraire , ça met de l'ambiance. Toujours en longeant les rails , on commence à arriver au sujet fatidique ; les Mamono. Et je commence à lui expliquer la scène dont j'ai été le spectateur quelques heures plus tôt , j'explique tout en détaille , sans la moindre miette d'horreur et il a l'air aussi surpris que moi quand j'ai vécu cet instant. On parle , on parle , on parle et soudain , il me pose une question qui me chamboule :-"C'est quoi le Mamono qui te fait le plus peur toi ?" Je reste environs 30 secondes à buger et je me dis : mais c'est vrai , j'ai jamais pensé à cette question .. donc je réfléchis , réfléchis , réfléchis pendant plusieurs minutes tout en regardant le sol poussiéreux du sentier. Et là je lui dis -"Les lamias" -"Les lamias ? Sérieux ?"Ce genre de Mamono sont réputés pour leurs sociabilités , ils vivent donc dans ce qui s'appelle "des villages de lamias" dont les résidents sont les femelles lamias et leurs maris humains très loin des activités humaines. Le haut du torse d'une femme et la moitié inférieure d'un serpent , il y a plusieurs races de lamias. Mais elles ont des similitudes communes comme par exemple : leur sociabilité , leur force , leur capacité corporelles or du communs etc.. et bien évidement leurs gout pour les hommes. Elles kidnappent les hommes sur leurs routes ou en embuscades (qu'ils soient déjà mariés ou non) afin de les emmener dans leurs village et les forcer à se marier défiant toute moralité.-"Pourtant la plupart sont super ..-"Bordel , un groupe d'homme !Vite cache toi Sulit ! Dans le buisson!"
Les deux jeunes se cachent dans un buisson au bord du sentier afin de ne pas être repéré par un groupe d'homme , ils sont trois , ce sont aussi des espoirs de cette après- midi mais notre héros fait bien de se méfier car il n'est pas impossible que des bagarres éclatent à la sortie du largage. En effet , l'instinct de fuite prend le dessus sur la valeur de la fraternité et certains adolescents n'hésitent pas à intimider , racketter voir même se battre afin de voler l'équipement des autres. Une fois dans la nature il n'y plus de règle. Et le malin jeune homme lui l'a bien compris.

18h00. Au bord de la rivière.- Il commence à faire nuit , on aperçoit le début du coucher de soleil. Je fais signe à Sulit de m'écouter , je suis le stratège après tout , bon alors. Ils sont super loin aucune chance d'être repéré c'est sur , je les vois suffisant pour les identifier je les ai bien en visuel , on doit être à une trentaine de mètres derrière eux. Bon visiblement , ils longent eux aussi les rails de train bordel ils ont l'air super balèze , ils font au moins 1m90 minimum ! On va se faire défoncer si on approche trop prêt. Mais c'est pas une si mauvaise chose en vrai , ils ont l'air débiles mais fort des brutes épaisses quoi.. en vrai , si il y a des Mamono sur le chemin ils vont nous ouvrir la voie sans même le savoir hehe quel plan de génie. Bon , on les suit à la trace mais en gardant une distance de sécurité ça devrait pas être très dur. Je fais signe à Sulit de me suivre tout doucement et on y va... -"Ça fait environs 20 minutes qu'on marche accroupi dans les buissons j'en est marre mec , ça me défonce les genoux ton plan" -"Ça va , ça va c'est entrain de marcher à la perfection ! Comme si on avait nos propres gardes du corps gratis mon petit Sulit" Et là , ce mongole de binoclard trébuche sur une racine et s'écrase en plein milieu du passage. Vous imaginez bien qu'il fait un raffut pas possible en tombant , ce qui attire les mecs à venir voir le boucan. Ils commencent à rebrousser chemin pour venir nous chercher , je vais même pas essayer de m'enfuir parce que de 1 : Sulit est étalé comme une crêpe sur le sol et de 2 : ils vont surement me rattraper et me casser le cul. Mieux vaut rester là sagement et leurs expliquer , ils vont comprendre après tout on fait aussi partis des espoirs hein , pensais-je d'un air naïf. 10 minutes plus tard on s'est fait éclater la gueule comme prévu .. super journée après la violence mentale , la physique c'est bien ma vaine ! Après nous avoir pillé , et humilier le grand noir du groupe nous dit "Les Mamono vont vous bouffez bande de mioches !AHAH" la moquerie , l'humiliation , la violence mais pas ça , nan ! Pas les filles Monstre ! Les paroles m'atteignent fortement , je me lève grâce aux peu de forces qui me reste , je peine à me mettre sur 2 pieds en essayant de tenir droit , mon regard est trouble , flou .. les 3 boloss me tournent le dos en rigolant de leurs méfaits alors que moi je suis là derrière eux , à les regarder. Il me dégoûte , et je lui balance :-"C'est toi qui va te faire bouffer , enfoiré !" Un grand vide autour de moi , aucun bruit , le plat absolu .Surpris , ils se retournent et me regardent .. debout sur mes deux pieds , la gueule en sang. Le noir répond d'un air enragé -"Espèce de ..".Quand soudain ! Une bruit fracassant , un bruit de métal glissant , un bruit de train qui arrive à toute allure ! je l'entend au loin. Les 3 boloss ainsi que Sulit qui est toujours à terre matte quelque chose derrière moi d'un air ébahi et stupéfait , quelque chose qui arrive à toute allure. Le bruit se rapproche , de plus en plus , je commence à me retourner , le bruit grinçant transperce mon tympan au fur et à mesure quand là je me retourne entièrement .. un putain de train ! Je tombe dans le vape direct à cause du choque.-"voix inconnue : Moi je veux le black! aha"

18h40. Le moment où je me suis rendu compte qu'il y avait bien pire que de se faire casser la gueule par les siens. Quelques instants plus tard ..Je suis complètement k.o de mes blessures ils m'ont pas ratés , mais c'est aussi et surtout par l'arriver du train que je suis autant sonné .. ça m'a vraiment sonné. Le train à l'arrêt , je l'observe avec difficulté alors que je suis allongé sur le sol encore sous le choque. Il est immense ce train et il y a beaucoup wagons derrière .. j'arrive même pas à voir le bout. Je regarde autour de moi , je suis le seul par terre on dirait. Les trois gars sont debout et observe le train , sur la défensive quant à Sulit , bordel il est passé où lui.. Enfin bref c'est quoi ce délire encore ? -"Que personne ne bouge vous êtes cernés !"quand soudain deux silhouettes féminines , sombres sortent en sautant du train , et atterrissant en face des 3 gaillards comme pour leur barrer la route. J'observe ce qui se passe. Les formes se distinguent progressivement , ma vision s'éclaircie enfin , je reprend mes esprits. Aucun de doute possible se sont des Mamono mais différentes , je ne les ai jamais vu auparavant que se soit dans le livre ou même par voix orale. J'ai jamais rien vu de tel , des ailes de chauve-souris avec des formes bien ondulées , une queue longue et volante toute étaient bien en chair , avec de très gros seins brillants et des tatouages un peu partout dissimulés sur leurs corps. Leurs courbes pouvaient vous rendre fou d'envie , quels corps superbes. Le pire se sont leurs visage , un visage divin avec des traits fins et de beaux regards perçants . Mais en réalité , il faut pas se fier aux premières impressions ici .. des yeux sombres qui regardent les 3 hommes comme de la viande , une bouche pulpeuse à souhait et une prestance dominatrice qui appelle à la provocation la plus maléfique qui soit. De vrais succubes , en chair et en os. Le reste ressemblait à un corps de femme classique , elles étaient presque identique physiquement on dirait des clones , seul leurs tailles les différencies. Une et plus grande que l'autre , plus imposante. Elles étaient tout de même magnifiques à regarder. La plus grande dégage une pression démoniaque surpuissante , c'est hallucinant , j'ai jamais rien ressentit ça même pendant mon entrainement . La plus petite elle , observe juste , elle est attentive et elle nous analyse nous matant sous toutes les coutures possible. La grande dit-" Bon aller les mecs , on va pas y passer la nuit , vous êtes les derniers du largage de cette semaine donc dépêchervous de monter . Notre maîtresse veut vous voir " d'une voie machiavélique. Le noir répondit :-"Comment ça monter ? Je monte pas avec un Mamono moi !" elle réplique :-"Roh les hommes ! Bon pour vous la faire courte : aujourd'hui un rang S à été lâcher dans votre site de largage tout à l'heure , à 13h précisément et là il nous en manque 5 mâles sur 500. Du coup , on est venu capturer tout le monde parce qu'on ne sait pas à quoi il ressemble ce fameux rang S. Du moins , j'imagine qu'il doit être grand et costaud comme tous les rangs S quoi enfin bref monter vous êtes les derniers de la a pas envie d'utiliser nos techniques sur vous on a pas le temps la cérémonie doit vite commencer donc vite" Oh putain , elle a dit quoi ? Il y a tous les gars de cette aprème là-dedans ! Ça explique la taille du train. Il faut pas que je reste , ici , à découvert , vite faut que je bouge. -"Et tu crois qu'on va se laisser faire Sorcière ?"-" Ouais sorcière !"-" On est 3 , et vous êtes 2.C'est plutôt à vous d'avoir peur et puis on s'en balleckouille du rang S nous" dit un homme de leurs groupe d'une voix tremblante. Oh nan pas ça , ils vont se mettre à broncher mais fermez la bordel ! Quand soudain le noir s'énerve:"Crève !" crie le noir en fonçant sur la plus dangereuse des démones , il lui court dessus tel un chien enragé , bordel ça sent pas bon. Il va lui mettre un coup de couteau se malade. Tout à coup , un bruit sourd qui fait trembler le sol , là , la pression démoniaque de la succube est à son apogée , le noir se retrouve cloué au sol en une fraction de seconde ainsi que tout ces camarades. Je sens tellement lourd et pourtant le sort d'immobilisation est même pas sur moi. Le sol s'écrase sous les pilleurs tellement la pression est puissante , un truc de dingue. C'est insupportable bordel , ça va me tuer et elle va faire ça jusqu'è ce que les mongoles tombent dans les pommes comme des mouches ou quoi. Cette pression pendant sur soi , ça doit être insupportable après ils l'ont chercher mais j'ai pas à subir ça , fait chier. Après 5 min de torture , tout le monde était à terre sauf les succubes qui se lèchent les babines .. les garces. Pour pas me faire immobiliser de force , je fais genre que je suis évanoui comme tout le monde. Mais j'écoute tout ce qu'elle se dise incognito .-"Bon Mira , tu me met les 3 qui reste ( elle parle de moi bordel !)dans le dernier wagon avec tous les autres , oublie pas de leurs mettre un stimulateur histoire que leurs semence soient prête à être goûtées au QG une fois rentré , c'est primordial pour la cérémonie. Moi je monte avec le black à l'avant , il va voir qui va crever de plaisir !" -"Commandante ? Mais il reste de la place que pour deux mâles ici , il y a plus aucune place disponible"-"Merde bon bah déshabille les et prend ceux qui sont le plus susceptible d'être un rang toute façon , tous les rangs S sont fort et on une grande virilité , ça se voit à l'œil nu , le choix est vite fait." (et bah merci c'est gentil sale garce !) Bordel , elle les déshabille vraiment en plus , elle commence vraiment à comparer le matos là ? Merde , elle arrive reste calme et détendu , elle enlève juste pour pantalon pour regarder. calme , calme , calme . Elle retire délicatement mon caleçon et palpe calmement. Faut pas que je bande , pas que je bande , concentre toi ..Merde je bande ! Après encore une fois 5 min de torture à me faire toucher par une Mamono démoniaque : "Bon je prend les deux costauds ce qui était avec le noir , ils m'ont l'air mieux physiquement et puis il est trop amoché celui là , il est tout cassé ; même si les inscriptions sur celui là était très é m'intriguent" Des bruits de pas .. le bruit d'une porte coulissantes qui se ferme .. la chaufferie qui démarre .. sayer elles partent enfin la pression diminue. Quelques minutes plus tard le temps que le train soit parti. Quoi ? Quelles inscriptions ?! Oh mais il y a rien , elle était folle ou quoi. -"Sulit ? SULIT T'ES OU BORDEL ? Il y a plus personne sors de ta cachette !"l'enfoiré il a disparu.

Suite à venir